Libye : l’aéroport de Tripoli à nouveau fermé à cause des bombardements

Aéroport Mitiga
Aéroport de Tripoli. D. R.

L’aéroport international de Mitiga, dans la capitale libyenne de Tripoli, a de nouveau été fermé ce mercredi après avoir été arbitrairement bombardé. Le département aéroportuaire du ministère libyen des Transports a annoncé la suspension du trafic aérien en raison de bombardements arbitraires n’ayant occasionné aucun dégât, confirmant que les vols avaient été transférés vers l’aéroport international de la ville de Misurata.

L’aéroport international avait rouvert le 7 septembre après sa fermeture due à des conflits armés entre les forces gouvernementales et des milices. Par ailleurs, une maison du quartier d’Abou Salim, dans le sud de Tripoli,  a également été frappée par des bombardements, faisant plusieurs blessés, selon le conseil municipal d’Abou Salim. Tripoli a récemment connu de violents affrontements entre les forces du gouvernement et la milice de la septième brigade autoproclamée issue de la ville voisine de Tarhounah, à quelque 80 km au sud-est de Tripoli, qui ont fait 78 morts et 210 blessés.

La Mission d’appui des Nations unies en Libye a négocié un accord de paix entre les belligérants la semaine dernière, qui a mis fin aux violences. Toutefois, la septième brigade menace de rompre la trêve à Tripoli et de reprendre le combat pour «éliminer le crime et les gangs à Tripoli».

Le gouvernement soutenu par l’ONU a rejeté, mardi soir, la menace de la septième brigade et confirmé sa volonté de maintenir la paix et la stabilité dans la capitale. La Mission de l’ONU a également appelé les parties de l’accord de paix à «s’abstenir de toute déclaration provocatrice».

R. I.

Commentaires

    cynik
    12 septembre 2018 - 17 h 52 min

    Avec ça, l’Irak, l’Iran et l’Ouragan en floride, le prix du brut va dépasser les 85 dodos .

    1
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.