L’Etat premier responsable de la propagation de l’épidémie de choléra

saleté
Les villes algériennes sont parmi les plus sales au monde. New Press

Par Lina S. – Doit-on s’étonner que des cas de choléra se soient déclarés à Alger, Blida, Tipasa, Bouira et certainement dans d’autres régions du pays, alors que tout indiquait qu’une catastrophe sanitaire allait arriver un jour ou l’autre ? Toutes les mises en garde des médias et des citoyens désabusés à travers les réseaux sociaux n’ont pas servi à alerter les autorités publiques sur la gravité de la situation.

Toutes les villes du pays croulent sous les immondices. La saleté est partout et aucun responsable n’a levé le petit doigt pour changer les choses. Impuissante devant l’étendue du drame, la ministre de l’Environnement a lancé une ridicule campagne de nettoyage dans quelques rues d’Alger, une capitale considérée comme l’une des villes les plus insalubres de la planète.

Des alertes ont été lancées mais aucune n’a trouvé un écho favorable à ce jour. Préoccupé par les questions d’ordre politique, le pouvoir s’est complètement détourné de ce problème de santé publique qui, pourtant, est aussi dangereux que le terrorisme ou l’insécurité ambiante.

Rien, pas même l’image de trois diplomates étrangers en train de nettoyer une plage algéroise, n’a provoqué un sursaut d’orgueil.

Etat et citoyens se rejettent la responsabilité. Le premier menant des campagnes de sensibilisation obsolètes faute de perspicacité, les seconds accusant les entreprises en charge du ramassage des ordures de salir plus qu’elles nettoient. «Il n’y a qu’à voir l’état des camions de Netcom et d’Extranet à Alger, par exemple. Ils sont d’une saleté repoussante. Comment voulez-vous que nos rues soient entretenues lorsque les entités qui sont chargées de ramasser les ordures ménagères sont incapables d’entretenir leur propre parc roulant ?», s’emporte un citoyen interrogé par Algériepatriotique. Et un autre, universitaire de son état, de renchérir : «Les Algériens ont malheureusement adopté la saleté.»

Le directeur de l’institut Pasteur est catégorique : «Les cas de choléra signalés sont dus à l’absence d’hygiène.»

Les responsables de ce drame seront-ils sanctionnés ? Mais, en fait, qui sont-ils, ces responsables ?

L. S.

Comment (125)

    Anonyme
    28 août 2018 - 19 h 33 min

    La population a sans doute une part de responsabilité, mais 90% de la responsabilité est aux communes et à leurs service de nettoyage. Comme à son habitude l’état se défausse sur les populations pour cacher ses grosses lacunes. Une honte!

    Anonyme
    27 août 2018 - 9 h 39 min

    L’angéry Staqellet ekhra win hebbit ! c’est ça l’indépendance du FLN.

    tergui
    25 août 2018 - 23 h 15 min

    alors quand vous dites que c est a cause des citoyens je vous invitent a verifier si il y a asser de.poubelle pour que nos citoyen jetent leur ordure il.n y a pas de poubelle sauf dans les grande artere comme voulez vous que les gens apprenent a jeter les ordures dans des poubelle regarder dans les pays developper chaque 50 metre vous trouvez une ou deux poubelle et.en trouve j amais des egout.a.l air libre il.y a des centaine de centre d epuration d eau .le gouvernement ne fait pas assez pour avoir des villes propre et le citoyen n.est pas reprimendez pour laisser les endroit propre voila

      Arya
      27 août 2018 - 14 h 42 min

      Bien sûr que c’est de la faute aussi des citoyens. Il n’y a pas si longtemps il n’y avait pas de poubelles et les gens brûlaient leurs ordures. Aujourd’hui on entasse ses poubelles dans les décharges par temps de canicule alors que l’on voit bien que le système de gestion des déchets ne fonctionne pas. Et je ne parle pas des sacs et bouteilles plastiques jetés dans tous les coins de rue ou encore des plages souillées par les gens qui y laissent leurs déchets alors qu’ils reviennent le lendemain dans ce même lieu pour « profiter » de la mer. Les gens sont sales. L’Etat n’a pas vocation à être leur « maman ». Il faut se prendre en mail et arrêter de considérer qu’on est responsable de rien.

    tergui
    25 août 2018 - 23 h 06 min

    il faut que.le.ministere.de l.envirennement soit gerer par un regime militaire .il y a des postes tres sensible qui doivent etre.gerer par des gents competent reponsable determiner et sans merci pour le bien de tous. arretons de faire n importe quoi. meme le.ministere de la sante sa doit etre gerer par un regime militaires y en a marre de c est ministre qu ont prends pas.au serieux et que leurs ordre ne soit.pas.prix au serieux a c est.la vie.de milliers de gens qui est en jeux

    Lghoul
    25 août 2018 - 16 h 30 min

    Pour resoudre ce probleme d’ordures une bonne fois pour toute, il faudrait qu’ould abbass fasse revenir 3 personages importants dans notre histoire: Le drebki, belkhadem et belahmar. Un coup de baguette magique et quelques doses de RHB mettront de l’hygiene dans nos villes et villages. Tout cela fait parti du bilan. Et bilan y en aura avec un 5ieme. Faut juste etre patient pour boucler 25 ans ou 1/4 de siecle pour maitriser les egouts et les ordures. Sinon gare a l’instabilite des tetes de liste de si abbas. Le prochain « challenge  » politique et strategique du FLN de type business et de la boxes en direct a la coupole et au parlement l’annee prochaine.

      Lghoul
      25 août 2018 - 18 h 07 min

      J’ajouterai que l’on finira le 4ieme avec le cholera et Le 5ieme probablement avec la peste. Un bilan des plus brilliants.

    BELAID Djamel
    25 août 2018 - 10 h 33 min

    A chacun de développer des actions dans son quartier en association avec l’APC pour un meilleur ramassage des déchets.
    Pour les épluchures de légumes, on peut les composter. Pour le plastique, fabriquez une grande cage en grillage pour que les gens y déposent les bouteilles. Et contacter un privé pour qu’il vienne les prendre régulièrement. Barkana mane el bka. Nachatt oua hayawiya…

      Rébaï
      25 août 2018 - 11 h 37 min

      @ Djamel : il faut aller voir sur ce site AP la vidéo intitulée  » Boumerdès : arrosage des agrumes avec des eaux usées  » et sur YouTube la vidéo de  » 72 casbah alger officiel » qui parle de cette affaire du Choléra .. il y a certes une responsabilité des citoyens dégoutés et mal éduqués qui ne respectent plus rien mais dans tout pays qui se respecte ce sont TOUJOURS les autorités de l’Etat qui commandent, qui gèrent et décident de tout pour le bien collectif ( normalement). J’ai parfois l’impression que notre pays vire à l’anarchie par manque de confiance des citoyens envers les dirigeants qu’ils ont censés avoir élu.

    Anonyme
    25 août 2018 - 8 h 39 min

    Les habitants d’Alger et sa région paniquent. N’ayant plus confiance dans l’eau du robinet , ils se jettent sur les eaux en bouteille créant une pénurie d’eaux minérales dans la région Centre. De nombreuses canalisations dans le pays datent de l’époque coloniale et sont rongées avec le temps. Des eaux d’égout débouchent même au niveau des plages destinées à la baignade ( comme dans les environs de Boumerdès ) polluant tout sur leur passage, même les eaux potables ou les eaux destinées à l’agriculture. Ce problème de manque d’Hygiène et de Pollution environnementale n’est pas nouveau . Il avait déjà créé en 2003, une épidémie de PESTE dans la région d’ORAN. Wine Hna Rahine ? On a les dirigeants qu’on mérite, il faut arrêter l’HYPOCRISIE.

    Anonyme
    25 août 2018 - 6 h 31 min

    J ai envi d accrocher un portrait géant de fakhamatouhoum sur cet image.

    Anonym
    25 août 2018 - 0 h 08 min

    Oui brahms tout à fait d’accord avec vous , mais dans presque tout lès pays lès gens payent le service une sorte d’ impot ou de taxe, dans notre bled malheuresement beaucoups de citoyens refusent même de payer une seul lampe de la cage d’escalier ou même reparer leurs boite aux lettres… salam.

    Mme CH
    25 août 2018 - 0 h 02 min

    Tout est pollué: l’air, le sol et l’eau qui sont tous des vecteurs de contamination….! L’heure est grave, et l’urgence est signalée…..Cette situation inqualifiable appelle à l’action !!! Je pense que l’Etat et le citoyen sont responsables de cette Cata…! L’Etat qui n’arrive pas à établir un plan efficace, à mettre les moyens nécessaires et à trouver des solutions appropriées pour faire face à ce phénomène de pollution et du manque d’hygiène…..sans oublier l’incompétence, la mauvaise gestion, l’inculture, le laisser-aller…. des responsables cloîtrés dans leurs bureaux pour faire des affaires…..Le Citoyen, qui a toujours les séquelles du peuple assisté, et présente un manque flagrant d’incivisme, de savoir faire et d’éducation…..ajoutons à tout cela, l’ignorance, l’insouciance, la négligence…etc… !!!

    Par ailleurs, je suis tout à fait d’accord avec ceux et celles qui ont parlé des clandestins source de maladies contagieuses, c’est un facteur à ne pas négliger aussi….c’est l’une des conséquences de la politique de migration concoctée par la pieuvre du mal et ses tentacules….!

    Agissons avant qu’il ne soit trop tard Messieurs-Dames……les conférences et la théories c’est bien mais leur mise en oeuvre pratique sur le terrain est primordiale pour le bien être de tout un peuple « déboussolé » malgré lui…!

      Anonyme
      25 août 2018 - 10 h 49 min

      Mme CH
      Ces épidémies sont à 100% importées par les migrants clandestins africains en l’occurrence.
      Les tas d’ordures ménagères qui finissent toujours par être ramassés ne causent pas le choléra, on n’est pas stupides.
      Une large campagne de vaccination contre le choléra est en cours depuis mai 2018 dans plusieurs pays d’Afrique subsaharienne, c’est une vérité absolue pourtant.

      MOHAMMED BEKADDOUR
      25 août 2018 - 13 h 14 min

      @Mme CH
      25 août 2018 – 0 h 02 min
      ——————————————————————
      Parmi les possibles : L’initiative de créer Un Ministère des Ordures, et je ne rigoles pas. Chez nous on dit pour éboueur Zebbal, eh! oui… Avec dans notre cas de sinistrés un budget égal ou supérieur au budget de La Défense. Des salaires attractifs tels que certains de nos faux Douctours « es » regretteront d’avoir acheté leur doctorat. Je crois que nous avons atteint l’apothéose du ridicule !

    Brahms
    24 août 2018 - 21 h 32 min

    Ramasser la merde des autres n’est pas donné à tout le monde. La personne qui a beaucoup d’orgueil ne le fera jamais. En plus, en Algérie, on se moque de celui qui ramasse les ordures, on ricane, on dit que c’est la femme de l’éboueur donc on dévalue, on déconsidère la personne qui fait ce métier.
    Ensuite, pour ramasser la merde, il y a les odeurs, l’ébouer ramasse les couches pleines de caca des bébés du quartier, les lingettes, la nourriture avariée donc ce n’est pas une bonniche.
    Un salaire de 20 000 dinars par mois est – il acceptable, Non. Un éboueur devrait toucher à minima
    150 000 dinars mois pour le travail insalubre qu’il fait, deux primes tous les 06 mois de 50 000 dinars avec un carnet de vaccination à jour, des chaussures de sécurité, une douche sur son lieu de travail, une bonification des points en matière de retraite et des tickets de restaurant pour midi ou le soir.
    Au Luxembourg, un éboueur touche 2 500 €uros par mois. Il faut de la considération et du respect et non prendre les gens pour des moins que rien. Ah oui, s’il y avait moins délégations étrangères en Algérie, il y aurait beaucoup plus de budget pour payer correctement les citoyens.

    Belaid
    24 août 2018 - 20 h 32 min

    Je me rappelle le geste d’une voisine. C’était dans les années 80. Elle avait gardé un compte goutte d’une vieille boite de médicaments. Elle l’avait rempli d’eau de javel. Et dans chaque bouteille d’eau, elle mettait une goutte d’eau de javel.

    النظافة من الايمان
    24 août 2018 - 20 h 13 min

    La propreté est l’affaire de tous, citoyens et autorités administratives.
    Au rythme ou l’on va avec cette indifférence totale d’une hygiène élémentaire des espace publics et de l’environnement en général,
    il n’y aura pas que le choléra, mais bien d’autres fléaux, et pourquoi pas la lèpre, la typhoïde ou ébola ???

    les espaces publics sont sales et nauséabondes depuis des années et personne ne s’en soucie réellement, ou peut être à l’occasion d’une visite inaugurale de quelque ministre, alors on envoie les éboueurs et on badigeonne les murs.
    Le sempiternel rituel et activisme politique.

    Ne pas reconnaitre que la propreté est l’affaire de tous au quotidien, administrateurs et administrés, c’est aller vers les pires épidémies tout simplement.
    A moins que cela ne soit une des trouvailles pour redimensionner la démographie galopante du pays.

    D’une manière ou d’une autre il n’y a pas mille choix, ou c’est la propreté ou bien c’est les rats, les moustiques, les mouches, les cafards et autres infestations moyenâgeuses. le choléra est déjà là.

    nordine
    24 août 2018 - 20 h 11 min

    Salem, je viens de passer 15 j à Oran et je peux vous assurer qu’il n’y aucune intrusion ou manipulation de quiconque voulant donner une mauvaise image de l’Algérie en installant une saleté prédominante dans nos villes.
    Non,non, c’est juste un problème d’éducation et d’absence de sanctions sur les gens qui jettent tout n’importe tout.
    On parle de la propreté mais on pourrait parler de la conduite en voiture ,des vols et de bien d’autres soucis…
    J’aime mon pays mais je suis très inquiet car l’algérien pense que tout lui est dû et pense personnel au lieu d’avoir une vision collective.

    Boukra
    24 août 2018 - 20 h 01 min

    A quoi ça sert d’aller à la mosquée demander à Allah la bénédiction…Les hypocrites sales et abjects rejoignent les mêmes criminels de Daesh en Profanant cette magnifique terre par leurs attitudes choquantes de salir à outrance comme des cannibales.

      C'est clair !
      25 août 2018 - 8 h 10 min

      @Boukra
      A quoi ça sert d’aller à la mosquée demander à Allah la bénédiction
      ————————————————————-
      Oui là est le paradoxe central ! Une parenthèse mérite ouverture : Fermer les mosquées jusqu’à ce qu’il n’y ait plus fut-ce un minuscule sachet qui traine dans les villes et les champs, jusqu’à ce que les esprits et les âmes soient propres car cette situation ne trompe pas, elle est le reflet de que sont L’Administration et Les Administrés.

    Anonyme
    24 août 2018 - 19 h 48 min

    Ce problème grave relève de la responsabilité de plusieurs ministres ( agriculture, santé et autres) et aucun de ces ministres concernés ne s’est déplacé pour s’enquérir des citoyens malades à crever ni n’a fait de déclaration pour rassurer les familles et les citoyens, exactement comme lors du crash de l’avion militaire près de Boufarik.On dirait vraiment que nos chers responsables en ont rien à cirer. Voilà,1187 milliards de dollars plus tard, des algériens attrapent des maladies comme s’ils vivaient au Moyen âge ou au Bengladesh. Quelle tristesse !

    Anonyme
    24 août 2018 - 19 h 11 min

    Il faut nettoyer l’algerie avec de l’eau de javel en commencant bien sur par les dirigeants

    Zombretto
    24 août 2018 - 18 h 06 min

    On devrait tous aller ,chacun comme il peut, devant le siège du FLN, du RND , de l’UGTA, du TAJ, du MPA, du FCE avec de simples pancartes où on écrit ceci …. :

    « eh vous qui ouvrez toujours votre gueule juste pour aduler Bouteflika et exiger un 5ème mandat, mais alors que pensez vous du Choléra ? Dîtes nous juste un mot, rien qu’un mot sur le Choléra et sur les ordures qui fleurissent dans notre pays à chaque coin de rue, de quartier, de route et d’autoroute ?!??

    Allez chiche , on le fait en commençant par …. le siège du FLN de 62.

    Kaci
    24 août 2018 - 16 h 37 min

    Malheureusement nos cités ne sont pas gérés (y a t’il un gestionnaire dans ce pays). J’avais déjà décrit en 1987 dans un article publié dans algérie-actualités, ce phénomène où je mettais en valeur « le crassomane » la manie de répandre la crasse qui trouvait son plaisir pour assouvir ses frustrations quand il trouvait des endroits sans garde. Avec le temps, si on le laissait faire j’ai dit qu’il deviendrait un crassopathe, une évolution vers un pathologie. Nous y sommes depuis la décennie noire, et les autorités responsables (mairie, daira, wilaya) n’ont aucune méthode gestionnaire efficace.Chez nous ça devient le : n’importe qui fait n’importe quoi, n’importe où, n’importe comment. IBN KHALDOUN (le maître de la sociologie) nous dit un pouvoir dictatorial engendre la délinquance. Et nous vivons cette délinquance sous toutes ses formes, de la part des citoyens et des responsables. YA MEZIANE N’QA YEBQA DISAIT LE DICTON DE CHEZ NOUS.

    Anonyme
    24 août 2018 - 15 h 37 min

    En consultant d’autres sites d’infos algériens, j’ai appris que les autorités ont cherché à cacher la vérité à la population , ce qui a aggravé la propagation de la maladie dans la région Centre et que l’Est du Pays est également touché ( 1 cas enregistré à ce jour) . Les 2 causes de la maladie sont : de l’eau potable contaminée par des eaux d’égout ou des légumes et fruits arrosés avec des eaux insalubres. En somme nos compatriotes magnent des produits bourrés de pesticides et irrigués avec des eaux impropres à la consommation. En clair les services vétérinaires , dépendant de l’Etat, chargés de faire les contrôles qualité des eaux et des aliments ne font pas leur travail.

    Anonym
    24 août 2018 - 15 h 00 min

    En face ezzbel,2 jeunes hommes certainement du quartier, et maktabat ennadjah,je crois que la photo parle d’elle même.

    Anonyme
    24 août 2018 - 13 h 55 min

    L’arroseur… arrosé , le gouvernement algérien est sourd et muet concernant la propreté de ses commune en plus d’ être épaulé par des énergumènes incompetant travaillant dans les administrations des wilayas . Voilà le résultat un manque d’organisation et d’intérêt pour les collectivités locales.

    Mokoko
    24 août 2018 - 13 h 45 min

    C’est le Maroc, les marocains et à leur tete Momo6 qui sont responsables derrière cette épidémie de choléra !! ils ont introduit le bacille pour déstabiliser notre pays, jaloux qu’ils sont de notre bonne marche vers le développement et de notre stabilité légendaire !!

      Algérienne
      24 août 2018 - 15 h 06 min

      [email protected]

      Il parait que l’Arabie Saoudite vous a coupé les vivres !!! c’est la famine chez vous… vous allez devoir mendier ailleurs!!

      Occupe toi de ta misère éternelle, c’est mieux pour toi.
      On sait bien que votre spécialité s’appelle le Haschisch.
      Va faire la courbette et le baisemain, et tais toi.

      le niveau
      24 août 2018 - 20 h 05 min

      wellah je suis serieus ou rabi chahed
      je prefere le cholera ou ouvrire les frontieres

      anti khafafich
      24 août 2018 - 20 h 54 min

      et la colère chez vous c’est pour quand ? vous devez supportez pour combien de temps encore le choléra6 ?

    ILS NOUS LISENT
    24 août 2018 - 13 h 41 min

    ILS nous lisent et se disent : Les valeureux Algériens qui ont expulsé la 4ème puissance de l’O.T.A.N sont mis en difficulté par leurs détritus, pauvres Algériens, toujours envahis par quelque chose, toujours colonisés, un vulgaire sachet, le plastic les ont vaincus, ils ne sont donc pas ces êtres courageux tant admirés jadis ?

    hombre
    24 août 2018 - 13 h 40 min

    ce sont les pieds noir qui doivent rigoler!!!! sans Nous ils sont foutus qu ils disaient ! he bien il faut croire qu ils avaient raison ,quand ils etaient en algerie c etait propre BIZARRE NON ????
    JE vais vous dire ma facon de penser meme si elle ne plait pas a tout le monde ;l algerien n aime pas etre commande par un autre algerien ,par contre si c est un europeen, la il fera tout pour s executer ,parcequ il voudra se montrer docile ,pour montrer qu il est civilise ?par contre devant un autre algerien aucune honte on jette on casse ,c est pas grave c est mon frere qu ils disent ,a l etranger ca joue les mecs…

    Algerienne16
    24 août 2018 - 12 h 57 min

    Des souterrains comme vide-ordures

    Il faut tenter de dissimuler tous ces tas d’ordures en aménageant le système souterrain dans les quartiers.
    La prolifération de ces bactéries nouvelles en Algérie c’est à identifier en urgence, il s’agit de la santé humaine sans oublier que la migration humaine subsaharienne peut être une des causes de cette épidémie.

    Anonyme
    24 août 2018 - 11 h 14 min

    Non non mes frères, le choléra comme le reste, c’est la main de l’étranger, le Maroc, la France et peut être même les martiens. continuons comme cela, on ira loin.

      Bouteflikiste
      24 août 2018 - 13 h 49 min

      Oui c’est un complot maroco-franco-sioniste !!
      comme je n’ai encore vu personne accuser le Maroc comme cela se fait très souvent, je me suis porté candidat…

    Dzézaïr
    24 août 2018 - 11 h 05 min

    Le choléra est une maladie intestinale aiguë, qui se transmet par voie oro-fécale lors de l’ingestion d’eau ou d’aliments souillés, ou lorsque les mains salles sont portées à la bouche. Dans une grande majorité des cas, l’infection est asymptomatique même si le sujet reste contagieux pour son entourage.

    AUTRES QUESTIONS POSÉES
    Comment on attrape le choléra ?
    Le choléra est une maladie diarrhéique due à une infection intestinale provoquée par le bacille Vibrio cholerae.
    Les enfants comme les adultes peuvent être infectés. Dans la plupart des cas, l’infection ne provoque qu’une diarrhée bénigne ou elle reste même asymptomatique.

    Anonyme
    24 août 2018 - 11 h 00 min

    Une nouvelle espèce d´Algériens peuple l´Algérie! Ces Algériens ne respectent rien ni personne, ils ne respectent ni les gens, ni le savoir, ni l´expérience, ni l´age, ni leurs familles, ni la propriété, ni la nature, les animaux et végétatations, walou! C´est comme si l´Algérien est révolté, parce que l´Algérie ne lui donne pas les milliards, comme ces nouveaux riches qu´ils voient tous les jours. Alors il se venge à sa facon, il s en fout de tout, s´il travaille, il bacle, s´il vend, il vole, il arnaque meme le bon Dieu(puisqu´il vient de sortir de la mosquée), s´il parle, il ment etc.. Il mange et jette les restes etc..
    En vérité l´Algérien ne croit plus en rien, il est nihilste. Il est comme un enfant gaté à qui on refuse un jouet, il se débande!
    Ceux d´en haut s´enrichissent en volant sans pudeur, alors, à sa facon, il se défoule sur plus faible que lui, le consommateur, la nature, les arbres, les animaux, les migrants etc… au lieu de dénoncer ceux plus forts que lui qui sont les mauvais exemples pour l´Algérie. Comme tout le monde, les éboueurs font pareil, ils se vengent á leur manière en laissant les ordures sur les trottoirs. Algérie cette mal-aimée!

    Vangelis
    24 août 2018 - 10 h 21 min

    La faiblesse et l’absence de l’État sont les responsables de la situation de l’Algérie. Incapable de faire respecter les lois, incapable de verbaliser les contrevenants qui jettent leurs ordures n’importe où, incapable de rappeler à l’ordre et virer ceux et celles qui s’occupent de la gestion des déchets ménagers et hospitaliers, l’État laisse faire en abandonnant ses prérogatives de peur de froisser les algériens pour quelques pékins qui défient ces lois.

    Comparer l’Algérie avec le Yémen ou le Niger est une façon sous entendue ou même involontaire d’avouer que le pays est sous développé puisque des maladies pourtant faciles à éviter sont possibles.

    Le régime a tout fait pour clochardiser l’Algérie. C’est un fait rédhibitoire. Il préfère se soigner à l’étranger et envoyer ses enfants ailleurs dans des villas et appartements à Genève ou Paris.

    Anonyme
    24 août 2018 - 10 h 14 min

    non seulement c’est l’etat qui est responsable mais aussi lui qui étend cette maladie .Observez les camions de ramassage des ordures qui pressent les ordures sur les ruelles pendant le ramassage, les faisant noyer de jus de melons et pastèques éparpillant ainsi les maladies parmi les habitants particulièrement les enfants qui jouent dans ces ruelles.

    Anonyme
    24 août 2018 - 10 h 05 min

    Le choléra éradiqué avant l’indépendance réapparaît sous le règne des marocains d’oùld abbés et comme. Un autre exploit à inscrire au bilan que prépare le neo fln en attendant la peste.

    1commentaire
    24 août 2018 - 9 h 37 min

    Quel état parlé vous y’a na pas quel pays laisserait faire un telle dégât aucun juste nous les citoyents Algeriens on attend une grande épidémie incurable pour au moins bouger le petit doigt et encore qui somme nous des musulmans ou des pire que rien sur cette planete !!!…

    Anonyme
    24 août 2018 - 9 h 29 min

    Il est visible qu’il n’y a pas assez de conteneurs, sinon les gens jetteraient leur poubelle dedans et pas à côté quand les poubelles débordent . Tout comme il est bien connu que les jolies poubelles vertes en plastique se voient volées pour moitié d’entre elles, d’où l’insuffisance dénoncée plus haut.
    Mais surtout il est indéniable que les Algériens sont des gros dégueulasses qui ne nettoient jamais derrière eux ( ça c’est pour les femmes et les esclaves), qui trouvent le plus normal du monde de jeter leurs papiers et leurs mégots par terre, de balancer leurs poubelles par dessus bord, leurs canettes de bière dans la nature et leurs vieux frigos dans les rivières.
    J’ai vécu dans une société où dès l’école maternelle on nous terrorisait avec l’interdiction absolue de jeter quoi que soit par terre. En Algérie ce n’est pas le cas, les parents eux mêmes gros dégueulasses ne risquent pas d’apprendre ça à leurs enfants.
    Nos habitudes d’hygiène n’étant pas aux standards européens, il faut donc créer une cellule de réflexion nationale pour envisager des solutions adaptées à notre société: éducation des enfants à l’école, poubelles involables, tournées des balayeurs triplées, quadruplées voire permanentes sur un même lieu, contrôleurs des balayeurs pour voir si le travail est réellement fait etc….
    La propreté du pays doit devenir une cause nationale permanente, La profession de balayeur devrait devenir aussi stratégiquement salutaire que celle de pompier. Sinon, ce n’est même pas la peine d’envisager le tourisme en Algérie, il vaut mieux déclarer forfait maintenant avant de perdre des milliards de milliards dans la construction d’hôtels qui resteraient vides.

    citoyen algerien
    24 août 2018 - 9 h 12 min

    la solution est RHB ou Rahmet Rabbi ,Miséricorde devine, de Toufik Zaïbet il revienbt sous une autre appellation Afiyet Şifa, nous avons les solutions pour vous faire crever, vous irez au paradis d’allah

    kahina-DZ
    24 août 2018 - 9 h 10 min

    On coupe l’eau même le jour de l’Aid El-Adha ?? Expliquez moi cette logique de nos responsables ???
    Les autorités sont totalement absentes. Dans les pays développés, l »hygiène est gérée par des lois de la république. Le civisme ça s’apprend en appliquant les lois …Mais, même nos responsables manquent de civisme. Les maires et les Walis n’ont aucune culture d’hygiène et salubrité, ils sont confortables dans la saleté des villes et des douars.
    Il ne faut surtout pas oublier ces migrants clandestins qui viennent de partout, ils sont une source de contamination à prendre au sérieux.

      LOUCIF
      24 août 2018 - 9 h 58 min

      @kahina-DZ , kh’sarra a3lik, tu aurais pu faire l’économie sur ta phrase relative aux migrants clandestins ! Honte à toi, c’est tout ce que je peux te répondre ! On ne parle pas de cette manière des migrants même si la gestion de l’émigration clandestine est une affaire délicate !

        Anonyme
        24 août 2018 - 11 h 12 min

        Loucif
        Ce que dit Kahina est la pure vérité, il n y a malheureusement rien à cacher, l’épidémie est actuellement au Niger et on leur souhaite de guérir.

          LOUCIF
          24 août 2018 - 13 h 24 min

          Cher @ Anonyme 24 août 2018 – 11 h 12 min , vérité ou pas, j’estime qu’on ne devrait pas parler comme cela des migrants clandestins de cette façon, c’est tout !! Je ne dis pas qu’elle dit des mensonges !

      Kahina-DZ
      24 août 2018 - 18 h 48 min

      [email protected]
      24 août 2018 – 13 h 24 min

      Je présume que tu sais lire:

      Lancement d’une grande campagne de vaccination contre le choléra en Afrique et au Yémen

    Anonyme
    24 août 2018 - 8 h 55 min

    Le peuple Algérien est harcelé de tous les côtés.
    Les subsahariens et leurs maladies contagieuses, les parkingueurs, la mafia des plages, les vendeurs de la cocaïne…On dirait que la situation est hors contrôle.

      kaci
      24 août 2018 - 21 h 14 min

      l’heure approche, el khobt (les péripéties) se propage et nous sommes en plein dans cette situation, ceci est parmi les signes de la fin des temps. Civilisation (admirée par une majorité) du plastic, bouteilles-sachats-emballages autres…çafilizazou. Nos aieux vivaient propres parceque leurs déchets étaient insignifiants (éplechures des légumes). Vous ajoutez à cela le sous-développement matériel et la prise en charge organisée des déchets, le chemin restant vers le choléra est un jeu d’enfants.

    Anonyme
    24 août 2018 - 8 h 52 min

    C’est l’échec total de celui qui est a la tete du ministère de l’intérieur le philosophe de Bouteflika.Le plus mauvais ministre de l’intérieur qu’à connu l’Algérie et reste en poste pour sa chitta et non autre chose’Les villes étaient propres même aux temps de la répression avec zerhouni

    Anonyme
    24 août 2018 - 8 h 29 min

    Et dire que ça veut promouvoir le tourisme!!! Quelle bande de clowns.

    Anonyme
    24 août 2018 - 8 h 04 min

    La source de cette infection est la saleté et l’hygiène dans le pays, les déchets qui sont jetés n’importe ou, que l’on ne ramasse pas ect…. ce qui ramènent les rats et les cafards qui prolifèrent. Il y a en partout à Alger même à Hydra ou j’ai vécu durant 2 ans. Leurs excréments de rats sont partout et touchent la nourriture, les canettes de boissons ou packs d’eau,…. si vous nettoyer pas avant de boire par précaution , il y a risque. On ne s’étonne pas pourquoi la capitale est classée 134ème et comme une des villes les plus invivables au monde et le Wali à l’indécence de parler de SMART CITY pour Alger!!!
     » Le choléra, cette infection très contagieuse, à transmission féco-orale qui entraîne la mort suite à des diarrhées aiguës, est causée par le bacille Vibrio cholerae, qui se propage en l’absence d’hygiène ou suite à la consommation d’eau ou de fruits et légumes contaminés »

    Moskodz
    24 août 2018 - 7 h 31 min

    l’état ne va pas placer un gendarme derrière chaque citoyen,vu de mes propres yeux à 4 heures du matin à Alger,des éboueurs voleurs de poubelles.

      Anonyme
      24 août 2018 - 9 h 00 min

      Moskodz
      Accusation à outrance sans fondement,
      Que vont faire ces pauvres éboueurs des poubellesde poubelles de quartiers.
      Les étrangers clandestins s’en est pas une cause??? Et pourtant…

        Moskosdz
        24 août 2018 - 12 h 09 min

        +anonyme 9 h 00 min//Y a en a qui s’en servent pour stocker l’eau et d’autres les revendent carrément comme matière plastic.

      Anonyme
      24 août 2018 - 9 h 13 min

      L’ÉTAT DOIT APPLIQUER LES LOIS, C’EST SON RÔLE.
      tu sais, les institutions d’état ne sont pas plus propres.
      Il y a un grand laisse aller, laisser pourrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.