Egypte : les fils de Hosni Moubarak arrêtés pour fraude financière

Fils Moubarak
Les fils de Hosni Moubarak : Gamal (droite) et Alaa. D. R.

La justice égyptienne a ordonné l’arrestation des deux fils du président déchu Hosni Moubarak, accusés d’avoir manipulé des cours boursiers à fins d’enrichissement personnel, rapporte, samedi, l’agence officielle Mena reprise par l’agence Reuters.

Alaa et Gamal Moubarak ainsi que sept autres personnes sont poursuivis pour avoir violé les règles de la Bourse et de la Banque centrale «afin de réaliser des profits illégaux lors de transactions de titres de la banque Al-Watany Bank of Egypt». Les concernés nient pour le moment toute malversation.

Parmi les autres personnes arrêtées figurent Yasser El-Mallawany et Hassan Heikal, membres actuel et passé du conseil d’administration de la banque d’investissement égyptienne EFG-Hermes, indique Reuters qui cite des sources judiciaires.

Tous les suspects dans cette affaire ouverte en 2012 étaient jusqu’à présent en liberté sous caution et interdits de sortie du territoire. Le fils aîné de Hosni Moubarak, Alaa, est homme d’affaires. Son cadet, Gamal, banquier de formation, était présenté comme le probable successeur de son père avant que celui-ci ne soit renversé par la rue et l’armée en février 2011. Tous deux, également poursuivis pour corruption, ont été libérés de prison en 2015. La prochaine audience est programmée le 20 octobre.

S. S.

Comment (4)

    Anonyme
    15 septembre 2018 - 17 h 48 min

    La peine capitale doit etre de rigueur pour tout acte de corruption ou de detournement de deniers publics.il n y a pas d autres solutions pour aneantir la corruption les escrocs et les traitres.et surtout ne nous racontez pas cette histoire de droits de l homme a geometrie variable.

    5
    1
    Felfel Har
    15 septembre 2018 - 17 h 32 min

    Tous ces despotes arabo-africains qui ont cherché à imposer les leurs (fils, frères, gendres, amis) ne se sont jamais souciés des conséquences de leurs magouilles. Les enfants de Saddam ont fini sous terre, ceux de Moubarak vont être mis à l’ombre comme le fils de Macky Sall au Sénégal , ceux de Kaddhafi sont en fuite, d’autres n’en finissent pas de s’interroger sur ce que le futur leur réserve au point de faire des cauchemars. N’y a-t-il pas une leçon à apprendre? Il y a une justice des hommes avant la justine divine!

    10
    Anonyme
    15 septembre 2018 - 16 h 33 min

    C’est ça la révolution des kharabes.Les corrompus en liberté.

    La place naturelle de ces corrompus est une prison à vie.

    Justice
    15 septembre 2018 - 16 h 27 min

    J’espère de tout coeur qu’ils vont croupir en prison assez longtemps comme leur père.
    C’est eux les deux fils qui ont eux l’idée de planifiées l’attaque du bus de l’équipe nationale de football algériens.
    Le père n’était pas vraiment au courant de ce coup monter.
    Ils savaient que ces fils étaient hostiles à l’Algérie, mais pas à ce point de créer une attaque physiques organiser contre des algériens représentant leurs pays .
    J’espère qu’ils vont prendre 30 ans .

    9
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.