Le PDG de Sonatrach rencontre à Washington les dirigeants de Solar, Air Product, Hyndai et KBR

Sonatrach, Ould Kaddour
Mohamed Ould Kaddour, PDG de Sonatrach. D. R.

Le PDG de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, s’est entretenu à Washington avec les dirigeants d’Air Products & Chemicals, Solar Turbines, Hyndai Engineering et Kellog Brown & Root (KBR) avec lesquels il a abordé les possibilités de partenariat dans le raffinage, le GNL et les gaz industriels.

Ould Kaddour a tenu une réunion avec le vice-président d’Air Products & Chemicals, Samir J. Serhan, dont le groupe est déjà présent en Algérie à travers la joint-venture Hélios spécialisée dans la production d’hélium. Les discussions ont été centrées sur le projet de construction d’une usine de gaz industriels à Haoud Berkaoui, près de Ouargla, que le groupe américain a proposé de construire en mode BOT (Built Operate Transfer), a déclaré Ould Kaddour à l’APS à l’issue de ces discussions.

Plus grand fournisseur d’hydrogène et d’hélium au monde, Air Pruduct & Chemicals est aussi leader mondial de l’approvisionnement pour les marchés à forte croissance comme les matériaux pour semi-conducteurs, l’hydrogène de raffinerie, la gazéification du charbon et la liquéfaction du gaz naturel.

Ould Kaddour s’est également entretenu avec le PDG de Solar Turbines, Pablo Koziner. L’équipementier spécialisé dans la fabrication des turbines à gaz industrielles vient de développer une usine de maintenance en Algérie.

Il a eu aussi des discussions avec le président de la division Process Plant de Hyundai Engineering, qui a exprimé le souhait de son groupe de revenir travailler en Algérie avec l’amélioration des conditions de l’investissement.

Le groupe sud-coréen, spécialisé dans les grands projets internationaux, a déjà soumis une offre pour la réalisation de la raffinerie de Hassi Messaoud, a indiqué Le PDG de Sonatrach.

A l’instar de Hyundai Engineering, l’Américain Kellog Brown & Root (KBR) a également manifesté son intérêt de retourner en Algérie. Ould Kaddour a eu une discussion dans ce sens avec le président en charge de la construction et de l’Engineering de KBR, Farhan Mujib.

Auparavant, le PDG de Sonatrach s’est entretenu avec le patron de BP, Bob Dudley, le dirigeant d’ExxonMobil, Darren Woods, et ses deux vice-présidents David Maclean et Brad Corson.

Le patron du groupe pétrolier public a multiplié les rencontres avec des responsables de compagnies américaines et internationales, dans une démarche visant à promouvoir les investissements de Sonatrach, le cœur battant de l’économie algérienne. C’est dans ce cadre que Ould Kaddour a rencontré les dirigeants du groupe américain Anadarko, et l’autre américain, Chevron, l’italien Enel et le nippon, Coo Itochu.

R. E.

Comment (17)

    Anonyme
    1 juillet 2018 - 3 h 20 min

    Le Parrain de Ford Coppola. Ça brasse,et pas du vent, entre le Liban,Hong-Kong,les Seychelles, Ibiza et Neuilly-sur-Seine.

    Anonyme
    1 juillet 2018 - 0 h 00 min

    Il est surveillé par l ANP et le DSS et pas que lui surtout en ce moment si vs saviez ; a bcps on leur a demander de rester calme et c est l heure des comptes surement ; l affaire de la cocaïne et l échéance de l élection présidentielle qui arrive.

    5
    3
    Auto-Ghoul
    30 juin 2018 - 23 h 21 min

    Notre Américain Monsieur Ould-Kaddour est de retour dans son pays d’adoption,certainement il est allé inspecté sa Taverne

    4
    1
    Anonyme
    30 juin 2018 - 17 h 00 min

    Quand on est à la tête de Sonatrach,
    et qu’on a un pied a Ibiza,l’autre à Neuilly-sur-Seine, et qu’on brasse au Liban,oui assurément on passe pour un génie. Ce que l’on fait à Washington, n’est que routinier.

    11
    2
    Manchar-Lebled
    30 juin 2018 - 8 h 54 min

    ça-y-est le Ministre Algérien de la vache à lait Sonatrach est rentré chez lui en Amériques;parfois le repos en famille fait beaucoup de bien et donne plus l’appétit

    14
    3
    Anonyme
    30 juin 2018 - 6 h 35 min

    Si ma mémoire est bonne ce monsieur est condamné par la justice Algérienne pour détournement.Les services du DRS avait présenté un dossier volumineux contre ce monsieur.Comment alors est revenu à la tête de SONATRACH?Qui faut-il croire?..Cherche t-on de revendre Sonatrach au prix symbolique,celle qui représente le poumon de l’Algérie?

    24
    5
    braham
    30 juin 2018 - 3 h 10 min

    Bon vent mister Ben kaddour, le plus dur pour vous ce n’est la recherche du bon partenaire mais plutôt de convaincre ces affamés qui attendent bouches ouvertes que ça tombe du ciel sans perdre un instant de manier la scie égoïne. C’est valable aussi pour ces Pantes de la société qui chassent avec des fusils qui tirent a 90°.

    10
    6
    Anonyme
    30 juin 2018 - 1 h 34 min

    Quelqu’un qui présente un faux CV sur le site de la compagnie qu’il préside (Sonatrach), dans lequel il est explicitement spécifié qu’il est détenteur d’un Ph.d, pour ensuite l’enlever et mettre seulement un Master, lorsque l’arnaque a été rendu publique, ne peut d’aucune façon inspirer confiance.
    Cela donne en tout cas une petite idée sur ses compétences en matière de tromperies.
    De là à en faire un «génie», comme s’acharnent à soutenir certains, il y a vraiment un dessous d’arnaque dans l’histoire de ce type.
    Non, il ne m’inspire définitivement pas confiance. Bien au contraire !

    25
    3
      Anonyme
      30 juin 2018 - 4 h 18 min

      Dans ce cas Il n’a pas eu honte de dire qu’il a eu son Doctorat au prestigieux MIT (Le Massachusetts Institute of Technology). Quel délire

      17
      2
    Anonyme
    30 juin 2018 - 0 h 18 min

    « Ce type » est impitoyable, dangereux, qui n’a pas froid aux yeux, et qui n’a aucune morale. « Ce type » inspire la crainte.

    26
    4
    Mme CH
    29 juin 2018 - 23 h 54 min

    Nous sommes pour un partenariat gagnant-gagnant, mais contre le bradage des intérêts nationaux , la dilapidation de nos ressources et celles des générations futures, la connivence, la corruption, les pots de vin, la pollution des eaux souterraines, superficielles et de l’environnement…etc…! Attention…vous n’avez pas le droit de faire des affaires sur le dos des algériens…!!
    Ces responsables doivent mettre l’intérêt de l’Algérie et de son peuple devant/avant/sur tout autre intérêt…! Dansez avec les loups tout en protégeant la bergerie…!

    13
    3
    Anonyme
    29 juin 2018 - 22 h 57 min

    _ laissons de cote les jalousie et le regionalisme la mediocrite doit etre notre seul ennemis quant a ce type c est un genie ll faut le laisse travaller ..

    108
    23
      Anonyme
      30 juin 2018 - 1 h 24 min

      En effet, il a bien montré qu’il était un grand génie pas très malin lorsqu’il était PDG de BRC.

      15
      3
      Anonyme
      30 juin 2018 - 4 h 20 min

      Un génie de la médiocrité

      16
      5
    Chaoui
    29 juin 2018 - 22 h 56 min

    Toutes ces « rencontres » ne présagent aussi assurément rien de bon pour notre pays que ce ould kaddour ne nous inspire la moindre confiance.

    18
    8
    Anonyme
    29 juin 2018 - 22 h 52 min

    Qu’avez vous fait quand vous étiez PDG de brc associée à KBR ??

    20
    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.