Une Éthiopienne battue et humiliée par ses employeurs bahréniens

Comment (4)

    Larnaque
    13 août 2018 - 0 h 15 min

    Le moyen-âge en 2018. Et dire que l’Algérie officielle s’identifie fièrement à de tels ramassis d’hypocrites d’un autre âge qu’elle traite de frères et soeurs. Désolé mais ils n’ont jamais été les miens. Hache akin!

    5
    1
    Anonyme
    12 août 2018 - 23 h 07 min

    J’ai beau être une femme, indépendante, esprit libre et tout et tout, et bien j’ai toujours pensé que dans ces contrées, si les bonshommes se laissaient faire, les bonnes femmes les boufferaient sans pitié jusqu’à les réduire à l’état de chiffon avec lesquels elles se torcheront, tout comme elles font en Amérique. Si elles peuvent se livrer sans frein à la méchanceté sur plus faibles qu’elles, ces mégères-nées ne s’en priveront surtout pas. Rien que leur maquillage de call-girl au turbin, ça veut tout dire sur leur état d’esprit.

    5
    2
    Témoignage
    12 août 2018 - 22 h 04 min

    Je parle en connaissance de cause car j’ai vécu longtemps dans les pays du Golfe.
    Les femmes de ces pays sont très dures avec ces pauvres émigrées, elles sont d’une sauvagerie inouïe avec elles, même les Libanaises trouvent un malin plaisir à martyriser leurs servantes, l’année dernière une Libanaise a jetée une servante indienne du quatrième étage qui est morte sur le coup et la justice avait conclu a un suicide.

    13
    icialG
    12 août 2018 - 17 h 32 min

    La femme est jalouse de sa beauté et le mari faute de (l avoir) et ils doivent être content de passer sur le web parce que chez eux battre une employé qu ils considèrent comme esclave c est normal et honorable

    8
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.