Idlib : Moscou dénonce une provocation imminente d’attaque chimique

armes Syrie
Des attaques imminentes à l'arme chimique en Syrie sont en préparation. D. R.

La Russie a affirmé, ce samedi, avoir des «preuves irréfutables» que des groupes armés présents en Syrie préparaient une «provocation imminente» d’attaque chimique à Idlib afin d’accuser les forces armées syriennes, et ce dans le but de justifier une intervention des pays occidentaux.

Selon l’agence Sputnik, «un rassemblement de différents groupes terroristes, y compris le Front Al-Nosra, et avec la participation des Casques blancs, s’est tenu le 7 septembre à Idlib».  «Les participants se seraient mis d’accord sur des scénarios de futures mises en scène d’incidents ayant potentiellement recours à des substances toxiques», a ajouté Sputnik citant la Défense russe.

Les chefs de groupes terroristes, notamment ceux du Front Al-Nosra, se sont rencontrés le 7 septembre à Idlib, en Syrie, avec des membres des Casques blancs, a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov. Lors du rassemblement, les personnes réunies ont notamment discuté de scénarios de futures mises en scène d’incidents ayant potentiellement recours à des substances toxiques par les troupes gouvernementales syriennes, a-t-il expliqué.

La rencontre en question a eu lieu dans un poste de commandement des terroristes situé à proximité de l’école Al-Wahda, à Idlib, a-t-il précisé.  «Lors de la réunion, ces personnes ont mis au point et approuvé les scénarios et le tournage de mises en scène d’actes provocateurs  d’utilisation présumée de substances chimiques par les forces gouvernementales syriennes contre des civils dans les villes de Jisr Al-Choghour, Saraqeb, Taftanaz et Sarmin», a dénoncé la Défense russe.

«La préparation complète de tous les participants impliqués dans la réalisation de provocations mises en scène devrait être achevée dans la soirée du 8 septembre. Le signal marquant le début de la mise en pratique de ces provocations par les terroristes dans la province d’Idlib proviendra d’un ordre spécial de certains» amis étrangers de la prétendue révolution syrienne, a encore souligné Igor Konachenkov.

Il a notamment ajouté que «le département militaire russe continuait de surveiller de près la situation en République syrienne ainsi que les actions des forces armées de différents pays de la région du Moyen-Orient».  Le ministère russe des Affaires étrangères a réaffirmé, vendredi, qu’il était important et impératif d’éradiquer le terrorisme en Syrie, notamment  à Idlib.

La position de principe de Moscou est celle de la nécessité d’effectuer «une liquidation complète et définitive des terroristes» dans l’ensemble du territoire syrien. Elle a appelé la communauté internationale à apporter son soutien pour faciliter le désarmement des groupes armés qui continuent à semer le chaos  dans le pays.

R. I.

Comment (2)

    Vroum Vroum
    10 septembre 2018 - 20 h 20 min

    La fausse attaque Chimique sera tournée dans les Studios d’Hollywood..comme la séquence ou Neil Armstrong dit avoir marché sur la lune !! 😅🤣😭….🤒

    HOUMTY
    8 septembre 2018 - 19 h 13 min

    SALAM L’KHAWA….. C’est malheureux, comme ont dit souvent la réalité dépasse la fixtion. si l’otan intervient, l’armée russe mettra toutes ces forces dans cette operation qui risque de déboucher sur un méga conflit régional voir mondial…. QU’ALLAH protége la SYRIE , LA PALESTINE , LA R.A.S.D et L’ALGERIE DES TRAÎTRES et VIVE L’ A.N.P

    150
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.