Un média britannique s’interroge sur la chaleur record enregistrée à Ouargla

Ouargla canicule Observer
Le baromètre a frôlé les 52° à Ouargla, le 5 juillet dernier. D. R.

De Londres, Sonia L.-S. – L’hebdomadaire dominical britannique The Observer souligne que l’été extrêmement chaud qui s’est installé sur notre hémisphère sud n’est pas seulement une conséquence du changement climatique, mais que plusieurs autres facteurs sont en train de bouleverser tout l’écosystème planétaire. L’actuelle vague de chaleur qui traverse l’Afrique inquiète a plus d’un titre les spécialistes, notamment après les fortes chaleurs enregistrées récemment à Ouargla, dans le Sud algérien, frôlant les 52 degrés. Ces conditions climatiques inhabituelles pourraient provoquer un exode collectif des populations de ces régions, car ces températures record ne permettent pas aux humains de s’y adapter.

Ces conditions climatiques extrêmes ne concernent désormais pas une région spécifique du globe, mais s’étendent à d’autres régions, notamment à celles connues pour être habituellement froides, précisent les experts dans les colonnes du journal britannique. La semaine dernière, les autorités suédoises ont lancé un appel pressant et inhabituel, pour une mobilisation internationale en vue de l’aider à faire face à une vague inédite d’incendies de forêts qui se sont propagés pour atteindre l’ensemble des territoires du pays. Au Japon, souligne encore le journal, le mercure a frôlé la barre des 40 degrés, ce qui a contraint les autorités à appeler la population à la vigilance après la mort de 30 personnes alors que des milliers de personnes ont bénéficié d’une prise en charge médicale pour des raisons liées à la chaleur. En Californie, l’utilisation excessive de la climatisation, en raison d’une chaleur étouffante qui s’est abattue sur l’ensemble des régions de l’Etat, a entraîné des perturbations dans l’alimentation en électricité, ajoute The Observer.

L’organisation météorologique mondiale qui n’a pas pu expliquer cette vague de chaleur qui a frappé plusieurs régions du globe, s’est contentée de relever que cette nouvelle donne est en contradiction flagrante avec un phénomène cyclique mondial, connu sous le nom de La Nina, qui est généralement associé à une baisse de la température. Ceci rend très difficile l’explication des températures enregistrées la semaine écoulée par la station météorologique à Ouargla, qui ont atteint 51,3 degrés Celsius le 5 juillet dernier, soit le niveau le plus élevée enregistré en Afrique ces derniers jours.

S. L.-S.

Comment (25)

    Moha
    24 juillet 2018 - 14 h 49 min

    Effectivement l Angleterre n aime pas notre passeport nos concitoyens mais trouve toujours le prétexte pour s approcher des sites stratégiques , c est la faute au maître de maison qui ne préserve pas ses enfants à travers le monde , les Anglais ne savent même pas où se trouve l Algerie , nous sommes insignifiants pour ces contrées , mais la seule chose qui les intéresse notre richesse naturelle , un butin qu on s arrache dans les chancelleries en privilégiant ceux qui sont prêts à vendre leur âme , pour eux .

    Question ?
    24 juillet 2018 - 13 h 58 min

    Merci pour cette réponse  » Mme CHE !  » Mais les services secrets Algériens doivent au moins ce pencher sur ce sujet et il serait temps car il me semble que leurs qu’ils peuvent déplacer leurs machines à Ionde en dehor de l’Algérie par exemple, un au Maroc et un autre en Mauritanie ou ailleur pour tout modifié ?? !!! La neige dans notre sahara pour moi c pas claire après je peux également être dans l’erreur ?

    Farid1
    24 juillet 2018 - 0 h 25 min

    J’ai travaillé pendant 32 ans au sud (Hassi Messaoud/Ouargla) et on a eu 32 ans de Température entre 45 et 50° en été… j’ai même fait careme en été au sud…
    Donc rien de nouveau..

    Vigil
    23 juillet 2018 - 21 h 34 min

    N’importe quoi !!, sont-ils a court d’idées, ou alors ces articles rentrent dans une stratégie globale pour redessiner une fois de plus la carte du monde ?, vigilance ?

    Anonyme
    23 juillet 2018 - 20 h 47 min

    Bah oui il fait chaud on est en été .En hiver il fera froid

    Question ?
    23 juillet 2018 - 20 h 37 min

    Peu t’on incriminer l’arme Amériquaine le fameu  » HAARP ? »

      Mme CH
      24 juillet 2018 - 0 h 14 min

      Merci d’avoir posé cette très bonne question…Question? Voici l’extrait d’un article intitulé: « Les faits sont-ils complotistes ? » (25/11/2015, Jérôme Pages)

      « Si je dis que la géo-ingénierie, l’ensemble des techniques qui visent à manipuler et modifier le climat, est en passe d’être utilisée à des fins militaires, suis-je complotiste ?

      … Même quand il est écrit noir sur blanc dans un rapport d’août 1996 de l’US Air Force, Weather as a Force multiplier – Owning the Weather in 2025, que « Les forces aérospatiales américaines vont « posséder la météo » en capitalisant sur les technologies émergentes et en focussant sur le développement de ces technologies à des fins militaires […] De la facilitation d’opérations alliées ou de sabotage de celles de l’ennemi par des modifications à petite échelle des cycles de température, jusqu’à la dominance du contrôle global des communications et du contre-espace, les modifications de climat offrent aux combattants un large éventail d’options pour vaincre ou contraindre un adversaire […] En partant du principe qu’en 2025, notre stratégie de sécurité nationale inclura la modification du climat, son utilisation dans la stratégie militaire nationale suivra naturellement. » ? Et même quand, déjà en 1970, Zbigniew Brzezinski, à l’aube de devenir conseiller à la sécurité nationale de Jimmy Carter (de 1977 à 1981), écrivait dans son livre Entre deux âges : « Non seulement de nouvelles armes ont été développées, mais certains des concepts basiques de géographie et de stratégie ont été fondamentalement altérés ; l’espace et le contrôle du climat ont remplacé Suez ou Gibraltar comme élément clé de la stratégie. » ? Et enfin, même quand le parlement européen s’inquiète qu’ « en dépit des conventions existantes, la recherche militaire persiste dans l’utilisation de la manipulation de l’environnement en tant qu’arme, comme le montre par exemple le système HAARP basé en Alaska », et va même jusqu’à adopter une résolution à ce sujet, la résolution A4-0005/1999 ?… »

      Terriens, dormez Mazel Al Hal….! Attendez, le Père Noël va sûrement vous apporter des glaçons pour vous rafraîchir…!

    Mme CH
    23 juillet 2018 - 20 h 20 min

    1ère phrase clé de l’article: »…………n’est pas seulement une conséquence du changement climatique, mais que plusieurs autres facteurs……. »… Quels sont ces facteurs…?? Sachant que Ouargla est une région de production pétrolière et gazière…!!??

    2ème phrase clé: « pourraient provoquer un exode collectif des populations de ces régions »…..????? Poussent ils les gens à déserter cette zone….dans quel but…???

    Allez, c’est la faute à la Nina qui a sûrement changé d’humeur….!!!

    Mme CH
    23 juillet 2018 - 19 h 59 min

    Il est de plus en plus visible que l’Angleterre commence à s’immiscer un peu plus que d’habitude dans les affaires algériennes, et leurs journaux parlent plus souvent de l’Algérie…! A quoi est dû cet intérêt accru…et qui profite à qui…???
    Attention, le rapprochement des plaques tectoniques peut modifier le visage de la terre….pouvant avoir des conséquences désastreuses (séismes, volcanisme…etc..) sur notre plaque…….vivement la dérive des continents…!

    Maâlich
    23 juillet 2018 - 19 h 17 min

    Hmmh, ils partiront tous en Angleterre

    Bouzorane
    23 juillet 2018 - 17 h 18 min

    Pour info, l’hémisphère sud, ce sont les régions du globe qui se situent au sud d’une ligne imaginaire appelée « ligne de l’équateur ».
    Cette ligne touche par exemple le kenya.
    Donc, ni l’Algérie, ni meme les voisins sud de l’Algérie (mali, niger) ne font partie de l’hémisphère sud.
    L’Algérie est bien un pays de l’hémisphère nord. Idem pour le mali et le niger.

    الهوارية في كندا
    23 juillet 2018 - 17 h 08 min

    Il faut commencer par creuser le sol pour construire un lac ou un Canal, et planter des arbres un peu partout genre une Coulée Verte ou parc tropical et supprimer les dalles pour du gazon, les voitures par des vélos 🚴 ou cyclomoteurs 🛵 ensuite arrêter quelques temps la production pétrolière ou repousser avec des buses l’installation de la Sonatrach loin des zones d’habitation. Le Sud est victime du réchauffement climatique tout comme moi, où je suis obligée de quitter ma maison et ma famille pour me déplacer jusqu’à ce pays où je subi une injustice alarmante même avec mon argent. Je contribue à leur économie de m…. Si la Canicule n’existait pas, j’irais dans la jolie villa de mes parents en Algérie et sur les belles plages de Terga ou de Sassel et tous les jeudis j’irais au marché de la Bastille ou de Médina Jdida pour faire mes courses avec des les légumes et aromatiques frais sans taxe que la Sénile Madame La Reine Élisabeth se fout dans sa poche pour l’avenir de son petit fils le Prince George et sa sœur la princesse Charlotte ou le dernier né Louis..

      PREDATOR
      24 juillet 2018 - 0 h 03 min

      hélas mdina jedida et la bastille c’est du passé
      El bahia n’est plus ce qu’elle était
      Ya hasrah ala zmen
      Ken ya ma ken

    Bouzorane
    23 juillet 2018 - 17 h 07 min

    Ouargla, hémisphère sud??!!!!

    Anonyme
    23 juillet 2018 - 15 h 30 min

    Normal, c’est l’été !!

    Il fait très chaud à Québec, le journal ne le savait pas ou ne voulait pas le savoir!
    Mais les migrants clandestins ne peuvent traverser l’océan atlantique dans des camionnettes

    Tinhinane-DZ
    23 juillet 2018 - 15 h 12 min

    Ni réchauffement climatique ni rien, selon des astronomes c’est la planète X qui s’approche de la Terre. Cette planète est une boule de feu !! D’où, l’exode n’est pas la solution, car c’est toute la planète qui est touchée !!! Il n’y a pas où aller pour se cacher. Que chacun reste chez lui !!!
    D’autre part, il faut reconnaitre que la NASA et les apocalypses imaginaires font 1 !!

    Kahina-DZ
    23 juillet 2018 - 14 h 53 min

    Ce journal parle de l’exode des populations = Justifier les camps des migrants clandestins !!

    Ce journal ferait mieux d’écrire un article sur les grands pollueurs de la Planète. l’Algérie n’est pas responsable de ce réchauffement Climatique…..

    Vangelis
    23 juillet 2018 - 14 h 18 min

    Heuuuu ! Nous sommes dans l’hémisphère Nord et pas Sud

    Mme CH
    23 juillet 2018 - 13 h 20 min

    « La corruption est apparue sur la terre et dans la mer à cause de ce que les gens ont accompli de leurs propres mains; afin qu’[Allah] leur fasse goûter une partie de ce qu’ils ont œuvré; peut-être reviendront-ils (vers Allah). » (S.Al Roum, V:41).

    Hé oui, c’est le retour de la manivelle et nous n’en sommes qu’au début…la modernité, la technologie…… et la consommation sans freins ont des prix…..! L’Homme est en train de s’autodétruire…!

    JAGUAR
    23 juillet 2018 - 13 h 15 min

    Moi je m’intéroge sur l’obsésion douteuse de l’Angletterre de notre territoire national !!!

    fatigué
    23 juillet 2018 - 12 h 46 min

    Plusieurs de mes amis qui vivent au sud et qui y sont en ce moment meme m’ont dit que les médias exagèrent et que les temperatures depuis le début juillet sont très élevées mais que cela est commun à la région comme chaque année à cette période et qu’il n’y a rien d’anormal mais que ce sont les gens du nord qui se sont installés récemment au sud qui sont abasourdis par une telle chaleur n’en ayant pas l’habitude.
    Les anglais ont pris pour argent comptant les divagations de la presse algérienne.

    Chibl
    23 juillet 2018 - 10 h 44 min

    Le pic de chaleur enregistré cette année est de 55°c n’est même pas en Afrique mais en Californie, faut il s’inquiéter de l’exode des californiens? ces médias ne font que dans la manipulation.

    Anonyme
    23 juillet 2018 - 10 h 26 min

    Je ne comprends trop comment ça marche les commentaires sur AP qu’est qui fait que certains commentaires ne sont pas publiés ?

    Anonyme
    23 juillet 2018 - 10 h 12 min

    Je pense à l’article d’al manar « comment et dans quel but « IZ RAT HELL vole » des nuages à l’Iran.

    Anonyme
    23 juillet 2018 - 9 h 47 min

    Ben voyons ! les anglais qui se préoccupent des températures de nos villes du sud ça laisse rêveurs. Je suppose qu’ils veulent dire qu s’il fait aussi chaud dans le sud de l’Algérie c’est qu’il doit faire encore plus chaud, ou à température égale en tout cas insupportable pour les êtres humains, chez nos voisins subsahariens et donc l’Algérie devrait accueillir les migrants, c’est logique non? eh ben Messieurs les anglais vous n’avez qu’à les accueillir vous sur votre belle île verdoyante, nous on peut pas nous n’avons pas les moyens pour le faire. Les européens sont en train de devenir fous c’est tout ce qu’on peut tirer de cet article de The Observer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.