Une guerre entre gangs éclate dans un des quartiers de Boufarik

Comment (2)

    Rayés Al Bahriya
    9 août 2018 - 6 h 56 min

    Des GIA en herbes…

    Le mouton coute cher…

    Ils ne donnent pas cher pour la vie humaine…

    10
    6
    Anonyme
    8 août 2018 - 23 h 55 min

    C’est bien, ils s’auto-éliminent, achetons le pop corn et admirons le spectacle, surtout n’intervenons pas.

    15
    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.