Permanence de l’Aïd El Adha : plus de 4 500 commerçants mobilisés à Alger

Commerçants, Zoukh
Les services de la wilaya d'Alger auront fort à faire pour gérer la période des fêtes. New Press

Les services de la direction du commerce de la wilaya d’Alger ont mobilisé plus de 4 500 commerçant pour assurer les permanences durant les deux jours de l’Aïd El Adha et la semaine qui suit cette fête religieuse, en sus de l’organisation de campagnes pour sensibiliser les commerçants sur l’importance du respect du tableau de permanence, a-t-on appris mardi du directeur du commerce de la wilaya.

Karim Kech a indiqué à l’APS que 4 522 commerçants sur les 8 674 enregistrés au niveau d’Alger ont été mobilisés pour assurer la permanence durant les deux jours de l’Aïd El Adha et la semaine qui le suit (à compter du vendredi), ce qui exige un contrôle du taux de respect du programme par les commerçants dans le but de garantir un approvisionnement ininterrompu de l’ensemble des produits de grande consommation.

Le même responsable a indiqué que ces mesures s’inscrivaient dans le cadre de la nouvelle loi qui exige des commerçants la reprise de leurs activités durant les week-ends, les congés annuels et les fêtes officielles et prévoit des peines à l’encontre des commerçants défaillants. Il a ajouté que cette mesure ne concernait pas toutes les activités commerciales et se limitait aux services dont a besoin le citoyen lors des fêtes religieuses, à l’image des magasins d’alimentation générale, les vendeurs de fruits et légumes et les boulangeries.

Détaillant le nombre d’opérateurs concernés par la permanence lors de l’Aïd El Adha, Kech a fait état de 483 boulangeries, 2 240 commerçants de fruits et légumes, en sus de 9 minoteries et 8 laiteries. La direction du commerce d’Alger a mobilisé 93 brigades composées de 187 agents des services de la répression des fraudes et des investigations économiques qui veilleront au bon déroulement de l’opération de permanence et du suivi du programme, a fait savoir le même responsable. Il a ajouté que les commerçants concernés ont été destinataires de PV de réquisition et ont signé la décision de permanence qui constitue un contrat les liant avec l’administration et qui les exposera, en cas de défaillance de leur part, à des peines pouvant aller jusqu’à la fermeture de leurs commerces.

Kech a fait savoir, par ailleurs, qu’une convention sera signée avec une boulangerie industrielle sise à Constantine pour approvisionner la capitale durant les deux jours de l’Aïd, en sus de l’ouverture du marché de gros des fruits et légumes des Eucalyptus, le marché de gros de produits alimentaires à Oued-Smar et Kouba et les marchés de fruits et légumes de Blida et de Boumerdès, et ce dans le cadre du souci de la tutelle à assurer tous les produits de grande consommation au citoyen durant l’Aïd El Adha.

R. E.

Comment (5)

    MELLO
    9 août 2018 - 19 h 13 min

    Pour permettre l’ouverture des commerces durant cette fete, il suffirait de decider de ne pas immoler des moutons . Cette pratique n’étant pas obligatoire dans la religion musulmane au meme titre que le ramadhan , la priere ou autres cinq piliers de l’islam.

    2
    1
    Slam
    8 août 2018 - 11 h 11 min

    El Kersh El Kersh Ya Sidi Lwali. On ne rigole pas avec le commerce dans le paradis du trabendo. Cette affaire d’ouverture des commerce est gérée directement par la présidence. Quand il s’agit de s’occuper du tube digestif des citoyens, on emploie les grands moyens. Vous imaginez le pays privé de boulangerie pendant 24heures? La catastrophe nationale.

    2
    4
    Anonyme
    8 août 2018 - 7 h 46 min

    Ya si El wali….en europelorsque c la fete de Christmas tout le monde fermé sauf les pompes à essence le underground et un service réduits de bus ..pour une journée . Le lendemain les gens commence graduellement la réouverture.. les pub point de rencontre des gens sont ouvert..pour nous c les cafés ouvert..laisser les gens se reposer durant un jour de fête. ….vous aimez la pub pour des futilites ..salam a mes yeux vous êtes très mesquine

    3
    2
    Anonyme
    8 août 2018 - 7 h 38 min

    Un wali…qui s occupe de mesquinerie …. il travaille se wali…la sueur au front..il travaille beaucoup…il s assuré que les magasins reste ouvert pendant l aid..mais bon sang de bon sang s il y a gain tout les magasin seront ouvert..que tu intervienne ou pas..yakhi khorti…un président de wilaya s occupe de khorti..mais ne s occupe pas de l ordre, la propreté, l eau, l électricité, la fluidité de circulation, les hôpitaux, les ambulances, les pompiers etc……arrêter votre cinéma ya El wali..concentrez vous sur l important … la question est ..est ce que tu sais ce qui est important ya si El wali..? Eh bien non..car c lead hoc qui vous occupe à plein temps..

    2
    1
    Anonyme
    7 août 2018 - 20 h 32 min

    Le seul pays où on est forcé de faire intervenir les autorités pour que les commerçants daignent ouvrir un jour de fête …Tout est dit !

    8
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.