Choléra : l’eau de source de Sidi El-Kebir interdite à la consommation

été identifi
L'eau de source Sidi El-Kebir contient le vibrion du choléra. D. R.

L’eau de source de Sidi El-Kebir (Tipaza) a été «condamnée et interdite à la consommation», après avoir révélé la présence du vibrion cholérique, indique, samedi, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, dans un communiqué.

«Le contrôle bactériologique de l’eau de source Hamr El-Aïn (Sidi El-Kebir) de la wilaya de Tipaza a révélé la présence du vibrion cholérique. De ce fait, cette source, a été condamnée et interdite à la consommation», précise le ministère. Le Choléra est une infection contagieuse grave qui entraîne la mort, suite à des diarrhées aigües causées par le bacille Vibrio cholerae, qui se propage en l’absence d’hygiène ou suite à la consommation d’eau ou de fruits et légumes contaminés.

Rappelant dans un communiqué rendu public les principales mesures pour arrêter et endiguer la propagation de cette maladie, le ministère recommande le lavage soigneux des mains avec du savon et de l’eau propre répété très souvent dans la journée, particulièrement avant un contact avec un aliment, avant chaque repas et après utilisation des toilettes, ainsi que le lavage des légumes et des fruits avant leur consommation ainsi qu’à l’ébullition et de la javellisation de l’eau de stockage avant son utilisation.

Il recommande également de ne pas s’approvisionner au niveau des points d’eau non traités et non contrôlés tels que les sources et les puits et conseille qu’en cas d’apparition de diarrhée et vomissements, il est impératif de se présenter dans une structure de santé la plus proche, de se réhydrater en prenant suffisamment d’eau et de sels de réhydratation orale (SRO) et d’apporter une attention particulière aux enfants et aux sujets âgés.

R. N.

Comment (23)

    Pluie abondante et migrants sub-sahariens
    27 août 2018 - 3 h 37 min

    Cette année a été particulière avec un pluviométrie rare. Le ruissèlement entre les eaux usées et eau potable on passe la barrière enveloppe due a cette saison très humide et se sont croisées. Les migrants squattent et pollue n’importe ou est la seconde raison. Ces migrants il faut les stopper se balader. Il faut trouver une solution

      Anonyme
      27 août 2018 - 8 h 10 min

      Il ne faut pas les laisser entrer en Algérie. Les migrants subsahariens sont la sources de beaucoup de problème s.

    Tinhinane-DZ
    26 août 2018 - 13 h 28 min

    Je vais le dire tout cru:

    Ces migrants clandestins qui envahissent les villes, les rues, ..etc n’ont pas des toilettes privées. Ils font leurs besoins partout dans la nature.
    La suite vous l’imaginez.

    76
    4
      Anonyme
      26 août 2018 - 15 h 41 min

      Ils vivent comme ça dans leurs pays.

      15
      3
        Anonyme
        26 août 2018 - 16 h 31 min

        exact

        9
        3
    Anonyme
    26 août 2018 - 7 h 39 min

    Interdire l’immigration clandestine !!!! c’est ça la solution.

    Avant les migrants, on avait pas ces maladies de l’âge de la pierre.

    55
    6
    PREDATOR
    25 août 2018 - 21 h 58 min

    Mes soupcons se sont avérés exacts , j’avais dans un precedent article mentionné que je n’ai pas confiance en ces soi disant eau de source en bouteille
    Un, internaute m’a interpellé et m’a dit c’est garanti
    OUACHE DGOUL FIHA YA SAHBI J AVAIS BIEN RAISON
    C EST KAOUAR OUAATI LAAWAR
    c’est depuis l’apparition du privé chez nous que nos ennuis ont commencé, ces prédateurs ne pensent qu’à s’enrichir au detriment de la santé du citoyen

    32
    2
    Anonyme
    25 août 2018 - 21 h 33 min

    Puisque l’eau et les sources se baladent n’importe où aux mains de n’importe qui, et même l’eau de robinet (vichy communal !) se commercialise ! dites-nous qui est le « patron » de cette eau et quelles sont les mesures que vous avez prise comme ce criminel !

    18
    1
    Anonyme
    25 août 2018 - 21 h 29 min

    On a des assassins à tous les niveaux aussi bien ceux qui vendent ce poison – et des citoyens ignorants achètent encore cette eau en bouteille alors que l’eau de robinet est mille fois plus saine – Et s’il y a un mal quelconque il est dans les bouteilles et non dans le robinet. Et que font les « responsables » concernés vous êtes complices de ce crime.

    16
    2
    Gatt M'digouti
    25 août 2018 - 19 h 42 min

    Réaction sur le net des habitants de Hamr El Ain qui dénoncent les allégations du ministre de la santé ( bizarrement absent ) en buvant en direct l’eau de cette source. Voir vidéo sur le net !
    Il y de quoi perdre son latin !
    Cette crise engage la responsabilité d’au moins 6 ministères : Santé, Ressources hydrauliques, agriculture, commerce, environnement et intérieur, qui apparemment ont fait vœu de silence.
    Mais bon sang, que se passe t il dans ce pays? est ce que l’affaire Cocaïne a engendré la théorie des dominos?
    On nous ne dit pas tout !!!!

    26
    Dzézaïr
    25 août 2018 - 18 h 01 min

    Dans l’intérêt général ce lien et très utile à regarder pour tous les âges.
    Et facile à comprendre.
    Prévention contre le choléra, en dessin animé, en arabe et en français.
    Vous n’avez juste qu’à aller sur Youtube et écrire prévention contre le choléra.

    11
    1
    DYHIA-DZ
    25 août 2018 - 17 h 52 min

    Réfléchissons un petit peu !!
    On dit que l’eau de source serait la cause du choléra . Ce n’est pas aussi facile que vous le pensez.

    Je vous donne les causes du choléras selon L’OMS ( organisation mondiale de la santé).

     » Le choléra est causé par la bactérie Vibrio cholerae. Les gens sont infectés après avoir consommé des aliments ou de l’eau qui ont été contaminés par les selles de personnes infectées. Les fruits de mer crus ou pas assez cuits peuvent être une source d’infection dans les zones où le choléra est répandu et l’assainissement médiocre. Les fruits et légumes qui ont été lavés avec de l’eau contaminée par des égouts peuvent également transmettre l’infection si la bactérie V. cholerae est présente. »

    Ma question: Qui a contaminé cette source naturelle et comment ??

    29
    7
      Chibl
      25 août 2018 - 18 h 17 min

      Tres vrai miss Dihiya.

      16
      5
      Gatt M'digouti
      25 août 2018 - 18 h 49 min

      @ DYHIA-DZ
      Je te conseille de voir la vidéo sur AP : château d’eau à Hassi Bahbah, images choquantes ! Une vision Mad Max ! un cauchemar à te donner
      envie d’être un dromadaire !
      Ta question soulève des lièvres. L’accès aux réserves d’eau potable n’est nullement protégé, et dans la foulée je profite pour remercier un certain ministre, Docteur FAKAKIR et Mister BATATA, pour la gestion catastrophique des ressources hydrauliques et de l’héritage laissé. A croire que nos services n’ont jamais entendu parler de la guerre bactériologique.
      Pour les puits pétroliers et gaziers, on est prêt à solliciter, à mobiliser la 8 ieme BB, mais pour les réserves d’eau, facilement contaminables par n’importe quel quidam, ennemi du pays ou citoyen inconscient, rien, walou, nada ! Rabi enoub !
      Quant aux nettoyages des barrages, il vaut mieux ne pas en parler !
      La 3ieme guerre mondiale aura pour fond, non pas les énergies fossiles mais l’accaparation de l’eau !

      20
        le grand fakakir, grand menteur
        25 août 2018 - 21 h 47 min

        Gosse, je me souviens qu’au château d’eau du fort ’empereur (El-Biar) qui était interdit d’accès, il y avait un fonctionnaire qui venait chaque matin prélever un échantillon d’eau. Cela c’est poursuivi avec l’ancien encadrement, mais maintenant ????

        22
          Anonyme
          25 août 2018 - 22 h 40 min

          maintenant on gère le pays avec inchallah!!

          13
          1
          Anonyme
          26 août 2018 - 10 h 53 min

          On gère le pays avec inchAllah qui est un terme de chez nous depuis la nuit des temps mais encore la mode « Rabi yahafdhek » importé du golf arabe

          15
      Anonyme
      26 août 2018 - 15 h 37 min

      j’imagine que cette source a eu droit à des selles multiculturelles subsahariennes.

      42
      1
        Anonyme
        26 août 2018 - 17 h 36 min

        C’est exactement ce qui s’est passé. Cette migration est la faillite du pays.

        42
        1
    anti khafafich
    25 août 2018 - 17 h 18 min

    ce que tu dois interdire toi et tes semblables c’est la saleté, le laisser aller, la migration clandestine, la corruption, la triche,….vous êtes forts dans l’interdiction mais seulement dans un sens

    24
    4
    anti khafafich
    25 août 2018 - 17 h 14 min

    ben voilà le travail des pros, la situation est « maitrisée » !!!!!!

    16
    9
    Zombretto
    25 août 2018 - 17 h 08 min

    L’eau de source Hamr El-Aïn (Sidi El-Kebir) de la wilaya de Tipaza est-ce de l’eau de source mise en bouteille et vendue comme une marque d’eau minérale ou une source qui se trouve dans la nature ?????

    Merci pour une information précise plus pour les autres que pour moi car moi çà m’inquiète un peu moins car je bois de la bière le plus souvent , …. quand je la trouve ! LOL !!!

    59
    6
      Amazighkan
      26 août 2018 - 13 h 02 min

      Attention l’ami ! Si c’est de la bière locale elle pourrait être volontairement empoisonnée par les adeptes du haram et du hallal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.