Le Libyen Ali Salabi : «Les propos de Haftar n’engagent que sa personne»

Libye Salabi
Le leader islamiste libyen Ali Salabi . D. R.

Par Kamel M. – Le leader islamiste libyen Ali Salabi a réagi à la déclaration hostile à l’Algérie de Khalifa Haftar, en affirmant que les propos de ce dernier «n’engagent pas le peuple libyen avec toutes ses composantes sociales et intellectuelles et qui veille au respect de nos frères algériens et au bon voisinage».

«Khalifa Haftar est devenu un véritable obstacle à la réconciliation nationale dans notre pays», a ajouté Salabi, qui a dénoncé des propos précédents de l’officier libyen qui dénotent «sa propension à l’effusion de sang à l’intérieur de la Libye» et qui «cherche désormais à porter la guerre à l’extérieur de nos frontières».

Pour le leader islamiste modéré, Khalifa Haftar représente une menace pour tout le peuple libyen dans la mesure où il concourt à l’instabilité de la situation dans le pays et à l’aggravation des conditions de vie des Libyens alors qu’il «ne jouit d’aucune assise populaire» et qu’il «ne sévit que grâce à ses milices soutenues par des organisations corrompues».

Salabi s’est dit convaincu que Khalifa Haftar sera remplacé au pied levé par un officier qui «veillera à la paix et à la stabilité nationales et régionales et aux intérêts de la Libye et de ses voisins». «L’appel de Haftar à porter la bataille en Algérie nous interpelle et nous oblige à faire savoir au vaillant peuple algérien que nous ne doutons aucunement dans son souci constant à préserver la sécurité et les intérêts de la Libye et à ne vouloir que le bien des Libyens», a souligné Ali Salabi qui a salué au passage «tous les efforts que l’Algérie consent pour le rétablissement de la paix en Libye».

Khalifa Haftar avait menacé l’Algérie dans une déclaration farfelue, amplifiée par la chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera. La sortie de l’officier libyen intervient dans un contexte complexe marqué par des affrontements meurtriers dans la capitale libyenne, Tripoli, à la veille d’élections que Paris veut maintenir pour la fin de l’année, en dépit des profondes divergences entre les différents protagonistes de la guerre civile dans ce pays.

De nombreuses puissances étrangères se livrent une guerre par milices libyennes interposées. Khalifa Haftar, armé et financé par les Emirats arabes unis, est l’ennemi juré des Frères musulmans, appuyés par le Qatar. Le conflit entre ces deux monarchies du Golfe a déteint sur les efforts de paix engagés par l’Algérie.

A ce conflit entre bailleurs de fonds arabes est venu se greffer une guerre d’intérêts entre l’Italie et la France, Rome voulant récupérer sa «chasse gardée», alors que la France cherche à tirer les dividendes du renversement du régime de Kadhafi pour accaparer les richesses sous-terraines de la Libye, un des plus grands producteurs de pétrole et de gaz dans le monde.

K. M.

Comment (21)

    Jokerpic
    12 septembre 2018 - 22 h 00 min

    Je pense que ce qui dit Haftar est un message aux « ennemies » de l’Algérie .c’est pour le soutenir et le gonfler il serait le seul a avoir proclamé des menaces en direct lors d’une réunion de son état major avec menace d’intervention sur le territoire en exportant sa (guéguerre) .
    Cela peux être aussi un cas d’introduction individuelle en territoire libyens .
    Ce qui est sure est que les deux peuples ne font q’un par leurs Histoire communes.

    Nasser
    10 septembre 2018 - 22 h 13 min

    On CONSTATE, comme par hasard, une opportunité des islamistes (libyens et algériens avec Al Jazeera des Frère musulmans) pour taper sur un Hafter anti-islamiste et sur l’Egypte qui le soutient………..Passons sur ces manipulations et cet opportuniste!

    1/ L’Algérie officielle n’a pas à répondre à un non officiel

    2/ Hafter est connu en Algérie et dans le monde comme un véritable traître à son pays en aidant les occidentaux en particulier la France et les USA à détruire son pays.

    3/ Makri, du parti MSP, est un islamiste des Frères musulmans! Donc son avis virulent est plus une occasion pour fustiger l’Egypte la bête noire des FM qu’un souci de défendre l’Algérie son pays. Cet hypocrite agit toujours anisi! On l’a vu aussi se « prosterner » avec Djaballah (du même bord politico-islamiste) devant Erdogan pour espérer de lui une aide…au moment où le courant islamo-merdique est en débandade en Algérie et dans le monde arabe.

    4/ Hafter est un traître à son ami Kadhafi et à son pays qu’il a fait détruire en s’alliant aux diables américain et Français. Il est l’agent des USA! Les libyens ne doivent jamais lui faire confiance. Il est là pour arrimer son pays aux USA et au sionisme. Bernad henri-Levy est passé par là!

    VOICI ce que dit de lui WIKIPEDIA (extrait)

    « …Ces derniers sont battus le 13 avril 1987 au cours de la bataille de Ouadi Doum, et Khalifa Haftar est fait prisonnier à N’Djamena. Il demande finalement à rencontrer Hissane Habré et lui déclare qu’il est désormais opposé à Khadafi, ce qui lui permet d’être libéré avec la majorité des autres prisonniers. Soutenu par les États-Unis, il est dans les années 1980 le chef de la « Force Haftar » basée au Tchad. Constituée des quelque 2 000 Libyens capturés avec leur chef, ce groupe équipé par Washington était destiné à envahir la Libye pour renverser Kadhafi… »

    benhalla
    10 septembre 2018 - 21 h 48 min

    qui est ce haftrrrr ou ce haftaz; ah oui c’est ce militaire libyen pris par les tchadiens, vendu comme esclave aux yankees, pris en charge par la CIA, lâché comme un chien en libye, soutenu par oum sissi,les entubannées qui ont vendus leurs âmes aux diables et chitaniahouachitane, qui veut s’attaquer à l’Algérie ! il faut mettre sa tète à prix, lui envoyer un commando des forces spéciales et l’abattre comme un chien, c’est tout ce qu’il m&rite ce chien.souvenez vous de ben laden et des yankees,

    4
    2
    Algerien révolté
    10 septembre 2018 - 21 h 37 min

    Tous les Algeriens ont totalement confiance en leur armée ,notre ANP la digne héritiaire de l’ALN ,nous savons qu’elle est capable de fermer la gueule de ce chef de bande Haftar , mais nous serons toujours pret derriere notre armée pour la soutenir et s’il faut prendre les armes a ses cotés pour la defence de notre pays ,notre armée a toujours su defendre notre integrité territoriale alors BRAVO a nos militaire jamais nous n’accepterons as quelques force que ce soit de toucher a notre pays .

    3
    2
    Dz d'Oran
    10 septembre 2018 - 21 h 29 min

    Qu’Allah fasse que la paix règne ! Une anecdote : en 1986 , Khadafi avait menacé d’envahir la Tunisie . J’étais militaire du SN. On nous a alors transféré des frontières ouest vers les environs d’Inamenas ( Ohanet pour les connaisseurs ) .les lybiens avaient bien noté l’arrivée des engins bariolés de l’ANP et l’attitude déterminée de ceux qui volaient au secours des faiseurs de Zlabia . le lendemain , Khadafi retrouve Chadli à in Amenas . ce khadafi
    tremblait tellement fort qu’il a renversé sur lui même la Coca que lui a proposé un serveur . c’est ce que m’avait rapporté un témoin de la scène.

      Gatt M'digouti
      10 septembre 2018 - 22 h 06 min

      Je me souviens ! j’étais responsable à In Amenas ! et il y avait deux brigades venues de l’Ouest et une escadrille de Mig !
      Le soir meme on avait capté sur la radio libyenne Khadafi allah yarahmou quand même dire : mais pourquoi cette démonstration de force? l’Algérie est chez elle en Libye !!!

    Anonyme
    10 septembre 2018 - 19 h 44 min

    Comme je le disais dans un précédent commentaire , c’est comme avec la Tunisie : un souffle le chaud et un autre le froid, preuve de rien n’est clair dans nos relations avec ces prétendus « pays frères ». Si ce maréchal HAFTAR ment dans ce cas pourquoi nos autorités ont – elles officiellement présenté des excuses ? Ses accusations rapportées par des sites étrangers ( comme RFI Afrique ) sont graves.

    kilma
    10 septembre 2018 - 16 h 07 min

    Ce traître de sallabi,lors d’une interview d’une chaine du golf à traité l’Algérie,de pays des « généraux de sucre,de médicaments,,,etc etc etc,,,,,et là il retourne sa veste pour tirer sur haftar,l’autre traître qui a vendu son âme aux americano-sioniste depuis 1990,,,,,,Ces gens sont tous des traitres à la Libye.haftar s’est fait virer de l’armée par Kadhafi parce qu’il a vendu la libye lors de la guerre du Tchad,et ce pseudo mouslim sallabi a appelé la Turquie à intervenir en 2011,pour sauver la ville de misrata,qui habrite des turcs,d’un hypothétique massacre…cette même ville,qui a tué le guide martyr Kadhafi et son fils mouattassim,avec l’aide de l’otan,,,,,تحيا الجزاءر

    7
    2
    Felfel Har
    10 septembre 2018 - 15 h 25 min

    Le félon Haftar (il a trahi son pays de multiples fois en se « vendant »-pour rester poli- aux USA, à la Russie, aux Émirats, etc.) ne devrait pas se focaliser sur les forces armées algériennes de garde à leurs frontières. Si c’était un honnête patriote, il devrait livrer son combat contre les forces spéciales des pays de l’OTAN qui pullulent dans son pays. Avec ces forces, il préfère négocier sa part du gâteau. Laissons-le pavoiser comme le paon, il ne nous impressionne pas.

    11
    2
    Anonyme
    10 septembre 2018 - 15 h 11 min

    Aftar est un agent de la CIA, c’est le mercenaire des USA qui travaille à détruire son pays afin de faciliter l’invasion étrangère qui rêve d’en prendre possession. Voilà pourquoi Aftar a proféré des menaces directes contre l’Algérie, il a le soutien indéfectible de ses maitres sioniste américains égyptiens et les enturbannés du Golf. L’Algérie même mal traitée par ses dirigeants illégitimes incompétents, destructeurs du pays, sera sauvée par son peuple si jamais ce guignole s’aventure sur notre territoire avec l’aide des ennemis de l’Algérie, oh combien nombreux qui rêvent de nous envahir et nous voler nos richesses et notre terre qui font l’envie des prédateurs internationaux.

    11
    2
      TRES LOGIQUE
      10 septembre 2018 - 20 h 50 min

      C’est d’ailleurs ce qui ce joue en ALGERIE.

    Kahina-DZ
    10 septembre 2018 - 11 h 51 min

    Haftar n’est pas un maréchal, mais un mercenaire télécommandé par la France, l’Égypte et certains mercenaires des pays du Golf.
    L’Algérie ne doit même pas lui donner de l’importance, car il n’a aucune importance.

    18
    4
      LeilatElKadr
      10 septembre 2018 - 14 h 48 min

      @kahina-dz
      Haftar est un sanguinaire et un danger pour les libyens et tout le Maghreb (ça parait sur son visage).C’est un mercenaire soutenu entre autre par Bernard Henry Levy et Macro afin de piéger notre pays et faire sortir notre Armée en dehors des frontières.
      La France a été et restera tjrs l’ennemie jurée du peuple Algérien.

      9
      4
    karimdz
    10 septembre 2018 - 10 h 14 min

    A mon avis, la vidéo d haftar est insidieuse, en fait il tente de pièger l Algérie. Il pourrait provoquer le pays par une action terroriste qui entrainera une réaction de représailles de notre pays, et devenir un casus belli pour la pseudo communauté internationale, formé de qui vous savez.

    L Algérie doit demeurer très vigilante, les ennemis de notre pays essaient de trouver plusieurs moyens pour l agresser.

    31
    5
    Anonyme
    10 septembre 2018 - 9 h 30 min

    Hé ! Maréchal (ferrant). L’Algérie est , comme l’a dit Boumedienne, un pneu increvable et un cheval pur-sang fougueux auquel on ne peut mettre les fers aussi facilement qu’on le veut, alors de par votre fonction, essayez la avec les cadichon qui vous portent, en vous souhaitant de faire long feu mais dans votre fief mais ne regardez jamais vers l’ouest car à l’ouest , si vous osez, il y aura pour vous du nouveau. à bon entendeur…

    26
    6
    pauvre haftar...
    10 septembre 2018 - 9 h 10 min

    haftar n’est rien qu’un « mercenaire » dans son pays , ayant livré contre des intérêts occultes la Libye à des forces étrangères semant ainsi désastre et désarroi .

    20
    5
    JAGUAR
    10 septembre 2018 - 8 h 38 min

    HAFTAR = PROSTITUÉ DE LA FRANCE-ISRAEL. L’Algérie doit faire attention à ce clown !

    22
    5
    Gatt M'digouti
    10 septembre 2018 - 8 h 35 min

    Ils veulent a tout prix entrainer l’ANP dans un bourbier. Ils n’ont pas réussi au Sahel et maintenant ils tentent par le biais de ce maréchal d’opéra autoproclamé. A moins que cette volonté n’a pour but que de connaitre, évaluer et estimer les capacités de notre armée, ou à nous affaiblir en nous entrainant dans un conflit qui aggravera encore plus la situation.

    21
    5
    Anonymeplus
    10 septembre 2018 - 8 h 23 min

    Les masques tombent, derrière l’épouvantail haftar se cachent, la france, les émirats et l’egypte qui poussent le caporal de tobrouk à guerroyer un peu partout, laissant ainsi le champ libre aux trois lascars afin de vendre le pétrole libyen et s’en mettre plein les poches, les américains leur ont montré comment faire avec le modèle type irakien.

    17
    4
    Anonyme
    10 septembre 2018 - 8 h 14 min

    Nous, Peuple Algériens souhaitons paix, paix et paix à notre peuple frère Libyen

    23
    7
    Anonyme
    10 septembre 2018 - 7 h 44 min

    Khalifa Haftar est un soldat et un militaire faute de pouvoir faire du bien il provoque une guerre

    11
    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.