Acculé et discrédité : le ministre de la Santé doit-il rendre le tablier ?

Choléra Hasbelaoui
Le ministre de la Santé et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbelaoui. New PRess

Par R. Mahmoudi – Les critiques contre le ministère de la Santé, émanant du milieu hospitalier, ne tarissent pas depuis l’apparition de l’épidémie de choléra la première semaine du mois d’août. De plus en plus de voix lui endossent l’entière responsabilité, alors que le ministre, Mokhtar Hasbelaoui, tente de sauver les meubles avec des déclarations qui l’enfoncent davantage.

Dans une nouvelle déclaration à la presse, le professeur Abdelouahab Bengounia, chef de département d’épidémiologie à l’hôpital Mustapha d’Alger, charge le département de Hasbelaoui de tous les maux que connaît le secteur et affirme qu’«il n’y a plus de politique de santé en Algérie». «Lorsque le ministère de la Santé et le gouvernement, dit le Pr Bengounia, ne sont plus en mesure de mettre en place une politique préventive, il est tout à fait naturel qu’il y ait le choléra !»

Réagissant aux propos tenus par le ministre, le chef de département d’épidémiologie du plus grand hôpital d’Algérie les qualifie tout simplement d’«étranges» et d’«irresponsables». Et de s’interroger : «Comment un ministre peut-il déclarer qu’il est possible d’éradiquer l’épidémie en deux ou trois jours ? Mais, ce n’est pas un jeu !» s’indigne le professeur.

En effet, les deux ou trois jours dont avait parlé le ministre se sont déjà écoulés, alors que son département a, dans un communiqué rendu public mardi, fait état d’une légère progression de l’épidémie à travers le territoire national, avec un total de 56 cas confirmés sur les 161 cas hospitalisés depuis le 7 août dernier, en soulignant qu’aucun nouveau décès n’a été notifié en dehors des deux décès enregistrés au niveau de la wilaya de Blida. Alors que plusieurs sources non officielles parlaient, mardi, d’une troisième victime dans la même wilaya et signalaient de nouveaux cas suspects à travers certaines wilayas, dont un à Oran.

Loin d’être éradiqué, le spectre de l’épidémie continuera sans doute à planer pendant longtemps.

R. M.

Comment (55)

    Anonyme
    31 août 2018 - 18 h 34 min

    Au Maroc, d’après le journal  » La dépêche », cinq adolescent ont violé une ânesse et ont attrapé la rage. Deux parmi eux sont mort de cette maladie et les trois autre sont en route vers la mort. Comme quoi, manque d’hygiène des mœurs aussi, c’est aussi contagieux que le cholera ou la peste. Manque d’éducation, manque d’hygiene etc

    Lutter contre le choleras et autres épidémies dû au manque d'hygiène
    31 août 2018 - 8 h 38 min

    Voici un semblant de manoeuvre à appliquer pour endiguer le choléra et autre épidémie du au manque d’hygiene :
    1- Vérifier les cultures maraicheres, si ces dernieres ont ou avaient utilisé des eau usée et proceder à la destruction des produits des exploitations qui ont procédé ainsi remplaçant le fertilisant par de l’eau des egout comme c’est souvent le cas comme je l’ai deja vu en oranie ou les culture de pasteque sont irriguées par l’eau des égouts.

    2- Former des brigades municipale pour javeliser les eaux stagnantes partout, la moindre plaques d’eau doit être stérilisée en y vaporisant dessus de l’eau de javel.
    3- Faire des campagne TV pour demander aux citoyen de deverser de l’eau de javel partout où ils verront des plaques stagnantes chez eux ou autour de leur habitation.
    4- Organiser des campagne de vaccination
    5- Detruire les construction illicites car elles ne respectent pas les loi du littoral et de l’urbanisme. Surtout en ce qui concerne l’hygiene et tout à l’égout.
    6- Detruire ces batisse à plus de 3 etage qui se multiplient en Algerie en laissant le beton chauffer nos villes qui n’ont plus de verdure, ni de jardins, ni lieu ou l’aération de l’air aurait circulé convenablement.
    7-Streriliser les bouche d’egout vers l’aube par les brigade d’hygiene de mairie.
    Avant la guerre civile, ces principes là etaient observés par les mairies et les prefectures. Helas, depuis cette decennies noires, tout s’est effondré. Notre syteme administrative commençait deja à s’effondrer.
    Nos vestiaires des stades sont devenus des hotel de passe ou les gardiens complice avec quelques prévaricateurs aux sein de nos mairie les ont transformé en hotel de passe la nuit.
    Nos parking sont envahi par des voyous muni de gourdin et couteaux et ou sse sont installé les dealer de hachich et maintenant de cocaïne.
    Nos administration et services étatiques sont tenus par des pistonnées et des personnes sans consciences installées par effet du prince qui va se soigner ailleurs.
    On dirait qu’il n’y a plus d’etat. Tout est à refaire.

    Moh
    30 août 2018 - 23 h 59 min

    Il parait que le ministre de la santé a dit qu’il ferait disparaitre le choléra en 3 jours. A moins qu’il serait ou ou incompétent, ce ministre ne comprend rien aux traitement des émidemies. Quel niveau d’étude a t-il. Il doit avoir le niveau de specifique. Une épidémie de choléra se traites par traitement de souches nouvelles et creation de vaccin adaptés à cette nouvelles souche. Ensuite créer des centres de vaccination. Ensuite nettoyer les rue et désinfecter les bouches d’égout. Verifier les culture maraichere et bruler toutes les production emanant de ces exploitation dont on aurait revelé par analyse sanitaires qu’elles auraient utilisé des eaux usées. Lutter contre les constructions illicite au bord de la mer car ces batisse violent la loi du littorale et deversent leur eaux usées sur les plages ou en s’y baignant, on attrape ou la legionelose ou le cholera. La source du cholera en Algerie c’est aussi les plages ou les constructions illicitent deversent leurs eaux usées. Tout cela ne peut pas se faire en 3 jours monsieur le ministre de la santé. Chaque prefecture et sous prefecture du littoral devrait surveiller si les batisse illicites deversent leur eau usée dans la mer. C’est toujours le cas et en plus de la disparition des plage sous le poids du beton, ces batisses souillent leau des plages et tuent par les microbe (cholera et legionelose) les estvants.

    Moh
    30 août 2018 - 21 h 47 min

    France24 a fait un débat sur le cholera en Algérie dans son émission Hiouar  » Débat ». Le cholera a pour source les eau usées. Les maraichers pensant que ces eaux usées fertilisent la terre, certes mais empoisonnent le fruit, comme la pasteque et le comcombre, parfois la laitue. Les autorité sanitaires doivent controler toutes les exploitations agricoles maraicheres. Si des eaux usées ont été utilisées pour irriguers les terres agricole, il est possible par prelevement sur ces terre de le savoir par taux d’usage de ces eaux. Ces controles doivent être systematiques. Avant, les laboratoire et les organismes de controle fonctionnaient presque correctement et aucun exploitant n’aurait pensé faire cela, mais depuis le debut des année 90, le relachement des institutions de controle s’en est allé cruscendo jusqu’à aujourd’hui. C’est le resultat du manque de competences dans les institutions. On recrute par bniamisme et non pas par competence. Et voila le resultat aujourd’hui. Le cholera, bientot la peste si ça continue, si les infrastructures ne sont pas remise au normes stadard d’hygiene et si les institution ne sont pas nettoyé des pistonnés incompetent et corrompus. On est en train de tuer tout un peuple.

    Anonyme
    30 août 2018 - 19 h 22 min

    A propos, ou est passé Ali la pointe? Est-il encore en vie? A t-il change de pseudo? Quel serait son commentaire cholerique sur le cholera? Tu nous manques ya si Ali la pointe.

      Gatt M'digouti
      30 août 2018 - 21 h 46 min

      S’il vivait il t’aurait dit  » ne t’en fais khouya ! el djebha takhlef el tar « 

    Anonyme
    30 août 2018 - 16 h 43 min

    Ce n’est pas un intellectuel c’est un technocrate. Un intellectuel défend des principes et des idées et rend volontiers son tablier. Après Jean Pierre Chevènement, voilà Nicolas Hulot qui envoie balader son président. Un technocrate par contre défend toujours sa croûte ( lekhbiza) , ne donne jamais son avis de peur de perdre sa fameuse khbiza (bien beurrée il faut en convenir), se réfugie dans la déclaration :  » Moi je suis un commis de l’état « , dès qu’ on le bouscule un peu et ne rend jamais son tablier.

    Nasser
    30 août 2018 - 14 h 54 min

    Combien de Ministre de la santé se sont succédé en n’ayant rien pu faire à ce secteur!
    Quelque soit le Ministre, il ne fera rien de bon même s’il a une forte volonté!!
    Le problème n’est pas le Ministre! C’est toute la politique sanitaire obsolète qui doit être repensée : l’organisation, la formation, le recrutement, les compétences…………presque reprendre à zéro puisque qu’il n’y a pas de prise en charge des malades (même aux urgences), la paresse règne aux cotés de l’incompétence et de l’incivisme!

    TARZAN
    29 août 2018 - 21 h 50 min

    AU LIEU DE VIRER CE MINISTRE VIREZ LE MINISTRE DE LA CULTURE. LA CHAINES EL DJAZIRA A FAIT UN REPORTAGE SUR L’ORIGINE DU RAI, CE REPORTAGE FAIT PAR DES MAROCAINS ET DEVINEZ LE RÉSULTAT? LE RAI EST D’ORIGINE MAROCAINE! OUI MESSIEURS DAMES LE MAROC CHERCHE A VOLER NOTRE STYLE DE MUSIQUE, INCONNU CHEZ EUX AVANT 1990! DITES QUE FAIT CE MINISTRE QUAND UN PAYS VOYOU QUI EST LE MAROC VOLE NOTRE CRÉATION ARTISTIQUE LA PLUS CONNUE AU MONDE ET NOTRE MINISTRE EST ABSENT??? QUE FAIT IL???? EL DJAZIRA A FAIT UN DOCUMENTAIRE FAUX ET MENSONGER QUE FAIT IL POUR RÉAGIR ET INTERDIRE CE REPORTAGE BIDON QUE LES VICIEUX ET MANIPULATEURS MAROCAINS EXPLOITENT POUR LE FAIRE CIRCULER SUR LE NET ET PARTOUT DANS LE MONDE? QUE FAIT CE MINISTRE QUAND DES CHANTEURS MAROCAINS VOLENT SYSTÉMATIQUEMENT TOUTES NOS CHANSONS SANS QUE CE MINISTRE NE BOUGE SON PETIT DOIGT NI AIDER NOS ARTISTES JURIDIQUEMENT POUR POURSUIVRE LES VOYOUS MAROCAINS DEVANT LA JUSTICE INTERNATIONALE?

    6
    2
      Anonyme
      29 août 2018 - 22 h 18 min

      @Tarzan : ce reportage est sur YouTube ou pas ? Si oui, quel est le titre exact de cette vidéo ?

      2
      1
        TARZAN
        29 août 2018 - 22 h 28 min

        il est sur youtube et partout sur le net, tape juste reportage raï d’el djazira. les algériens sont révoltés par le complexe d’infériorité des marocains et leur jalousie maladive qui cherchent à tout prix de priver l’algérie de toute création artistique ou culturelle en se partageant par filouterie nos biens. les amnassades étrangères devraient noter ce comportement de marocains indigne et fourbe. quant au qatar il vient de déclarer la guerre à l’algérie

      MOHAMMED BEKADDOUR
      30 août 2018 - 5 h 23 min

      @TARZAN
      29 août 2018 – 21 h 50 min
      —————————————————————–
      Pourquoi cette diversion, il s’agit de choléra et non de musique, mais c’est clair, la culture du choléra a son ministre, ses ministres, ses ad_ministrés etc.

    Anonyme
    29 août 2018 - 20 h 52 min

    Affaire du Choléra ou pas, depuis quand les Ministres ont-ils le moindre pouvoir dans notre pays ? Ils peuvent être nommés et limogés 48 Heures plus tard. C’est le cabinet présidentiel qui leur dicte ce qu’ils doivent faire. Ils sont totalement incapables de la moindre initiative relevant pourtant de leur responsabilité sous peine de limogeage immédiat. Résultat : le pays se paralyse et ce qui peut être résolu en 24 H se retrouve bloqué pendant au moins 1 semaine au bas mot.

    4
    1
    Jokerpic
    29 août 2018 - 20 h 10 min

    A mon avis c’est à la justice de faire d’abord son travail . Il est formellement interdit de jeter des détritus et sachet .De construire sans autorisation. et surtout de relier des constructions sauvage à des sources en y déversant ces égouts et creusant des puits .
    Si ces contrevenants avait étés réprimés immédiatement ou qu’ils soit sur le territoire le choléra n’aurais pas trouvé un incubateur de bactéries .
    Le ministère de la santé a sa part de responsabilité dans la prévention en dénonçant les dépassements et par la politique sanitaire de propreté .
    Ce professeur détourne le problème et vise dir crèment le ministre qui subit lanarchie qui règne la justice avec ces moyens de polices sont les premiers garant . Alors c’est toute une politique à mener ou chaque corps se dérobe .

    3
    1
    Algerian
    29 août 2018 - 19 h 01 min

    Ce qui me rassure, c’est que le président, avant de s’envoler pour une clinique genevoise pour ses contrôles périodiques, a donné des directives strictes pour enrayer cette épidémie.

    3
    2
    Geocentrique
    29 août 2018 - 17 h 07 min

    Jusqu’à présent la source de l’épidémie n’est pas encore trouvée,et n’est-il pas curieux que le cholera se soit déclaré en mème temps au niveau de wilayas qui ne sont pas limitrophes comme Alger et Bouira.Le seul bon coté de la chose c’est la mise à nue de l’insalubrité avancée du pays ,de l’incivisme de notre population,de sa clochardisation par l’arabo-islamisme,le laisser-aller ou l’incompétence,la négligence de nos élites.
    Si on revient à la source de l’épidémie,pourquoi ne pas investiguer du coté des migrants sub-sahariens étant entendu que cette mème épidémie sévit de facon beaucoup plus grave au Niger voisin(plus de 49 deces contre seulement deux chez nous…) qui vient de recevoir une aide humanitaire de l’EU.

    7
    5
      pomme
      29 août 2018 - 21 h 06 min

      Les migrants ont bon dos.Pourquoi ne pas reconnaître qu’il y a aussi des algériens sales et négligents?

      7
      1
        Anonyme
        29 août 2018 - 21 h 45 min

        Le choléra a réapparu en Algérie avec d’autres maladies suite à l’arrivée des migrants subsahariens.

        6
        6
          Anonyme
          29 août 2018 - 22 h 43 min

          La saleté que nous connaissons tous peut amener la fièvre typhoïde voire la peste à cause des rats attablés aux poubelles que nous dispersons à leur intention sur les trottoirs avec une touchante attention. Mais le choléra non, ça ne se déclare pas comme ça dans quatre wilayas à la fois alors qu’il n’existe pas à l’état endémique dans notre pays, alors que l’eau et les fruits et légumes ne sont pas en cause comme cela vient d’être reconnu.
          Cette maladie a été importée, comme le paludisme il y a cinq ans à Ghardaia alors qu’il avait été éradiqué d’Algérie depuis longtemps. Mais tout le monde a peur de désigner les coupables car ce n’est pas politiquement correct. Et tant pis si les Algériens en crèvent.

          6
          2
    Anonyme
    29 août 2018 - 16 h 27 min

    Malheureusement ce Hasbellaoui incompétent n est pas le seul il n y a que a voir comment il a non géré la grève des résidents une vraie catastrophe mais il est aussi coupable que son chef Bedoui et Zerouati qui ne sert a rien je me demande ce qu elle fabriqué a l environnement il faudrait un coup de balai général comme a l Armee et encore je ne sais pas si on verra le bout du tunnel un jour Allah yestat

    9
    2
    Anonyme
    29 août 2018 - 15 h 27 min

    En quoi le ministre de la santé est-t-il responsable de l’apparition du choléra. C’est la saleté de nos rues et nos égouts à ciel ouvert qui sont responsable. Il a fallu le choléra pour que les entreprises communales de nettoyage fasse leur boulot. Il ne faut pas confondre le mal avec le remède. On peut lui reprocher d’avoir cherché à minimiser l’ampleur de l’épidémie, sans doute à la demande de ses supérieur, mais rien de plus.
    Les responsabilités sont ailleurs:
    D’habitude les ordures s’accumulent 3 à 4 jours avant que ces entreprises daignent s’en occuper en en laissant la moitié; quant elle n’en font pas une décharge en brulant les ordures sur place.
    Manque de moyens, incompétence, refus de faire son boulot car estimé mal payé, manque de règles concernant le stockage et l’enlèvement, inexistence d’un contrôle de la hiérarchie, inexistence d’un système d’amendes pour les citoyens indélicats, laxisme totale des gestionnaires maintenance inexistantes des poubelles et systèmes de ramassage. Voila les véritables raisons de l’apparition de l’épidémie.
    Malheureusement, au lieu de chercher à résoudre le problème, le système à travers sa télévision cherche à se défausser sur la population. Ce serait la population qui manquerait de civisme.
    Peut être!
    Mais commencez par faire votre boulot. La propreté appelle la propreté et la saleté, la saleté, c’est connu. Prenez un Algérien est mettez le en Suisse, il s’adaptera de lui même aux règles.
    Mettez le dans un environnement sale il s’adaptera aussi; ainsi l’Algérien des années 60-70 n’a rien à voir avec celui des années 2000, il était beaucoup plus propre..

    7
    3
    Anonyme
    29 août 2018 - 15 h 13 min

    Un défunt ministre(qu’il repose en paix) eut dit: ‘notre plan quadriennal, on le réalisera même s’il faut mettre 10 ans’. Alors le choléra…..

    5
    2
    Heliopolis
    29 août 2018 - 14 h 46 min

    Ce soi-disant professeur Abelouhab Bengounia pourquoi s’attaque-t-il maintenant ouvertement à son patron.Il y a anguille sous roche.C’est la façon de procéder du système pour dégommer quelqu’un en l’accusant de tous les maux.Mr Bengounia,je vous mets au défi d’ameliorer les choses dans le contexte actuel marqué par la déliquescence de l’état sans TIMONIER.
    Le Cholera n’est nullement le resultat d’une négligence de Hasbellaoui ou de Ouyahia,c’est bien plus profond.C’est bien plus le resultat d’une gestion chaotique de l’état pris en otage par des non-patriotes dont l’arme de destruction massive n’est autre que l’arabo-islamisme,l’arabisation à outrance,le salafisme vecteurs de médiocrité,d’hypocrisie,de laideur,de saleté,de corruption,de clochardisation,d’incompétence…L’avenir nous le dira et me donnera raison.
    Tiens,n’avez-vous pas remarquer le silence assourdissant de nos islamistes en cette période de psychose alors qu’ils ruent sur les brancards des que le peuple tente de se débarrasser du carcan de religiosité,du fanatisme dans lesquels ils l’ont embourbé.
    Ne sont -ils pas les premiers responsables de cette situation,puis qu’au lieu ,dans leur prêches de sensibiliser les fidèles à une meilleure propreté,et au civisme prônés par le Saint Coran,ils en profitent avec la bénédiction du ministre Aissa pour inculquer l’idéologie wahabiste destructrice des nations progressistes afin de nous soumettre aux saoudiens.
    C’est drole.Le peuple algérien s’est démené avec succes contre le joug colonial pour retomber sous le joug des saoudiens pires que le colonialisme français.

    8
    3
    Amazighkan
    29 août 2018 - 12 h 44 min

    Il parait que la nouvelle loi sur les hydrocarbures est confiée aux américains alors pourquoi ne pas déléguer la gestion du secteur de la santé à la Suisse, celui de l’agriculture à la France, de l’enseignement aux coréens du sud, le bâtiment à la chine..etc Et nous me direz-vous on gardera quels secteurs ?Evidemment la « finance », la propagande et l’armée. J’ironise mais au fond je suis meurtri par ces défaillances répétitives qui affaiblissent d’année en année notre pays. Nous avons non seulement des richesses matérielles et surtout humaines qui ne sont malheureusement pas intelligemment orientées pour donner le meilleur.

    19
    4
    Kahina-DZ
    29 août 2018 - 12 h 23 min

    Soyons équitables dans nos jugements.

    Nos responsables ont agi comme si ce choléra était une affaire du ministère de la santé uniquement. Le choléra est un résultat d’une gestion incompétente et irresponsable de plusieurs ministères qui ont brillé par leur silence.
    Si le ministre de la santé doit rendre le tablier, alors les autres ministres directement concernés par l’apparition du choléra ( manque de stratégie de prévention et de contrôle) doivent aussi rendre le tablier à commencer par le ministre de l’intérieur.

    32
    4
    Anonyme
    29 août 2018 - 11 h 42 min

    Rendons grâce à nos Valeureux et éclairés dirigeants à commencer par Fakhamatou qui nous laissent de la place dans nos Hôpitaux en allant se soigner dans les Hôpitaux Etrangers

    57
    4
      Anonyme
      29 août 2018 - 17 h 35 min

      Ha ha…heureusement qu on a encore de l humour pour ne pas déprimer totalement !!

      3
      1
    Anti khafafich
    29 août 2018 - 11 h 42 min

    Maintenant nos ministres ont trouvé la formule magique : « si on veut….on peut en 2 ou 3 jours, en 2 ou 3 ans… » comme c était le cas du ministre de l enseignement supérieur. Il y a quand même de l amélioration, car on commence à ne plus se cacher derrière la formule ancestrale « si Dieu le veut ». PS : Qu on ne me charge pas, je suis croyant.

    18
    4
    Tarass Boulba
    29 août 2018 - 11 h 23 min

    ….. « Acculé et discrédité : le ministre de la Santé doit-il rendre le tablier ? »

    Je me permets de répondre à cette question : eh bien non et non, il ne doit pas rendre son tablier car cela ne se fait pas chez nous ! çà ne se fait que chez les « Kofars » et nous, n’a pas à imiter les « kofars » , surtout pas ! Un point c’est tout !!

    12
    9
      DEMI !
      29 août 2018 - 12 h 11 min

      @Tarass Boulba
      29 août 2018 – 11 h 23 min
      ———————————————————————-
      Nous sommes des semi musulmans, ils sont des semi koufars, fifty fity ! D’ailleurs dans « Démission », il y a « Demi » ! Chez Eux il y a Le Fameux Demi… de bière ! Sauf que la mise en bière ne se fait jamais à moitié…

      5
      5
    Anonyme
    29 août 2018 - 11 h 18 min

    que ce monsieur se limoge pour rendre service a la mère patrie ,,il fera parti de des personnes déjà oubliees de l histoire étant donné qu il a choisi la fortune a la reconnaissance

    14
    3
    Abou Stroff
    29 août 2018 - 11 h 12 min

    « Acculé et discrédité : le ministre de la Santé doit-il rendre le tablier ? » titre R. M..
    mais, monsieur, pour rendre le tablier, il faut avoir du nif ou des c……. en bronze! croyez vous que ceux qu’on nomme pour occuper la galerie aient l’un ou l’autre?

    22
    3
    icialG
    29 août 2018 - 10 h 38 min

    Un petit pas dans la démocratie un grand pas pour l Algérie et que le TOUT PUISSANT protège notre beau et grand pays ,,,,goulou AAAMIIIN

    9
    9
    et ça continu ...
    29 août 2018 - 10 h 34 min

    lol : on change la forme …mais pas le fond !!! quelle c… !

    5
    3
    1commentaire
    29 août 2018 - 10 h 32 min

    Affirmatif pas que lui mais toutes la clic depuis le coup d’État c’est -a-dire la clan d’oujda et les autres…qu’ils laisse la place à de vrais patriotique qu’il veulent reconstruire la maison Algérie sur de bonnes fondation pour les générations sacrifié et les futurs a venir inchallah…

    8
    5
    Anonyme
    29 août 2018 - 10 h 10 min

    Mais bien sûr que OUI qu’il doit être viré sans indemnités de licenciement!!

    11
    4
    Moi
    29 août 2018 - 10 h 07 min

    en Algérie toute personne qui travaille et essaie de changer les mentalités est discréditée.les rentiers du système n’aiment pas qu’on les dérange et gare à celui qui ose!!!

    10
    3
    elhadj
    29 août 2018 - 9 h 46 min

    bien qu on tente de l accabler,a juste titre d ailleurs,de la situation sanitaire chaotique subi par le pays, l absence de communication, le mépris affiche envers l opinion publique qui ne s informe qu a travers d autres médias non officiels ,le retard inadmissible constate pour la prise en charge des malades et les analyses,l absence sur le terrain des autorités concernées chargées de l assainissement de l environnement, de l hygiène et de la salubrité publique, APC, Wilayas, environnement, Sante, forces de Sécurité, agriculture, commerce, société civile et même la justice ;il y a lieu de relever en conclusion que c est l ensemble des institutions qui sont atteintes par un syndrome de déliquescence aggrave par l absence et la maladie invalidante du président de la république et des deux chambres obsolètes et budgétivores. l heure n est elle pas venue pour tirer la conclusion pour un renouvellement générationnel de l ensemble du personnel politique et l assainissement des rouages gangrenés.

    7
    3
      Mohamed
      29 août 2018 - 14 h 02 min

      Salam aleikoum,

      En une seule micro phrase : le dysfonctionnement des systèmes

      1
      3
    Anonyme
    29 août 2018 - 9 h 45 min

    Je ne défends pas Hasbellaoui mais malheureusement il n’y a pas que le secteur de la santé qui ne fonctionne pas bien.Regardez les transports où c’est l’anarchie totale à part le métro et le tramway d’Alger.Regardez aussi le secteur des télécoms où les réseaux sont toujours en panne car pour payer une facture c’est la croix et la bannière.Je ne parle pas du secteur de l’environnement avec ces décharges à ciel ouvert même au centre de la capitale.Enfin tout est fait pour rendre pessimiste le plus optimiste des citoyens…

    14
    3
    Djeha Dz.
    29 août 2018 - 9 h 41 min

    À quoi peut servir un changement d’homme si la politique (s’il y en a une) est toujours la même .
    Le mérite de Bedoui, c’est la mise en place d’une bureautique moderne vu la nécessité sécuritaire d’où un allégement par ricochet du carcan bureaucratique et administratif en faveur des administrés.
    Pour le reste, il est tout aussi responsable des désastres environnementaux et leurs conséquences sur la santé publique, du contrôle de l’immigration clandestine, des ’’parkingueurs’’assassins, des catastrophes routières, du laxisme des walis et la complicité des élus locaux dans la gestion des problèmes tel que les constructions illicites, les marchés informels qui occupent le sol public, tel que les trottoirs routes, jardins etc.

    Comparé à H’mimed , il semble un novice en politique, mais plus technocrate que lui, ce qui est positif à mon avis.

    Seulement, l’histoire nous a appris que le marionnettiste qui les tient tous au bout du fil veille à ce que ses pantins n’exécutent rien qui ne soit dans le scénario, sous peine que le fil qui les relie au maitre ne se transforme en corde de potence à leur cou.

    8
    6
    kifach ?
    29 août 2018 - 9 h 40 min

    « Acculé et discrédité : le ministre de la Santé doit-il rendre le tablier ? »
    y’a t-il un ministre qui peut prendre des grandes décisions SEUL ?comme un homme ? comme nicholas hulot qui vient de démissionner en direct à l’antenne !!!

    11
    3
    MOHAMMED BEKADDOUR
    29 août 2018 - 8 h 22 min

    C’est l’occasion d’oser La Cholère, tant pis pour l’orthographe, on s’en fout de la langue, honte à tous les Algériens, honte à nous tous, charger ce ministre, en faire un bouc émissaire, pas d’accord, la question est trop complexe, l’affronter avec des simplismes ne résoudra rien, entre les réalités, toutes, je précise bien, TOUTES, sanitaires, administratives, comportementales et le potentiel, immense, de ce pays, il y a un fossé hélas rempli précisément de ce qui dégoûte, des eaux usées, au sens propre et au sens figuré. Cette société et ses structures organisationnelles devraient toutes passer à l’épreuve d’une épuration, il y faut « Une Station d’Epuration », bref une étape politique qui rompt avec ce qui nous vaut d’être : IMPURS ! Le ministère de la santé n’est pas un corps isolé, il n’est qu’un membre d’un corps nommé Jazaïr, et vous le savez : Un esprit sain dans un corps sain…

    13
    5
    Raselkhit
    29 août 2018 - 8 h 08 min

    C’est tout à fait normal Comme d’habitude on ne voit que comment démolir Le professeur Hasbelaoui a réussi à étouffer la crise dite des résidents qui avaient comme but de déglinguer la médecine gratuite dans notre pays un des plus grands acquis de la Révolution Algérienne Par tous les moyens ils fallait mettre en place non une médecine sociale à la portée du Peuple mais une médecine à trois vitesse(Une médecine pour les riches à l’étranger avec prise en charge par la sécurité sociale une médecine privée pour les classes moyennes et un hôpital complètement démuni pour les classes populaires Ayant mis un terme à toutes ces tentatives il était indispensable de « TUER  » ce ministre . La pandémie a été combattu avec efficacité et éradiquée grâce aux efforts de tous les acteurs Ce qui est déplorable Aucun journaliste n’a appelé la population à plus d’hygiène et de comportement civique c’est toujours le ministre qui est responsable

    55
    11
      Mohamed
      29 août 2018 - 8 h 42 min

      Salam aleikoum,

      Est ce de l’ironie ? Du sarcastique ?
      Tout le corps médical y compris les résidents appellent à ce que les hôpitaux aient plus de moyens matériels, pas seulement en scanners et en IRM, mais aussi les outils du travail au quotidien, pour que nos hôpitaux deviennent des vrais hôpitaux respectés et selon les normes internationles, pas une grande salle d’attente ou un mouroir.
      Quand je visite nos hôpitaux, ça me rappellent les hôpitaux de campagne (poste médical avancé pour soins provisoire, mise en place en cas de catastrophe, ou à proximité d’une zone de combat)

      12
      4
    TARZAN
    29 août 2018 - 7 h 57 min

    quand on fait des analyses des eaux minérales vendues à la population qu’après des cas d’épidémie et jamais de manière régulière, alors je crois que le ministre de la santé est responsable de ces incompétences et doit partir! cette affaire du choléra, après le classement mondiale des villes les moins agréables à vivre où alger est avant dernière, je crois que le wali d’alger est aussi le responsable. l’image de l’algérie et de sa capitale est gravement ternie, et ils pensent organiser le mondial de foot???? je crois qu’une campagne nationale pour l’hygiène et la propreté est nécessaire! que chacun nettoie devant chez soi et mobiliser les jeunes pour ramasser les ordures qui bordent nos routes et et les espaces verts. de l’eau de javel à verser sur toutes les flaques d’eau nauséabondes et les mares qui se forment. l’alghérien n’est pas facile à gérer! et je crois que gouverner un peuple aussi indiscipliné et rebelle relève de l’impossible, une campagne de sensibilisation sérieuse et forte est nécessaire.

    14
    28
      Mohamed
      29 août 2018 - 9 h 43 min

      Salam aleikoum,

      A votre avis qui a pu discipliner le peuple d’Europe ? Les amendes, cher citoyen, les amendes, suffit de toucher à leur poches et tout individu qu’il soit rebelle, indiscipliné devient civilisé, mais il faut que nos autorités le fasse quotidiennement et pas épisodiquement et qu’elles soient sans pitié et pas d’excuse pour « el ma3rifa » même s’il s’agit d’un de leur frère comme pour les permis de conduire, mais là je peux dire que je rêve

      15
      1
    Anonyme
    29 août 2018 - 7 h 51 min

    le hic c’est lorsqu’il a déclaré que l’épidémie sera éradiquée dans trois jours et que son ministère à nié cette déclaration malgré la présence des vidéos et le témoignage des journalistes présents…..Mais il ne faut pas trop l’accabler car tous les ministres apprennent à mentir dès qu’ils sont en poste (ils apprennent autre choses aussi…) leur chef super-menteur leur inculque la chose dans un rite initiatique…Certains n’ont-ils pas déclaré que l’Algérie était mieux que la suède alors que de hauts responsables nous disent maintenant que nous sommes quand même mieux que le Tchad et le Niger (hachakoum)…..

    16
    9
      Karim
      29 août 2018 - 10 h 32 min

      Tchad et le Niger (hachakoum) ????
      Quelle arrogance !!! Voici un citoyen qui pense qu’il est mieux que les autre ….avec ce que tu dis honnêtement tu n’arrive même pas a la cheville des tchadien. Mentalité du bled qui vie dans la merde et les ordure avec une télé dernière génération chez lui et il pense qu’il est mieux que les autre. Pauvre mec. Allah Yehdik.

      12
      6
        Anonyme
        29 août 2018 - 20 h 02 min

        Oui mon vieux il y a le choléra au Niger et la frontière algéro nigérienne est une passoire, résultats des courses: le choléra en Algérie. Il n’y a aucune autre explication trouvée à ce jour ni sur l’eau ni sur les fruits et les légumes. Bouchez vous les yeux et les oreilles si ça vous chante, si vous ne voulez pas rendre à l’évidence…

        3
        2
        Anonyme
        30 août 2018 - 6 h 47 min

        à Karim,
        Ne dites rien face à la réalité de cette maladie du moyen âge qui réapparaît en Algérie (avec des séquelles) mais n’essayez surtout pas de défendre les réels coupables de cette catastrophe, ces coupables donnent ces derniers temps 1000 euros pour mettre leurs pates en Algérie, devenue une poubelle de l’Afrique noire, rien à cacher.

    Zaatar
    29 août 2018 - 7 h 42 min

    Il n’a rien d’un ministre encore moins d’un médecin. Avoir traité le dossier des résidents de la sorte est tout simplement honteux et indigne de sa part… cela fait longtemps depuis qu’il aurait du être éjecté de son poste.

    25
    51
    Gatt M'digouti
    29 août 2018 - 7 h 22 min

    Pour une bourde c’en est une ! Déclarer en direct à la télévision pouvoir éradiquer l’épidémie du choléra en 3 jours, ça vous catapulte illico presto Directeur Général de l’OMS.
    Dépassé par les événements, il a brillé par son absence durant la crise, préférant mettre en avant ses directeurs de wilaya face à la situation et sur les plateaux TV.

    Mais s’il doit rendre le tablier, le terme blouse est plus approprié, il ne doit pas être le seul. Cette catastrophe est due à une absence de coordination entre divers ministères, tous aussi responsables les uns que les autres : Agriculture, Environnement, Ressources hydraulique et Intérieur et bien entendu à leur tête le premier ministère.
    Mais je constate que tout est fait pour sauver le « soldat Bedoui ». Juste un orage d’été et tout sera oublié ! Silence on meurt !

    25
    3
      Anonyme
      29 août 2018 - 18 h 26 min

      Le ministre de l’intérieur est le premier responsable de l’intérieur du pays, santé comprise donc ce ministre doit lui aussi rendre son tablier.

      5
      1
    Anonyme
    29 août 2018 - 7 h 03 min

    Soyez honnêtes quand vous êtes à l’origine de désastres et d’échecs dans vos départements.
    Il n’y a pas de raison que des militaires de haut rang sont relevé en cas d’insuffisance dans leur travail.
    Et que des ministres qui sont derrière la pagaille sont maintenus. Alors que leur travail est plus pernicieux et cause des dégâts à la société bien plus que ce que font les militaires qui est limité.

    19
    37

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.