Epidémie de choléra : les députés du FFS réclament une commission d’enquête

Choléra groupe
Le secrétaire général du FFS, Mohamed, El-Hadj Djilani. New Press

Par R. Mahmoudi Dans une déclaration adressée à la rédaction, le groupe parlementaire du Front des forces socialistes (FFS) demande la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire sur l’origine de la propagation de l’épidémie de choléra en Algérie, ainsi que sur la gestion de ce dossier par le gouvernement.

Les élus du FFS dénoncent, à cette occasion, les contradictions qui ont, selon eux, entaché la démarche des différents ministères du gouvernement sur cette question.

Par ailleurs, le groupe parlementaire du FFS a décidé de boycotter l’ouverture de la session d’automne de l’APN, qui s’ouvrait ce lundi 3 septembre, en dénonçant encore une fois la mainmise de l’institution législative par le pouvoir exécutif. Pour les députés du plus vieux parti de l’opposition, l’institution législative est transformée en «comité de soutien aux politiques défaillantes ayant hypothéqué l’avenir du pays, et bloqué toute perspective de changement susceptible de hisser l’Algérie au rang des pays démocratiques».

Dans le même registre, les rédacteurs de la déclaration, constatent que l’ouverture de la session du Parlement intervient dans une conjoncture sociopolitique difficile, marquée par la dégradation des conditions de vie des Algériens, avec l’érosion continue de leur pouvoir d’achat, les atteintes aux libertés syndicales et associatives, caractérisées notamment par les restrictions imposées aux militants des droits de l’Homme, une mauvaise gouvernance et, enfin, une confusion totale qui plane sur l’avenir politique du pays.

R. M.

Comment (4)

    Rascasse
    5 septembre 2018 - 11 h 41 min

    Si le FFS demande une commission d’enquête c’est que la fumée des embouteilleurs d’eau est le résultat d’un probable feu volontaire…

    1
    1
    MELLO
    4 septembre 2018 - 16 h 57 min

    Apres avoir boycotte’ la premiere seance d’ouverture de l’APN, les deputes du FFS ont pose’ de prime abord, ce probleme majeur d’une maladie revenue en Algerie, apres tant d’annees de disparition – le cholera.
    Le gouvernement , comme de coutume, est passe’ a cote’ d’une prise en charge sereine et efficace. Ce genre de maladie n’apparait que lorsque rien ne fonctionne, une anarchie totale s’est installee et le peuple abandonne’. La commission d’enquete ,demandee par le FFS, sera constituee d’experts , se doit d’etre mise en place afin d’approfondir les tenants et aboutissants d’une telle affaire, car apparament tout les ministeres se rejettent la responsabilite’. L’ignorance, la non maitrise du sujet par l’ensemble de ces responsables , comme ce Wali de Blida qui ne voulait pas s’approcher d’une personne atteinte , lors d’une visite a l’hopital.

    Anonyme
    4 septembre 2018 - 12 h 03 min

    Il faut depecher la commission d enquete a niamey (niger) pour comprendre le cholera en algerie

    3
    6
    Rayés Al Bahriya
    4 septembre 2018 - 10 h 41 min

    Le comble de la politique politicienne…
    Votre ambition , n’est pas de tomber plus bas Qu’aujourd’hui…!!!
    Ce qui n’est pas con….

    4
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.