Qui cherche à provoquer une guerre ouverte entre le FLN et le RND ?

FLN/RND
Djamel Ould-Abbès (FLN) et Abdelkader Bensalah (RND). New Press

Par Kamel M. – Finie la lune de miel entre le FLN et le RND. Depuis les piques lancées par Djamel Ould-Abbès auxquelles Ahmed Ouyahia a toujours répondu avec répartie pour éviter de dévoiler la guerre larvée que les deux partis de l’alliance présidentielle se livrent depuis un certain temps, la confrontation est allée crescendo et tout indique qu’un divorce est imminent.

Le FLN, qui a rectifié le tir en corrigeant un communiqué dans lequel il est reproché à un parti de l’alliance d’avoir trahi le président Bouteflika, s’est attaqué de façon frontale au RND. Aux accusations du FLN, le RND vient de répliquer par un communiqué dans lequel il rappelle, en réponse au contenu du communiqué émanant du Bureau politique du FLN et qui a abordé les affirmations du secrétaire général de ce parti sur les consultations qui ont précédé la candidature de Bouteflika à la présidentielle de 1999, que le secrétaire général du RND à l’époque, Tahar Benbaïbèche, avait été éjecté en raison de sa position hostile à Bouteflika qualifiée de «personnelle».

Le RND explique que le parti a soutenu la candidature de Bouteflika sous la conduite de son nouveau secrétaire général Ahmed Ouyahia, soulignant que la position du RND vis-à-vis du président de la République est «immuable».

Cette passe d’armes entre le FLN et le RND traduit-elle un malaise au sommet de l’Etat ? Des rumeurs vite démenties avaient circulé sur l’intention d’Ahmed Ouyahia de se présenter à la prochaine présidentielle. Ceux qui sont derrière cette information, qualifiée d’inexacte par le RND et le concerné lui-même, veulent-ils créer un conflit entre le Président et son homme de confiance qui a répondu présent à chaque fois que Bouteflika l’a appelé pour «sauver les meubles» ? Le coup vient-il du FLN ?

C’est la première fois que le RND réagit officiellement à une déclaration du FLN. Preuve que les semaines et les mois à venir verront une confrontation directe entre les deux principaux partis sur lesquels s’est appuyé le président de la République depuis sa première candidature en 1999 et avec le soutien desquels il compte se représenter en 2019, si l’option d’un cinquième mandat est maintenue.

Cette fission au sein de l’alliance présidentielle est, par ailleurs, annonciatrice d’une nouvelle configuration politique dans laquelle, vraisemblablement, le FLN se rapprochera des islamistes et le RND des démocrates.

K. M.

Comment (26)

    Gatt M'digouti
    20 juillet 2018 - 14 h 46 min

    Ces partis parasites composés de germes, virus et microbes n’ont aucun poids sur la scène politique, tout autant que les partis d’opposition qu’on voit apparaitre que lorsqu’il y a un évènement électoral, tels que certains crapauds qui sont enfouis sous terre et n’émergent que lors des premières pluies.
    Tout cette mascarade c’est du khorti, de la poudre de perlimpinpin !
    Une évidence s’impose, ils ne doivent leur survie mesquine, veule et vile que parce que BOUDIAF Mohamed, Si Tayeb El Watani a été assassiné.
    Vivement un militaire au pouvoir et que tous ces parasites dégagent. Place au travail ! L’Algérie avant tout !

    3
    1
    Zaatar
    20 juillet 2018 - 7 h 44 min

    Je souhaite de tout mon coeur que ces deux partis d’entre déchire jusqu’à la mort. Mais je sais que ça n’arrivera pas car notre système H’mida s’auto protège de tels scénarii et que si par malheur un seul des noeuds de sa toile devient dangereux pour H’mida il est automatiquement éjecté de la toile. Toute raison faite alors, Il est très facile de déduire que les sieurs ould Abbés et ouyahia jouent à merveille leurs rôles dans cette mise en scène du système H’mida.

    7
    2
    benchikh
    19 juillet 2018 - 22 h 17 min

    Le parti RND est né après la décennie noire qui a connu l’Algérie??!!! Peut -être avait- il une mission pour calmer les esprits et faire l’inter médiat entre le pouvoir et les groupes islamiques????!!! Aujourd’hui, les circonstances ont changé ,sa mission est terminée ,sa raison d’être n’est plus là ,mais le problème il ne veut pas lâcher le morceau ????!!!! et il insiste d’y rester ????!!!!! je me demande qui le soutient ????!!!!

    2
    3
    Fellag
    19 juillet 2018 - 21 h 27 min

    La lutte pour s’emparer du pouvoir entre deux frères jumeaux la Faillite et Liquidation de la Nation (FLN) et puis la République des Nuls et Démagogue (RND)et le perdant c’est les citoyens du pays et le Gagnant le Maroc et ses enfants expatrié

    5
    2
    Anti FLN francais !
    19 juillet 2018 - 21 h 03 min

    Selecto : Entièrement de ton avis, au plaisir de te relire tu avais disparu ? lol

    3
    2
      Selecto
      19 juillet 2018 - 21 h 44 min

      Bonjour mon frère, malgré le peut de temps que j’ai je passe de temps à autre ici pour répondre aux traitres et naturalisés qui traitent tout les patriotes de Marocains histoire de cacher leurs origines.
      J’ai oublié de rajouter que ces deux lascars sur la photos voyagent souvent au Maroc et la France et ne sont pas les seuls, des responsables des partis de l’opposition dite démocrates et islamistes aussi.

      4
      3
    Yacine
    19 juillet 2018 - 21 h 00 min

    Le FLN de 1962 à aujourd’hui n’a pas à se rapprocher des islamistes , car il est l’islamisme incarné !
    Qui a arabisé et islamisé l’école algérienne , même dans ses enseignements les moins arabisables ?
    Qui a infesté l’école algérienne de tauliers égyptiens qui portaient en eux l’idéologie des frères musulmans un peu comme le taulier Layada ?
    Qui a livré les mosquées algériennes à toutes sortes d’incultes prêcheurs de haine ?
    D’où vient le FIS (fils) qui a semé la mort , la destruction et la haine et dont les conséquences hypothèque déjà et pour longtemps l’avenir du pays pour lequel Abane et Ben M’hidi , pour ne citer que ceux là ont donné leur vie sans hésiter un instant , si ce n’est des entrailles du néoFLN ?
    Alors , que le FLN rejoigne sa progéniture Hamas , Nahda , le FIS et tous les islamistes en barbes et en qamis qu’il n’a jamais quittés évidemment , il ne fait que tomber les masques , et tant mieux pour les Algériens qui sauront qui est qui et qui fait quoi !

    8
    2
    Widor
    19 juillet 2018 - 20 h 39 min

    Regardez est appréciez le révélateur portrait,le pays le plus jeune ou monde dirigé par des vieillards a majorité gravement malade;c’est ainsi mektoub eddzair

    12
    Anonyme
    19 juillet 2018 - 20 h 28 min

    Vraiment ils prennent les gens pour des imbéciles. Meme l’algérien à la maternelle sait que le FLN c’est le RND. Ces deux partis sont la crème des opportunistes et des rentiers .

    11
    Salima
    19 juillet 2018 - 19 h 55 min

    Le clone du fln ? Who cares ? Qui s’interesse vraiment au rnd ou au fln made in business ? Ils sont les memes et personne ne croit a leur comedie.

    L'important c'est de participer
    19 juillet 2018 - 19 h 45 min

    « Qui cherche à provoquer une guerre ouverte entre le FLN et le RND ? »
    Très bonne question qui n’ qu’une seule réponse: LE MAROC

    3
    12
      Selecto
      19 juillet 2018 - 20 h 11 min

      Non, Le Maroc a deux seuls ennemis en Algérie a savoir l’ANP est les simples citoyens qui sont contre l’ouverture des frontières.
      Le FLN, le RND et tout les autres partis du pouvoir et de l’opposition sans exceptions sont pour l’ouverture de ces frontières et leurs responsables ont des intérêts ou de la famille dans ce royaume colonialiste.

      8
      5
    Anonyme
    19 juillet 2018 - 19 h 08 min

    Quelle guerre ? des caïds ? !

    10
    1
    Larbi
    19 juillet 2018 - 18 h 08 min

    j’aimerais bien voir ces deux octogénaires, mais néanmoins pour le malheur de l’Algérie des décideurs, se crêper le chignon. Une proposition à AP : faites une enquête sur les pays dont les dirigeants sont des octogénaires.

    8
    2
    le niveau
    19 juillet 2018 - 18 h 00 min

    chiche armer vous RND-FLN aller au sahara et entretuer vous !!laisser nous tranquille krahna menkoum
    vous avez le pouvoir vous avez (voler) votre propre pays ourakom tchoukrou aala le peuple
    ouyezedmou aalikoum el firane rani maa elfirane

    9
    2
    lhadi
    19 juillet 2018 - 17 h 44 min

    Comment pouvons-nous démêler l’écheveau de la diagonale du fou si l’intelligence intelligente s’entremêle avec l’intelligence bête, si le juste s’entrechoque avec l’injuste si la racine insensée fait la raison prisonnière.

    Hypertrophiés dans leur confortable division, ces généraux en chef au cou molle, pour ne pas dire ces taureaux à mamelles, camouflent leur totale indécision parce qu’ils n’ont absolument aucune idée à faire valoir dans le pandémonium algérien voulu et entretenu par le césarisme algérien qui considère l’Algérie adamantine comme son latifundium.

    Egarés qu’ils sont par le florentin d’Alger qui considère la compétence comme une menace et l’intelligence comme un danger, ils doivent être ramenés dans le giron de la « famille algérienne » afin de construire un Etat fort, une république solide, une Algérie apaisée, moderne, fraternelle et conquêrante dans ce monde de globalisation politiquement et économiquement injuste.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    7
    4
    DYHIA_DZ
    19 juillet 2018 - 17 h 42 min

    Et qui va parler de ceux qui trahissent l’Algérie e t le fondement du FLN-54

    Bouteflika est un président et non pas un temple ou une marque de publicité.

    4
    7
    Algérienne-DZ
    19 juillet 2018 - 17 h 38 min

    Ce n’est pas nouveau , le FLN a toujours été l’allié des islamistes.

    Nahnah = Abassi Madani = même projet = Algérie wahhabo-integristes.

    60
    3
    MELLO
    19 juillet 2018 - 17 h 37 min

    Deux blocs politiques : islamistes , démocrates, voilà l’Algérie de demain. Ce sera une lutte frasticide entre frères Algériens. C’est le chemin tout tracé par ces gourous qui nous gouvernent. Des alliances contre-nature, d’une Algérie  » plurielle « , qui scelleront la fin d’une nation , non pas par la main de cet l’étranger, tant décriée, mais par la main de ses propres enfants. Peut il y avoir une coexistence islamistes – démocrates ? .

    6
    1
    Felfel Har
    19 juillet 2018 - 17 h 33 min

    Arrêtez ce cirque! Tout le monde sait que FLN ou RND, c’est blanc bonnet et bonnet blanc. On veut nous faire croire qu’il y a un vrai débat d’idées et que notre « démocratie » est vigoureuse. « Makan wallou »! Déroulons le scénario de cette mascarade! Le président FLN annonce un programme que le PM du RND s’empresse de traduire en textes règlementaires. Dés les premières protestations, le président la joue au justicier et désavoue son PM. Par ailleurs, pourquoi le RND se fait-il un plaisir de rappeler son propre programme quand son SG, menotté et muselé à la primature, s’égosille pour clamer que c’est le programme du président qu’il met en place?
    FLN et RND sont comme Janus, une entité à double face.

    10
    1
    PREDATOR
    19 juillet 2018 - 16 h 12 min

    Tout le monde sait que le FLN et le RND ne font qu’un
    Arrêtez votre cinéma

    18
    1
    Anonyme
    19 juillet 2018 - 15 h 04 min

    Très bonne conclusion. C de plus en plus clair: le FLN de ould Abbas est prêt à s’allier au courant islamiste par opportunisme. Le RND est composé de militants démocrates progressistes comme le mpa d’ailleurs. La gueguerre ou mésentente est dûe au fait qu’ils ne s’entendent pas sur un 5 eme mandat par bouteflika ou un autre candidat du sérail.

    2
    6
    Prédator.DZ
    19 juillet 2018 - 14 h 42 min

    La question est : « que cherche Ould Abbas », il fait de la diversion en déclenchant une guerre avec le voisin pour raffermir les rangs de la maison FLN qui commencent se lézarder. suivez mon regard!!

    43
    Hakikatoune
    19 juillet 2018 - 14 h 01 min

    Non, non et non , la lune de miel entre le FLN et le RND n’est pas finie et ne finira jamais !! Vous verrez que dans pas longtemps, quelques jours , on assistera à un autre discours tout a fait contraire ! Pardon de m’entêter à le dire et le redire , mais quand il s’agit de garder le pouvoir , ces deux partis politique savent se réconcilier au moment voulu !

    Ils sont entrain de nous tourner en bourrique et on se plait à rentrer dans leurs jeux ! Faîtes moi confiance, dans quelques jours on va en reparler et on re-fêtera l’envolée nuptiale à répétition de ces deux partis politiques dont l’objectif politique essentiel est de rester au pouvoir quelque soit « X » !

    15
    said badji
    19 juillet 2018 - 12 h 39 min

    juste une histoire de courtisanes qui se disputent les faveurs du roi

    19
    Geronimo
    19 juillet 2018 - 12 h 37 min

    Le Président Bouteflika nous a habitués à des coups d’éclat. Je pense qu’il ne va pas se représenter à la présidentielle de 2019 et avant de partir il va certainement changer beaucoup de choses au sein du pouvoir. Il va sûrement remettre le sigle du FLN au musée en obligeant les responsables du FLN actuels à changer le sigle de leur parti et demander son agrément avant de pouvoir exercer légalement. Il voudra laisser son empreinte dans l’Histoire de l’Algérie tout comme un certain Ataturk. Il n’y aura aussi plus cette pléthore de partis flagorneurs qui seront obligés de disparaitre ou de former un seul parti.

    6
    10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.