Trois terroristes se rendent aux autorités militaires à Tamanrasset

terroristes, ANP
Le 56e anniversaire de l'indépendance couronné par des redditions de terroristes. D. R.

Trois (3) terroristes se sont rendus jeudi aux autorités militaires à Tamanrasset, indique le ministère de la Défense nationale (MDN) un communiqué.

«Dans le cadre de la lutte antiterroriste et grâce aux efforts fournis par les unités de l’Armée nationale populaire, trois (3) terroristes se sont rendus, aujourd’hui 5 juillet 2018, aux autorités militaires à Tamanrasset (6e Région militaire)», précise la même source.

«Il s’agit en l’occurrence des dénommés : «Leksir Ahmed» dit «Charaf Eddine», qui avait rallié les groupes terroristes en 2012, «Lansari El-Taib dit «Abou Hamza», qui avait rallié les groupes terroristes en 2012 et «Sekkouni Mohamed» dit «Abou Yahia», qui a rallié les groupes terroristes en 2014«, ajoute le communiqué.

«Ces opérations ont permis, également, de récupérer trois (3) pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov et huit (8) chargeurs de munitions garnis».

Par ailleurs, et dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée, des détachements de l’ANP «ont intercepté, lors d’opérations distinctes menées à Bordj Badji Mokhtar et In Guezzam (6e RM), (5) orpailleurs et saisi un (1) camion, un (1) véhicule tout-terrain, (2,9) tonnes de denrées alimentaires, (400) litres de carburant, (9) groupes électrogènes et (7) marteaux piqueurs».

En outre, dans le même contexte, des Garde-côtes «ont saisi, à Mostaganem (2e RM), (30) kilogrammes de kif traité», tandis que des éléments de la Gendarmerie nationale «ont arrêté un individu en possession de deux (2) fusils de confection artisanale à Batna (5e RM)».

D’autre part, des Garde-côtes «ont déjoué à Annaba et Skikda (5e RM), deux tentatives d’émigration clandestine de (23) personnes à bord de deux embarcations de construction artisanale, tandis que (27) immigrants clandestins de différentes nationalités ont été interceptés à Tlemcen (2e RM) et Ghardaïa (4e RM)», rapporte également le communiqué.

R. N.

Comment (3)

    Manuel
    14 juillet 2018 - 11 h 06 min

    Depuis le début de l’annee Un phénomène nouveau dans le sud algérien , des terroristes algériens se rendent au autorités militaire de Tamanrasset . Cela m’intriguait beaucoup , après des recherches sur internet dans des site spécialisé militaire indiquait que la force barkhane de l’arme francaise Encercle les jihadiste de tout part vers le nord certains arrivent à s’échapper vers l’algerie Alors ils préfèrent se rendre au autorité de Tamanrasset par dépit. Ou ils se perdent dans le désert ou ils se font abattre par l’arme algérienne.

    Anonyme
    6 juillet 2018 - 21 h 32 min

    Cette région du Sud algérien est devenue le fief des terroristes. C’est dû aux étrangers africains qui infestent le coin donc un blindage de la frontière sud est impératif et le renvoi de ces clandestins du sahel est plus que nécessaire, le sécurité du pays avant tout, ces étrangers subsahariens en vagabondage en Algérie doivent quitter le territoire algérien, ils n’ont rien à faire chez nous.

    2
    4
    grand bravo à notre ANP
    5 juillet 2018 - 21 h 52 min

    c’est la éniéme fois que des teroristes se rendent aux autorités dans cette région du pays …apparement c’est une région clé pour ces criminels …faut bien nettoyer la région et la bétonner pour que des étrangers mal intentionnés ne rentrent pas ..

    9
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.