L’Organisation des Etats d’Amérique veut renverser Maduro

Venez Maduro
Vers le renversement du président vénézuélien Nicholas Maduro ?

Le secrétaire général de l’Organisation des Etats d’Amérique (OEA), Luis Almagro, a déclaré ce week-end qu’il ne fallait pas exclure «une intervention militaire» au Venezuela pour «renverser» le gouvernement de Nicolas Maduro, responsable, selon lui, de la grave crise économique, humanitaire et migratoire que traverse le pays.

«En ce qui concerne une intervention militaire visant à renverser le régime de Nicolas Maduro, je pense que nous ne devons exclure aucune option», a déclaré Almagro lors d’une conférence de presse dans la ville colombienne de Cucuta, principal point d’entrée des Vénézuéliens en Colombie, près de la frontière avec le Venezuela.

Le dirigeant de l’OEA, que le président Maduro accuse d’«ingérence», a soutenu sa déclaration en faisant état de «violations des droits de l’Homme» et de «crimes contre l’humanité» commis, selon lui, par le gouvernement vénézuélien contre son peuple. «Devant la souffrance des gens, devant l’exode (de la population) qu’il (le gouvernement vénézuélien) a provoqué, des actions diplomatiques doivent tout d’abord être menées, mais nous ne devons exclure aucune (autre) action», a-t-il déclaré.

Almagro, qui achève une visite de trois jours en Colombie pour s’informer de la vague migratoire des Vénézuéliens, a remis en cause la «dictature» de Nicolas Maduro pour avoir refusé de recevoir une aide humanitaire face à la grave crise économique qui frappe le pays. Il a affirmé que le pouvoir vénézuélien utilisait «la misère, la faim, le manque de médicaments et des instruments répressifs pour imposer sa volonté politique au peuple». «C’est inadmissible», a-t-il dit.

Les Vénézuéliens souffrent actuellement de pénuries qui touchent les produits de première nécessité, notamment les médicaments et les produits alimentaires.  Selon l’ONU, sur les 2,3 millions de Vénézuéliens vivant à l’étranger, plus de 1,6 million ont fui depuis 2015. Onze pays d’Amérique latine, réunis pour la première fois la semaine dernière sur la crise des migrants vénézuéliens, ont appelé Caracas à accepter l’aide humanitaire pour endiguer cet afflux qui déstabilise les capacités d’accueil de la région.

R. I.

Comment (15)

    Vroum Vroum 😤.
    16 septembre 2018 - 7 h 48 min

    Ce Régime Bannanier US aime affamer , trahir , crimes contre l’humanité et soutient au Terrorisme…ça c’est les USA. .Le plus grand danger pour le monde . .Sachant que son heure de gloire est terminée , la descente est commencé..alors comme un sanglier blessé il se débat.. sanctionne..trame des complots..mensonges..ça c’est l’Establishment US , une Entité supranationale qui se sert de la puissance US pour ces propres intérêts financiers…une bande de crabes de la FED..City Londres..Walt Street.les Familles Royales Gb..Pays bas..Rotshild ..Fonds Carylle..ect..sans Âmes et Froid comme Rockfleer !.. tout cet ensemble voit la Chine Russie Iran comme des ennemis à abbattre et tout Pays résistant à leur Racket financier composé d’outils Politique et Financier (Onu..FMI.. Bank mondiale..CPI.. Interpol..ect ) servant leur Suprématie qui vit ces derniers temps…car La Chine et la Russie et Iran..Inde..défoncent ces dégénéré du Clan occidental assoiffés de sang..qui utilisent tous les moyens possible pour rester au sommet .

    3
    1
    Anonyme
    16 septembre 2018 - 1 h 01 min

    Arretez de trouver des excuse à chauffeur de bus. Qu’il aille conduire son bus. Conduire un pays vers un avenir radieux, c’est autre chose. Si le peuple venezuelien ne chasse cet opportuniste, c’est dans le mur qu’il ira. Allons peuple venezuelien essayez de choisir un type pleins de compétences, pas un heritier.

    3
    3
    Anonyme
    15 septembre 2018 - 22 h 54 min

    Madouro en éposant la fille de Chevez regne sur le Venezuela. Il n’est pas légitime car le pouvoir n’est pas transmis par héritage à moins que ces pays prétendument socialistes sont devenus des monarchies. Alors assez de ce Maduro. Il n’a ni l’étoffe de Chavez, ni ses compétences. C’est juste le chauffeur d’un bus qui a su séduire la fille de Chevez. Le Venezuela a besoin d’un homme compétent et par d’un seducteur de fille de president. Allons, cette organisation a tout à fait raison.

    2
    7
      Lyes Oukane
      16 septembre 2018 - 4 h 34 min

      @ Anonyme de 22h54. Puisque feu le président Chavez avait de l’étoffe et de la compétence comment aurait-il pu offrir le pouvoir au président Maduro en guise de cadeau de mariage ( c’est ce que tu nous expliques dans ton commentaire ) ? Il faut savoir ,mon gars . Soit Chavez était un parfait crétin soit il était compétent mais il ne peut changer en deux lignes de commentaires comme dans le tien .

      Ne t’est-il pas venu à l’esprit qu’un puissant pays voisin ,fervent adepte d’ hégémonie mondiale , déstabilise le Venezuela avec la complicité de la Colombie ( par exemple ) ?
      Pour moi ,mais je ne suis pas dans le secret des Dieux ,c’est aussi évident que le nez au milieu de la figure . Idem en Argentine et au Brésil où tous les présidents de gauche sont éjectés ou mis en prison alors que le peuple de ces pays ne jurent que par leurs ex présidents . Les dernières manifestations gigantesques au Brésil pour que Lula Da Silva puisse se représenter à la magistrature suprême sont assez significatives pour me conforter dans mon ressenti .

      Quant à ton histoire de dote de mariage … c’est dans les monarchies de bédouinie ou chez notre voisin de l’ouest que ça se passe . En direct à la Tv avec fanfare , baise main et génuflexion en veux-tu en voilà .

      5
      1
    Anonyme
    15 septembre 2018 - 22 h 28 min

    Attention, l’Algérie doit prendre des mesures économiques, et financières, pour réformer, et restructurer
    Radicalement, et totalement son économie, pour se munir de toute crise,
    Où d’embargo économiques (l’Europe peut se solidariser avec des pays hostiles de l’Algérie comme
    La France porte flambeau anti-algérien, l’Espagne, et l’Italie, pays grands opportunistes, et peu fiables)
    L’austérité, les limitations draconiennes, et sévères des importations (talon d’Achille de son économie)
    Et limitations de ses déficits budgétaires qui paralysent l’investissement, et l’emploi
    L’Algérie, en a les moyens, reste la volonté, et le courage politiques de réformer, et de sauver l’économie

    8
    2
    @#@#@#
    15 septembre 2018 - 22 h 02 min

    Seul les pays détenant des richesses naturelles des matières premières sont déstabilisés par les yankees et ces sbires avec la bénédiction du machin l’ONU.
    Les pays qui n’ont rien, sont inquiétés seulement si Leurs pays ce situe à endroit où passage stratégique permettant d’avancer leurs pions sur l’échiquier mondial pour un but d’encerclement .
    Où alors pour passer leurs pipeline de pétrole et de gaz sur le territoire d’un pays qui leur à refuser le passage sur leurs terres à travers leurs pays.

    9
    1
    Anonyme
    15 septembre 2018 - 20 h 17 min

    bravo pour ces commentaires les gars.

    13
    3
    Anonyme
    15 septembre 2018 - 17 h 54 min

    Le Vénézuela subit un complot, et un encerclement économico-financiers, pour son isolement, son Etranglement, et enfin sa faillite économique, par manques de réformes, et …..de diversifications
    Et de souplesses dans sa gestion économique (une crise structurelle d’un mono-exportateur
    (le pétrole lourd du lac de Maracaibo, et rien que le pétrole peu demandé)
    Le maitre d’oeuvre du complot : les USA, et la CIA
    Les sous-traitants exécutants: la Colombie, le Pérou, l’Equateur,….
    Une leçon pour l’Algérie à l’économie très fragile, mono exportatrice,
    Qui dépense sans limites (déficits budgétaires, déficits commerciales,déficit de la balance de paiement..)
    Et qui gaspille ses ressources limitées, sans austérité, dans des secteurs non rentables de consommations
    De luxe, et de prestige, l’Algérie a besoin d’une économie de guerre pour sortir de sa crise économique

    12
    6
    Anonyme
    15 septembre 2018 - 17 h 52 min

    Le Vénézuela subit un complot, et un encerclement économico-financiers, pour son isolement, son Etranglement, et enfin sa faillite économique, par manques de réformes, et …..de diversifications
    Et de souplesses dans sa gestion économique (une crise structurelle d’un mono-exportateur
    (le pétrole lourd du lac de Maracaibo, et rien que le pétrole)
    Le maitre d’oeuvre du complot : les USA, et la CIA
    Les sous-traitants exécutants: la Colombie, le Pérou, l’Equateur,….
    Une leçon pour l’Algérie à l’économie très fragile, mono exportatrice,
    Qui dépense sans limites (déficits budgétaires, déficits commerciales,déficit de la balance de paiement..)
    Et qui gaspille ses ressources limitées, sans austérité, dans des secteurs non rentables de consommations
    De luxe, et de prestige, l’Algérie a besoin d’une économie de guerre pour sortir de sa crise économique

    10
    5
    HOUMTY
    15 septembre 2018 - 17 h 42 min

    SALAM L’KHAWA… Y’en a un qui doit se retourné dans ça tombe, HUGO CHÀVEZ ! un pays aussi riche en pétrole , que l’oncle sam a réduit a la mendicité , et ruiné ou est la solidarité sud américaine… et comme dit le proverbe : mefie toi de tes amis, mais pas de tes ennemis . QU’ALLAH protége la mére patrie de nos ennemis et de nos amis et protége notre A.N.P

    53
    6
      Le Breton
      15 septembre 2018 - 21 h 36 min

      C’est pas « méfies-toi de tes ennemis et encore plus de tes amis » le proverbe dont vous parlez ?

      3
      63
        Lyes oukane
        16 septembre 2018 - 4 h 06 min

        @ Le Breton . Il y a aussi  » … mon dieu , gardez – moi de mes amis. Quant à mes ennemis , je m’en charge … » . Citation que l’on attribue injustement à Voltaire alors qu’elle est de Antigone Doson , bref roi de Macédoine ( – 229 / – 220 ) .

        11
        1
    Felfel Har
    15 septembre 2018 - 17 h 38 min

    L’OEA est un machin manipulé par les USA qui cherchent à maintenir l’Amérique Latine dans un état permanent de sous-développement au profit du grand capital Yankee. Trump cherche à prévenir à tous prix la Chine de faire des affaires avec certains pays comme le Vénézuéla. Une autre guerre par procuration décidée et financée par Oncle Sam et exécutée par des Latinos aux ordres!

    13
    5
      Ch'ha
      15 septembre 2018 - 23 h 06 min

      @Felfel Har
      Exactement.
      Je rajoute l’or noi le nerf de la guerre (cf. Irak, Libye, Syrie, Yémen….) en plus de son soutien à la Palestine.

      5
      1
        Ch'ha
        15 septembre 2018 - 23 h 10 min

        PS : l’or noir

        3
        1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.