Espagne : la Médina Azahara classée au Patrimoine mondial de l’Unesco

Unesco
La Médina Azahara à Cordoue. D. R.

La cité Médina Azahara, un site archéologique d’une ville édifiée au milieu du Xe siècle par la dynastie des Omeyyades comme siège du califat de Cordoue dans le sud de l’Espagne, a été classée dimanche au Patrimoine mondial de l’Unesco, a annoncé l’agence onusienne réunie à Bahreïn.

La Médina Azahara constitue, avec l’Alhambra de Grenade, la mosquée de Cordoue et l’Alcazar de Séville – tous trois déjà classés – un des joyaux hérités de près de huit siècles d’Al-Andalus, quand les Omeyyades gouvernaient dans la péninsule ibérique du VIIIe au XVe siècle.

Le site «apporte une connaissance approfondie de la civilisation islamique occidentale d’Al-Andalus, aujourd’hui disparue, au sommet de sa splendeur», a justifié le Comité du patrimoine mondial, réuni depuis le 24 juin dernier en session ordinaire à Manama, capitale du Bahreïn.

La  construction de la Médina Azahara a débuté sept ans après que l’émir Abd Al-Rahman III s’autoproclama calife en 929.

La ville, entourée de murailles, se trouve à huit kilomètres de Cordoue et sa célèbre mosquée a été transformée en cathédrale après la reconquête de la ville par les rois catholiques au XIIIe siècle.

La médina a toutefois fonctionné pendant moins d’un siècle, détruite par les guerres qui mirent fin au califat de Cordoue au début du XIe siècle avant que les vestiges, oubliés pendant près de 10 siècles, soient redécouverts au début du XXe siècle.

Le Comité du patrimoine mondial a approuvé également la proposition d’inscription de la Cité industrielle Olivetti de la ville italienne d’Ivrea et ajourné l’examen de la candidature franco-belge pour l’inscription des sites funéraires et mémoriels de la Grande guerre.

L’inscription de la Cité industrielle Olivetti porte à 54 le nombre des biens culturels italiens classés dans la liste du patrimoine mondial.

Le site est constitué d’une grande usine, des bâtiments administratifs ainsi que des édifices consacrés aux services sociaux et au logement.

Les sites funéraires et mémoriels de la Grande guerre concernent 139 cimetières militaires, nécropoles et monuments commémoratifs en Belgique et en France, dont la Porte de Menin à Ypres en Belgique, le mémorial canadien de Vimy, la nécropole de Notre-Dame-de-Lorette ou encore les sites de la bataille de Verdun en France.

R. C.

 

Comment (4)

    Kahina-DZ
    11 juillet 2018 - 17 h 19 min

    Les empreintes AMAZIGH sont encore vivants!!!

    1
    48
    Mme CH
    9 juillet 2018 - 2 h 21 min

    Un peu d’histoire ne nous fera pas de mal surtout si elle est racontée par les occidentaux que certains vénèrent…!!

    « Les sept siècles de présence musulmane en Espagne, de 711 à 1492, ont permis l’éclosion d’une civilisation dont témoignent la mosquée de Cordoue, l’Alhambra de Grenade, ou la pensée d’Averroès. Apport majeur à la culture de l’Islam médiéval, elle est aussi une étape décisive de l’histoire de l’Occident. Sans toutefois mythifier une Andalousie conviviale, celle du califat où les trois religions monothéistes auraient vécu en harmonie…. » (Pierre Guichard, Al-Andalus, 711-1492 : Une histoire de l’Espagne musulmane, 2001).

    « Sous les rois Visigoths, l’Espagne chrétienne avait été dans une situation peu prospère. Sa culture était celle d’un peuple à demi barbare .Aussitôt que les Arabes eurent terminé leur conquête, leur oeuvre de civilisation commença. En moins d’un siècle, ils avaient défriché les campagnes incultes, peuplé les villes désertes, créé des monuments magnifiques, établi des relations commerciales avec tous les autres peuples. Ils s’étaient ensuite adonnés à la culture des sciences et des lettres, traduisaient les auteurs grecs et latins, et fondaient des universités qui furent pendant longtemps les seuls foyers intellectuels de l’Europe.» (Gustave Le Bon (1884) La civilisation des Arabes).

    « La durée de l’empire des Arabes en Espagne fut d’environ huit siècles, c’est-à-dire à peu près égale à celle de la puissance romaine. Il périt victime de ses dissensions bien plus que des attaques étrangères. Son génie politique fut faible, mais son génie civilisateur le plaça aux premiers rangs. » (Gustave Le Bon (1884) La civilisation des Arabes).

    « L’Andalousie musulmane était pour longtemps un centre de savoir,les villes andalouses étaient pleine de bibliothèques (des milliers) ,des bibliothèques célèbres connu par le nombre de livres qu’elles contiennent et sans égales dans l’occident.Elle avait tout simplement la civilisation la plus évoluée en Europe.
    «Les livres latins demeuraient inhumés dans les abbayes, à la seule disposition des religieux ; par contre, les livres arabes se répandaient dans les fastueux palais des émirs, dans les bibliothèques des juristes et hommes de
    foi et même chez de simples citoyens de la classe populaire. Al Hakam II, fils de Abderrahmane III, hérita de son père trois bibliothèques, contenant chacune quatre cent milles volumes. »
    Les Espagnols s’étonnèrent lorsqu’ils surent que Cordoue contenait, à elle seule, soixante dix bibliothèques. Selon Ibn Rushd, Cordoue, au XIIe siècle, était la seule ville dans le monde entier à posséder le plus de livres et de bibliothèques. Les rois de Navarre et de Barcelone ne se dirigeaient que vers Cordoue lorsqu’ils avaient besoin de livres.
    Grâce à la liberté des religions prononcée par les émirs andalous au profit des Gens du Livre, de nombreux étudiants espagnols, francs, anglais et italiens fréquentaient les écoles de Cordoue dans le but d’acquérir les sciences et les cultures arabo-islamiques. D’après Farmer, la musique était introduite au programme d’études, et les étudiants apprenaient les sciences arabes directement, sans recourir à des traducteurs en latin. C’est ainsi que les Mozarabes étaient chargés de diffuser la culture arabe en Europe. » (Bilinguisme et traduction en Andalousie Pr Mohammed Abbassa, Annales du patrimoine, Mostaganem (Algérie), Université de Mostaganem)

    8
    62
      Anonyme
      11 juillet 2018 - 17 h 22 min

      Ce n’est pas un chef d’œuvre des arabes.
      Il s’agit de la civilisation musulmane et non pas arabe, Les Berbères + Perses +….

      1
      52
    Mme CH
    3 juillet 2018 - 16 h 56 min

    Il y a vraiment de quoi être fier…..!!! Heureusement qu’il y a des monuments splendides qui témoignent encore de la grandeur et de l’intelligence de nos ancêtres Amazigho-arabo-musulmans qui nous ont laissé un bel héritage qu’on n’a pas su préserver…hélas..! « Le calife Abd al-Rahman III mena également une politique habile qui fit de ses domaines les plus prospères d’Occident, seulement comparables à l’époque à Bagdad…. » Pourquoi maintenant nous sommes en bas de l’échelle…?? Nous sommes devenus des Toubbe3istes et des mimétistes chantant toutes les chansons de la dormette…comme:

    Dodo Berline, Sainte Catherine,
    Endormez-moi cette enfant
    Jusqu’à l’âge de quinze ans.
    Si l’enfant s’éveille
    Tirez-lui l’oreille [ou Coupez-lui l’oreille]
    Si l’enfant dort bien,
    Elle aura un gros câlin.

    Au faut, qu’est-ce qu’on va laisser comme héritage à nos générations futures…??? El Khla wa Dra…!

    6
    69

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.