Santé : l’OMS souhaite que l’Algérie joue son rôle de locomotive en Afrique

Afrique, Hasbellaoui
L'Algérie a toujours été la locomotive sanitaire de l'Afrique. New Press

Une délégation de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a exprimé mardi à Alger son souhait de voir l’Algérie participer «avec force» aux réunions annuelles de l’OMS pour «jouer son rôle de locomotive à la pointe du développement sanitaire en Afrique» dans le cadre du processus de réforme de l’Organisation.

Conduite par le représentant de l’OMS en Algérie, Nguessan Bla François, la délégation qui a été reçue par le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, a exprimé «son souhait de voir l’Algérie participer avec force aux réunions annuelles du comité régional afin de mieux faire connaître son expertise et augmenter sa représentativité dans les différentes instances de l’OMS pour pouvoir réellement jouer son rôle de locomotive à la pointe du développement sanitaire en Afrique», précise un communiqué du ministère de la Santé.

Dans son intervention, Hasbellaoui a indiqué que son département ministériel œuvrait à «développer des partenariats avec les autres pays de la région au regard de la grande expertise de l’Algérie dans différents domaines, dont celui des produits pharmaceutiques, et ce conformément aux instructions du président de la République, Abdelaziz Bouteflika».

Lors du débat avec les cadres de l’administration centrale, la délégation de l’OMS a précisé que le mandat de cette mission se limitait aux «niveaux décisionnels stratégiques», faisant savoir qu’une deuxième mission en novembre prochain aura à rencontrer les différents intervenants du terrain et autres acteurs de la santé.

La délégation de l’OMS comprend différents experts, sous la supervision du chef du projet de la revue fonctionnelle des pays, Abdulmumini Usma, selon le communiqué du ministère, précisant que ces experts séjourneront en Algérie jusqu’au 10 août courant pour «élaborer un rapport et formuler des propositions à l’effet de permettre à la représentation de l’OMS en Algérie d’avoir une organisation en rapport avec les priorités du secteur de la santé en Algérie».

R. N.

Comment (9)

    AUCUNE CONFIANCE !
    10 août 2018 - 12 h 04 min

    L’OMS C’EST COMME TOUTES CES ORGANISATIONS DOUTEUSE, FMI, BM, OMC ETC…..Faut s’éloigner de ses arnaques !!

    Lemdigouti
    8 août 2018 - 11 h 42 min

    Si , si ya el khaoua , Hasballaoui peut être très utile en Afrique ! Il va apprendre aux africains la méthode pour avoir le « tampon islamique » (tabaah) sur le front !

    PS : ma mère qui est morte à l’âge de 83 ans (Qu’elle repose en paix) a fait toute sa vie la prière, elle n’a aucune trace sur le front ! Et en plus elle avait toujours à côté d’elle une sorte de pierre lisse grisâtre (en grès ou en granit) , … mais pas une seule trace sur son front !!

    13
    1
    Lemdigoutti !
    8 août 2018 - 11 h 00 min

    Ya tonton Hasbellaoui , pourquoi après ta déclaration :  » mon département ministériel œuvrait à développer des partenariats avec les autres pays de la région au regard de la grande expertise de l’Algérie dans différents domaines, dont celui des produits pharmaceutiques » ….. tu ajoutes et tu ponctues par : ….. »conformément aux instructions du président de la République, Abdelaziz Bouteflika ».

    Tu sais tonton Hasbellaoui , l’OMS s’en contrefiche que ce soit Bouteflika qui ait donné des instructions ! D’ailleurs le représentant de l’OMS en Algérie, Nguessan Bla François lui , il n’a pas dit : « je suis ici conformément aux instructions de la Directrice de l’OMS ou du Secrétaire Général de l’ONU » ! Il bosse, il travaille, il remplit avec compétences ses missions , épissitou !!!

    9
    1
    Anonyme
    8 août 2018 - 4 h 17 min

    Qui va s’occuper de nos écuries/Hôpitaux
    Nos écuries aussi ont besoin d’une locomotive

    11
    2
      hadj02
      8 août 2018 - 15 h 54 min

      Nos ministres dégagent directement leur responsabilité en disant  » conformément au programme de Mr. le Président  » car ce dernier ne peut pas réagir et eux ne peuvent rendre compte à personne.

      2
      1
    Anonyme
    8 août 2018 - 4 h 15 min

    L’Algérie doit tout d’abord arrêter d’envoyer ses citoyens en Tunisie pour se faire arnaquer ah pardon soigner!

    10
    1
    Nasser
    8 août 2018 - 0 h 33 min

    En effet, nous avons les meilleurs ministres de la santé, les meilleurs hôpitaux, les meilleurs médecins, les meilleurs infirmiers, les meilleurs prises en charges des patients de toute l’Afrique et même au-delà! … On est même les meilleurs en construction des mosquées et en production de salafistes !! C’est un grand honneur pour l’Algérie de la part de l’OMS!

    14
    3
    VRP
    7 août 2018 - 20 h 58 min

    Les organisations donnent tout au Maroc mais veulent que l’Algérie joue le rôle de representant commercial bénévole et même contributeur, pour vendre leurs vaccins et Médocs…Mais qui nous gouverne ? Où nous mène t-on?
    Qu’attendez-vous pour recruter des (conseillers) spécialistes étrangers afin de redresser et developpert le pays!
    Ne voyez-vous pas où la religion nous mène?
    Un pays où tout le monde ne pense qu’à magouiller, tricher, arnaquer est voué à l’autodestruction.
    La démographie c’est comme les criquets, lorsqu’il ne reste plus de nourriture, ils se mangent entre eux.
    Fuite des cerveaux, puis les meilleurs élément qui restent sont détournés de leurs fonctions en étant élus comme responsables dans des Organisations internationales inutiles pour le pays. La fierté dans le vide! OMS,ONU…pouf !

    18
    2
    Anonyme
    7 août 2018 - 20 h 27 min

    Il y a un gap entre la réalité et les discours. Comme d’habitude, on est fortiche dans les blabla. Occupons nous de nos ordures, de notre mafias des plages et parking, de notre urbanisme et ensuite on pourra se la jouer. Back to the basic.

    21
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.