L’affaire de l’assassinat d’un jeune à Béjaïa prend une tournure régionaliste

El-Oued assassinat parking Béjaïa
Manifestation à El-Oued pour demander que justice soit faite. D. R.

Par Kamel M. – Le rassemblement de citoyens à El-Oued, d’où est originaire le citoyen assassiné par des gardiens de parkings à Béjaïa, et la façon dont l’événement a été couvert par certains médias dégagent des relents de régionalisme. L’initiative des citoyens de cette localité du sud du pays est d’autant moins compréhensible que le crime abject dont se sont rendus coupables des voyous dénoncés par l’ensemble des Algériens est loin d’être une affaire de région.

Ce glissement est d’autant plus dangereux qu’il intervient dans un contexte marqué par une vague de contestations dans plusieurs wilayas du Sud, lesquelles sont marquées par un retour inquiétant des extrémistes religieux qui tentent de récupérer le mouvement et de pousser à l’embrasement général.

L’assassinat du jeune estivant issu d’El-Oued était dû à une altercation avec des gardiens de parking auto-proclamés et hors-la-loi. Sa mort a provoqué une vague d’indignation et de colère à travers tout le pays ; une colère dirigée avant tout contre les autorités qui font preuve, depuis de longues années, d’un laxisme inexpliqué face au phénomène de racket qui se propage et dont sont victimes les citoyens sans que les services de sécurité interviennent pour y mettre fin, eux-mêmes bridés par des responsables politiques échaudés par le «printemps arabe».

Les citoyens de Béjaïa ont été les premiers à dénoncer ce crime abject et à revendiquer une sanction exemplaire à l’encontre des assassins. De nombreux habitants de cette région ont fait part à Algeriepatriotique de leur dégoût face à «l’absence totale de l’Etat», si bien que cette coquette ville côtière, jadis chantée par les plus grands poètes, est devenue une décharge à ciel ouvert, la saleté jonchant ses rues et les voyous y régnant en maîtres absolus.

La mort du concitoyen d’El-Oued a été le révélateur d’un sentiment d’impunité dont profite une nouvelle catégorie de gens qui brave l’autorité depuis que cette dernière a capitulé devant ces vauriens.

K. M.

Comment (30)

    LE NUMIDE
    12 août 2018 - 16 h 01 min

    LE DELIRE ANTIKABYLE VA COMMENCER COMME TOUJOURS sous l’Habillage NORD -SUD .. quel Sud ? L a wilaya de El Oued ne represente pas le SUD; ni aucune autre wilaya ne représente un SUD et un Nord dans l’Algérie une et indivisible comme nation .. CETTE MANIFESTATION EST une manipulation politique séparatiste perfide et dangereuse . Dans ce cas pourquoi les algériens du « nord » ne manifestent pas pour le crime crapuleux sur les soldats dans leur caserne de Guemar ???

    6
    11
    fatigué
    12 août 2018 - 8 h 35 min

    Voilà le résultat des promesses non tenues de Monsieur Bédoui qu’il avait annoncé avant le début des vacances et par extension de tout le gouvernement
    Un mauvais ou incompétent gestionnaire doit dégager ( pas seulement Bédoui)

    4
    1
    Mohamed
    11 août 2018 - 20 h 25 min

    Salam aleikoum,

    La nature à horreur du vide, quand la gangrène commence a rongé un membre, et que le malade laisse faire, il risque de perdre tout le membre en entier Idem pour la société, car aussi la nature a horreur du vide, si la corruption, le laxisme, le laisser-aller, le népotisme, la médiocrité récompensée, nivellement vers le bas, etc… ont été stoppés net avant que ça se généralisent et que ça se propagent, prenant des proportions gigantesques, devenus même le sport national, nous serions pas arrivés là…
    Ce sont les signes de la démission des autorités qui ont contaminé la société qui a démissionné à son tour, chacun vit pour soit, rendant ce dicton « Dieu pour tous et chacun pour soi » d’actualité

    27
    2
    hakim
    11 août 2018 - 20 h 01 min

    a chaque fois qu il y a un crime,c ‘est l’ etat ,non je suis desolé,si il etait un homme irouhe yakhdame ki rjals

    17
    7
      Mohamed
      12 août 2018 - 0 h 10 min

      Salam aleikoum,

      J’ai mal compris, vous dédouaniez qui ?
      Il est évident que c’est l’État qui est responsable de notre sécurité, de nos biens et faire respecter la loi, sinon si chacun de nous doit appliquer sa propre justice, ça deviendra comme au far-west, tout sera réglé par des coups de feu.

      6
      2
        MELLO
        12 août 2018 - 15 h 38 min

        Un ami est revenu de Finlande , pour des vacances au village. Lors d’une discussion , il m’avait dit que tous les peuples se valent , autant pour les Algeriens que pour les finlandais, seulement, pour ces derniers l’Etat est present avec toute sa rigueur:
        – traverser la rue par le passage pieton,
        – ne pas jeter de papier ou cracher par terre,
        – respecter les stationnements autorises ( avec parc-metre),
        – Ne pas crier ou élever la voie sur un espace public,
        – respecter la nature et l’environnement,
        A defaut de …. une amende vous attend au commissariat.
        En Algerie , walou de toutes ces règles.

        7
        5
    farid
    11 août 2018 - 18 h 42 min

    le ministre de l’interieur doit démissionner.

    39
    9
    Anonyme
    11 août 2018 - 14 h 02 min

    Ap,pourquoi choisissez-vous des sujets qui divisent.Pourquoi vous ne parlez plus du scandaleux blocage de CEVITAL?

    56
    30
      Dzézaïr
      11 août 2018 - 18 h 35 min

      Anonyme
      11 août 2018 – 14 h 02 min
      Il s’agit d’un assassinat gratuit d’un algérien par d’autres algérienCe n’est pas le dernier il y en a des centaines à travers le pays quotidiennement.
      Les loueurs de parasols de tables et chaises sur des plages publiques .
      Ils s’accaparent des biens publiques proclamant avec des armes blanches que sa leurs appartient sans s’il vous plaît.
      Sans compter les violeurs, le kidnapping pour vole d’organes, les tueurs d’enfants, les règlements de comptes entre bandes rivaux à coup de machettes, les vols en bandes organiser contre des civils, et la liste et très très longue.
      Algeriepatriotique à entièrement raison de dénoncer tous ces manquement du gouvernement.
      Le président a été élue par le peuple pour le servir et être à son écoute et lui porté assistance le cas échéant.
      Mais les réseaux sociaux sont là avec A P pour faire bouger le gouvernement où bien le peuple le fera par défaut.
      Et personne ne le souhaite.
      Mais il faut savoir si le peuple n’occupe pas le vide de l’insécurité publiques, le peuple l’occupera à sa manière.

      25
      8
      Anonyme
      11 août 2018 - 19 h 28 min

      La politique de l’autruche a toujours mené à la catastrophe. Pour résoudre un problème, il faut toujours avoir le courage de l’analyser en face. Les régionalismes sont malheureusement une réalité bien présente dans notre pays. Il existe même des préjugés et des animosités entre certaines régions qui remontent historiquement à loin . En général nos compatriotes nés à l’étranger ne connaissent pas toujours cet aspect de notre pays .

      18
      1
    Ouelechaab
    11 août 2018 - 13 h 54 min

    Votre constat-aveu mitigé et très limité,
    politiquement cadrer, à la fin de votre article est le début de la clé pour comprendre les ressorts profonds qui animent la population dans toutes ses catégories sociales. Vous écrivez «l’autorité a capitulee devant ces vauriens». «L’autorite» comme vous dites, c’est à dire «l’Etat», n’a pas que capituler devant ces seuls «vauriens» situés en bas. Elle a surtout commencé par capituler et se laisser dicter ses Politiques par les «vauriens d’en haut». Cette première capitulation entraîne et explique toutes les autres. L’impunité érigée en dogme, en principe de gouvernement (affaires PanamaPapers, Banque Khalifa, Sonatrach 1 et 2, affaires des différents concours de residanat en Sciences Médicales, affaires des lignes de crédits pour certains gros pontes du FCE, affaire Groupe Cevital avec Port de Bejaia et maintenant tous les autres ports, affaires des Ministres, Recteurs et Doyens incompétents et certains quasi-analphabetes maintenus en poste de Direction des années, parfois des décennies et souvent au delà même des 70 ans, etc etc) ce sont toutes ces affaires et l’impunité de leurs protagonistes occupant des postes parfois politiques au nom de l’État du fait des critères non pas de la compétence et de l’éthique mais de l’allégeance avant tout, qui ont contribué à ce climat et cette situation ou beaucoup d’ Algériens en silence attendent juste la plus petite des opportunités pour émigrer la ou le Droit et l’éthique priment sur l’allégeance politique aux décideurs du moment, continuateurs d’un système politique trop enraciné pour se réformer à terme.
    J’écris de rage et d’impuissance de voir le pays de mes racines devenir ainsi.

    Pr Nadji S. Ouelechaab

    102
    5
    KIKI
    11 août 2018 - 13 h 52 min

    Le citoyen droit reprendre le pouvoir dans sa ville son village les hommes doivent mettre de l ordre face a ces fiottes

    48
    2
    DYHIA-DZ
    11 août 2018 - 12 h 57 min

    Pour cacher leur incompétence absolue, nos responsables cherchent un bouc émissaire = le racisme.

    Le problème de la mafia des plages et la mafia des parkings rongent tous les Algériens au niveau national.
    J’ai lu quelque part que ces voyous ont l’autorisation de pratiquer leur voyoucratie.

    100
    5
      Anonyme
      11 août 2018 - 14 h 57 min

      Oui ils ont la permission des autorités locales.

      27
      4
      Algerien révolté
      12 août 2018 - 4 h 10 min

      Ce sont les fameux Baltaguias que vous voyez sortir a chaque manifestations pour tabasser la population ,c’est leur recompences pour services rendus

      1
      1
    Anonimi
    11 août 2018 - 12 h 57 min

    Ce citoyen de Oued Souf, Allah Yarhmou, aurait pu subir le même sort dans n’importe quelle ville côtière algérienne et même ailleurs parce que la loi des parkingueurs est celle ci : tu paies vif ou mort, à toi de choisir.
    Mais le vrai problème réside dans le grand parking qu’est devenue l’Algérie où le gouvernement parkingueur applique ce même dictat aux citoyens les plus vulnérables. Entre parkingueurs au pouvoir et parkingueurs vermines il ya une entente parfaite, sur le dos du citoyen.

    97
    5
    REVEILLEZ VOUS !
    11 août 2018 - 12 h 28 min

    Que dire des autres personnes mort dans d’autre région on en fait pas tout un plat ?!! Quel pays se cache deriere cette tentative de division en Kabylie ? Car ils peuvent diviser d’autre régions pendant que nous y sommes et il y aura plus d’Algérie !

    36
    17
    Fellaga
    11 août 2018 - 11 h 51 min

    Tout est bon pour politiser un fait divers dramatique l’assassinat d’un algerien.
    Donc du coup d’un homme originaire de Bejaïa ça devient par la force sioniste un crime de lèse majesté crime anti-kabyle ….le réitère MAK = Mossad.
    Propagande sioniste.
    Tout comme en France un crime crapuleux d’une vieille femme de confession juive Mme Knoll devient par la force du CRIF un crime antisémite idem un croche pied entre mômes qui par la force du CRIF devient une affaire d’État et un acte antisémite etc….
    Soyons sérieux.

    37
    19
    Bouzorane
    11 août 2018 - 11 h 19 min

    « cette localité du Sud du pays »
    Une question de géographie niveau école primaire : sachant que El Oued se trouve à 400 km à vol d’oiseau de la méditerranée et que l’Algérie fait plus de 2200 km du nord au sud, ce qui fait que El Oued se trouve dans le 1/5ème le plus au nord de l’Algérie, pourquoi, dans ce cas, situer cette ville dans le sud???
    Il est plus qu’évident qu’El Oued est une ville du nord de l’Algérie!

    60
    35
      MELLO
      11 août 2018 - 15 h 34 min

      Dommage que la géographie ne soit pas définie par les facteurs distances, mais par les facteurs de relief, d’environnement, de température auxquels on peut ajouter le mode de vie des habitants. Pour tous ces facteurs, El Oued ne peut qu’être une ville du Sud.
      Pour vous eclairer davantage, le Sud Algérien, c’est a partir de la limite Djelfa/Laghouat.

      14
      6
        Bouzorane
        11 août 2018 - 19 h 35 min

        Là effectivement, ce n’est plus du niveau primaire!
        Je ne suis pas un spécialiste, mais n’etes vous pas en train de confondre sud et sahara?
        De ce que je sais, le relief de l’Algérie, du nord au sud, c’est grosso modo : cote, atlas tellien, hauts plateaux, atlas saharien et enfin sahara.
        Pour moi, le nord comporte plusieurs reliefs et idem pour le sud. En effet, le sahara comporte l’erg, le reg, le hoggar….etc
        Par ailleurs, les coutumes d’El oued n’ont rien à voir avec ceux de Tamanrasset, et le climat de cette dernière correspond plus au climat méditerranéen

        7
        2
        Anonyme
        12 août 2018 - 3 h 24 min

        @Mello,Biskra est déjà une wilaya du sud,alors que dire d’El Oued?La géographie est impitoyablem,ce n’est pas comme la théologie où tout est possible.On peut même mettre au premier plan quelque chose qui n’existe que dans certains esprits fertiles.La mythologie grecque nous donne un bel exemple,mais elle au moins se reconnait comme telle et ne pollue pas les esprits.

    benazzouz
    11 août 2018 - 10 h 45 min

    Un peu de respect, cette victime a un nom et un prénom ne le tuez pas une deuxième fois

    53
    10
    co5
    11 août 2018 - 10 h 28 min

    «l’absence totale de l’Etat» une litanie qui n’en fini pas, alors que les citoyens s’ils existent se laissent marcher sur les pieds au lieu de s’unir pour se défendre contre l’absence de leurs « élus » locaux et « centraux »…

    70
    2
      MELLO
      11 août 2018 - 15 h 51 min

      Que peut un élu local ou central ,lui qui a les mains ligotes par ces codes communal et wilayal . Aucune responsabilité ne leur a été offerte ,sinon le ramassage des ordures si les moyens existent. Vous savez qu’un simple policier a plus de poids qu’un PAPC. Ne sombrez pas dans la paranoia des élus. Le seul combat qu’ils peuvent mener c’est s’unir, toute tendance confondue et faire bloc contre cet anéantissement total du pays.

      10
      5
    MELLO
    11 août 2018 - 10 h 18 min

    Pourquoi, cette affaire prendrait elle une tournure régionaliste ? Un jeune d’El Oued n’est il pas Algérien au même titre que son assassin de Bejaia ? . Une confrontation footballistique entre le MOB et la JSS est elle régionaliste ?. Cessons d’attiser un feu qui n’existe pas. Justement , c’est ce genre de dérapages que recherche l’Etat, afin de mettre les Algeriens contre d’autres Algeriens. Cet Etat qui n’a rien fait pour la population du Sud ,de meme que pour la population de Bejaia, pour laquelle un projet porteur de main d’oeuvre a ete bloque’ ( projet Rebrab). Projet bloque’ mais personne n’est responsable de ce bloquage. C’est ainsi que je qualifie l’Etat Algerien d’impersonnel. Donc je citerais que la police et la gendarmerie sont responsables de ce laxisme vis a vis de ce «  parkingueurs » , de ces loueurs de plages, de tous ces chauffards qui tuent et tuent sur la route. Les APC n’ont, en réalité, aucun pouvoir devant ces institutions. Qui a « invente’ » les baltaguias ? Peuple contre peuple.

    48
    13
    anti khafafich
    11 août 2018 - 9 h 57 min

    ça suffit le BRICOLAGE et l’INCOMPÉTENCE, ce n’est pas avec un tramway qu’on peut faire taire les habitants du sud toujours patients. vous n’avez qu’a développer le grand Sud, le cœur de notre Algérie et non pas le centre comme prétendu par certains régionalistes. faisant ainsi, on y gagnera même en désengorgeant le nord devenu presque suffocant dans certaines villes. Magnez vous ! ou sinon vous le payerez très cher, je suis très énervé du sort de ce Martyr mais je me retiens pour ne pas dire de gros mots…

    38
    73
      Karim
      11 août 2018 - 11 h 36 min

      Martyr? Martyr de quoi? a force de de mettre des mots grandiloquents sur tout et n’importe quoi les mots n’ont plus de sens et les valeurs non plus.
      Ce pauvre homme s’est fait tué par des voyous, comme c’est le cas tous les jours au 4 coins du pays, un pays ou la population est livrée à elle même et qui on jette de temps en temps un os pour lui faire oublier qui sont vrais responsables et les vrais coupables de cette crise endémique qui finira mal, très mal sauf les vrais responsables et les vrais coupables qui sauront toujours s’en tirer en jetant au stade final de l’huile sur le feu pour que l’embrasement leur profite pendant qu’ils prendront la fuite.

      46
      8
        anti khafafich
        12 août 2018 - 9 h 57 min

        ok, mais que penses tu de toutes les autres phrases, à part ce mot ?

        2
        2
      Anonyme
      11 août 2018 - 13 h 42 min

      Yes,anti fakhachich,g dit souvent : sonatrach au sud, hors d’hydra.

      9
      7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.