Témoignage du général Nezzar sur l’assassinat de Benyahia par Saddam

Saddam Benyahia
C'est Saddam qui a ordonné d'abattre l'avion qui transportait Benyahia. D. R.

Le général à la retraite Khaled Nezzar révèle, dans le second tome de ses mémoires, à paraître en octobre prochain, de nouvelles informations sur l’assassinat de l’ancien ministre des Affaires étrangères en mai 1982. Le témoignage de l’ancien ministre de la Défense nationale est sans équivoque : c’est bien Saddam Hussein qui a ordonné d’abattre l’avion présidentiel qui transportait Mohamed-Seddik Benyahia, huit cadres du ministère des Affaires étrangères, un journaliste et les quatre membres de l’équipage.

Nous publions l’extrait des mémoires qui traite de ce sujet et confirme la responsabilité du régime de Saddam Hussein dans la mort de quatorze Algériens sans que le président Chadli Bendjedid réagisse.

M. A.-A.

«L’état-major de l’armée irakienne est composé de militaires compétents et réalistes. Ils sont formés dans les meilleures académies d’Irak, d’Angleterre et d’Union soviétique. Pendant notre Guerre de libération nationale, des dizaines d’officiers algériens suivent en Irak des cours dispensés par des spécialistes émérites. Surtout dans le domaine de l’artillerie. Je suis convaincu que la haute hiérarchie militaire irakienne ne se leurre pas sur l’issue d’une éventuelle guerre avec la puissante Amérique, ses alliés et leurs moyens colossaux. Pourquoi cette haute hiérarchie ne met-elle pas en garde Saddam Hussein ? Sans doute, parce que le dictateur ne tolère aucun conseil et aucun appel à la modération. Comme Hitler hier – toute proportion gardée –, il pense qu’il peut tenir tête au monde entier. Comme Hitler, il conduit son armée au désastre, son pays à la destruction et sa personne à l’impasse. Saddam fabrique de ses propres mains la corde qui le pend le 30 décembre 2006.

Le dictateur tombe dans le piège que lui tend une diplomate américaine qui fait une lecture juste du profil psychologique de l’homme que les Etats-Unis lancent sur l’Iran de Khomeiny. ‘’Vous avez les mains libres au Koweït’’ et le fonceur, comme son nom l’indique, fonce tête baissée sur Koweït City. Saddam veut reconfigurer le Moyen-Orient à sa façon. Il ne sait pas que le nouveau Moyen-Orient est déjà dans les cartons de Georges Bush père et fils. L’Irak est destiné à redevenir un tas de confettis déchirés par les zizanies des exégètes autistes des islams.

Envoyer l’ANP au secours de Saddam Hussein ? Quel responsable politique algérien, quel militaire algérien peut l’envisager ? En quoi l’Algérie est-elle responsable des déboires de Saddam ? Les sentiments de compassion et de solidarité envers le peuple frère d’Irak mené à la tragédie par un dictateur mégalomane, je les ressens comme chaque Algérien, mais les bons sentiments sont une chose, les intérêts bien compris de mon pays en sont une autre.

Peu de temps auparavant, lorsque Bendjedid est sollicité pour rejoindre la coalition qui va détruire le régime de Saddam et l’Irak avec, j’ai, au nom de l’ANP, déclaré notre hostilité à appuyer, de quelque manière que ce soit, cette opération.

Je mesure à cette occasion le manque de responsabilité des chouyoukh (du FIS, ndlr) qui n’hésitent pas à exposer l’Algérie à de terribles représailles. Nos forces auraient été détruites avant d’atteindre le champ de bataille et notre peuple aurait été affamé par l’embargo. Comment expliquer tout cela aux excités assis en face ?

J’ai une autre raison de ne nourrir aucune sympathie particulière pour Saddam Hussein. C’est lui qui donne l’ordre d’abattre le Grumman Gulfstream II présidentiel qui transporte notre ministre des Affaires étrangères, Mohamed-Seddik Benyahia et la délégation qui l’accompagne en mission de paix dans la région. Mohamed-Seddik Benyahia meurt le 3 mai 1982 avec huit cadres du ministère des Affaires étrangères, un journaliste et les quatre membres de l’équipage du Grumman. La commission d’enquête dépêchée sur place est présidée par le ministre des Transports de l’époque, Salah Goudjil. Les techniciens de notre aviation retrouvent, dans les débris de l’avion, les fragments du missile air-air qui fait exploser l’avion algérien. Le missile fait partie d’un lot fourni à l’Irak par les Russes. L’Algérie obtient le numéro de série de ce missile.

Qui peut, en dehors du dictateur, décider d’abattre un tel avion ? Quelle ‘’raison d’Etat’’ a empêché Bendjedid de rendre public le résultat de l’enquête ? Protester, demander des comptes à Saddam est au-dessus des capacités de Bendjedid. Des années plus tard, notre ministre des Transports de l’époque, chef de la commission d’enquête, éludera prudemment la question de la responsabilité dans la destruction de notre avion.

Malheureux Benyahia, mort pour la paix, mort au service des peuples frères d’Iran et d’Irak, mort parce que le dictateur irakien et les ayatollahs voulaient continuer à s’entretuer. C’est là, beaucoup plus que partout ailleurs dans la région, que l’Orient est compliqué. Un chaos d’ethnies, de peuples, de frontières, de religions, de schismes, d’intérêts divers et antagoniques, de raisons d’Etat multiples et fluctuantes qui n’obéissent, le plus souvent, qu’à des mégalomanies de dirigeants, des ambitions, des égoïsmes suicidaires de clans au pouvoir, agités, instrumentés par des mains expertes dont chaque doigt tire ou dévide un fil de l’immense toile d’araignée installée par des Etats aussi puissants que déterminés.

L’attitude des responsables irakiens de l’époque ne concourt pas à les disculper. Loin de là. Ils se contentent de rejeter les accusations iraniennes dans un communiqué des plus sommaires. Feu Bachir Boumaâza, ex-président du Conseil de la nation, dont on ne peut douter des sentiments envers Saddam et de son aversion du régime des mollahs, est ‘’troublé’’. Un détail l’intrigue. L’absence aux funérailles de Benyahia de Tarek Aziz, le puissant chef de la diplomatie irakienne. Il lui en fait part. ‘’Je comprends à vos questions que mes propos ne vous ont pas totalement convaincu’’, lui déclare Tarek Aziz. Boumaâza conclut son compte rendu de l’entretien avec le responsable irakien par des propos où il exprime ses doutes et son amertume.

Le panarabisme du Baath irakien et ses prétentions au leadership arabe ne doivent souffrir ni contestation ni concurrence. Or, la médiation algérienne est soutenue par un bon dossier et elle est conduite d’une main de maître. Elle a toutes les chances de réussir. Saddam ne peut admettre qu’un Arabe arbitre un conflit entre un Arabe et un non-Arabe. Pour lui, ‘’l’ennemi d’un pays arabe est l’ennemi de tous les Arabes’’. Pour lui, les Algériens sont venus se mêler d’affaires qui ne les regardent pas.»

In Recueil des mémoires du général Khaled Nezzar, tome II, éditions Chihab, à paraître en octobre 2018.

Comment (115)

    Salim Samai
    6 octobre 2018 - 10 h 58 min

    Allah Yarham Benyahia et tous les Chouhada d´El Haq1
    Durant la guerre Irano-Irakienne Israel Israel & les USA livraient des armes aux 2 parties pour toujours GARDER un equilibre et ainsi entretenir le MASSACRE MUTUEL…que Boumediene et Hassan II, Allah Yarhamhoum, eurent l´INTELLIGENCE d´eviter!

    J ´ai failli pleurer lorsque dans des Ecoles du Bled….je vis des murs de NOS ecoles pavoisés au portrait de Sadam….qui d´abord DIVISA son propre peuple!

    Anonyme
    19 septembre 2018 - 18 h 07 min

    Aux historiens d ecrire l histoire objectivement . je pense que Saddam a eu le jugement qu il merite…et le jugement dernier de Allah sera l enfer pour lui.Il a cause tous les malheurs des pays arabes,il n a aucun gramme d intelligence ni l aptitude a diriger le destin de tout un peuple.On doit l ignorer completement et tourner cette page miserable de l histoire de la region des pays arabes.

    Vroum Vroum 😤
    18 septembre 2018 - 12 h 48 min

    Saouds finira comme Saddam..haut et court.
    Des fous sans lendemain .

    3
    2
    UMERI
    17 septembre 2018 - 13 h 47 min

    Saddam n’était ni un héros ni un fin stratège, puisqu’il a été berné par les occidentaux, qui l’ont poussé, en lui fournissant des armes sophistiquées, pour faire la guerre à l’Iran, pendant 7 ans, avec son lot de victimes de par et d’autres, ensuite, il est tombé dans le piège, en tentant d’occuper illégalement un Etat souverain, le Koweït,, puis ,on lui a fait croire que sa garde républicaine était invincible et enfin, ils lui s’ont tombé dessus à 33, pour détruire son pays, sous le prétexte d’armes de destruction massives .Arrêté, dans un piteux état,au fond d’un trou,humilié devant caméra, lui qui résidait dans un fastueux palais, tel un Roi. Pendu la veille de l’Aid,sans la moindre réaction de ces hommes politiques arabes, qui se gargarisaient du panarabisme et de l’idéologie Bath, laquelle menaçait de nombreux pays et même le notre.

    A3ZRINE
    15 septembre 2018 - 22 h 54 min

    Au cours d’une émission sur elle djazeera,  » chahid Ala a3sr » et si j’ai bonne mémoire, Taleb el ibrihimi est revenu sur ce sujet, l’émissaire de Chadli qui a rencontré Saddam, ce dernier s’en est excusé officieusement et a demandé au nom de fraternité arabe de clore le dossier.
    Il faut reconnaître que Saddam avait une façon de gérer unique, c’était un mélange de royauté et de dictature. C’était un roi tout en étant président, avait le droit de vie et de mort sur chacun de ses sujets.
    Dans une réunion de son parti, il avait préparé une liste de de gens qui devaient quitter la salle pour être abattus après sans procès. Même si c’était des décidents ou opposants, chacun mérite un procès équitable, comme il en a eu droit lui.
    Donc nous rabâcher à longueur de journée que c’était un lion, il reste un animal féroce juste pour sa population

    9
    1
    benchikh
    15 septembre 2018 - 20 h 10 min

    Mais mon général avec toute l’admiration que je vous dois,si vous étiez à la place du président Saddam Hussein vous aurez agi à la même façon contre ces commerçants religieux .Réfléchissons un peu, qui a soutenu ces Moulahs et les a aidé à prendre le pouvoir??La France?? opposée à la domination Anglo-saxon dans la région??comme un peu ce qui c’est passé en Algérie par Londre??Les deux fouteurs de trouble cherche à vivres sur le dos des imprudents .C’est vrai Saddam a commis des fautes impétueuses ,mais si Saddam n’a pas dévoilé l’ennemi on n’aura jamais appris leur façon de gérer leur politique mafieuse.Saddam était contre les sectes religieuse genre Shiia, et à mon avis, il la fait son devoir vis à vis sa religion musulmane ,comme vous l’avez aussi bien fait .

    3
    8
    mahboul
    15 septembre 2018 - 14 h 47 min

    le numero de serie.ne veut rien dire les enqueteurs se mefient toujours des preuves trop flagrantes que l ont retrouve sur les scenes ee crime cette histoire de numero du missile me rappele l histoire de la carte d identite trouvé sur lieu d un attentat terroriste en france un autographe du criminel . un attentat comme celui dont a ete victime feu benyahia est execute par des professionels qui ne laissent rien au hasard.meme pour mettre en cause un adversaire.il faut etre prudent dans ses accusations.m.khaled nezar a mis trop de temps pour parler. salah goudjil encore vivant n a pas reagi

    14
    2
    LOUCIF
    15 septembre 2018 - 10 h 55 min

    @Anonyme 14 septembre 2018 – 13 h 39 min , je partage entièrement ton point de vue sur Chadli Benjedid !

    PS : dommage que les internautes continuent a utiliser le pseudo « anonyme » . Il y en a tellement sur AP qu’il est difficile de créer un débat qui tienne la route ! Or, il est tout à fait loisible de se donner un pseudo nominatif (ou plusieurs pseudos quitte à les changer à chaque fois) mais au moins , quand on veut répondre à tel ou tel internaute il sait que çà s’adresse à lui et les internautes peuvent rapidement voir de quoi il s’agit ! Mais quand on répond à « anonyme » , il y en a tellement que le fil du débat se rompt ! Je ne comprends pas que les internautes ne puisse comprendre que l’inondation du site par des « anonymes » gênent le débat ! Il est aisé de comprendre que choisir un pseudo bien défini (comme moi @Hakikatoune ou les intranutes @Karamazov ou @ZORO etc..etc..) n’est rien d’autre qu’un pseudo « anonyme » , mais au moins les internautes qui ne sont pas d’accord avec leurs idées, leurs arguments le disent directement et çà fait avancer le débat ! Je ne comprends pas cet entêtement à utiliser encore et encore le pseudo « anonyme » ! Je l’ai déjà dit plus d’une fois mais comme je suis inaudible et inécoutable et bien tant pis !

    7
    2
      Anonyme
      15 septembre 2018 - 11 h 40 min

      Moi en tant qu’ancien « anonyme » assidue sur AP, je vais prendre le pseudo d’Abou Lahab

      2
      6
        ZORO
        18 septembre 2018 - 0 h 10 min

        Abou lahab , dur a cuir toujours en vie , le feu n arrive pas a consumer ses os😂
        SigneZORO. ..Z…

      MOHAMMED BEKADDOUR
      18 septembre 2018 - 4 h 45 min

      @LOUCIF
      15 septembre 2018 – 10 h 55 min
      —————————————————————
      Au sujet des pseudonymes, et je suis d’accord avec toi. Les « Anonyme » révèlent plusieurs vérités : La peur. L’immaturité. Les intrus. Etc. Chez les gens cultivés et mûrs, un pseudonyme exprime leur vraie personnalité. En effet, à la naissance chacun de nous porte un nom et un prénom que ses géniteurs lui octroient, mais ces géniteurs ignorent tout du destin de ce nouveau né, c’est ce dernier une fois mûr qui affiche sa véritable identité, sa destinée, ceci dans le schéma noble après il y a la jungle, on a des James Bond 007 etc. On arrivera peut-être avec le temps à ce que « Anonyme » prenne fin ! Heureux les navigateurs bénis, ils arrivent toujours à bon port…

    kad
    15 septembre 2018 - 9 h 02 min

    Dans le contexte actuel, plus d’un pays souhaiterai l’isolement de notre pays, certains travaillent pour ça. A cet effet, il est hautement contreproductif et même insensé de se lancer dans des diatribes clivantes et insultantes envers un pays « ami ». Nous savons que les pays arabes du moyen orient sont un peu « soupe-au-lait », autrement dit très susceptibles, il a suffit qu’une poignée de supporters crétins aient crié le nom peu glorieux de SADDAM, qui au demeurant n’est pas un foudre de guerre mais plutôt un poltron qui s’était terré dans un trou à rat. Et puis, une fois capturé il s’est laissé docilement ouvrir la bouche par les soldats américains. N’importe quel Algérien aurait combattu jusqu’à la mort ou se serait terré avec le maximum d’explosif. Alors pourquoi beaucoup de journaux et autres personnalités attisent le feu en soufflant bêtement sur les braises? Nos officiels ont plus de données sur de telles situations pour prendre les décisions adéquates, alors laissons les travailler sans interférences stupides.

    13
    4
    mohand
    15 septembre 2018 - 2 h 20 min

    Attention à la propagande du metissage, les criminels kalergistes sont en action !! C’ était biensur prévu ! Une flopée de propagande de métissage pro chinois asiatique se met en place en algerie ! Qu’ attendez vous pour renvoyer ces centaines de milliers de chinois chez eux ?? C’ est louche très louche, vous êtes au courant de tout ! Vous savez que leur but est de noircir par l’ épiderme le maghrebin et de le brider par le chinois, tel est le plan de coudeneuve de kalergi !! STOPPER CE METISSAGE ET FAITES RENTRER TOUT CES ETRANGERS CHEZ EUX BON SANG DE BONSOIR !!!!!!! Est ce vous qui opérez cela ?? Etes vous complices … ?????!!!! Pourquoi vous laissez faire ce genocide ?? Votre rôle est de preserver la nation et là on veut l’ exterminer à tout jamais par transformation physionomique ! FAITE QUELQUE CHOSE AU NOM DE LA PATRIE JE VOUS LE DEMANDE !!! Accordez vous avec la chine et faites retourner tout les chinois chez eux, tous.
    Agissez !!! …

    8
    22
      Farida
      15 septembre 2018 - 7 h 26 min

      Hors sujet sur toute la ligne.

      10
      4
      RezkideBelcourt
      15 septembre 2018 - 7 h 54 min

      Qu’est ce que tu racontes, veux tu sauver l’Algérie ou le Maghreb? Achète toi une autre calculatrice car il n’y a pas de centaines de milliers de chinois en Algérie. As tu des cauchemars à cause des nouilles chinoises? Je mets ma main au feu que ton ordi a été fabriqué en Chine, tes habits, et un tas d’autres choses, alors jette tout

      12
      1
      Zombretto
      15 septembre 2018 - 10 h 22 min

      Ya dada @mohand 15 septembre 2018 – 2 h 20 min , vos propos sont ignobles!!… Il est sûr que tous les kabyles rejettent de tels propos ! Tous les algériens rejettent de tels propos ! Quel exécrable racisme, mon Dieu ! Koune S’baah!

      6
      1
    Chaoui Ou Zien
    15 septembre 2018 - 1 h 29 min

    Les missiles vendus a saddam par les russes n’etaient pas enfermes dans une sorte de fort knox. Il est possible qu’un autre pays se soit procure un ou deux pour les etudier et qui sait peut meme s’en servir un jour. Je doute que ce soit l’iran ou l’irak mais j’ai de bonnes raisons de penser que ce soit Israel et elle pourrait meme avoir tire ce missile a partir du territoire irakien. Malheureusement elle en est capable. Les deux plus grandes armees du moyen orient (un danger certain pour elle) en train de se tapper dessus et s’affaiblir mutuellement etait une aubaine pour ce pays. Israel n’allait tout de meme pas laisser un MAE algerien, fin diplomate et tres determine, jouer au trouble fete. Non seulement notre MAE etait brilliant mais son pays l’Algerie jouissait d’un tres grand capital dans les 2 pays qu’il voulait autour d’une table de negotiations. Il etait tres capable de reussir et Israel qui a des yeux et des mains partout le savait mieux que quiconque. Elle n’allait tout de meme pas le laisser continuer d’ou sa fin tragique. Ceci etant dit, je n’ai jamais ete un admirateur des dictateurs y compris Saddam et encore moins des mollahs. Ceci est juste une autre opinion differente de celle de notre general que je respecte d’ailleurs beaucoup pour avoir sauve notre pays.

    11
    10
    Anonyme
    14 septembre 2018 - 22 h 31 min

    La guerre iran,irak est inscrit dans la bible ancien testament de préférence !
    Les arabes contres les medo perse livre de daniel

    2
    27
      Anonyme
      15 septembre 2018 - 6 h 30 min

      Va prêcher ailleurs
      Les sectes religieuses nous étouffent

      17
      3
        Abou Lahab
        15 septembre 2018 - 12 h 31 min

        Surtout la secte saoudienne .

        10
        1
    Hamid
    14 septembre 2018 - 21 h 04 min

    Mr Benyahia ,a brilliant foreign minister , was dogged by misfortune .In 1981 , he survived a plane crash in Mali .A year after ,his plane was shot down near Turkey- Iran border on his way to Tehran to try to settle the border disputes and conflicts between Iraq and Iran . He didn’t survive the crash this time , unfortunately .Algeria lost a man of his calibre .He even was the architect of the release of American hostages held in Tehran during the Iranian revolution of 1979 .What a man ! No minister today can be compared to him ,he’s irreplaceable .Unlike other commentators, I can’t stipulate who is responsible for his death , only Allah knows .I pray that Allah Almighty blesses his soul .As always, tahia ElDzair !

    19
    5
      tredouane
      14 septembre 2018 - 21 h 55 min

      Très intéressant,cela sous entend qu’il y a une autre version concernant les commendataires,merci.

      9
      1
    le terroir
    14 septembre 2018 - 20 h 11 min

    Avant toute chose, il faut se rappeler que feu Monsieur Benyahia avait subi auparavant un accident d’avion en 1981 au-dessus du désert du Mali. Il s’en est sorti par chance, son avion a eu un crash. Les medias avaient annoncé sa mort à l’ avance, ça a donné à réfléchir à l’époque. Malheureusement, en 1982 il n’a pas échappé au deuxième crash. Ceux qui voulaient sa mort n’ont pas lésiné sur les moyens, un missile. C’était un négociateur hors pair : l’indépendance de l’Algérie, le sauvetage des otages américains en Iran, tentative de paix entre l’ Iran et l’ Irak, etc… Ses œuvres ont eu un retentissement mondial pour notre pays. Qui voulait sa mort ? Parfois l’exécutant n’est pas le commanditaire. Merci à AP.

    33
    3
      Gatt M'digouti
      15 septembre 2018 - 0 h 41 min

      Qui nous dit que le missile acheté par l’Irak aux russes n’a pas été vendu à Israël par un traitre irakien et déclaré utilisé pour des essais ???
      D’où le silence assourdissant de Saddam devant le dossier présenta par l’Algérie !
      C’était un doute et c’est pourquoi Chadli n’a pas voulu trop s’avancer !

      11
      2
    Macluff
    14 septembre 2018 - 18 h 14 min

    On attend le mémorialiste sur des témoignages de premier ordre qui pourraient, accessoirement, nous éclairer sur la période historique où il était un acteur de premier rang, de premier plan ! En 1982, il n’était pas encore aux manettes, des ouï-dire sans fondement, y en a à foison. Là, on n’attend pas le figurant mais les historiens !

    Sur Saddam, il ne nous apprend rien. Comme tous les despotes arabes et on en a des spécimens, c’était un tyran sanguinaire, une créature mi-chenille mi-hyène, d’un pays sanguinolent, qu’on aurait dû gazer, au compte-gouttes, pour qu’il endure mille morts !

    La diplomatie algérienne de 62 à nos jours, quèsaco ? En dehors du pouvoir et de ses affidés, qui s’en enorgueillit, s’en glorifie, qui s’en réclame de cette diplomatie de prestige bas de gamme ? Des diplomates au service du régime et de son idéologie, des diplomates « tiers-mondistes » au service non pas des peuples mais de toutes les dictatures de la planète, au détriment de leur propre pays, de leur propre peuple !

    Quid de Benyahia, le Secrétaire Général du Gpra, membre de la Délégation d’Evian, qui, à l’indépendance, servit successivement et sans états d’âme, Ben Bella, Boumediene et Chadli, les fossoyeurs du Gpra et de la Révolution, les dictateurs honnis par leur peuple ? Un opportuniste zélé qui retournait sa veste à la moindre occasion, un béni-oui-oui qui disait amen à tout ! Si ce n’est pour l’Histoire, vaut-il la peine qu’on s’y intéresse, qu’on s’y attache, qu’on s’y attarde, qu’on mène une recherche poussée ?

    À quand du neuf, des dirigeants élus et légitimes, un peuple souverain polyglotte, un état de droit universel, un pays démocratique ouvert sur le monde moderne, 100% nord-africain, 100% berbèrica ? Marre des vieilleries, des plaisanteries réchauffées !

    21
    44
      qui êtes-vous mabluff ?
      14 septembre 2018 - 21 h 44 min

      Vous devez connaître le fil des événements ! mais pas aussi naïvement que ça. Vous ne reconnaissez même pas la valeur des hommes, ceux qui ont servi et ceux qui servent et qui serviront toujours leur pays. Avec votre négativisme atavique, vous semblez être vous-même le parfait opportuniste.

      20
      8
        Macluff
        14 septembre 2018 - 22 h 51 min

        Comme aux échecs, la valeur d’un pion ?Non merci, trop peu pour moi !

        8
        7
    Anonyme
    14 septembre 2018 - 17 h 29 min

    Il serait judicieux de divulguer les noms des agents de Sadam en algerie. Là on saura vraiement qui est le criminel de benyahia….Mais ni ceux de khider Mecili krim n’ont jamais eu peur de la « justice » arabe…
    L’Etat arabe – malgré nous – protège ses criminels

    17
    36
    Rachid
    14 septembre 2018 - 17 h 13 min

    Le regretté Mohamed Seddik Benyahia avait survécu à un précédent attentat en Afrique où son avion avait été abattu. Je ne pense pas que Saddam Hussein y était pour quelque chose, ne contrôlant pas l’espace aérien africain! Il semble que Saddam Hussein surpris par ce que lui apprenait Mr Goudjil au sujet de l’origine du missile, ait été ulcéré par un évènement qu’il devait ignorer, d’où l’absence de réactions face à l’émissaire algérien!

    22
    16
      Kamel
      14 septembre 2018 - 18 h 42 min

      Au mali, c’était un accident vous êtes tout a fait a côté. Puisque vous vénérez ce criminel on l’avait fait sortir d’un trou à rat. Très surprenant que quelqu’un tente de laver un criminel qui a assassine un ministre de son pays!

      20
      13
    jokerpic
    14 septembre 2018 - 16 h 04 min

    La mère de la destruction des pays arabes musulmans a été la destruction de l’Irak c’est le premier plan qui en suivi d’autres .La mort du chahid benyahia pour la paix fut la dernière tentative de l’Algérie pour essayer de déjouer le plan machiavélique qui se tramé contre l’unité arabe-musulmane.
    Mr NEZAR dévoile dans ces mémoire la conspiration et le meurtre de notre ministre des affaires étrangère par le stupide fonceur que les impérialistes a leur tête l’entité sioniste profitèrent de ce leader pour appliquer leur plan jamais il n’auraient meilleures occasion pour l’appliquer .
    Le n de serie du missile ne veux par tout dire elle peux être envoyé par le conspirateur pour crée encore plus de trouble.
    La suite des événements nous expliquent clairement le plan mais l’ouverture de la boite de pandores a crée d’autres paramètres inattendus.

    14
    16
    MOHAMMED BEKADDOUR
    14 septembre 2018 - 14 h 58 min

    L’enseignement de la pulvérisation de L’Irak est une, une seule : Il ne faut jamais se tromper sur l’histoire qui a accouché de l’état d’Israël, et se mettre sur le terrain d’une partie perdue d’avance, De Gaulle, bien plus vaste et haut que le minable Saddam en a perdu le pouvoir juste parce qu’il a traité Israël de peuple sûr de lui et dominateur, et voyez ce que ça coûte aux Syriens etc. Voilà : Un terrain de football, c’est juste pour révéler l’immense arriération mentale de l’aire pseudo musulmane, destructible à souhait. La vérité est amère, mais l’accepter peut éviter d’autres déconvenues, ça se joue sur un fil ténu, ténu mais Israël saura reconnaître qui veut le bien, qui veut le mal, et quand on est petit mieux vaut ne pas imiter La Grenouille de La Fable…

    12
    24
      Anonyme
      14 septembre 2018 - 15 h 35 min

      @MOHAMMED BEKADDOUR; »l’histoire qui a accouché de l’état d’Israël » C’est après la mort de Mohamed que les forces armées de Omar ibn al-Khattab ont conquis (vous,vous appelez ça « foutouhate » pour niez la nature de l’invasion) Jérusalem au 7e siècle.Donc qui habitait là avant le septième siècle et avait construit des églises et des synagogues ? Il n y avait aucune mosquées en ce temps là .La mosquée du Dome du Rocher a été construite de 688 et 692 par le calife omeyyade Abd Al Malik, 60 ans après le décès de Mohamed .Relis l’histoire pour savoir de quoi a accouché l’histoire sur cette terre.

      11
      23
        MOHAMMED BEKADDOUR
        14 septembre 2018 - 16 h 35 min

        @Anonyme
        14 septembre 2018 – 15 h 35 min
        @MOHAMMED BEKADDOUR; »l’histoire qui a accouché de l’état d’Israël » C’est après la mort de Mohamed que les forces armées de Omar ibn al-Khattab ont conquis (vous,vous appelez ça « foutouhate »
        ————————————————————————–
        Ceux la portaient L’Ultime Message du Créateur à l’humanité, car « Mohammed » fut et reste le sceau du cycle des Messages divins, mais si tu veux jouer au sot, jouons à condition de le dire !

        17
        12
          Anonyme
          14 septembre 2018 - 16 h 56 min

           » « Mohammed » fut et reste le sceau du cycle des Messages divins, » C’est toi qui le dis sans preuves irréfutables ,si on devait prendre pour argent comptant tout ce que disent les musulmans qui ont islamisé Adam, Ève puis Abraham, Salomon, David,Moise,Jésus ,on comprend pourquoi nous sommes les derniers des derniers .

          16
          16
          Anonyme
          14 septembre 2018 - 17 h 27 min

          Les USA et l’occident ont aussi droit à leurs « foutouhate » au nom de la démocratie et les droits de l’Homme sceaux des systèmes égalitaires de l’humanité.

          6
          14
        Anonyme
        15 septembre 2018 - 7 h 06 min

        D apres votre raisonnement on doit vider les USA de tous les envahissers Europeens et redonner le pays a ses habitants toutes les tributs indiennes
        Vider l Australie de tous les Europeens qui l ont occupee et redonner l Australie aux Aborigenes,
        Vider la nouvelle Zelande et le Canada de tous ceux qui l ont envahis et occupe et redonner ses pays aux premieres nations……etc.
        Pour revenir la Palestine a existee depuis l aube de l histoire…relisez la bible …elle etait habitee
        par les Palestinien avant toutes les religions…
        Jesus Christ etait Palestinien…
        Les premiers habitants etaient les canaan dans le pays des Canaan….puis les Palestiniens …en Palestine ….dont le Christ…..en 1948 la creation de l Etat d Israel sur une partie de la Palestine

        7
        2
      Anonyme
      14 septembre 2018 - 15 h 40 min

      Je ne vous le fait pas dire quand on est petit qu’on a peu d’estime de soi, qu’on se voit comme une grenouille et qu’on considère que les juifs sont les meilleurs du monde alors oui il vaut mieux se taire car on arien à dire à personne.

      13
      11
        MOHAMMED BEKADDOUR
        14 septembre 2018 - 15 h 58 min

        @Anonyme
        14 septembre 2018 – 15 h 40 min
        Je ne vous le fait pas dire quand on est petit qu’on a peu d’estime de soi,
        ———————————————————————
        Entre avoir l’estime de soi et s’estimer plus que ce qu’on est…. Mais tu as raison: Quand il faut y aller, il faut y aller mais avec intelligence, et détermination comme ceux qui chez nous avaient décidé en novembre 1954, malheureusement Saddam était juste un malade mental, rien à voir avec nos Belouizdad, Didouche, Ben M’Hidi, Benboulaid… ETC. Si tu penses que tu peux effacer l’état d’Israël, montres nous tes dons !

        18
        6
        Anonyme
        14 septembre 2018 - 16 h 33 min

        « …qu’on considère que les juifs sont les meilleurs du monde » C’est pas nous qui le disons mais Allah dans le coran : AL-JATHYA ;V/16. « Nous avons effectivement apporté aux Enfants d’Israël le Livre, la sagesse, la prophétie, et leur avons attribué de bonnes choses, et les préférâmes aux autres humains. »
        وَلَقَدْ آتَيْنَا بَنِي إِسْرَائِيلَ الْكِتَابَ وَالْحُكْمَ وَالنُّبُوَّةَ وَرَزَقْنَاهُمْ مِنَ الطَّيِّبَاتِ وَفَضَّلْنَاهُمْ عَلَى الْعَالَمِينَ – الجتية 16

        8
        19
          Tfou ahlik
          14 septembre 2018 - 17 h 18 min

          @ : Anonyme
          D’abord je te dis TFOU AHLIK
          14 septembre 2018 – 16 h 33 min
          « …qu’on considère que les juifs sont les meilleurs du monde » C’est pas nous qui le disons mais Allah dans le coran : AL-JATHYA ;V/16. « Nous avons effectivement apporté aux Enfants d’Israël le Livre, la sagesse, la prophétie, et leur avons attribué de bonnes choses, et les préférâmes aux autres humains. »
          وَلَقَدْ آتَيْنَا بَنِي إِسْرَائِيلَ الْكِتَابَ وَالْحُكْمَ وَالنُّبُوَّةَ وَرَزَقْنَاهُمْ مِنَ الطَّيِّبَاتِ وَفَضَّلْنَاهُمْ عَلَى الْعَالَمِينَ – الجتية 16

          ISRAËL dans le coran est une personne qui porte ce prénom d’Israël.
          Qui en aucun cas désigne les juifs de l’époque.
          Dieu vous à maudits pour l’éternité.
          Israël est une personne qui porte ce prénom.
          Vous avez tous falsifiés même vôtres existences.
          Vous continuez à tous tous tous falsifiés.
          Mais tout ce que vous faites et connus de tout le monde.
          Tôt ou tard la roue va tournée, la est une certitude.

          24
          7
          karimdz
          14 septembre 2018 - 18 h 56 min

          anonyme est un sioniste qui polue le site AP, je l ai invité à retourner dans sa yeshiva ce moshe

          22
          6
          Anonyme
          14 septembre 2018 - 20 h 18 min

          @Tfou Ahlik; Moi je ne te dis pas tfouh 3aliq, mais « …, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font. » Tu dis que dans le coran Bani israel c’est  » est une personne qui porte ce prénom d’Israël. » et dans ces ayate :
          سورة المائدة :  » وَإِذْ قَالَ مُوسَىٰ لِقَوْمِهِ يَا قَوْمِ اذْكُرُوا نِعْمَةَ اللَّهِ عَلَيْكُمْ إِذْ جَعَلَ فِيكُمْ أَنبِيَاءَ وَجَعَلَكُم مُّلُوكًا وَآتَاكُم مَّا لَمْ يُؤْتِ أَحَدًا مِّنَ الْعَالَمِينَ (20) يَا قَوْمِ ادْخُلُوا الْأَرْضَ الْمُقَدَّسَةَ ( فلسطين ) الَّتِي كَتَبَ اللَّهُ لَكُمْ وَلَا تَرْتَدُّوا عَلَىٰ أَدْبَارِكُمْ فَتَنقَلِبُوا خَاسِرِينَ ,c’est qui « 9awmou Moussa ?
          20. (Souvenez-vous) lorsque Moïse dit à son peuple : « Ô, mon peuple! Rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous, lorsqu’Il a désigné parmi vous des prophètes. Et Il a fait de vous des rois. Et Il vous a donné ce qu’Il n’avait donné à nul autre aux mondes.
          21. Ô mon peuple! Entrez dans la terre sainte qu’Allah vous a promis. Et ne revenez point sur vos pas [en refusant de combattre] car vous retourneriez perdants.
          Et vas consulter les taffassir des exégètes musulmans tel Attabari,Al Qortobi,Ibn Khatir …

          5
          13
        Tfou ahlik
        14 septembre 2018 - 17 h 07 min

        @ : Anonyme
        14 septembre 2018 – 15 h 40 min
        Personne ta inviter sur les sites algériens retourne vomir ta prêle sur tes sites sionistes.
        TFOU Ahlike.

        Voilà ton commentaire :
        ((Je ne vous le fait pas dire quand on est petit qu’on a peu d’estime de soi, qu’on se voit comme une grenouille et qu’on considère que les juifs sont les meilleurs du monde alors oui il vaut mieux se taire car on arien à dire à personne.))

        12
        6
    lhadi
    14 septembre 2018 - 14 h 25 min

    La capture du dictateur, le 13 décembre 2003, prolonge la mise en scène donnant une conclusion très Western à cette traque poussive, couronnée par la mise hors d’état de nuire d’un vieillard hirsute, clochardisé mais censé commander les groupes anti occupation. Les images du chef de d’Etat déchu, manipulé par des mains gantées de caoutchouc, lui faisant ouvrir la bouche et inspectant sa chevelure soumise à un semblant d’épouillage, s’adressent autant aux Américains qu’aux Irakiens. Celui qui fut présenté, avec justesse, comme le tyran d’un peuple et, avec force mensonges, comme une menace mortelle pour le pays et coresponsable des attentats, subit le sort réservé aux pires criminels de cinéma, face à l’objectif d’une camera dont la présence n’en est pas moins contraire aux conventions de Genève.

    Chacun s’en doute, cette justice sera mortelle, permettant de figer l’histoire selon les vues du vainqueur. Or, chacun sait aussi que ce vainqueur fut pendant plus de dix ans le soutien puis l’allié stratégique du dictateur, à qui il fournit, avec d’autres pays occidentaux, l’armement sophistiqué indispensable à sa main mise sur l’Irak, gage de stabilité et rempart contre la révolution islamique iranienne.

    Rappelons qu’en 1988 R. Reagan et son vice-Président, G. Bush père, parvenaient à bloquer une proposition de loi,  » Prévention of génocide Act, » soumise par un groupe de sénateurs en rétorsion au gazage de milliers de Kurdes à Halabja et prévoyant des sanctions sévères contre le régime bassiste. Lors de l’Irangate – provoqué par la vente secrète d’armes à l’Iran – puis après la guerre de 1991, les scandales sur le niveau de duplicité et de collusion des administrations, dont celle au pouvoir, se succédèrent dans la presse, sans laisser suffisamment de traces pour peser une décennie plus tard.

    14
    2
    Anonyme
    14 septembre 2018 - 14 h 22 min

    LE FLN est un parti aujourd’hui inondée par les filles et fils de harki qui veulent laver plus blanc que blanc. Il est temps de dissoudre ce parti pour laisser en lui quelques vestiges de verités, si non c’est le terrain de jeu des enfant de harkis les plus zelé et meme decorés de la medaille pour fait de guerre en Algerie qui tortiraient avec leur propre mains les soldats de l’ALN. Aujourd’hui leur enfants peuple le FLN. Pour eviter cette souillure, il faut dissoudre ce parti et le laisser sein de ces opportunistes dont les parents ont torturé et prolongé la guerre de liberation. C’est comme ça qu’ils se rachetent en payant un pot de vin. Il faut proteger notre histoire de ces filles et fils de harkis notoire qui sont en train de salir le FLN.

    21
    7
    Yahia
    14 septembre 2018 - 14 h 08 min

    اكتب هذا على اليوتوب :
    شاهد على العصر حامد
    الجبوري الحلقة التاسعة.
    و شاهد من الدقيقة 23 الى الدقيقة 34 و شكرا.
    و ستجدون الحقيقة على لسان العراقيين انفسهم لمن يهمه الامر.

    3
    11
      Anonyme
      14 septembre 2018 - 17 h 26 min

      L’Algerie n’est pas arabe

      17
      9
        anonyme
        16 septembre 2018 - 4 h 33 min

        c est toi qui le dit et vous pouvez repeter ca chaque jour

        3
        3
    Tinhinane-DZ
    14 septembre 2018 - 14 h 05 min

    Saddam était soutenu par les USA et les Wahhabites des Al-Saoud à l’époque.
    La guerre entre L’IRAN et l’IRAQ faisait le bonheur des marchands d’armes américains dont Saddam était un des gros clients. À l’époque Saddam était un allié des USA.
    Quand les faux alliés se sont retournés contre Saddam, alors ce dernier à rajouté ALLAH AKBAR sur le drapeau irakien pour jouer la carte des islamistes.

    36
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.