Une contribution de Youcef Benzatat – A l’ombre de la mule Chikhi

Vega analystes
Le Vega Mercury qui a servi au transport des 701 kg de cocaïne. D. R.

Par Youcef Benzatat – Tous les analystes, ou presque, qui se sont intéressés à la saisie des 701 kg de cocaïne au large du port d’Oran s’accordent à dire, pour peu qu’ils soient sérieux, que cette drogue dure n’était destinée ni à la consommation algérienne ni à son exportation vers l’étranger. Les arguments avancés apparaissent d’emblée comme irréfutables et ne souffrent d’aucune approximation.

Pour la première assertion, à savoir que le potentiel du marché de la cocaïne en Algérie étant limité à des poches de consommation insignifiantes, un investissement dans une telle quantité, qui nécessite l’avance d’une somme colossale, sans la garantie de pouvoir la revendre sur le marché national, relève de l’absurde. Chikhi étant un homme d’affaires averti, rompu au négoce et à la prudence dans les investissements, il ne pouvait commettre une telle niaiserie.

L’autre assertion, celle qui laisse supposer que la cocaïne saisie était probablement destinée à l’exportation vers des pays consommateurs, ne peut pas non plus tenir la route (lire à ce propos l’analyse pertinente d’Arab Kennouche dans Algeriepatriotique du 4 juillet 2018, «Pourquoi les cartels de la drogue ne peuvent pas prospérer en Algérie»). Dommage qu’Arab Kennouche se soit vite empressé de conclure son analyse là où elle devenait plus pertinente encore.

Car il aurait suffi de s’appuyer sur les conclusions des journalistes d’investigation indépendants qui, pour la plupart, ont perdu la vie dans des circonstances douteuses (Gary Webb), ou neutralisés sous forme de protection policière sournoise (Roberto Saviano), pour se faire sa propre idée sur cette affaire, devenue par son caractère dangereux et compromettant un «Cocaïnegate».

Tous ces journalistes sont arrivés à la conclusion que les services de sécurité des grandes puissances, non seulement quadrillent et instrumentalisent les cartels de drogue mais encouragent leur prospérité. L’Afghanistan en est l’exemple type. Les Talibans étant parvenus à éradiquer la culture de l’opium, leur élimination par les Américains a permis la réintroduction de cette culture en présence de la CIA et de l’armée américaine sur le sol afghan.

Cette thèse est étayée par un rapport sans appel de 1 500 pages, réalisé par Jean De Maillard, un magistrat français indépendant spécialisé dans la criminalité internationale et le blanchiment d’argent. On ne connaîtra jamais, du moins pour le présent, tout le contenu de ce rapport, mais seulement 200 pages sous forme de résumé que son auteur s’est obstiné à publier en bravant la censure de son commanditaire, qui n’est autre que le gouvernement de Jacques Chirac. Ses conclusions sont glaçantes : les institutions financières internationales et les Etats américain et européens favorisent directement les échanges internationaux illicites. A l’extérieur de leurs frontières, ils contribuent en coulisses à l’élargissement de zones de non-droit. Ils ne jugulent plus les flux d’argent sale, ceux-ci sont réinjectés avantageusement dans les flux d’argent propre pour leur soutien, en recourant à des moyens frauduleux et en les déléguant à des intérêts privés d’apparence totalement incontrôlés, tels que les cartels de drogue.

Chikhi apparaît dans ce flux d’argent sale comme une mule dont le rôle dépasse le seul transport aveugle de drogue. Comme le kilo de cocaïne qui dépasse la pesée symbolique des 700 kg. C’est le cadeau piégé destiné à l’Algérie pour la salir et en faire une plaque tournante du trafic de cocaïne.

Beaucoup d’analystes se sont épuisés à expliquer pourquoi les Espagnols avaient averti les autorités algériennes de la cargaison incriminée alors qu’ils pouvaient eux-mêmes la saisir sur leur territoire. Certains nient même ce fait et prétendent que c’est une fuite dans l’entourage du «Boucher» qui a donné l’alerte aux autorités algériennes. Cette seconde hypothèse ne semble pas plausible du seul fait des explications ci-dessus. Que Chikhi soit un maillon du vaste réseau de corruption qui gangrène l’Algérie est un fait, et c’est justement ce fait qui a fait de lui la mule idéale.

C’est donc l’Algérie qui est visée par cette vaste opération, dont le caractère médiatique lui semble fatal. Car ce «Cocaïnegate» a réussi à présenter l’Algérie devant l’opinion mondiale comme une plaque tournante du trafic de cocaïne. Certains médias algériens dits d’opposition se sont même engouffrés dans cette voix. Opération réussie à ce jour.

Cette hypothèse n’est pas une «théorie du complot» de plus, comme voudraient le faire croire les complotistes et comme dirait Michel Collon, mais une suite logique du véritable complot permanent contre l’Algérie, surtout pour ses positions géopolitiques et son non-alignement aux rivalités géostratégiques, aussi pour sa symbolique en tant que pays ayant mené une guerre victorieuse contre l’impérialisme colonialiste et également contre l’unité sans faille de son peuple pour sa souveraineté nationale et l’intégrité de son territoire.

En médiatisant cette affaire, l’armée algérienne, qui est aussi visée, a certainement voulu confondre ses instigateurs devant l’opinion mondiale et dénoncer le complot permanent contre l’Algérie.

A se demander, enfin, comment les clans au pouvoir se sont déclaré la guerre sans mesurer l’aggravation de la dégradation de l’image de l’Algérie dans cette circonstance particulière au lieu de prendre le recul nécessaire et se montrer solidaires devant cette attaque étrangère contre la patrie. De ce côté-là, il semblerait qu’il n’y a rien à espérer. L’Etat et ses institutions sont gangrenés par la corruption à tel point qu’aucun danger contre la patrie ne saura calmer leur cupidité, ni leur faire prendre conscience du danger qui pèse sur sa souveraineté.

Y. B.

Comment (49)

    karimdz
    15 juillet 2018 - 17 h 19 min

    Mais de quoi se mêle l amérique, que trump s occupe de la misère qui existe dans son pays, l Algérie est un pays souverain, et nous n avons pas, et ne devons pas accepter aucun dictact d ‘où qu il vienne.

    Les candidatures des algériens à la présidentielle n ont pas à souffrir d aucune pression extérieure.

    3
    6
    lhadi
    15 juillet 2018 - 0 h 07 min

    Grace au mécanismes de coopération internationale, les agents espagnols ont requis la collaboration de la police portugaise afin d’intercepter dans le port de Lisbonne la cargaison de 745 kilos de cocaïne dissimulés dans des ananas.

    Cette affaire n’a jamais été considérée comme un complot pour déstabiliser le Portugal.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    13
    4
    Verite
    14 juillet 2018 - 23 h 58 min

    Comme nos dirigeants ont échoué sur tout les domaines,sauf en corruption et trafic de tout genre,alors ils ont essaie de faire fortune dans la poudre Colombienne on ignorant que cette poudre est convoitée par les grandes puissances,est interdit aux chefs des républiques bannière

    11
    6
    El-Ghoul
    14 juillet 2018 - 23 h 04 min

    Comme le pétrole ne rapporte pas grand choses surtout avec quarante millions de bouches a nourrir;et le cannabis non plus il est vente libre dans pas mal de pays;reste la poudre;la farine de Colombie;le poison pour les innocents;et un gramme rapporte autant q’un baril de pétrole;comme nos corrompus sont impatient de devenir des milliardaires ça tombe très bien;sauf ils ont oublie que cette farine est surveillée par les plus puissant de ce monde est très difficile de les corrompre

    9
    5
    Anonyme
    14 juillet 2018 - 21 h 59 min

    Maintenant que cette affaire de cocaïne est mise sur la table, je ne pense pas que beaucoup se bousculeraient pour déposer leur candidature aux présidentielle sous peine se subir les foudres de Washington.

    4
    6
    karimdz
    14 juillet 2018 - 20 h 48 min

    Le chargement de la cargaison de la drogue en espagne d un autre navire en provenance du Brésil dans le navire vega mercury, selon le capitaine interrogé, sans meme que les autorités espagnoles n interviennent, demeure un grand mystère, au delà de toutes les supputations qui peuvent être faites.

    8
    10
    juste un avis
    14 juillet 2018 - 17 h 11 min

    juste ce que je pense comme lambda depuis le début de cette histoire :
    je pense qu’à l’origine cette cargaison n’était pas du tout déstinée à l’algerie , mais peut etre pour l’europe .
    les balises gps accompagnant la cargaison ont certainement été placées avec la drogue au brésil dans le but que certaines personnes de l’équipage du navire puissent jeter à la mer ( après quelques milliers de km après le départ du brésil ) la cargaison , pour que celle ci soit récupérée par des bandits en haute mer ..).
    manque de chance et par mauvais calculs , les complices dans le navire n’ont pas pu retirer pour jeter à la mer la cargaison sans se faire remarquer , et ont laissé voyager la cargaison jusqu’au port de valence .
    les espagnols ayant remarqué cette cargaison mais ne peuvent la retirer car le port final de destination n’est pas valence ( transbordement ) et donc la meilleur chose qu’ils avaient à faire c’était d’alerter les autorités algériennes . voilà c’est tout , sans science fiction et complot ..je pense que cela peut être un scénario qui se rapproche le plus de la réalité , exactement comme dans les films .
    la leçon c’est que dorénavant nos importateurs réfléchiront mille fois avant d’importer quoi que ce soit …lol.
    pour finir , je dirais : SEUL DIEU SAIT .

    5
    19
      Action
      14 juillet 2018 - 23 h 28 min

      @Juste un Avis,a part si vous voulez prendre ça défense, si comme ça si passer les Années 90 avec les islamistes du fis 250,000 morts qui sont tombés par leurs soif de pouvoir ils y’a certain qui a poser la question qui tue qui? la réponse est bien claire si les criminels du fis a leurs téte madani marzak et ali belhadj l’ARCHITECTE.

      8
      4
    MELLO
    14 juillet 2018 - 16 h 59 min

    Vue, lue et commentee’ cette affaire n’à laissé personne indifférent eu égard aux retombées politiques. Des décisions de mise à l’écart ont été prises par les tenants du pouvoir suprême. Si ces décisions ont été exécutées, ce n’est ,sûrement, pas la main étrangère qui a agit, donc inutile de spéculer ou de s’engouffrer sur cette voie. Kamal Chikhi n’est pas seul sur ce paysage, il existe des milliers ,ou même des millions de Chikhi sur ce vaste territoire qu’est notre Algérie. Je ne crois pas qu’on puisse déstabiliser ce pays avec 700 kg de cocaïne, il faudrait plus que ça pour pouvoir le faire. En interne, la lutte des clans est réelle et n’à pas l’air de s’estomper . C’est cette manière de gouverner qui engendre toute cette catégorie de corrompus et de corrupteurs , cette catégorie de rapporteurs d’égouts où les rats sont maîtres des lieux. De toutes les façons, beaucoup de choses peuvent, encore, se passer d’ici Avril 2019. Bien entendu, chaque clan nous balancer que son action rentre dans les intérêts du pays, mais le peuple Algérien sait que leurs intérêts personnels passent avant ceux du pays.

    15
    4
    Anonyme
    14 juillet 2018 - 16 h 38 min

    Mr Benzatat n’a pas complètement tort…c’est un autre son de cloche qui est tout a fait plausible sachant qu’à l’approche des élections présidentielles les clans et leurs sponsors outre mer et outre Atlantique s’entre-déchirent…..et tous les coups sont permis…!
    Voici deux de mes commentaires qui montrent que j’ai eu à peu près les mêmes points de vue que Mr Benzatat…!

    1er commentaire dans la rubrique:  » Affaire de la cocaïne : l’Espagne a-t-elle fourni de nouveaux éléments ? » (3 juillet 2018 – 21 h 24 min) j’ai dit: « Avec le temps, certaines questions nous taraudent l’esprit..!! Est-ce que cette affaire a été concoctée de manière à faire sauter quelques fusibles, chez-nous..? Qui est derrière tout ça…et à qui profite toute cette opération…??? Est-ce une guéguerre de clans et leurs sponsors..?? Pourquoi les espagnols n’ont pas réquisitionné le bateau, et ils ont préféré mettre cette « bombe » à fragmentation entre les mains des nôtres…? Sont-ils de mèche avec certaines parties intra-extra-muros..??? Est-ce que la drogue a été embarquée au Brésil, en plein océan ou en Espagne…??
    Quel est la vraie raison de la visite officielle du ministre de l’Intérieur d’Espagne en Algérie…??
    Un vrai cauchemar…!

    2ème commentaire dans la rubrique: « Le président Bouteflika veut réformer la DGSN et la Gendarmerie nationale » (10 juillet 2018 – 12 h 54 min): « L’équipe du FBI ne doit pas s’ennuyer…! Elle n’est pas là pour rien…! Attention, ces chamboulements et ces refontes ne sont pas toujours de bonne augure…!!! On dirait que cette affaire de Cocaïne a été cuisinée……pour…….??? Enfin, qui vivra verra…!  »

    Il faut lire aussi entre et sous les lignes l’article: »Pourquoi Trump ne veut pas s’immiscer dans la présidentielle de 2019″ (AP, R.Mahmoudi, juin 30, 2018).

    Cette affaire est vraiment louche vu la tournure qu’elle a prise du commencement à la fin, surtout que la FBI a tout de suite répliqué….!! Effectivement, « une suite logique du véritable complot permanent contre l’Algérie » avec la connivence des satellites géostationnaires, des manchots nourris au fromage puant et des marionnettes qui font trois petits tours et puis s’en vont….!

    Allah Yahfadh El Bled…!

    6
    26
      Mme CH
      14 juillet 2018 - 19 h 21 min

      J’ai oublié de signer mon com ci- dessus (Anonyme 14 juillet 2018 – 16 h 38 min)….! Je voudrais ajouter que plusieurs complots ont permis de détruire des pays..!!

      Commençons par « L’ancien ambassadeur de Tunisie aux Etats-Unis puis en Algérie, Mohamed-Nejib Hachana, qui a révélé l’existence d’un complot visant à déstabiliser à terme l’Algérie Et le diplomate d’ajouter que «l’Algérie est forte et ne tombera pas dans ce piège ; elle a ses hommes et ses forces intrinsèques et elle saura éviter ce piège» ».

      Ensuite  » Eléments pour une théorie du complot à In Amenas » On a là deux informations qui, si elles sont exactes, sont d’une importance capitale: certains des terroristes avaient travaillé ou travaillaient encore sur le site et, plus important encore, les embauches étaient du ressort de BP. Or, qui dit BP, dit l’Etat britannique…
      Ce n’est donc peut-être pas par pure forfanterie que le chef du groupe de preneurs d’otages, Abdul Rahman al-Nigeri a affirmé pendant ce que la presse appelle le « siège » avoir été en contact avec des officiels britanniques. Ce que le gouvernement britannique a bien entendu réfuté car « Nous ne négocions pas avec les terroristes. »….. Autre fait significatif: la présence de deux Canadiens parmi les terroristes avec la découverte d’un passeport sur la dépouille de l’un d’entre eux, découverte qui conforte nous dit-on les informations du journal norvégien Aftenposten sur la présence parmi les assaillants d’un homme de haute stature aux yeux clairs qui parlait anglais et « lisait le Coran ».
      Ces Canadiens étaient, nous dit-on, partis faire le « djihad » contre Kadhafi en Libye. C’est-à-dire que d’une manière ou d’une autre, ils étaient là-bas sous les ordres de l’OTAN (dont les opérations étaient coordonnées par un officier supérieur Canadien).  »

      La fameuse théorie de complot de Bush disant que Saddam Hussein avaient des armes de destruction massive et qu’il aidait et protégeait des terroristes d’AlQaïda… C’est exactement à partir de là qu’il veut faire croire à l’opinion américaine et internationale le type de complot dont sont victimes les Etats-Unis : un complot terroriste, organisé par Saddam, et qui pourrait causer les mêmes dégâts que le 11 septembre… (n’oublions pas le grand complot du 11 septembre…)…..

      Plusieurs théories de complot ont été prouvées….!!

      5
      14
    Merzak
    14 juillet 2018 - 15 h 47 min

    Il n’y a ni complot ni sidi zekri. Il y a bel et bien un trafic et une consommation de coke en algerie. Ce chichi n’est qu’un pion et l’affaire vise en plut haut dans notre administration et notre gouvernement. Rien ne c’est fait sauf pour le limogeage de quelques haut fonctionnaires qui dérangeaient les vrais coupables derrière ce trafic. Si rien ne se fait et si cette affaire n’est pas réglée, notre gouvernement et notre pays va devoir rendre des comptes aux yankees et eux il ne magouillent pas!

    44
    6
    Chibl
    14 juillet 2018 - 14 h 46 min

    Je donnerais cher pour voir cette racaille extradée au états unis, avec combinaison orange et chaines aux pieds et aux mains,Ratko Mladić le célèbre general Serbe a été caché par le peuple Serbe pendant 16 ans…

    31
    3
    Anonyme
    14 juillet 2018 - 14 h 27 min

    Monsieur Benzatat
    En lisant le debut de votre article ; je me suis dis , enfin un analyste serieux ! Cette cocaine n’est destinee ni a au marcher algerien , ni a l’exportation . C’est egalement mon sentiment profond .
    Par la suite , vous tombez dans la theorie complotiste et bien sur qui n’est etayee par aucune preuve .

    Theorie pour theorie, voici la mienne. Le cadre : Une lutte sans merci entre clans du pouvoir pour l’apres Bouteflika , Malheur aux vaincus ! Un clan qui ete au courant de toutes les accointances de Mr Chikhi le bouchez avec des pontes de premier plan du pouvoir .
    La suite pour des professionels est un jeu d’enfant pour diligenter cette affaire a partir de la realite Brezilienne jusqu’au large du port d’Oran avec le scandale qui a eclate et ses consequences sur le clan.
    Mr Chikhi est juste un bougre qui a servi de mule a ses depens. L’objectif ete d’eliminer toute veilleite des Bouteflika a garder le pouvoir apres la mort de Abdelaziz le « president » en eliminant leurs probables poulains ! Mission accomplie !

    7
    8
    Anonyme
    14 juillet 2018 - 14 h 17 min

    Pour 8kg de coc pure on prend entre 20 et 30 ans de prison ferme et saisie de tous ses biens et compte en banque. Pour 701 kg, si on applique la loi lineaire, on prend combien?

    31
    2
      Anonyme
      14 juillet 2018 - 23 h 58 min

      Pour 701 kg on prend pour 200 an ou 300 an de prison ferme et saisie continue de tous ses bien mobilier, immobilier et monétaire(compte en banque, titres etc).

      2
      2
    Hakikatoune
    14 juillet 2018 - 13 h 48 min

    Pendant que nous parlons de … « véritable complot permanent contre l’Algérie … et son armée » par un ennemi extérieur , on oublie qu’il peut exister un ennemi , intérieur celui-là, qui fragilise le pays et le rend vulnérable ! En effet, on vient d’apprendre que le gouvernement (donc le pouvoir) a pris la décision de rembourser avant terme, oui lisez bien chers internaute …avant terme, les souscripteurs à l’emprunt obligataire qui a été lancé en 2016 . Et vous savez comment le gouvernement (donc le pouvoir) va rembourser ? Eh bien c’est simple en utilisant la planche à billet alors que ni la Loi de Finance initiale ni la Loi des Finances Complémentaire 2018 ne l’a prévu !

    Efhame oula kata3h h’oueidjek ! « Comprends ou déchire tes habits » comme dit l’adage populaire !

    31
    3
      Lghoul
      14 juillet 2018 - 15 h 26 min

      Qui payera la sauce tomate avec le dinar faible et une inflation incontrolable ? Le pauvre peuple.

      26
      3
      Mme CH
      14 juillet 2018 - 18 h 15 min

      Effectivement, il y a un ennemi extra/intra-muros, mais ce qu’on occulte toujours, c’est la relation entre l’extra et l’intra…! La vraie question c’est pour qui roule l’ennemi qui existe à l’intérieur…!! Exemple, quand on parle de corruption et de pots de vin, on doit aussi savoir que c’est les compagnies étrangères qui donnent ces pots de vin pour obtenir des contrats juteux….donc il y a des liens étroits entre les deux….s’il n’y avait pas de corrupteurs/corrompus, il n’y aurait pas de corrompus…! S’il n’y avait pas de colonisateurs et de Maîtres pervers, il n’y aurait pas de traîtres, d’esclaves….etc..etc…!!

      Voilà, chacun a sa Hakikatouh…!

      « La Vérité sort nue du puits, c’est pourquoi il y a tant de monde pour l’habiller. » (G.Lacroix).

      7
      14
        Lghoul
        15 juillet 2018 - 13 h 54 min

        Ce ne sont pas les compagnies etrangeres qui proposent des pots de vin. Elles ont une ethique. Ce sont nos corrompus qui les obligent a etre corrompus sinon pas de contrat. Le dernier etant Ultra Electronic.

        4
        3
          Mme CH
          16 juillet 2018 - 2 h 20 min

          Excusez-moi, mais ça se voit que vous ne connaissez rien au monde des affaires, des banques, des bourses, des paradis fiscaux…Une vraie jungle…! Vous n’avez qu’à chercher sur Sir Google et vous verrez le nombre d’affaires de corruption, de blanchiment d’argent, comment fonctionnent les bourses et les banques suisses entre autres, et vous vous apercevrez que les algériens sont les derniers de la classe…! Mais cela ne veut pas dire que j’approuve ce que certains orbitons font pour s’accaparer de la rente…!

          Je vous invite à voir sur la toile d’araignée « les 15 scandales politiques de l’histoire » sans oublier les affaires de Sarko, de la blondinette la député européenne, de Fillon…etc…! Et ce n’est que l’hors d’oeuvre…! Bon appétit..!

          1
          1
          Lghoul
          16 juillet 2018 - 7 h 39 min

          Je vois que vous êtes bien renseignée sur les scandales financiers. Mais depuis quelques années les choses ont changé et la transparence est de mise vu les punitions a coups de milliards qui tombent sur les têtes des grosse companies. Ce que par contre vous voudriez “halaliser” est ce qui se passe chez nous est “normal” car “ca se passe ailleurs”. Continuez alors vos recherches pour trouver si notre pays est bien “classé” dans la corruption qui a pris tellement racine dans la société qu’elle fait presque parti des “moeurs” des affaires.

          Mme CH
          16 juillet 2018 - 13 h 07 min

          Dommage Mr Lghoul, je n’aime pas jouer à Lghoula, je préfère les débats loyaux, mais vous êtes tous les mêmes dans votre catégorie, vous déformez les propos dans le seul but de discréditer tel ou tel commentateur ou commentatrice….! On comprend mieux grâce à vous comment les médias occidentaux manipulent et désinforment…les benêts surtout..!!

          Vous dites: « Ce que par contre vous voudriez “halaliser” est ce qui se passe chez nous est “normal” car “ca se passe ailleurs” »….est ce que vous avez lu tout mon commentaire…?? Non, ou peut être que vous aviez voulu occulter ce passage où j’ai dit:  » Mais cela ne veut pas dire que j’approuve ce que certains orbitons font pour s’accaparer de la rente…! ».. alors en disant cela, est-ce que cela veut dire que je voudrais « halaliser » la corruption…!???

          « L’honnêteté a pris dans ce siècle des traits si singuliers qu’il devient très difficile de les reconnaître. « 

    Lghoul
    14 juillet 2018 - 13 h 31 min

    Je commence maintenant a comprendre pourquoi le bateau est venu d’abord en Espagne. Pour que les espagnols soient temoins. Prendre des photos, filmer et analyser let contenu et ensuite alerter les algeriens. Sinon, si le chargement est venu directement a Oran les preuves risquent de se perdre et disparaitre dans la chaine mafiosie.

    43
    3
    Anonyme
    14 juillet 2018 - 13 h 30 min

    Le premier à extrader, c’est Saïd Bouteflika qui a imposé son frère malade à garder les fonctions de président. Si le pays avait un président présent, qui montre qu’il est là et qu’il veille à la bonne marche du pays, ce trafic à cette échelle n’aurait pas existé. Hélas, un président tres malade, absent et qui n’a pas parlé au peuple depuis plus de 6 ans, ça donne la dérive du pays. Il n’y a plus de capitaine à bord. Il y a juste une mafia qui communique via des correspondances les imputant à un homme malade ne pouvant ni bouger, ni parler et encore moins travailler. C’est lui par son égoïsme qui a jeté le pays entre les mains des narcotrafiquants de cocaïne.

    56
    4
    A-Non
    14 juillet 2018 - 13 h 19 min

    Espérons que les services secrets Américains n’acceptent pas les puits de pétrole des corrupteurs professionnels Algériens,et découvrir la vérité et les pratiques courante de ce régime qui n’a rien avoir avec la politique, c’est juste une couverture, un président accro et malade du pouvoir, l laissant les commandes à ses proches incompétent, pour reconnaître une vraie république c’est par sa justice, si elle est pour l’ensemble de ses citoyens et pas aux plus offrant, le résultat on le vit à ce moment et c’est dû à la corruption. on assassine toute une nation!!!

    35
    4
    karimdz
    14 juillet 2018 - 11 h 07 min

    Analyse intéressante de Benzazat, moi je vais encore plus loin, la cargaison de drogue ne peut venir que du grand bordel à ciel ouvert de sa médiocrité mimi 6 .

    Pourquoi, tout simplement devant le succés de nos forces de sécurité et de l armée, les marotrafficants ne parviennent plus à faire passer leur merde via la frontière algérienne, forcément, il leur restait la voie maritime.

    On s étonne de la prise de 700 kilos, certains ont la mémoire bien courte, nos forces de sécurité, ont fait des prises bien plus importantes, et si on additionnait le tout, cà ferait une sacrée montagne.

    Dans tous les cas, félicitations à l armée, nos forces de sécurité, mais force est de constater que les marotrafficants comptent toujours sur la complicité de quelques algériens, donc double vigilance. Les citoyens doivent également se mobiliser contre ce danger de la drogue.

    29
    29
    Ch'ha
    14 juillet 2018 - 11 h 06 min

    Excellent article Mr Benzatat Youcef. Toujours un réel plaisir à vous lire.
    Effectivement propagande et complot sioniste.
    Vu de français nationalistes ces 700kg de coke ne représente rien par rapport aux tonnes de cannabis de la narco… makh… qui pénètrent la France systématiquement par des franco-israeliens gradés et l’ancien chef des STUP, donc la corruption est bien plus présente qu’au pays.
    Le marché de la coke vise les pays occidentalisés pour la consommation.
    Après je conçois et à juste titre que cette affaire choque les algériens mais c’est une goutte d’eau dans la mer par rapport au cartel de Medellín.
    Ce qui explique parfaitement l’objectif de propagande sioniste de déstabilisation du pays après échec machallah de leur guerre terroriste sioniste par procuration décennie noire.

    12
    29
    LOUCIF
    14 juillet 2018 - 10 h 07 min

    Cher Monsieur Youcef Benzatat , on a le droit en tant que journaliste ou en tant que citoyen de faire toutes la analyses possibles, avancer toutes les hypothèses possibles, mais on ne peut pas et on ne doit pas arriver à la conclusion certaine que cette affaire de cocaine est … » une suite logique du véritable complot permanent contre l’Algérie … et son armée » ! Tant qu’on ne peut pas jeter un coup d’œil dans le dossier judiciaire, tant qu’on n’a pas vu les mobiles précis de l’accusation, et surtout tant que le verdit n’est pas rendu, on ne peut rester que dans des supputions mais aucunement dans des certitudes combien même d’éminents criminologues ou d’éminents spécialistes affirment telle ou telle chose ! Ce n’est pas parce qu’un spécialiste relate et explique le fonctionnement des réseaux criminelles en donnant des exemples, qu’on peut faire des « déductions logiques directes » sur l’affaire Chikhi !! Ce dont on peut être sûr, c’est qu’il s’agit bien d’une affaire de trafic de drogue, de blanchiment d’argent, de trafic d’influence et de corruption !
    Il y a juste une chose sur laquelle il faut être attentif et qu’il faut vérifier tout le long du procès, si procès il y a :
    1/- Est-ce que la justice algérienne restera professionnelle, dans la déontologie et l’indépendance réelle ?
    2/- Est-ce que cette affaire est une affaire politique, de règlement de compte ou pas entre clans du pouvoir ?
    3/- Est-ce que l’affaire précise de la cocaïne, dont l’auteur présumé est « le Boucher » ,a agit seul ou a-t-il des complices au sommet de l’Etat et du pouvoir ?

    Pour prouver que c’est l’Algérie qui est visée par cette vaste opération, c’est aux journalistes d’investigation de faire le job , un travail qui n’est pas facile et qui demande beaucoup de temps ! Tous mes respects !

    32
    3
      Anonyme
      14 juillet 2018 - 13 h 14 min

      Arretez avec vos coclusion surfaites. Ce n’est pas El Ayadi el kharijya. C’est l’incompétence des responsables qui en croyant pouvoir s’enrichir, ont fermé les yeux devant ce trafic. Savaient-ils que le moindre soupçon leur aurait couté cher eux et leur copains.

      14
      4
    Anonyme
    14 juillet 2018 - 10 h 01 min

    L’Algérie n’est pas visée. C’est la cupidité de certains qui a fait que l’on arrive à cela…

    46
    5
      Anonyme
      14 juillet 2018 - 11 h 02 min

      Une poignée d’algériens écervelés, illettrés, cupides et arrogants, avec leurs copains et coquins algériens et étrangers, nous ont mis dans un sacré pétrin car ils nous ont exposé à des sanctions financières et économiques internationales mettant en danger la source de nos revenus en dollar américain. Nul n’est censé ignorer l’extraterritorialité des lois américaines concernant l’usage illégale du dollar américain dans et autour du trafic international de cocaïne.
      Cette affaire met maintenant en danger l’Etat et la Nation et elle devient une affaire de sécurité nationale. L’Etat doit maintenant montrer patte blanche aux autorités américaines sinon il risque des sanctions comme être interdit d’accès au marché dollar américain avec interdiction de transactions internationales utilisant le dollar américain, interdiction d’accès au SWIFT en utilisant le dollar américain donc plus de vente de pétrole et gaz en dollar américain etc…donc la fin de la fête comme le Venezuela.
      l’Etat devrait maintenant choisir entre se protéger en protégeant la source de nos revenus en dollar américain ou protéger cette poignée d’algériens avec leurs copains et coquins algériens et étrangers…

      47
      19
        Anonyme
        14 juillet 2018 - 11 h 13 min

        Desolé monsieur c’est pas l’etat qui doit montrer patte blanche aux autorités américaines, mais ce pouvoir c’est lui qui doit montrer patte blanche, le pouvoir d’Alger ne represente pas l’etat algerien.

        42
        14
        Anonyme
        14 juillet 2018 - 12 h 54 min

        J’ai vu hier dans une video que l’ex president Ortéga, ce n’était pas lui qui organisait le trafic de cocaïne mais ses amis copains et coquain, comme Pablo Escobar du Cartel de Medlline et les deux freres Rodriguez Orejuela du cartel de Cali qui étaient en concurrence avec le Cartel de Medelline. Ils avait protégé et c’était ses amis en affaire. Et pourtant la CIA n’a pas hésité à l’extrader et à rechercher Pablo Escobar et les frères Rodriguez Orejuela avec leur complices, leurs hommes de mains et leur revendeur en gros. Les deux cartels sont tombés dans les filet du DEA et la CIA. Le président du Panama qui leur ouvrait la route vers les états unis pourtant apres les avoir donné à la CIA, il a lui aussi été extradé, les autres ont été tués par les sandinistes. Ils ont mis en péril leur pays qui est toujours plongés dans les reglement de compte, les laboratoires clandestin de cocaïne et rien n’a été reglé. Ces pays ou d’ailleurs le président Trump a bâti des tours le long du cnal de Panama ont vu l’envahisseur américain s’installer au Panama et le Nicaragua et la Colombie sont toujours des laboratoire d’extraction de cocaïne à partir de la feuille de coca.

        38
        1
          Anonyme
          14 juillet 2018 - 15 h 05 min

          C’était Manuel Noriega du Panama pas Daniel Ortega du Nicaragua. Manuel Noriega du Panama a été fait commandeur de la légion d’honneur française par François Mitterrand le 22 janvier 1987 sur proposition du ministère des Affaires étrangères du gouvernement Chirac

          33
          1
          patatras
          14 juillet 2018 - 17 h 28 min

          En 1987, Noriega etait l’homme fort du Panama et avait un rôle public de quasi chef d’État du Panama tout en relayant le trafic de la cocaïne colombienne.
          Puis en 1988, patatras, une cour américaine l’accuse de trafic de cocaïne en relation avec le cartel de Medellin (dont un des membres était le notoire Pablo Escobar) et de racket. Et on connaît la suite…invasion de Panama le 20 décembre 1989, dans le cadre de l’Opération Just Cause, puis en 1990, arrestation au Panama de Noriega et son extradition au US devant le parquet de Miami qui le condamne en 1992 à quarante ans de prison ferme et la France le condamne par contumace en 1999 à dix ans d’emprisonnement pour blanchiment d’argent et à une amende de 75 millions de francs français de l’époque.

          13
          1
          cravaterouge
          14 juillet 2018 - 19 h 00 min

          Manuel Noriega a-t-il encore sa cravate rouge et médaille de la croix de commandeur de l’ordre au nom d’échanges diplomatiques entre chefs d’État. Apparemment OUI, puisqu’il est toujours sur la liste des commandeurs de la Légion d’honneur francaise. Par contre, le cycliste Lance Armstrong s’est vu retirer de l’ordre le 4 avril 2014 pour « comportement contraire à l’honneur », une histoire de dopage lors du tour de france !

          9
          3
    Anonyme
    14 juillet 2018 - 9 h 35 min

    Mr Benzatat. Votre conclusion par le dernier paragraphe de votre contribution resume tout. Et la corruption n’a pas de religion ni loyaute. Donc voler le pays, trafiquer de la drogue ont un denominateur commun: L’argent. Ils sont capables de tout mais dans le monde de la drogue tout est infiltre de partout et ils se sont peut etre fait avoir car le puzzle est plus complique et plus dangereux, Plus dangereux que Sonatrach et les autoroutes est ouest. …

    12
    5
    Anonyme
    14 juillet 2018 - 9 h 00 min

    POUR QUE cocainegate ne soit soit pas étouffer le suivi médiatique est recommander même que les rédacteurs doivent être solliciter et leurs part de responsabilité engager

    10
    2
    Mohamed
    14 juillet 2018 - 9 h 00 min

    Salam aleikoum,

    Cher auteur, arrêtez de dire, de penser, de réfléchir, que c’est l’Algérie qui est visée, car l’Algérie est plus grande que ces personnes v…, c…, b… et ces personnes ne représentent pas l’Algérie, ils représentent leur propres intérêt et leur propres comptes en banque.
    L’Algérie du tout temps a été, est et sera portée par ses enfants sincères et honnêtes, et les criminels finiront tôt ou tard dans un trou, enterré et que tout le monde se remémora d’eux avec mépris et que personne ne pardonnera.
    Quand les 2 journalistes du Washington Post ont enquêté sur R. Nixon pour le scandale du Watergate, est ce que c’est les USA qui étaient visées ? Alors, arrêtons d’assimiler les personnes au pays, je le répète : l’Algérie est plus grande qu’eux et l’Algérie est innocente de tout ce qui se trame en son sein et dans son dos.

    20
    8
    Djeha Dz.
    14 juillet 2018 - 8 h 57 min

    • L’image de l’Algérie, n’a jamais été une préoccupation des clans au pouvoir.
    Les premiers à la ternir, c’est les personnes issues du pouvoir, ils sont tous mêlés à des histoires illicites et de corruptions.
    Dans 99% des cas ceux qui contrôlent les affaires en Algérie, occupaient des postes importants des les différents secteurs de l’état. Encore aujourd’hui, ils sont très nombreux à être aussi bien dans la politique que dans les grosses affaires.
    ( Dans les pays qui se respectent, ils appellent ça conflit d’intérêts, et c’ est interdit par la loi)
    Encore une fois, et au risque de me répéter, cette affaire de cocaïne n’est pas aussi différente dans son essence que les nombreuses affaires de corruptions de détournement de fonds et des biens de l’état. depuis plus 20 ans, Il y a une véritable compétition d’une horde de vautours à l’avidité illimité pour mettre main basse sur tout les secteurs sans exception.
    Les ennemis de l’Algérie, n’auraient rien pu faire sans les traitres et les collaborateurs algériens.
    L’image de l’Algérie, son intégrité, sa souveraineté, sa probité, ses principes, et tout ces idéaux légués par révolutionnaires et ses authentiques patriotes, qui effectivement faisaient de l’Algérie un pays phare et exemplaire, et bien c’est fini. C’est des souvenirs de rêveurs crédules.
    L’Algérie est à l’ère du business de bazar, de la corruption, de la drogue, de la spéculation. Contrairement , à ce qu’on peut penser l’Algérie est déjà déstabilisée depuis plusieurs décennies par ceux qui président à sa destiné.
    Malgré une longue période de prospérité financière, l’Algérie, est encore à genoux. Pourquoi ?? et par la faute de qui ??
    Kamel elbouchi ?? une histoire parmi tant d’autres.
    Les formes changes, mais le fond est le même.

    71
    1
    Zaatar
    14 juillet 2018 - 8 h 21 min

    Pensez vous que H’mida, le joueur et le Rachem, puisse se préoccuper un seul instant des « attaques » sur le pays venant de l’extérieur ? Si Chikhi le boucher est la mule, Vous ne devinerez jamais qui est l’âne dans l’affaire ni même le dindon de la farce.

    25
    3
      Anonyme
      14 juillet 2018 - 10 h 32 min

      Il faut réviser vos participes passés et faire la difference entre un verbe avec un auxiliaire être ou avoir et deux verbes qui se suivent. Un verbe précédé d’un participe passé être ou avoir ne peut pas être mis à l’infinitif. Il devient un participe passé pour le verbe avoir) ou présent(pour le verbe être).

      2
      27
        passager
        14 juillet 2018 - 11 h 09 min

        Parlez nous de votre avis sur le contenu du commentaire , quand aux regles de la langue Française , je crois que personne n’a prétendu être un AS de cette Langue et puis nous ne sommes que des Algeriens qui ont appris cette langue ici ou là…à chaque contexte son discours…لكل مقام مقال

        52
        2
        Lghoul
        14 juillet 2018 - 13 h 47 min

        Nous ne sommes pas dans une classe pour cours de francais. Nous sommes dans un forum d’echanges entre algeriens qui se discute entre algeriens. Le plus important est de se comprendre mais pas d’ecrire correctement ce que l’on me comprend pas.

        60
        2
        Zaatar
        14 juillet 2018 - 16 h 19 min

        Pardonnez mon ignorance, mais j’aurais écrit encore une fois le même post et de la même façon. Je ne vois pas à quel participe passé vous faites allusion ni même à quel auxiliaire être. Par contre H’mida et Rachem sont une seule et même personne, et la conjonction de coordination « et » est mise en conséquence sciemment. D’où le présent du subjonctif du verbe pouvoir, et non pas un participe passé, (puisse à la troisième personne du singulier) suivi du second verbe qui se doit d’être alors à l’infinitif.
        Je vous demanderai alors de réviser vos cours de Français, de conjugaison et de grammaire avant de venir faire vos remarques, qui du coup donnent raison à Passager et Lghoul qui vous demandent de donner votre avis sur le sujet de l’article plutôt que de faire l’intéressant.

        15
        2
    Abou Stroff
    14 juillet 2018 - 8 h 15 min

    « De ce côté-là, il semblerait qu’il n’y a rien à espérer. L’Etat et ses institutions sont gangrenés par la corruption à tel point qu’aucun danger contre la patrie ne saura calmer leur cupidité, ni leur faire prendre conscience du danger qui pèse sur sa souveraineté. » conclut Y. B..
    j’ai toujours souligné que, lorsqu’un peuple est en osmose totale avec ses dirigeants, aucune puissance, fut elle la première puissance au monde, ne peut le vaincre.
    si ma proposition est juste alors, nous ne pouvons nous attendre qu’au pire après la conclusion de Y. B..

    46
    2
    Moskosdz
    14 juillet 2018 - 8 h 03 min

    Vrai ou pas,le choix de Chikhi dans cette affaire n’est fortuit,étant livreur au niveau national de viande à l’ANP,le but est remonter les Algériens sur leur armée qui gêne trop ceux qui rêvent de transformer l’Algérie en décombres à l’identique de la Syrie,Irak et Libye,etc…

    63
    10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.