Le colonel  Mohamed-Salah Yahiaoui tire sa révérence

Yahiaoui
Le colonel Mohamed-Salah Yahiaoui. D. R.

Par Hani Abdi − L’ancien maquisard et membre du Conseil de la Révolution, le colonel Mohamed-Salah Yahiaoui, n’est plus. Agé de 81 ans, Mohamed-Salah Yahiaoui est décédé dans la nuit de jeudi à vendredi à l’hôpital militaire Aïn-Naâdja des suites d’une longue maladie, aggravée par le poids des ans. Cet ancien officier de l’ALN a bénéficié d’une prise en charge médicale à l’étranger, notamment en Jordanie ; mais son état était tel que l’équipe médicale aura recommandé à sa famille de le faire rentrer chez lui.

Né en 1937 à Msila, Mohamed Salah Yahiaoui a occupé à l’indépendance plusieurs postes de responsabilité. L’un des artisans du coup d’Etat contre Ahmed Ben Bella en 1965, en sa qualité de membre du Conseil de la révolution, Mohamed Salah Yahiaoui a été longtemps à la direction de l’Ecole militaire de Cherchell. Homme de main du président Houari Boumediène, Mohamed-Salah Yahiaoui a échoué de lui succéder à sa mort en 1978. Mohamed-Salah Yahiaoui sera enterré aujourd’hui après la prière de vendredi au cimetière Sidi-Yahia, à Alger.

Le ministre de la Culture, qui a réagi à l’annonce de la mort de ce moudjahid, a mis en avant les qualités humaines et professionnelles du défunt qui a été un «grand nationaliste».

H. A.

Comment (15)

    Algérienne
    11 août 2018 - 12 h 28 min

    Allah yerrahmou

    Un homme qui avait beaucoup de charisme et une forte personnalité.
    Un vrai homme politique, mais trop baathiste. Il avait un très fort penchant pour les arabes du moyen orient.

    47
    23
    Rendre à César ...
    11 août 2018 - 12 h 06 min

    Ya si @ Dz14 11 août 2018 – 8 h 54 min , koune 3haakel, koune S’baa ! Reste censé, reste Lion !!

    Algérie Patriotique n’est pas infesté de « vermines » qui cliquent sur le pouce dirigé vers le bas pour le plaisir d’être contre ! Ce n’est pas parce que toi tu idolâtres ce colonel que tous ceux qui donnent des avis contraires sont des vermines ! Moi, je t’apprends que j’ai mis un point négatif et crois moi je ne suis pas une … »vermine » ou un « chenapan ». Encore une fois, je le répète, ce n’est pas parce que tu idolâtre le colonel Mohamed-Salah Yahiaoui qu’on doit être automatiquement d’accord avec toi ! La démocratie c’est le débat contradictoire. Même si çà fait mal de lire des avis contraires, on doit les accepter et répondre par des contre-arguments et non par des insultes ou du mépris ! Mes respects !

    40
    4
    Rendre à Cérar ....
    11 août 2018 - 11 h 08 min

    3halakoulihal que Dieu ait son âme et condoléances à ses proches et à sa famille !

    Je pense que certains internautes glorifient trop exagérément la personne du colonel Mohamed-Salah Yahiaoui. S’il est vrai qu’il a fait ses preuves durant la guerre de libération comme des milliers d’autres grands moudjahidin, mais il n’en demeure pas moins qu’il a contribué au coup d’Etat contre le GPRA et contre le peuple algérien en 1962 avec le clan d’Oujda ! Il a fait partie d’un pouvoir illégitime et totalitaire. Il a été, comme tout les membres de ce clan, un dictateur, un anti démocratie, un autocrate, un prédateur et était pour la violence et même les exécutions pour écarter les opposants. Il a participé au coup d’Etat contre Ben Bella sans état d’âme. Au sein du Conseil de la Révolution sous la Direction de Boumediène et de Bouteflika, il a contribué grandement à l’instauration d’un pouvoir autoritaire et de fer après le coup d’Etat de 65 ! Il était au côté de Ali Kafi, Boussouf, Mahsas, Bouteflika, Taleb Ibrahimi et quelques autres, un farouche opposant à l’expression de l’identité berbère particulièrement celle de Kabylie ! Les berbères kabyles connaissent très bien ce côté de sa personne !

    Il était un fidèle ami très proche de Boumediène et il devait le plus logiquement lui succéder après sa mort, mais je ne sais pas pourquoi l’armée a opté pour Chadli Benjedid !

    Conclusion : ok , d’accord , c’est un moudjahed mais pas après l’indépendance en 1962 car il a été complice du clan illégitime qui a monté un système politique autoritaire et sans partage qui se perpétue jusqu’à aujourd’hui ! Mohamed-Salah Yahiaoui était persuadé, comme ses amis du clan, que le pays leur appartient, que les recettes pétrolières sont leur bien personnel, que le peuple algérien était mineur et qu’il n’avait pas droit à la parole ou à l’expression politique ! Il s’est quelque peu mis en veilleuse après la mort de Boumediène plus par déception, mais il n’en demeure pas moins qu’il traîne avec lui sa tare d’autocrate, de faucon du pouvoir algérien et sa attitude implacable et sévère contre toute velléité de contre pouvoir. Voilà la triste réalité !

    47
    3
    Dz14
    11 août 2018 - 8 h 54 min

    @AP
    Votre site est infesté de vermines qui mettent des pouces en bas au moindre article sur les glorieux algériens meme lorsque vous rendez hommage à un héros.
    Sur d’autres sites il est impossible de voter sans inscription…

    52
    82
    Chibl
    11 août 2018 - 0 h 27 min

    ils ont tous combattu la France et s’habillent tous en LACOSTE comme Bouteflika d’ailleurs, Ellah Yerahmou, je le connais pas et je n’ai jamais rien entendu de lui mais c’est quoi ces images que vous donnez de l’Algérie.Sait on au moins ce que représente LACOSTE pour les Algériens, si comme si que Winston Churchill s’habillait en Hugo Boss, c’est logique?

    42
    4
    laroussi mohamed
    10 août 2018 - 19 h 48 min

    ellah yerhmou ina lilah wa ina ilaihi raji3oune

    51
    16
    Nasser
    10 août 2018 - 18 h 25 min

    Allah Yarhamo et qu’il l’accueil dans son vaste paradis

    52
    18
    mouatène
    10 août 2018 - 17 h 33 min

    Gloire aux Martyrs de la Révolution Algérienne. la génération des braves est en voix d’extinction. soyons vigilants !!! Que Dieu le Tout Puissant ait l’ame du défunt. toutes mes condoléances à sa famille. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.

    58
    18
    PREDATOR
    10 août 2018 - 17 h 14 min

    Paix à son âme
    lui au moins s’est retiré de la scene politique avec honneur

    51
    22
    ALLAH YERHMAH
    10 août 2018 - 17 h 04 min

    Nous étions trop jeunes en 1978 à la mort de Houari Boumédiène, on nous disait de Mohammed-Salah Yahiaoui qu’il était encore plus « sévère » que Boumédiène, que la suite se discutait comme choix entre lui et Abdelaziz Bouteflika, deux visions différentes, « on » a opté pour Chadli Benjedid, la suite est là… On peut faire de la littérature, imaginer que ce colonel ait eu les rênes… De toute façon, notre indépendance était condamnée à passer par d’impensables difficultés, et ce type d’Algérien mérite notre reconnaissance.
    Allah yermah. Rester debout, inflexible !

    24
    21
      Gatt M'digouti
      10 août 2018 - 17 h 20 min

      Allah yarahmou ! j’aurais voulu qu’il succède au défunt Houari Boumediene ! l’Algérie aurait évolué autrement !

      31
      32
    Abou Stroff
    10 août 2018 - 16 h 52 min

    rabbi yarhmou!
    l’algérien lambda que je suis n’a jamais entendu ou lu des propos irrévérencieux sur le grand HOMME.
    en particulier, il semble que ce grand monsieur n’a jamais été mêlé aux « magouilles » dans lesquelles un nombre incalculable de nos (ex) augustes dirigeants.

    31
    26
    Anonyme
    10 août 2018 - 16 h 28 min

    Dieu ait son âme et que sa famille se voit la peine allégée. Amin.
    Garderons-nous et transmettrons-nous la mémoire de ceux qui ont lutté pour nous et pour la libération de notre pays ?

    54
    20
    Boubrit brahim
    10 août 2018 - 16 h 19 min

    C’C’était un grand monsieur
    L’ Algérie aurait eu un meilleur avenir si il avait ete président au décès de Boumedienne.
    Homme honnête et de convictions .
    Les étudiants de gauche de l’l’époque étaient engage avec lui.
    Rahimahou allah
    Nous avons perdu un symbole.
    Boubrit brahim
    Ancien chef de daira de Barika
    Ancien wali

    15
    72
    BISKRA
    10 août 2018 - 13 h 36 min

    rahimaho allah. Il servi la nation Algérienne avant et après l’indépendance. nous devons être à la hauteur de nos martyre et nos moudjahidine. nous partons de ce monde mais l’Algérie restera pour les générations avenir.soyons à la hauteur.

    24
    72

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.