La destination Algérie accessible à tous ?

ADDRA
Les billets d'avion à destination de l'Algérie hors de prix. D. R.

Par ADDRA(*) Les prix excessifs pratiqués par les compagnies aériennes sur les vols internationaux à destination de l’Algérie suscitent depuis de nombreuses années une exaspération latente de la communauté algérienne établie en France.

Mais cette année, ce sont l’indignation et la colère qui ont pris place. Et c’est compréhensible. En effet, comment peut-on rationnellement justifier qu’un billet aller-retour Paris-Alger puisse coûter jusqu’à 800 euros alors que pour une distance comparable dans d’autres pays d’Afrique du Nord et à une même période, un aller-retour peut être proposé pour la modique somme de 150 euros ? Ou plus encore, qu’un tel prix équivaut à un voyage vers les Etats-Unis ou même la Chine ?

L’amour que porte la communauté algérienne de France pour son pays, l’Algérie, n’est pas à prouver. Mais, pour de nombreux concitoyens, cet amour semble aujourd’hui être «instrumentalisé» par les quelques compagnies aériennes qui se partagent ce marché aérien, si lucratif. Est-ce que cette pratique est de nature à encourager l’attachement des Algériens de l’étranger dont la l’Algérie a tant besoin en périodes difficiles ? « Accessoirement » premières rentrées de devises, nous rappelons ici que les Algériens de l’étranger sont restés fidèles à la destination « Algérie»

L’écart des prix proposé par l’ensemble de ces compagnies aériennes est dérisoire et de nombreux citoyens algériens établis à l’étranger vivent de plus en plus mal cette situation… En effet, la majorité des Algériens vivent en France pour des motifs économiques. Ils restent donc fortement attachés à leur terre, l’Algérie. Or, les prix excessifs pratiqués par les compagnies aériennes privent aujourd’hui de plus en plus de ces citoyens à visiter leur terre, leur famille, leurs défunts… Les étudiants, les familles nombreuses et les retraités sont les catégories les plus touchées par cette situation.

Il est également à relever que, cette hausse des prix des billets en saison estivale exacerbe les tensions, fracture la communauté et détourne nombre de nos concitoyens vers des destinations voisines en mer Méditerranée, privant ainsi l’Algérie d’une source de richesse non négligeable.

Dans ces circonstances, nous sollicitons les responsables de cette compagnie et des compagnies aériennes «concurrentes» de nous expliquer et de justifier cette politique tarifaire inique et scandaleuse.

L’association ADDRA se joint aux revendications et doléances que nos concitoyens lui transmettent et dénonce fermement cette situation sidérante : elle invite ainsi les compagnies aériennes à appliquer des tarifs convenables pour le consommateur moyen et qui soient résolument enfin justes et équitables pour toutes et tous.

Si la prise en compte des intérêts des voyageurs algériens n’est pas prise en compte, la destination Algérie risque de souffrir d’un boycott dont elle aurait encore une fois bien pu se passer.

ADDRA

(*) Algériens des deux rives et leurs amis

 

Comment (23)

    lhadi
    9 juillet 2018 - 0 h 17 min

    Pour assainir ce secteur dont deux compagnies sont de droit français et faire valoir le droit des victimes, le bon sens de la marche serait de Solliciter avec insistantes l’autorité française de la concurrence afin de mettre un terme à l’entente illégale ayant cours dans le secteur en question.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    7
    6
    Anonyme
    8 juillet 2018 - 21 h 02 min

    quand le lis les commentaires stériles du genre ‘maudit soit air Algérie » et patati patata ça me désole….
    en période basse les tarifs sont a 240€ TTC en moyenne et en été c est dans les 500€, ce qui est cher pour une famille, du coup beaucoup n ont pas les moyens de rentrer au pays en famille.
    comment faire baisser les prix ? et bien en autorisant plus de compagnies a venir en Algérie, tant que la demande dépasse l offre, les prix seront chers…

    on peut aussi étudier une formule pour les algériens résidant et travaillant à l étranger et ayant des revenus assez bas ou moyen de bénéficier, de la part de l »Etat, d’une prise en charge à 50 % de ses frais de transport aérien et de ceux de ses enfants à charge. Les frais de transport de la famille sont pris en charge si ses ressources sont inférieures à 1 500 € brut par mois.
    La prise en charge des frais de voyage s’effectue sur la base du  » principe du droit au retour au pays », sur le mème principe du droit à être enterrer en Algérie.

    4
    11
      Merzak
      8 juillet 2018 - 22 h 12 min

      Il faut pas trop en vouloir a air algerie, allah ghaleb aalihoum. C’est bien Air France qui fixe les tarifs. Air France est en faillite et c’est grâce a KLM qu’elle survit. Le seul paris-alger représente une bonne partie de leur chiffre d’affaires.

      2
      14
    abdel
    8 juillet 2018 - 18 h 17 min

    si on ouvre l’espace aérien aux autres compagnies ,air algerie disparaitera en quelques semaines,cette compagnie ne fonctionne que par le piston,comme le reste d’ailleurs!!! un pays qui a ete bati que sur le piston ne peut produire qu’une sté d’incompétents et de médiocres a tous les niveaux ,et on se demande comment les bédouins du désert ont réussi a créer les meuilleures compagnies du monde ou un aller paris hong-kong ne coute pas plus de 700e

    8
    10
      Merzak
      8 juillet 2018 - 22 h 50 min

      Il faut arrêter de les appeler Bedouins du desert! Ces gens sont 100 ans en avance sur toi et ton pays. Le transport aériens est une partie intégrale de leur business model. Un paris – Hong Kong peut coûter 700e mais un business class ticket coûte 7000e et il ya pas mal de gens qui payent ca. Eux ils savent comment gérer les affaires. Ils savent aussi qu’ils sont limites du point de vue technologie et gestion de l’entreprise . Alors ils n’embauchent que les meilleurs et seulement les gens qu’il faut pour garantir le succès de leur business.

      4
      11
    Du coté de chez Swann
    8 juillet 2018 - 16 h 49 min

    Bonsoir Zaktof Dianna
    Je comprends votre cri de détresse qui émanerait d’un état d’âme meurtri à la moindre évocation de ce genre de pratiques. J’ai eu le même problème mais avec une compagnie autre qu’algérienne, et je sais que l’effet est le même aussi.
    Je pense que, plutôt que de boycotter comme le suggère R.B en bas, Je suis avec revendiquer ses droits d’une manière ferme, quitte à être vulgaire et plus quand il s’agit de se défendre contre des voleurs officiels qui dérobent les biens des autres, et parfois de malheureux et pauvres voyageurs dont les biens en question comportent une valeur affective inestimable à coté de la valeur monétaire qui reste toujours aussi importante pour eux malgré malgré tout.

    Ces escrocs ne s’attaquent pas aux gens qu’ils savent connaitre leurs droits. Ils agissent sur les sentiments et, quand ils le trouvent faisable sans risques, ils vont même user de l’intimidation.

    Ne pas se laisser faire est le plus grand remède, et quand sa bloque il ne faut toujours pas faire de concessions sur sa propre dignité.

    En parler à chaque occasion peut ramener également des solutions…sait-on jamais…Ceci est une compagnie nationale en plus.

    6
    13
    Anonyme
    8 juillet 2018 - 16 h 47 min

    Je n’ai jamais payé plus que 450€ aller-retour.
    Voyager à l’étranger hors France destination Europe Amériques etc billet d’avion compris coûte moins cher que de voyager en intra à l’intérieur de la France.
    Partir hors saison avant ou après juillet août le billet d’avion est moins cher pour le pays et ça vaut pour d’autres destinations européennes etc…

    5
    10
    Anonyme
    8 juillet 2018 - 16 h 37 min

    Ya ADDRA et ses amis..ne pas confondre l amour de son pays avec les décisions économiques…air couscous a toujours été une compagnie non profitable qui ne sait à quel saint elle doit se tourner pour la sauver des tentacules des pieuvres qui l étouffe depuis l indépendance. Pour que cette compagnie devienne compétitive il faut carrément la renouveler car les retouches ne feront rien. Elle a besoins d un vrai gestionnaire qui re invente Air Algérie en créant de nouveau services et surtout créer un hub pour l Afrique.. mais enfin avec cette racaille qui est à air couscous ..car c pas Air Algérie..je dois dire que le laisser aller..l incompétence etccc..est à tout les niveaux..il est temps de re inventer la vraiAir Algérie ..ou la compétitivité et la performance sont des mots clés… lorsque tout ça est régler vous aller avoir des prix compétitif…regarder ce qui est arriver à air spaghetti alias Alitalia..air grenouille Alias Air France…un bon exemple à ne pas suivre..

    7
    11
    Nedromi
    8 juillet 2018 - 16 h 32 min

    Tout cela devient ignoble, maudits soit les dirigeants d’air Algérie 🇩🇿 ils privent des citoyens de leur pays d’origine, leur racines, en même temps il faut bien payer tous les sers à rien, incompétents et pistones d’air Algérie 🇩🇿

    9
    15
    Zaktof dianna
    8 juillet 2018 - 15 h 07 min

    ….. Voleurs, profiteurs. Que des pistonnés et des incompétents. J ai prix un vol domestique il y’a 10 jours et quand j ai demandé pourquoi je peux pas prendre mon bagage à main en cabine alors que d autres avec moi qui ont des valises (gros bagage) l ont en cabine, une hôtesse me répond sèchement que si je ne suis pas content,je peux descendre. Quoi faire avec cette racaille?

    15
    13
    R. B
    8 juillet 2018 - 15 h 03 min

    On a qu’à prendre exemple sur les marocains ils sont plus solidaires que nous pour boycotter, sinon arrêtons de ‘ou lamenter sur notre sort, si nous sommes incapables de réagir…… Il faut bien payer les incompétents d’ air Algérie, tous les pistones enfants gâtés…. Qu’allah maudissent les dirigeants de cette compagnie pour tout le mal qu’ils font, des algériens ne peuvent pas voir leur pays d’origine à cause de leur politique délirante…..

    9
    18
    Slam
    8 juillet 2018 - 13 h 53 min

    Oui les compagnies aériennes abusent et s’alignent sur les tarifs d’air couscous sinon pas d’agrément… Mais pas que !
    Svp regardez bien votre billet d’avion et lisez la ligne qui correspond à la taxe aéroport !!! 120 euros de taxe, appliquée sur chaque billet , par l’aéroport pour remplir les poches de ADP. Un scandale quand on sait que cette taxe ne dépasse pas 20 euros ailleurs. Donc air couscous et les aéroports se partagent le magot de cette arnaque.

    9
    13
    AH
    8 juillet 2018 - 13 h 24 min

    Les problèmes d’air Algérie sont archi connus et personne n’y peu rien. La politique passe avant une gestion cohérente de l’entreprise. Air Algérie est depuis longtemps la société qui emploie les pistonné(e)s, les arrogants et les voleurs de bagages.
    les honnêtes et compétentes personnes sont une infime minorité et doivent se faire tout petit.
    La pléthore des parasites qui occupent les emplois dans cette société ne peuvent tirer leurs salaires qu’aux prix exorbitants qu’Air Algérie impose à ses clients en abusant d’une situation de monopole. Le racket n’est pas prêt de s’arrêter, tant que la concurrence est exclue.

    16
    15
    Anonyme
    8 juillet 2018 - 13 h 21 min

    A ce prix là, les touristes vont affluer, c’est sûr.

    12
    13
    kader
    8 juillet 2018 - 13 h 14 min

    la seule et vrais raison de ces prix vertigineux (sans raison réelle), c’ est l’ accord tacite du gouvernement algérien avec la compagnie algériennes ( aérien et maritime ) afin de renflouer d’ une part les catsse de la compagnie aérienne algérienne et sa gestion catastrophique depuis 50 ans (car cette compagnie ne sert qu’ a une seule chose: remplir les poches aux maximums de ces cancers qui vident l’Algérie des ses trésors économiques) sur le dos de ces « pseudo algériens exilés hors du territoire national » (car oui même si mes mots fâchent et cela est compréhensible , nous algériens de France et de Navarre , nous somme seulement des « IMMIGRE » a leur yeux. (…) SOIT NOUS AGISSSONS ET ENVOYONS UN MESSAGE CLAIR ET CESSONS D’ETRE DES BREBIS , SOIT ON SE TAIT ET ON SE FAIT PLUMER COMME DES PIGEONS!!!

    15
    15
      Merzak
      8 juillet 2018 - 22 h 35 min

      Quel message peut on envoyer? Seul le boycott peut vraiment perturber air France. Aigle azur, et air algerie. Ca peut même les couler. Vivement le jour ou easyjet, Ryanair, Transavia, eurowings et Norwegian sont autorises a desservir l’algerie.

      2
      8
    Borfayor Lewwel
    8 juillet 2018 - 13 h 12 min

    Depuis quand le pouvoir algérien répond-ils aux pétitions, revendications et doléances, et depuis quand se soucie-t-il de ce pensent ou ressentent les algériens ?

    13
    16
    Anonyme
    8 juillet 2018 - 13 h 04 min

    Si au moins si le service était parfait . Nous payons cher pour maintenir la médiocrité. Même la tenue des stewards est sale. Rien ne fonctionne.

    15
    17
    Anonyme
    8 juillet 2018 - 12 h 57 min

    Et le prix du billet en bateau on en parle?

    12
    16
    Zalzale06
    8 juillet 2018 - 12 h 21 min

    J’ai Ma Petite Idée Sur Les Tarifs
    Ca Finance Les Emplois Des Fonctionnaires
    Finance La Paix Sociales Sur Le Dos Des Petites Gens
    En Plus Trop d’Immigrés Sur Le Sol Algerien Cela Peux Créer des Troubles Dans La Tete de Certain
    Faut avoir les Moyens Pour Venir en Algerie Sinon l’Algerie n’En veut Pas

    37
    27
    Zalzale06
    8 juillet 2018 - 12 h 04 min

    Merci à ADDRA d’Avoir Soulevé le probléme

    34
    19
    Zalzale06
    8 juillet 2018 - 11 h 51 min

    Les Concurents Ne Sont Idiots. Ils Calent Leur Tarif Sur La Compagnie Nationale avec quelques euro en Moins…

    9
    19
    lahcen
    8 juillet 2018 - 11 h 21 min

    Que dire de plus ? Même les prix du voyage en bateau coute 3 fois plus cher qu’ailleurs .Les gens réclament depuis de longues années sans succès .Alors…………….

    31
    17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.