Festival de la création féminine : appel à  candidatures

création
Artisanes jeunes et moins jeunes perpétuent des traditions ancestrales. New Press

Un appel à candidatures est lancé aux jeunes Algériennes travaillant sur la préservation du patrimoine ou auteures d’œuvres inspirées de ce legs, pour prendre part à la 8e édition du Festival de la création féminine.

Cette manifestation se déroulera du 13 au 17 décembre au palais de la culture Moufdi-Zakaria et sera sur le thème des «Jeunes regards sur les arts».

L’appel à candidatures concerne les créatrices, âgées de moins de 40 ans, qui travaillent sur le tissage, la poterie, la mosaïque, la céramique, la sculpture, la broderie ou les arts visuels comme la photographie, la vidéo, la calligraphie….

Le dépôt des candidatures doit se faire avant le 15 octobre 2018 sur le site du festival : www.feminalgerie-creation.org.

Les œuvres seront soumises à un premier jury de sélection chargé d’élaborer les expositions ; un second jury arbitrera un concours national pour désigner les trois meilleures œuvres.

Institué en 2009 par le ministère de la Culture, ce festival qui ambitionne de lier traditions, patrimoine et créativité, s’était focalisé lors de sa dernière édition en 2016 sur le thème de la récupération avec la participation d’une trentaine d’exposantes.

Ce concept se décline en une multitude de petits festivals locaux qui se tiennent dans plusieurs villes du pays et qui sont majoritairement dédiés à la femme artisane.

R. C.

Comment (3)

    DYHIA-DZ
    2 septembre 2018 - 13 h 02 min

    De ma part aussi:

    M. Le ministre de la culture:

    Que faites vous pou préserver notre patrimoine. Le makhzan continue son pillage du patrimoine culturel Algérien à tous les niveaux.
    Qu’est ce qui vous empêche d’utiliser la loi sur la propriété intellectuelle pour protéger tout ce qui est Algérien ??
    Votre silence et léthargie sont intrigants….
    L’Algérie doit taper fort. NON AU PILLAGE DU PATRIMOINE ALGÉRIEN

    10
    18
    Anonyme
    2 septembre 2018 - 12 h 09 min

    A NOTRE MINISTRE DE LA CULTURE ATTENTION LES MAROCAINS SONT EN TRAIN DE COPIER NOTRE DANSE ALAOUI POUR LA VOLER OU AU MIEUX PARTAGER NOS CRÉATIONS DE LA MEME MANIERE QUE LE RAI, CAFTAN, COUSCOUS, ANDALOUSSE ETC. , ALGÉRIENS BATTEZ VOUS NE RESTEZ PAS MOUS. ILS NOUS BALANCENT SUR LA FIGURE AVEC LEUR VOLEUR/CHANTEUR DOUZI LA REGADA??? C’ EST UNE FOURBERIE, UNE ESCROQUERIE DE PLUS QUI NE DATE QUE DE 2009 ET AUCUNE IMAGE DE CETTE DANSE N’EXISTE CHEZ EUX AVANT CETTE DATE CAR C’EST A PARTIR DE CETTE DATE QU’ILS ONT COMMENCE A DÉTOURNER NOTRE ALAOUI NATIONAL. QU’ATTEND NOTRE MINISTRE POUR DEPOSER UN DOSSIER A L’UNESCO POUR CETTE DANSE NATIONAL DE SIFDI BELABBES? AUTRE CHOSE NOUS AVONS REMARQUE QUE LES MAROCAINS DETOURNENT LES DZEGHRID (YOUYOU) SPECIFIQUES DES ALGEROISES QUE FAIT NOTRE MINISTRE?

    5
    19
    DYHIA-DZ
    2 septembre 2018 - 11 h 44 min

    Nos responsables ont pris conscience que nous avons un patrimoine à préserver et à protéger. C’est déjà positif.

    6
    19

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.