Guerre des prêches

Islamisme nébuleuse
Jusqu'où peuvent aller les islamistes dans leur acharnement ? New Press

Par R. Mahmoudi – L’impitoyable bras de fer qui opposait depuis quelques mois l’intrépide ministre des Affaires religieuses à une nébuleuse islamiste extrémiste autour des questions d’ordre dogmatique ou exégétique commence à prendre une tournure dangereuse.

Face à une offensive sans précédent, et sans doute bien planifiée, visant à s’emparer des mosquées par le truchement de comités religieux, Mohamed Aïssa assume désormais la confrontation directe avec ces agitateurs. Se mettant lui-même à l’avant-garde, il incite chaque jour les imams, à travers des alertes et des instructions, à assumer, eux aussi, leur rôle de gardiens de l’islam algérien qui se trouve menacé, aujourd’hui plus que jamais, par des groupuscules présents apparemment dans toutes les mosquées d’Algérie et qui n’hésitent pas à recourir à la violence pour y imposer leur diktat, comme au temps de l’ex-FIS au début des années 1990.

Le combat de Mohamed Aïssa pour la préservation du référent religieux algérien face à l’intégrisme et au salafisme, sous toutes ses coutures, doit être partagé, et d’abord assumé par l’ensemble du gouvernement et de ses démembrements administratifs et politiques. Parce qu’il y va de la stabilité du pays. Il reste à savoir si le choix de la judiciarisation du conflit, qui semble être celui du ministre et de son département, est la meilleure solution pour mettre un terme à ce qui s’apparente à une véritable «rébellion» lancée à partir des lieux de culte.

Ne faudrait-il pas plutôt lancer une grande campagne de sensibilisation, sous forme de débats et de forums, où chaque imam, chaque homme de religion pourrait apporter sa contribution ou, du moins, assumer sa position ?

R. M. 

Comment (10)

    Mazouzi
    7 juillet 2018 - 7 h 41 min

    Attention danger…la gangrène commence commence par le bas, il faut de suite le membre atteint avant que ça ne prenne. C’est une malediction dont on a eu un avant goût pour ne pas dire un goût mossad (jeu de mot). Cette vermine ou plutôt cet hydre à mille têtes est toujours aux aguets…elle n’attend que le moment opportun pour avaler tout sur son passage.
    Rabbi yastoour bladna Inchallah mine hadhi alham.




    7



    1
    LE NUMIDE
    7 juillet 2018 - 5 h 42 min

    Mr le ministre Aissa et le gouvernement ont bien fait de judiciariser le conflit avec ls voyous salafistes et lers charlatans et imposer les lois de la République et de la nation algerenne et son etat national , face a la 5 ème colonne arabo-wahabiste saoudienne et qatarienne des phalanges salafistes qui veulent accaparer les mosquées algériennes . IL NE FAUT SURTOUT pas leur offrir le pige , le jeu et le prétexté du DEBAT religieux et théologique à ces agents en majorité en service commandé des services Khalijiens .. El Kazoula Algerienne c’est ce qui leur faut , la Republique algerinene n’a rien discuter des Anges et de El Akhira avec les TRAITRES et les ennemis et les assassins du peuple et des soldats algériens .. il faut qu’il salent qu’il sont étrangers à ce pays algérien … Les Zaouias algériennes doivent hausser le ton , les militants nationalistes , berbéristes , algeriannistes et les intellectuels aussi doivent aussi se mobiliser et agir à l’intérieur et à étranger pour démasquer cette 5eme colonne au lieu de s’en prendre à l’État national algérien malgré ses nombreux défauts .. Quant aux complices du salafisme wahabiste tapis dans les appareils de l’État, dans les médias et dans les associations religieuses ( comme cette soit-disant Association des Oulamas fantôche et lâche devenu un recycleur des criminels et des voyous et sorciers du Fis et des frères musulmans égyptiens et qui a trahit les principes politiques nationalistes et algérianistes de Ben Badis le berbère et a preferé s’attaquer aux kabyles , au lieu de contrer la Phalange wahabiste sioniste , les agents wahabistes se sont retournés à la fin contre elle et la méprise malgré sa lâcheté antinationale et même que Ferkouss le Pape et le Gourou saoudien du Salafisme en Algérie l’a Takfirissée et l’insulte chaque jour et ses membres se taisent comme des minus …et c’est bien fait pour elle et pour les lâches ) .. Toute cs racailles donc et ces agents infiltrés en Algérie depuis la guerre d’Afghanistan , ils doivent savoir que l’Algérie n’est pas l’Afghanistan et les algériens dont l’âme est berbère malgré tous leurs mensonges , ne se soumettront jamais dans les Harems de leurs Rois arabes et de leurs Sultans et leurs califes de pacotille …il n’y a pas plus musulmans que les BERBERES LIBRES , on ne craint que Dieu ,on ne fait que selon sa conscience et on ne respecte que les Saints … et jamais aucun Pape ou Gourou ou chef de gang terroriste ou Trabendo ou Chouyoukhs saoudiens ou égyptiens ou Afghans ou Daeshiens ou Boko Haram du wahabisme (et du Sionisme son frère jumeau) avec leurs kamis multicolores et leurs rois de Las Vegas et de la CIA .. plus aucun despote de la Terreur et de l’Empire ne pourra plus impressionner les BERBERES .. Aucune religion n’est fiable chez les berbères sans la LIBERTE de la nation et de la conscience




    8



    1
    ANTI SALAFISTES
    7 juillet 2018 - 2 h 29 min

    fallait tout simplement pas leur tendre le petit doigt … car là ils vont sans aucun doute arracher à l’algerien « moderne » tout son bras …voire même engloutir son corps. les salafistes pour ceux qui ne l’ont pas encore compris c’est :: LA CASTE DE LA POPULATION QUI EST ET RESTERA EN MARGE DE LA SOCIÉTÉ CAR N’AYANT AUCUNE COMPÉTENCE À PROPOSER A PART LA VIOLENCE VERBALE DES CHIENS QUI ABBOIENT…..UNE RAÇE POURRIE QUI NE SERT À RIEN À PART NOUS GACHER LA VUE ET NOUS POMPER L’AIR QUI RESTE…




    5



    1
    Anonyme
    6 juillet 2018 - 20 h 40 min

    vous ne croyez pas que c est trop tard Monsieur le Ministre ce pays est gangrène par ces mutants au lieu de continuer à former des soit disant imams dans une université de salafistes vous ferez mieux de faire un grand ménage et je reste poli et commencer à aider et soutenir votre collègue Benghbrit qui se débat toute seule face à ces mêmes intégristes qui semblent vous déranger dans les mosquées en attendant qu ils viennent régler nos vies Dix ans de terrorisme et de malheurs n ont pas suffit




    16



    4
    Citoyen
    6 juillet 2018 - 16 h 23 min

    Tolérance 0 avec les extrémistes intégristes religieux. Nettoyer les éléments subversifs des mosqués et donner une formation solide . Rappeler et éduquer le Peuple que nous sommes une République avec notre propre identité:  » l’ Algériannité » avec ces 3 constantes constitutionnelles: Amazigh, Arabe et Musulmane.




    31



    3
    abdel
    6 juillet 2018 - 15 h 30 min

    «  »il faudrait lancer une grande sensibilation sous forme de débats » et chaque imam……….FRANCHEMENT ce pays n »est-il pas en rentré dans une folie,ou les choses urgentes et importantes comme la demographie,la corruption,l’éducation, etc, etc…. sont mises au rebut,alors que le peuple est convoqué tous les jours par des charlatans a se prononcer sur des questions qui ne vont jamais améliorer sa situation sociale et son avenir




    19



    2
    Nasser
    6 juillet 2018 - 12 h 28 min

    Que peut faire Aissa ou Moussa? 250.000 morts et 100 milliards de dollars de pertes n’auront servi à rien. Les mêmes causes produisant les mêmes effets. Combattre un projet de société sans en offrir un autre : consensuel et démocratique, consiste à tourner en rond. Par conséquent revenir au point de départ. Et c’est ce qui se passe. Parce que notre pouvoir ne peut rien faire. Ni réformer ni se réformer.




    18



    7
    Abou Stroff
    6 juillet 2018 - 10 h 21 min

    « Guerre des prêches » titre R. M..
    et pendant ce temps là, les non-musulmans produisent des avions sans pilote (la chine est en train de tester un drone volant) et s’apprêtent à coloniser la planète Mars.
    moralité de l’histoire: il n’y en a aucune, à part le fait que les arabo-muslims s’éloignent de plus en plus du règne de l’humanité pour s’intégrer dans un monde qui n’est ni humain, ni animal.
    le comportement des arabo-muslims constitue t il les prémices d’un nouveau genre jusque là inconnu?




    35



    6
      Gatt M'digouti
      6 juillet 2018 - 14 h 26 min

      Oui ! l’homo ca pionce !!




      18



      5
    Anonyme
    6 juillet 2018 - 9 h 48 min

    Il faut les pousser à rentrer chez leurs maîtres saoudiens et y demander l’asile politique.




    27



    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.