Migrants subsahariens : l’AFP et Reuters s’acharnent contre l’Algérie

Smith migrants
James C. Smith, directeur de Reuters.

Par R. Mahmoudi La campagne internationale contre l’Algérie sur la situation des migrants subsahariens se poursuit inlassablement, en dépit de tous les démentis officiels émanant du gouvernement algérien. Après les communiqués fielleux des ONG occidentales, c’est au tour des agences de presse d’essayer d’enfoncer l’Algérie et d’ajouter à la pression diplomatique qui s’accentue.

Ce n’est sans doute pas un hasard si deux agences internationales, l’AFP et Reuters, publient le même jour deux comptes-rendus différents, reprenant in extenso le même scénario largement usité par les ONG, décrivant une situation dramatique de ces migrants «pourchassés» par les autorités algériennes et «abandonnés» dans le désert, avec tout le décor stéréotypé.

Ainsi, selon l’agence française, 600 migrants subsahariens «expulsés» d’Algérie ont été «sauvés» dans le désert au nord du Niger. D’après le témoignage d’un «responsable municipal» de la ville nigérienne Agadiz, cité par l’AFP, mais qui a préféré garder l’anonymat, les migrants en question «ont été conduits vers les frontières et ont été abandonnés là-bas, avec si peu de vivres et d’eau». Ils auraient ensuite continué à marcher sur un trajet de 50 kilomètres avant d’être secourus. L’auteur du compte-rendu relève la présence de «beaucoup d’enfants, de femmes et de malades».

De son côté, l’agence britannique, citant l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), indique que 391 migrants originaires de 16 pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre étaient arrivés vendredi à Assamaka, une localité nigérienne «après avoir été interpellés dans plusieurs villes algériennes». Un membre de l’OIM, seule source de Reuters, enfonce le clou en soutenant avoir entendu certains migrants dire que «leurs téléphones mobiles ont été confisqués» et que «leurs conditions étaient précaires, peu de nourriture et d’eau, dans des locaux exigus». «Ils ont été acheminés dans des camions au-delà de la ville d’In Guezzam et obligés à traverser la frontière à pied, y compris les familles, les femmes enceintes et les enfants», s’alarme-t-il.

R. M.

Comment (33)

    Trop bon trop con
    17 juillet 2018 - 17 h 49 min

    Ya un dicton a 100% verifiė » trop bon trop …  » faudrait qu on soit un peu moin fragile ou gentils avec les autres _sinon le pays sera toujours percu par les subsahariens comme _pays khabza a boire et a manger , liberte total au migrants , et peuple gentil .

    Anonyme
    17 juillet 2018 - 9 h 05 min

    Pour faire plaisir à ces journal…, aux autorités des pays occidentaux et au monde entier, nous les algériens qui sommes gentils et hospitaliers devons faire encore plus que ce qu’ils exigent de nous. Par exemple les marier à nos filles, leur donner du travail, un gite et s’ils sont sérieux pourquoi pas la nationalité comme ont voulu le faire les dirigeants du mca avec un africain pour gagner une licence étrangère.

    Passeurs occidentaux
    17 juillet 2018 - 0 h 55 min

    la migration massive est une attaque contre l’Algérie !

    Anonyme
    16 juillet 2018 - 23 h 41 min

    Chers lecteurs
    Les migrants réapparaissent en Algérie malgré les grosses dépenses grillées pour les derniers rapatriements, on ne peut plus supporter une telle situation, ces peuples sont tenaces, qu’est ce qu’ils espèrent obtenir en Algérie, si c’est l’argent de la mendicité il faut leur couper ces dons et ne leur offrir de l’eau et de la nourriture, argent niet.

    Dzézaïr
    16 juillet 2018 - 23 h 07 min

    Les chiens occidentaux aboient et la caravane algerie passe.
    Et cette situation que nos ennemies nous mènent nous unies d’avantage à nôtres solidarité est indéfectible que ous portons pour nos armées , nos gendarmes , nos policiers nôtre gouvernement.
    JAMAIS NOUS OUBLIERONS QUI VOUS ÊTES ENNEMIS DE TOUJOURS , JAMAIS JAMAIS .

    Neva
    16 juillet 2018 - 21 h 17 min

    C’est le pillage des ressources naturelles aux dépends du peuple africain, qui pousse ces africains à émigrer en choisissant l’Europe leur pays « protecteur », qui s’enrichit de leur richesse, ils fuient leur pays à cause des guerres civiles, dictature, pauvreté, analphabétisme, de la famine… dans leur pays d’origine.

    Quant à la France, pays des Droits de l’Homme, sans être inquiétée poursuit son ingérence en Afrique avec la complicité de certains chefs d’Etats Africains corrompus, elle met au pouvoir celui qui est prêt à servir d’abord la France, d’ou cette présence permanente de l’armée française dans certains pays Africains « indépendants ».
    Le pillage et les guerres sont banalisés sous prétexte de crise économique, de lutte contre le terrorisme, maintien de régimes dictatoriaux, afin d’empêcher toute émergence démocratique.

    Mais pourquoi tant de misère dans des pays si riches en matières premières ? À qui profite l’argent du cacao, de l’uranium, du diamant, du bois, de l’or, du pétrole et des minerais…?
    Pendant ce temps « les porteurs de la civilisation » continuent à pomper les richesses de l’Afrique, tout en faisant pression aux pays voisins Africains par le biais de « leur agences et des ONG DES DROITS DE L’HOMME » qui décrivent  »..une situation dramatique de ces migrants pourchassés par les autorités algériennes et abandonnés dans le désert », s’ils sont si civilisés et si humains qu’ils exigent à la France de créer des emplois à ces migrants subsahariens dans leur propre pays en Afrique et non des centres de migrants ailleurs.
    Le temps de la Françafrique est révolu, mais cette politique du système néocolonialisme moderne n’est qu’une politique obscène et immorale.
    Mais dans quel siècle vivons nous ?

    57
    1
    Mustapha-D
    16 juillet 2018 - 21 h 13 min

    Ces donneurs de leçons nous poussent a agir contre notre gouvernement , ok ! On va agir mais c’est pour qu’il laisse ces migrants prendre des barques et traverser la meditéranée , ça nous coutera aucun € . Finalement Keddafi (Allah yarahmou) avait raison ,dés que ces donneurs de leçons ouvrent trop leurs geules en s’ingérant dans la politique interieure du pays ,il laissait passer quelques milliers de personne . La Turquie aussi elle fait pareille ,dés que Bruxelles met la pression ou ne tient pas ses promesses ,Erdogan donne l’ordre aux gardes frontietes d’aller dormir quelques jours chez eux .
    L’Algerie doit faire pareille , elle doit laisser ces migrants prendre la mer afin que les chiens de Bruxelles se la ferment un peu .

    10
    karimdz
    16 juillet 2018 - 20 h 33 min

    Laissons les chiens aboyer, la caravane Algérie passe. Chaque jour en France, en Angleterre en Amérique, nous conte son lots en violences, refoulements,assassinats , etc. des immigrants africains.

    Fais ce que je dis, pas ce que je fais, voilà en résumé l expression de ces deux agences, foutue hypocrisie !

    10
    4
    archer31
    16 juillet 2018 - 19 h 11 min

    La France vient de gagner la Coupe du Monde 2018 grâce à une équipe formée à 98% de parents de ces immigrants.
    Alors que veut la France?

    6
    6
    tayeb
    16 juillet 2018 - 18 h 41 min

    svp,pouvez-vous nous reproduire une dépêche de l’une de ces deux agence qui nous renseigne dans quelles conditions avec quel moyens de transport ces migrants sont arrivés en Algérie,?

    14
    5
    صالح/ الجزائر
    16 juillet 2018 - 15 h 56 min

    l’AFP et Reuters savent que la reconduction à la frontière n’est pas uniquement propre à l’Algérie .
    Djamel Beghal, déchu de la nationalité française, a été expulsé vers l’Algérie . Il a quitté la prison « vers 5 h 30 en vue d’être reconduit à la frontière » .
    l’Algerie ne reconduit pas ses citoyens vers les frontières .

    13
    6
      aymen
      16 juillet 2018 - 17 h 59 min

      les agences Reuters et AFP, relèvent des services de renseignements britaniques et français…l’AFP, se distinguait dans les années..90, par sa couverture sournoise des actes terroristes en algerie…elle qualifiat les terroristes du fis et du GIA de  »combattants islamistes. ».LE service presse chargé de la couverture de l’Afrique du nord…algerie..tunisie maroc…est dirigé par un officier de la DGSE..service de renseignements exterieur francais….et tout ce qui se passe actuellement avec l histoire des migrants…et les tirs groupés contre l algerie…n’est qu’une tentative de forcer la main à Alger..pour l ouverture de centre, camps de concentration de migrants sur son territoire…pour faire barrage…et protéger les frontières de l’europe…le sale boulot..refiler à l algerie…et comme Alger..a dit non….la compagne continuera….jusqu’à trouver un autre pays…Maroc Tunisie ou …mali….

      56
      4
    CONSTRUIRE DES MURS URGEANCE !!!!!
    16 juillet 2018 - 14 h 32 min

    Qu’ils les ramènes chez eux l’Algérie est un pays souverain ! Allez voir Israel et d’autre pays qui font pareil et ne veulent voir aucun sans papier chez eux pourquoi l’Algérie pour qu’elle change d’avis ? Mais vous oubliez le peuple on ce chargera personnellement de vous les envoyer chez vous !!

    23
    10
    L'occident nous envoient des migrants
    16 juillet 2018 - 14 h 27 min

    Cela veut dire que nous sommes sur la bonne voie, continuons les expulsions et forçons les autorités à les expulser. ce sont les occidentaux qui nous inondent de migrants pour nous métisser et que l’on perde nos VALEURS CULTURE CODE RELIGION ET TOUTE MORALE. L’ALGÉRIE, ils le savent, est l’un des pays ou on fait le plus d’enfants, ALORS ATTENTION AUX VACCINS!!!!!!!!!

    22
    12
    Séhab
    16 juillet 2018 - 14 h 12 min

    on’est chez nous et on accepte qui on veux et qui on veux pas et si ces ONG

    sont tellement humains qui ils accueillent à la frontière et qu’ils s’occupent d’eux
    et qu’il emmèneront chez eux en Europe c’est à ceux qu’ils ont foutu le bordel
    dans ces pays de ça en occuper et surement pas l’algérie!! l’algérie n’à foutu la
    pagaille dans aucun pays comme ils ont fait vous amis les occidentaux que vous êtes borgne de leurs côté!! nous somme chez nous et on protège notre pays comme vous le faite. Le borgne n’a qu’un oeil, mais il pleure quand même!

    24
    10
    Gerault
    16 juillet 2018 - 13 h 24 min

    Les Européens mènent des guerres contre les Africains et nous les aidons à manger, à boire et à s’installer en Algérie. Est-ce la justice pour vous?

    22
    9
    Gatt M'digouti
    16 juillet 2018 - 12 h 37 min

    Il faut contre attaquer et sans prendre de gants ! ces gens là ne comprennent que la violence et user de la diplomatie est considéré par eux comme un signe de faiblesse.
    Que nos dirigeants ou institutions ou même la presse, les mettent aux pied du mur en dénonçant la discrimination sélective , en exposant aux yeux du monde entier, les images, les photos des bébés palestiniens décapités, des droits bafoués des prisonniers palestiniens et sahraouis, de l’utilisation des bombes au phosphore blanc, du matériel neuf acquis par daesh, etc etc…. Les exemples ne manquent pas !
    Faute de quoi, laissez le peuple manifester et défendre son pays si vous n’êtes pas capables !
    On en a marre des coups reçus et sans riposte !!!!!!

    31
    10
      Anonyme
      16 juillet 2018 - 14 h 15 min

      Que peux-tu faire de plus que brûler des drapeaux américains et israélien et s’égosiller à crier « ma3a filistine dalima aou madlouma »

      7
      11
    Sprinkler
    16 juillet 2018 - 12 h 15 min

    Étrangement, ces mêmes ONG sont muettes sur les conditions d’arrivée en notre pays de ces malheureux migrants…Seules les circonstances de leur retour les émeut…Aucune de ces agences de presse si loquaces ne rendent compte du long voyage aller de cette misère humaine, parce que ce n’est là que le lourd tribut du pillage et de la colonisation de l’Afrique et des guerres post-coloniales menées par procuration par ce même  » Oxydant  » qui s’étouffe d’humanisme…Au fait, qui tirait les ficelles du génocide des Tutsis ? Les Algériens ?

    29
    8
    Lgiciel
    16 juillet 2018 - 12 h 08 min

    J’ose proposer à nos responsables de créer un poste avancé de 15 km au sud de nos frontières, au nord de Mali et un autre au nord du Niger.
    s’ils n’acceptent pas ceci va démontrer leur hypocrisie.

    16
    8
    Anonyme
    16 juillet 2018 - 10 h 17 min

    Et qui ça étonne ? Nous savons très bien que les ONG passeuses de migrants en Méditerranée font les gros yeux pour intimider les autorités, et ça marche à tous les coups: chaque fois que des clandos sont renvoyés, les cris d’orfraie se déclenchent et l’Algérie arrête ses opérations de renvoi. Du coup, ça se limite à quelques centaines d’expulsés, jusqu’à la prochaine timide expédition de clandos six mois après. Re-cris d’orfraie, re-arrêt des expéditions, pendant ce temps de nouveaux clandos arrivent on se demande comment car le flux ne s’arrête jamais, et résultat l’Algérie dépense des milliards pour RIEN, le chiffre des clandos ne diminue pas.
    Les Africains ont parfaitement compris qu’ils avaient affaire à des velléitaires qui n’osent pas vraiment aller jusqu’au bout, l’Algérie ne leur fait pas du tout peur, les Algériens encore moins, il n’y a qu’à voir l’arrogance des mendiants quand ils s’accrochent aux basques des gens lorsqu’ils exigent jamais moins de 100 DA l’obole.

    28
    8
    Med
    16 juillet 2018 - 10 h 08 min

    Avant tout il faudrait dire à ces gens (Europe-Occident) de cesser de bombarder les pays d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Asie à coup de bombes et de franc CFA et de produire subséquemment ce que Marx nomme « l’armée industrielle de réserve », alimentant ainsi la guerre des pauvres et les conflits horizontaux.
    L’Occident politiquement correct et humanitaire, soucieux de redorer son blason de pays ex-colonisateur et repenti, se dit pour l’acceuil de ces « damnés de la terre » (pour paraphraser Fanon) tandis que les forces populistes et de droite vont dans le sens opposé, au delà du problème démographique de nombres de Pays européens qui voient leur populations s’amincir.
    La France tabasse les réfugiés à Vintimille et fustige le Gouvernement Italien pour son refus de les acceuillir. D’autres pays trouvent le bouc émissaire en un pays comme l’Algérie pour se défaire d’une image oh combien négative et encombrante.
    L’ancien Premier Ministre allemand, Helmuth Kohl, avait dit qu’il ne fallait pas laisser l’Afrique se développer. L’ex-Président de la RFA, Köhler, actuellement chargé de l’ONU pour le Sahara Occidental, a été contraint à démissioner pour avoir déclaré et admis que l’Occident, dont l’Allemagne, défendait ses propres intérêts en Afganistan.
    Dans les faits le fond du problème demeure le capitalisme.

    66
    8
    Vangelis
    16 juillet 2018 - 9 h 26 min

    Quand est-ce que les autorités du Niger vont-elles apporter un démenti à ces informations ?

    Pas plus tard qu’hier le ministre de l’intérieur nigérien a été reçu par Bedoui pour parler justement de ces affaires qui commencent à devenir lassantes puisque à la charge exclusive de l’Algérie.

    Il ne suffit donc pas de venir palabrer à Alger sans dire ce qu’ils font côté nigérien pour chasser les passeurs et retenir leurs citoyens sur leur sol.

    Ceci est aussi valable pour les autres pays du Sahel d’où sont issus tous ces migrants qui partent en nombre surtout vers l’Algérie.

    Il est à se demander pourquoi des migrants continuent à venir en Algérie alors qu’ils ont appris que leurs compatriotes sont abandonnés dans le désert comme ces ONG et agences de merdias le prétendent.

    39
    9
      hadj
      16 juillet 2018 - 10 h 13 min

      l’algerie devrait ouvrir une route direct du sud de l’algerie vers la mer mediterannee ainsi ils pourront prendre des bateaux et se rendre en europe.ainsi l’europe les mettra en centre de retention homme femme enfant bebe derriere les barraux des centres de detention des non blanc en europe.

      19
      8
      صالح/ الجزائر
      16 juillet 2018 - 16 h 06 min

      Le ministre nigérien de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Mohamed Bazoum, a reconnu dans un entretien accordé, mercredi, à RFI, axées essentiellement sur l’émigration clandestine au Sahel, l’implication d’éléments des forces de sécurité nigériennes dans les réseaux de passeurs de migrants.«7 ou 8 gendarmes au moins ont été révoqués tout simplement. C’est pire qu’une condamnation pour eux»

      7
      6
    Kenza
    16 juillet 2018 - 9 h 21 min

    La France est très mal placée pour parler du sort des migrants! D’une part parce qu’elle est l’un des principaux pays responsables de ce flux migratoire et notamment celui provenant des pays du Sahel. D’autre part , on a vu le sort inhumain qu’elle-même réserve à ces migrants quelque soit leur provenance.
    Depuis que Sarkozy et BHL ont fait tuer Kaddafi, ces criminels se sont tailler et ont laissé l’Italie seule gérer la catastrophe migratoire sur l’île de Lampédusa qui s’en était suivi….Et dernièrement, Macron a osé critiquer et donner des leçons aux italiens sur le cas de l’Aquarius alors que la France elle-même n’a même pas fait le moindre geste ou donné la moindre aide pour venir au secours de ces pauvres migrants!
    Mais, de toutes les façons,on connait la tendance « donneuse de leçons » de cette France à qui l’ALGERIE dit: LES CHIENS ABOIENT, LA CARAVANE PASSE!

    25
    8
    Anonyme
    16 juillet 2018 - 8 h 59 min

    C’est à la presse algérienne et aux médias Algériens de savoir répondre à ce genre d’attaque et d’agressions Les Autorités Officielles Algériennes ont donné toutes les réponses idoines preuves à l’appui La société civile Algérienne doit comprendre que ce « Chaud Froid  » que les occidentaux font peser sur nous est une stratégie bien déterminer pour mettre en place leur « Printemps Arabe en Algérie » D’un coté l’ambassadeur de France nous fait un discours pour nous convaincre de l’amitié des français et de l’autre cette campagne de bashing C’est prendre le Peuple Algérien pour des débiles .Malheureusement nos organes de presse n’arrivent pas à suivre cette stratégie et jouent contre le peuple Sans se rendre compte que le mensonge de la liberté de la presse n’est que dans un seul sens Quand il sert les intérêts des occidentaux Jamais dans l’intérêt de l’Algérie

    28
    8
    Italie, France, Malte, Pologne ...
    16 juillet 2018 - 8 h 57 min

    Mais, en plus des ONG et des Agences de Presse tout le monde sait et surtout les candidats à l’émigration que l’aventure risquée vers l’Algérie est pleine de dangers, d’inhospitalités et d’échecs. Pourquoi les migrants, si ceux-là existent vraiment, insistent-ils à défier le dés.ert, sans aucun espoir? Ne savent-ils pas que l’Algérie doit elle aussi faire au même phénomène d’émigration clandestine par mer vers l’Europe? Elle au moins, ce n’est peut-être pas la panacée, mais tente d’empêcher et de réduire cette fuite par des lois, dont ils sont tous au courant. C’est pas gentil de la part des agences et des ONG de ne pas le rappeler aux migrants subsahariens et de ne pas leur indiquer non plus les solutions de rechange plus heureuses et plus avantageuses, puisqu’apparemment ils cherchent le bonheur de ces migrants. C’est quelque part, les inciter et les encourager à prendre des risques périlleux, qui plus est, inutiles.

    17
    8
    co5
    16 juillet 2018 - 8 h 11 min

    « ont été «sauvés» dans le désert au nord du Niger » par qui ???
     » avec si peu de vivres et d’eau» » ???
    la coupe du monde 2018 va permettre à M de créer des centres de migrants en France,sans rougir.

    54
    7
    fatigué
    16 juillet 2018 - 7 h 56 min

    Il faut dire que si on en est là, c’est la faute entière de notre gouvernement qui a laissé ces millions de migrants arriver en masse sans aucun contrôle squattant toutes les villes d’Algérie.
    Il eusse fallu des le debut bloquer ces intrus aux frontières sud dans des camps gardés et faire appel à l’ONU et à le HCR pour s’en occuper sur le plan prise en charge santé et nourriture.
    En aucun cas il ne fallait les laisser remonter vers le nord.
    Seulement nos responsables sont toujours trop occupés à faire des affaires, terrains, logements etc…., pour se rendre compte du danger qui pointait son nez.
    Résultat, maintenant le gouvernement fait des pieds et des mains et dépense des millions pour essayer de se dépêtrer d’une situation qui n’aurait pas du arriver.

    34
    6
    Anonyme
    16 juillet 2018 - 7 h 42 min

    Le chameau ne voit pas sa bosse,ces donneurs de leçons feraient mieux de balayer devant leur porte.Voyez ces migrants impitoyablement refoulés aux portes de l’Europe et qui se noient par milliers.Et ces hypocrites et fourbes qui osent critiquer l’Algérie pour avoir expulsé des migrants entrés illégalement sur son territoire.Si ça choque ces tartufes qu’ils organisent leur acheminement chez eux mais là ils n’en voudront certainement pas car ça perturbera leur petit confort. Trêve d’hypocrisie il faut traiter le problème à sa base en aidant par tous les moyens ces pays pauvres à se développer pour limiter seulement cet exode massif de populations du sud vers le nord.L’Algérie a effacé des milliards de dollars de dette des Etats subsahariens malgré ses faibles moyens et que ces pays riches donneurs de leçons en fassent autant.Mais au lieu de les aider à se développer,ces impérialistes disant le mot leur fourguent armes à profusion avec soldats et autres fouteurs de troubles pour les déstabiliser un peu plus.Ah! si le ridicule tuait…

    19
    8
    Algerien révolté
    16 juillet 2018 - 7 h 25 min

    Il ne faut pas faire cas de ces 2 agences de presse ,ils n’ont jamais ecrit des éloges sur l’Algerie depuis l’independance , leur acharnement est connu ,et ce n’est pas demain la veille qu’ils vont changer ,laissez couler ,le meilleur moyen c’est de leur répondre par le dédain , WE DON’T GIVE THEM SHIT comme disent les Américains,lorsqu’ils ont auront fini d’… ils se tairont comme un c… fatigué de traquer tous ceux qui passent a coté…

    18
    8
    SALAH
    16 juillet 2018 - 6 h 16 min

    Les chiens aboient la caravane passe .

    40
    12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.