Un reportage sur Chikhi pour sacrifier des fusibles et sauver les requins ?

reportage
Cocaïne saisie à Oran dans les containers de viande importée par Kamel Chikhi. D. R.

Par Kamel M. – Une chaîne de télévision privée a diffusé un reportage sur le baron de la viande, Kamel Chikhi, arrêté dans l’affaire de la tentative d’introduction de 701 kilogrammes de cocaïne en Algérie. Le reportage, dont les réalisateurs promettaient des révélations fracassantes avant sa programmation, est un flop.

On apprend, en effet, que Kamel Chikhi a tenté de s’enfuir lorsqu’il a aperçu les gendarmes encerclant son siège à travers ses caméras de surveillance, alors qu’il se trouvait dans son bureau avec des amis à une heure tardive de la nuit. On apprend aussi qu’il est à la tête d’un empire immobilier constitué de quatre entreprises détentrices de quelque seize projets dans la capitale : KMNN, Lux Promotion, FM Immobilier et Dar Al-Walid Attarkia.

Et c’est là que le reportage «grince».

Tout au long de «l’enquête», entrecoupée de digressions allusives aux cartels de la drogue colombien et brésilien – alors que l’instruction suit encore son cours pour établir le lien entre la drogue saisie et le propriétaire de la cargaison importée du Brésil –, la chaîne énumère les projets immobiliers disséminés à travers une dizaine de quartiers de la banlieue algéroise, dont la valeur totale atteindrait 1 500 milliards de centimes. Les acquéreurs payaient Kamel Chikhi en liquide, insiste-t-on dans le reportage, qui parle ainsi d’évasion fiscale à grande échelle.

Les nombreuses contradictions que renferme le reportage posent la question de sa crédibilité mais surtout de l’objectif réel de ses commanditaires. Comment, en effet, Kamel Chikhi n’a-t-il pu corrompre et faire chanter que des sous-fifres de l’administration locale, alors qu’il est précisé que le riche parvenu de Bouira a obtenu tous ses projets en moins de trois ans et est le principal fournisseur d’un grand nombre d’entreprises publiques et privées en viandes ? Kamel Chikhi détenait un monopole qui n’avait pu être rendu possible que grâce à des complicités à des postes de responsabilité élevés.

Parmi les fonctionnaires arrêtés, on retrouve notamment des administrateurs en charge de l’urbanisme au niveau des APC de Bab Ezzouar, Aïn Benian, Kouba, Hydra, Ben Aknoun, El-Achour et Hussein-Dey. Le plus «chanceux» a touché deux millions de dinars de pots-de-vin et le plus pieux un passeport pour le hadj et de l’argent de poche pour effectuer le cinquième pilier de l’islam dans de bonnes conditions.

Le reportage évoque une implication de Kamel Chikhi dans la politique. Il serait question de financements occultes de campagnes électorales dont auraient bénéficié de «grands partis». Mais on ne saura pas quelles sont ces formations qui ont mangé au râtelier du boucher, pas plus qu’on ne connaîtra le nom de l’ex-ministre du Commerce qui aurait servi d’intermédiaire entre l’épicurien Kamel Chikhi et un des ripoux subalternes cités dans l’enquête.

Le reportage se termine par un discours du ministre de la Justice, Tayeb Louh, qui rappelle l’engagement du président Bouteflika à combattre la corruption et à n’épargner aucun coupable «quel que soit son rang».

Selon le reportage, ce rang s’arrête au grade de chef de service dans une mairie.

K. M.

Comment (28)

    Gatt M'digouti
    18 août 2018 - 12 h 50 min

    Mais pourquoi un documentaire sur ce bouchi? était il un homme de plume célèbre par ses sa magistrale œuvre littéraire? un artiste connu mondialement ? un scientifique de haut niveau ?
    Que signifie ce documentaire et surtout qui l’a autorisé?
    Lalmas, Allah yarahmou grand chantre du football Algérien n’a pas fait l’objet d’un documentaire et pourtant !
    Si Ennahar était une chaine d’investigations, je la défie d’envoyer son équipe à …….Zeralda et nous faire un documentaire sur l’emploi du temps quotidien de notre président .
    Ce n’est ni interdit ni un sacrilège !

    8
    1
    Adel AK
    18 août 2018 - 12 h 38 min

    Les responsables proches du pouvoir ne sont jamais inquiétés malgré les propos de Louh.
    La preuve en est , moi-même j ai accablé le pdg de la SGSIA Aeroport d’Alger, j’ai donné des preuves accablantes au ministre et à la justice. Hélas il est toujours fort et jamais inquiété. Le systeme est pourri jusqu’à la Moelle. rien a faire.

    7
    1
    Anonyme
    18 août 2018 - 11 h 41 min

    Ya que ceux qui ont le ventre rempli de paille qui ont peur du feu, n’est-ce pas?

    Anonyme
    18 août 2018 - 11 h 34 min

    Personne chez nous et dans n’importe quelle domaine travaille honnêtement (…) l’état actuel de notre pays le prouve, un peuple corrompu n’avancera jamais il est maudit pas Dieu.

    60
    MELLO
    18 août 2018 - 9 h 47 min

    Pourtant , ce n’est pas ce qui est rapporté dans ces communiqués de destitution et de mise a l’écart de tous ces responsables et ces hauts gradés de l’armée. Mais a chaque fois qu’un media télévisuel venait a rapporter un événement , il est de nature a lui donner une configuration en accord avec les décideurs, de peur de subir ce qu’avaient subi certaines chaines TV dont les sieges ont été scellés. L’affaire Khalifa, en est un parfait exemple dans le traitement , par notre justice – si justice il y a- des affaires de corruption et détournements a grande échelle.

    Zaatar
    18 août 2018 - 6 h 44 min

    Sacrifier des fusibles pour sauver des requins. Ma foi on doit être vraiment fortiche aux commandes. Comme fusibles il doit y en avoir toute une panoplie, c’est juste une question d’amperage car ce dernier est fonction du requin à sauver. Et comme la faune aquatique est vraiment très diversifiée, vous avez toute une panoplie aussi de requins. Le requin bouledogue, très agressif et très vorace, le requin tigre dont l’estomac digere même les métaux, le requin nourrice tranquille mais ne s’arrête jamais de manger, le requin taureau d’allure inoffensif mais aux dents terrifiantes, le requin marteau toujours aux aguets de la moindre parcelle de nourriture, le grand blanc spécialiste des embuscades et dont la seule morsure est fatale, le requin baleine pèlerin en permanence ingurgitant aux passages de ses périples des tonnes de nourriture, et puis bien d’autres types de requins comme le requin léopard, le requin gris….etc

    14
    2
    Brahms
    18 août 2018 - 2 h 42 min

    Quand vous regardez leurs chaines de télévision, ils veulent tous investir dans l’immobilier, l’hôtellerie alors que le salaire moyen tourne à 50 000 dinars par mois, soit 250 €. Imaginez le cash qu’il faut posséder avant de construire un hôtel et de le garnir d’ameublement, de lit, de lampes, chambres, vaisselle et j’en passe.
    Ce Kamel El Bouchi a donc fait mieux qu’un diplômé de Harvard ou de Stanford puisqu’en ouvrant une boucherie, il a fait 1500 milliards de dinars de fortune personnelle entre 30 ans et 45 ans et ce, sans déclaration fiscale. Cela prête à rire, ils nous prennent vraiment pour des idiots.

    12
    1
    Felfel Har
    18 août 2018 - 0 h 53 min

    Au booling, le jeu de quilles ne s’arrête pas tant que la dernière tient encore debout. Reprenons, en la paraphrasant, la morale de la fable du Laboureur et ses Enfants. Travaillez, enquêtez, ne laissez aucune place où la main ne passe et repasse, et ne vous arrêtez pas en si bon chemin: un trésor est caché par Kamel et les quarante voleurs. Et vous découvrirez enfin que la Vérité et la Justice sont aussi précieuses que tout l’or du monde.

    19
      Felfel Har
      18 août 2018 - 15 h 43 min

      Erratum: lire Bowling au lieu de booling! My fault!

    Anonyme
    17 août 2018 - 20 h 42 min

    J’ai vu le reportage sur ennahar tv, pas du tout intéressant,c’est presque le même cas que celui de madjer, ils préparent l’opinion a pensé que le seul criminel c’est uniquement l’abrutit du boucher et pour nous endormir plus ils finissent leurs reportage avec le discour du ministre de la justice, zaama el adala fawk el djamii.

    20
    Ennahar = El Mouradia..
    17 août 2018 - 20 h 36 min

    Ennahar cherche a couvrir les véritables bénéficiaires pour ne sacrifier que ce petit délinquant de Kamel par conséquent il faudrait pas en vouloir a cette chaine d’obéir aux ordres, on sait que c’est un caniveau.
    Ces délinquants ne sont pas a leur premier container et sont tous protégés par plus qu’une immunité.

    16
    1
    Anonyme
    17 août 2018 - 19 h 48 min

    Pour combattre la corruption il faut être propre ‘EL HAMEL » Je ne crois pas à cette histoire de CHIKHI lorsque la rumeur circule la verité est loin.

    23
    1
    Noureddine
    17 août 2018 - 18 h 08 min

    La chaîne Ennahar un flop connu depuis son premier jour spécialisée dans le superficiel et le non professionnel. Reportages bâclés ,cherchant le sensationnel,versant dans le sang,le scandale,le charlatanisme. A boycotter pour ceux qui aime ce pays

    35
    2
    metek
    17 août 2018 - 17 h 21 min

    C’est un veritable « tahkik » commandité par les requins a la  » 1ere chaine d’info d’algerie » pour designer des anchois comme les seuls coupables a la vindicte populaire et conclu par une declaration revolutionnaire sur la corruption de Tayeb Louh… tres convaincant!!! oh la la

    32
    1
    Anonyme
    17 août 2018 - 17 h 02 min

    Ce énième scandale est né de la déliquescence de l’état et du sabotage des institutions fruits de la gouvernance éclairée de ceux qui se réclament du programme de fakhamatouhou. N’est ce pas ould abbes.

    28
    Khalifa Bis
    17 août 2018 - 16 h 51 min

    Tout les Algériens savaient qu’il n’était qu’un petit minable les gros poissons sont immunisés.

    32
    1
    Anonyme
    17 août 2018 - 15 h 57 min

    les mauvaises langues disent tolérance ZÉRO

    21
    1
    kiki
    17 août 2018 - 15 h 06 min

    Ce genre de trafic ne c fait pas en Algérie sans l accord d au moins un dirigeant haut placé

    35
    Anonyme
    17 août 2018 - 14 h 41 min

    Ce n est pas un vendeur de sardine, ni un boucher ,qui peut être la tête d une cargaison de 701 klg de cocaïne.
    TOUTE L ALGERIE LE SAIT.

    45
    1
    Anonyme
    17 août 2018 - 14 h 01 min

    Il n y a qu une seule solution:Appliquez la loi dans toute sa severite……

    30
    2
    Rachid Djha
    17 août 2018 - 13 h 57 min

    Notre chère Algérie est devenue comme cette toile d’araignée qui capture les petits moucherons mais que les grosses mouches transpercent sans efforts.

    40
    1
    Larnaque
    17 août 2018 - 13 h 49 min

    Quelqu’un peut-il m’expliquer ce qui empêche le journaliste de nommer la chaîne télé qui a produit le documentaire? Ce n’est pas propre aux journaliste de AP mais c’est général à tous les niveaux (journalistes, hauts responsables, présidents de clubs, etc.). Combien de fois n’a-t-on pas entendu des déclarations du type « les auteurs derrière ceci ou cela sont connus de tous… ». À tous les coups, comme plusieurs je ne fais pas partie de ce « tous » indéfini. Même dans son commentaire du présent article le citoyen Mourad fait référence à « cette chaîne et son journal ». Pourtant cette chaîne et son journal doivent bien avoir un nom. Est-ce de la diffamation que de les citer? à ne rien comprendre.

    40
      Vangelis
      17 août 2018 - 17 h 05 min

      Votre interrogation est légitime.

      John Pilger, journaliste australien qui a roulé sa bosse un peu partout dans le monde a énoncé :  » pour nous considérer comme des journalistes libres, nous devons nous considérer non pas comme des agents de la puissance en place, mais comme des agents du peuple. »

      Hélas ceux-là même qui doivent informer les citoyens, par leur silence et leurs non dits, contribuent à laisser libre cours au pouvoir qui fait ce qu’il veut, quand il le veut.

      19
    Anonyme
    17 août 2018 - 12 h 35 min

    Le jour ou l’on fera un reportage sur la chaîne qui a fait le reportage on verra qui des deux est le plus corrompu……

    55
    1
    Gatt M'digouti
    17 août 2018 - 12 h 30 min

    Une photo circule sur le réseau. On voit Kamel elboucher juste derrière les ministres Temmar et Yousfi et à cotés de hauts gradés de la DGSN lors d’une cérémonie d’inauguration.
    Cette photo a t elle été montrée sur le documentaire que je n’ai pas vu?

    44
    Mourad
    17 août 2018 - 11 h 40 min

    Cette chaîne et son journal se démarquent des autres, par la médiocrité insolvable des reportages et des informations fournies sans arguments palpables, le journalisme est un art qui pratiqué par des artistes journalistes pros.honte à Vous

    51
    2
    Brahms
    17 août 2018 - 11 h 15 min

    1500 milliards de dinars mais où a t – il trouvé tout cet argent ? Le problème c’est qu’il était trop gros financièrement donc il a été mangé par un plus gros poisson que lui, afin de l’éliminer de la scène.
    C’est aussi simple que ça. L’argent sale fait toujours rêver au début mais après on s’aperçoit que c’est en réalité une maladie. Bien mal acquis ne profite jamais. Bizarre également que les impôts laissent prospérer ce genre d’individus sans lui demander des comptes sur l’origine des fonds.

    38
    2
    Anonyme
    17 août 2018 - 10 h 54 min

    EN TOUTE FRANCHISE JE NE CROIRAI A CETTE ACTION DE JUSTICE QUE LORSQUE ELLE AURAIT ABOUTIE POUR LA BONNE RAISON QU IL Y A PEUT ETRE ENCORE DES COMPLICES CORROMPUS
    Et avec tout les saisies a ce truand il y a de quoi renflouer les caisses de l état

    35
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.