La douane inflige une lourde amende à une société de Rebrab

Rebrab, cevital
Photo D. R.

L’une des filiales du groupe de l’homme d’affaires Issad Rebrab est dans le collimateur des autorités. Selon le site e-bourse d’Algérie, la Direction générale des Douanes a infligé, à la société Samha une amende de 250 milliards de centimes pour avoir revendu en l’état des pièces qui ont été importées sous le régime CKD/SKD.

E-bourse d’Algérie qui cite «une source sûre des Douanes», explique que le service de Contrôle a posteriori a découvert que suite à l’incendie qui a ravagé, en 2014, l’usine de Samha sis à Sétif, l’entreprise s’est retrouvée en possession d’un important stock de pièces détachées destinées au montage des équipements électroménagers, importés dans le cadre du régime fiscal avantageux à l’opérateur. La même source ajoute que devant l’impossibilité de monter les pièces importées séparément, Samha avait deux choix : réexporter la marchandise ou la dédouaner sous le régime normal  pour  pouvoir la revendre en l’état.

Samha aurait préféré, selon la même source, la revendre en l’état. Et ce serait suite à cette enquête que Samha s’est vue pénalisée d’une amende de 2,5 milliards de dinars. Un délai a été accordé à Rebrab pour s’acquitter de cette amende. Faute de quoi, Samha sera «blacklistée» dans les opérations d’importation.

S. S.

Comment (48)

    degdoug
    24 septembre 2018 - 15 h 59 min

    En Algerie. il est impossible de faire des affaires sans ke soutien d un clan ou de l autre.
    Il se trouve que Rebrab a fait ses affaires avec le soutien de Toufik et donc du DRS.
    N est-ce pas la mise a la retraite de Toufik et le declassement du DRS, des soutiens que Rebrab trouve des problemes dans son pays.
    Quant a pretendre que Rebrab investit en Algerie, son pays, par patriotisme, laissez moi rire.
    Nulle part au monde, il aurait pu maximiser ses profits aussi facilement qu en Algerie. Et puis expliquez moi, d ou lui viennent autant devises pour investir a l etranger, comme il l a fait, puisque la sortie de de devises pour un Algerien est interdite.
    Et puis pretendre qu a travers Rebrab on veut casser la Kabylie, c est prendre les gens oour des c…
    Et alors, tous ces Kabyles milliardaires qui ont fait leur argent sur le dos du peuple, comme l expliqueriez vous?
    Comme je l ai ecrit en haut, Mr Rebrab a eu la grace d un clan, qui n est plus au pouvoir, et maintenant ce sont d autres qui ont cette grace du clan presentement au pouvoir
    On ne devient pas aussi rich en si peu de temps sans le soutien d un clan ou d un autre. Voila la realite!

    1
    10
      Action
      26 septembre 2018 - 9 h 10 min

      @Degdoug,demande a ton parrain sionistes il va te donner le vrai et le feux sur Mr,Rabrab

    Anonyme
    24 septembre 2018 - 12 h 35 min

    C’est une véritable déclaration de guerre non pas envers Rebrab et ses sociétés, mais envers tout le pays qui veut sortir de la dependance, envers tous ces jeunes en attente d’un emploi. Peut on sortir de cette crise avec ces actes mafieux? Et dire que de l’autre coté Haddad est payé d’avance et réévalué et aucun des projets qui lui ont été confiés n’a été livré!!! .Et l’autre le chouchou du clan qui freine le pays a l’avantage du voisin de l’ouest!!! Certains gonflent les factures a l’importation sans être inquiétés… Ou va t’on comme ça???

    9
    1
    Rayés AL Bahriya
    21 septembre 2018 - 11 h 06 min

    Le titre assez bizarre em soit.
    Au moins , Rabrab , paie les impôts et jouis de l’intégrité morale indéniable.
    Au diable les malfrats haineux..

    18
    2
    Anonyme
    20 septembre 2018 - 23 h 27 min

    les luttes de clans pour le pouvoir absolu, la domination, les privilèges, et la rente pétrolière font rage
    Les nouveaux oligarches-importateurs-parasitaires-incompétents du F.C.E, et d’autres patrons protégés
    Empechent, par diverses astuces, et méthodes occultes, opaques, et secrètes, anti-démocratiques
    Et anti-transparentes
    Le plus compétent, et le plus dynamique des patrons algériens, d’investir davantage, et de créer des emplois
    Pour la classe trahie du prolétariat drivée par les démagogues, les opportunistes-affairistes,
    Et les populistes responsables,de l’UGTA (caste de bureaucrates embourgeoisis), alliée, et complice
    Du F.C.E appropriateur-délégué de la rente, et des richesses algériennes

    12
    2
    ALGERIE QUI AVANCE
    19 septembre 2018 - 11 h 20 min

    A vous lire, vous préferez les tliba, saidani, khelil et autres parasites de votre espèce aux bâtisseurs et à ceux qui honore l’Algérie, comme Mr ISSAAD REBRAB qui va nous propulser d’ici peu dans la cour des grand avec son procédé révolutionnaire de purification d’eau. Une innovation qui sauvera l’humanité face au défi de la pollution, surconsommation et raréfication de l’eau potable.
    Même si REBRAB « aurait » profité de certaines largesses dans les années 90, il l’a utilisé pour créer des milliers d’emplois et de la richesse pour le pays. J’allai vous suggérer de méditer le cas de la Corée du Sud qui a décollé en s’appuyant sur une demi douzaine de REBRAB qui eux aussi « aurait » bénéficier de facilités, mais vous êtes trop bête et incultes pour comprendre ça.
    Enfin, venant de BANU HILAL incultes et destructeurs (lisez Ibn Khaldoun) ça ne m’étonne pas. PAUVRES TYPES, votre incurie et racisme de bas étage est une vrai menace pour le PAYS.

    22
    5
    Anonyme
    18 septembre 2018 - 15 h 26 min

    Une nouvelle loi sortie très récemment spécialement pour ça est passée inaperçue: qui permet à douane de contrôler a posteriori toutes opérations d’importations documents comptables,comptabilité….sans aucune prescription.!!!

    4
    14
    Sa faute
    17 septembre 2018 - 21 h 58 min

    SA PLUS GROSSE ERREUR EN TANT QUE HOMME D’AFFAIRES ETAIT D’INVESTIR DANS UN PAYS oû les lois ne s’appliquent pas sur tout le monde ..c’est au gré du roi et selon les danses des applaventristes…avant d’investir son argent dans un pays ,on s’assure que les lois sont appliquées sur tous er à la meme sauce et meme vitesse.

    23
    25
      Mouloud
      18 septembre 2018 - 12 h 14 min

      @Sa faute. Bien sur, voler l’argent du peuple algerien et l’investir en France, et au Maroc est devenu un phenomene de mode chez tous les traitres a la declaration du 1er Novembre 1954.

      18
      24
        Anonyme
        18 septembre 2018 - 23 h 07 min

        C’est le seul investisseur digne de ce nom et on a bloqué plusieurs de ses m’égare projets en Algérie, le dernier étant celui de béjaia. Les traîtres c’est tes frères Vanuatu hilal qui n’ont rien d’algerien. Nous on a l’Algérie dans le sang.

        17
        6
        patdpau
        24 septembre 2018 - 13 h 29 min

        L’Algérie est un pays financé par le pétrole et le gaz.
        Ce pays est dirigé par des Clans.

        Dommage que les « forces vives » aient ABANDONNé leur pays, l’Algerie et qu’ils n’aient pas envie d’y revenir.
        Je trouve cela dégueulasse d’abandonner son pays pour l’argent des pays européens. mais bon…

    Felfel Har
    17 septembre 2018 - 19 h 19 min

    Rebrab n’est pas en odeur de sainteté en Algérie, toute la planète le sait. Le Fisc, les Douanes, les inspecteurs des prix et de la qualité sont collés à son pantalon, ce qui, en soi, est une bonne chose A LA CONDITION que les autres, Kouninef, Haddad, Tahkout et la foultitude des trabendistes que le pouvoir a enfantés et couverts subissent le même sort. Force est de constater que seul Rebrab fait l’objet d’un tel acharnement. Je déplore aussi fortement la publicité faite à cette affaire par les services de la Douane qui cherchent à redorer leur blason aprés les multiples scandales qu’ils ont étouffés, camouflés et même encouragés pour plaire à X ou Y contre « Tchipa » sonnante et trébuchante.

    30
    26
    Principal fautif : l'administration des douanes !
    17 septembre 2018 - 19 h 09 min

    D’abord, est-ce que ce cas de figure est prévu dans la loi avantageant le régime CKD/SKD ? si oui, quels sont les délais impartis pour le passage à la taxation au plein régime douanier et pourquoi l’administration des douanes a attendu quatre ans pour se manifester ? pour rappel : généralement ce délai équivaut à une prescription de tout acte fiscal.
    Sinon, l’administration douanière qui est partie prenante dans la législation qui lui est propre a commis la faute de n’avoir rien prévu en l’espèce. Et c’est la faute à qui dans ce qui s’apparente à « Dar Khali Moh, Koul ou roh »?

    19
    26
    Yacine
    17 septembre 2018 - 17 h 50 min

    En Algérie , il n’ya pas véritablement de lois , mais il ya un arsenal juridique qu’on utilise comme un couperet pour abattre les têtes qui dépassent ou qui tentent de jouer une partition différente de celle jouée par les tenants de l’ordre établi !
    Si monsieur Rebrab faisait partie de l’ordre des souteneurs inconditionnels et d’autres oligarques du FCE , jamais on aurait touché à un seul de ses cheveux !
    Personne ne peut nous faire croire que dans la faune des pseudo chefs d’entreprises qui pullulent en Algérie dans le commerce , l’immobilier , l’import import ..etc..et qui gravitent autour du clan présidentiel , il n’ya que des patrons scrupuleux et qui n’ont que l’Algérie dans le coeur !
    En Algérie , ou vous êtes de ceux qui mènent le bateau et dans ce cas vous avez tous les droits , y compris celui de fouler au pied toutes les règles , et dans l’impunité , ou vous êtes menés dans le bateau , auquel cas vous n’avez le droit qu’à vous soumettre au commandant de bord et tous ses matelots , sous peine d’être jetés à la mer !
    Abdelmoumen Khalifa n’a pas été condamné parce qu’il était corrompu , mais bel et bien parce qu’il a eu le malheur en 2004 de soutenir la candidature de Ali Ben Flis , un crime de lèse-majesté qu’il fallait punir de la manière la plus sévère !
    Voici l’Algérie de 4 mandats , et un cinquième en préparation , malgré les contres indications et les dangers qui guettent le pays !

    22
    24
    Felfel Har
    17 septembre 2018 - 17 h 41 min

    Rebrab n’est pas en odeur de sainteté en Algérie: le Fisc, les douanes, les inspecteurs des prix et de la qualité sont collés à son pantalon. Ce qui, en soi, est une bonne chose à la condition que les autres Kouninef, Ali Haddad, Tahkout et la foultitude de trabendistes que le pouvoir a couverts subissent le même sort. Force est de constater que que seul Rebrab fait l’objet d’un tel acharnement. Je déplore fortement la publicité faite à cette affaire par les services de la Douane qui cherchent à redorer leur blason aprés les multiples scandales qu’ils ont étouffés, camouflés et même encouragés pour plaire à X ou Y co,ntre « Tchipa ».

    19
    25
    Mustapha
    17 septembre 2018 - 15 h 12 min

    Ne pas oublier que dans les années 90, Ouyahia et son administration corrumpue avaient offert a Rebrab au dinar symbolique l’entreprise publique ONACO et ses filiales en charge du sucre et de l’huile.

    29
    24
    Othmane
    17 septembre 2018 - 14 h 28 min

    Qui peut me preciser la difference entre un Saidani et un Rebrab ? Moi je n’en vois pas jusqu’a preuve du contraire.

    32
    41
      MOH BAB EL OUED
      18 septembre 2018 - 9 h 30 min

      CELA PROUVE que t’as un QI qui flirt avec le zéro absolu, maintenant que tu t’en vantes confirme que t’es un imbécile heureux.
      Comparer un pompiste inculte, voleur qui n’a pas créé un seul emploi ou fait rentrer 1 DA aux caisses du pays et utilise ses milliards volés pour acheter des appartement à paris, madrid etc., à un géant, expert comptable, créateur d’emploi et de richesse, 2ème contributeur après Sonatrach en termes de recettes fiscales qui s’est lancé dans la R&D et vient d’offrir à l’humanité un procédé révolutionnaire de traitement d’eau, etc. relève de l’ignorance, de la cécité ou du SYNDROME NAIMA LEPEN.

      27
      22
    ALI
    17 septembre 2018 - 14 h 23 min

    DANS UN SYSTEME OU LA TRANSPARENCE EST UNE REGLE REGALIENNE ON AURAIT JAMAIS EU LES RABRAB, HADDAD, KHALIFA ABDELMOUMEN, CHAKIB KHALIL, AMAR SAIDANI AND Co.

    29
    19
      Anonyme
      17 septembre 2018 - 16 h 55 min

      La ruse d’un petit troll. mettre Rebrab dans la meme liste que Khellil. le premier, vrai nationaliste, qui apporte de la valeur ajoutée et de la fiscalité au pays et le second la fait sortir au profit des américains.

      30
      23
    Dz lambda
    17 septembre 2018 - 13 h 32 min

    C’est a croire naivement que la mafia douaniere est en train de s’attaquer a la mafia politico-financiere dans une implacable lutte de clans d’un meme systeme vieillissant.

    40
    11
    Lghoul
    17 septembre 2018 - 13 h 04 min

    Toute la loi est soudainement sortie comme une enclume pour attaquer et couler ce Monsieur. Les nouveaux colons n’hésitent devant rien. Ils ne savent plus comment lui faire et comment le détruire. Ils ne surveillent que Rebrab. Les autres sont tous du douar du clan.
    Pour « une affaire de douane » ! Et les affaires des centaines de milliards détournés, les autoroutes est ouest, les trous noirs dans tous les projets – celui de la grande mosquée inclu – les sonatrach 1,2,3 etc. ? La c’est different ! Ils veulent a tout prix tuer la kabylie et tout ce qui pourra l’aider et aider en même temps le pays. Ils veulent être les maitres a bord, les décideurs de la vie ou de la mort de telle ou telle industrie et de tel ou tel investisseur. ils ont horreur de la suppression de l’importation car leur manque a gagner risque de disparaitre, ce qui sera grave pour leurs habitudes goinfres.
    Il faut être du clan pour faire du business avec la famille et les copains.

    29
    42
    Anonyme
    17 septembre 2018 - 12 h 23 min

    « Jalousie, maladie, tu compliques, ma vie,….. »
    Mr. Issaad Rabrab est à ce point « persona non grata », dans son pays qu’il inquiète , officiellement, « les interets de l’état algérien »,
    Et officieusement les nouveaux oligarches du FCE, et autres archi-milliardaires (en dollar, s.v.p), De la bourgeoisie parasitaire, incompétente et corrompue, cliente-courtisane du systèmenEt des institutions de l’état.
    Luttes d’oligarches, des luttes féroces d’arrières gardes, dans des concurrences déloyales où la justice et la transparence sont absentes!!
    C’est la loi de la jungle dans l’économie et le commerce extérieur
    Quand à l’économie algérienne, elle continue sa descente dans l’enfer, et s’enfonce de plus en plus Dans sa crise structurelle, de manque de diversification et rentière d’importations-consommations Au lieu de productions-exportations faisant la belle affaire aux économies de la France, De l’ Espagne, et de l’Italie, pays grands opportunistes économiques, dans les affaires, hypocrites mais politiquement hostiles à l’Algérie

    28
    41
    Anonyme
    17 septembre 2018 - 11 h 51 min

    je ne connais ce monsieur qu a travers les médias donc je n ai pas d opinion mais si c est fait dans le respect de la loi ,,,,comme disait un juge français a l époque quant un homme lui offre une poule pour le soudoyer une fois passer le jugement il perd sa cause, il retourne voir le magistrat ,et la poule?,,, la poule c est poule et la loi c est loi ,lui répond il

    30
    13
    Makhloufi
    17 septembre 2018 - 11 h 44 min

    Vivement cette 2eme Republique Algerienne geree par ses authentiques enfants propres et patriotes pour ne plus creer des milliardaires en 24 heures dans sa cocotte minute et autres cabinets noirs.

    39
    12
    Moussa
    17 septembre 2018 - 11 h 28 min

    Le Pouvoir est jaloux de Rebrab qui n’a fait que fructifier les milliards d’euros hérités de sa famille (lol)

    48
    21
      Rouiched
      17 septembre 2018 - 13 h 48 min

      @Moussa. Merci pour cet humour a s’eclater la rate de rire.

      29
      15
      Houari 31
      17 septembre 2018 - 14 h 45 min

      Ya Si Moussa moi aussi ma grand-mere m’a laissé des « milliards » de plants d’oliviers du coté de Sig et je suis un petit retraité mais fier de l’etre du moment que ma seule richesse est d’avoir servi mon pays avec honneteté de dignité.

      25
      15
    Anonyme
    17 septembre 2018 - 11 h 00 min

    Mais où est la justice, dans cette affaire ?
    Où sont la transparence, et les lois, ?
    Règlements de comptes, au profit d’autres nouveaux oligarches-importateurs, occultes, courtisans
    Et barons sous-traitants affairistes
    Qui jouissent de la faveur d’influents dans les institutions de l’état
    La gestion de l’économie du pays par clans, et groupes affairistes, et d’interets interposées
    Ne sert pas à instaurer la transparence, la justice, la bonne gouvernance, dans la gestion de l’économie

    43
    8
      badi
      17 septembre 2018 - 16 h 40 min

      ya si Anonyme,
      Si Rebrab n’a pas respecté la réglementation en vigueur. La loi est appliquée sur lui comme tout autre homme d’affaire. En plus ton Rebrab son père ne lui a pas laissé cette fortune. Il a eu illégalement par vol et fuite des impôts et par avantage et faveur qu’il a eu du trésor de l’Etat. Ton Rebrab n’a même pas eu pitié de ses malheureux travailleurs qu’il absorbe leurs sangs puisque il ne les payent pas bien et qui sont devenus des travailleurs esclaves. Puisque pour tenter de fuir la loi et la réglementation il fait marcher ses esclaves qui font des rassemblement pour que l’état donne des faveurs à leur maître ce dracula.

      19
      21
    Mine Djibalina
    17 septembre 2018 - 10 h 59 min

    Apres les Khalifa Abdelmoumen. les Kamel el bouchy, les Chakib Khallil, c’est au tour de Issad Rebrab en attendant les Ali Haddad and Co.

    53
    17
    Anonyme
    17 septembre 2018 - 10 h 52 min

    Rebrab me rappelle drolement le fameux Bernard Tapi

    47
    21
    Kader
    17 septembre 2018 - 10 h 28 min

    Cela veut dire que l’Algérie est entre de bonnes mains et dans tous les domaines Appréciez : Ouyahia, Sidi Saïd de l’UGTA, Ali Haddad du FCE, Issad Rebrab etc…et j’en passe des meilleurs.

    Oh dieu protège l’Algérie comme tu l’as fait jusqu’à ce jour.

    52
    7
    Bouzelouf
    17 septembre 2018 - 10 h 18 min

    Je comprend mieux maintenant comment on peux devenir milliardaire en dinars et en euros en Algérie et en un temps record au point de faire pâlir de jalousie Mimi6.

    53
    10
    Anonyme
    17 septembre 2018 - 6 h 47 min

    Il n y a ni lutte encore moins de tranquillité dans ce pays. Les generaux sortants ne veulent pas ceder le scetre aux nouveaux venus. Les dieux et demi-dieux se font la guerre, comme dans l’arenne le petit peuple s’amuse des combats de fauves pour oublier le ventre creux.

    14
    46
    awrassi
    17 septembre 2018 - 6 h 23 min

    Que la justice suive son cours comme on dit … …

    47
    11
    Aououououou....
    17 septembre 2018 - 0 h 29 min

    rebrab est devenu le symbole de lutte tranquille contre les hyénes

    22
    49
    Rien de nouveau
    17 septembre 2018 - 0 h 27 min

    voici la réponse des imbéc… quand ils paniquent…fallait s’y attendre apres le recent appel à candidater pour 2019..

    24
    52
    LeilatElKadr
    16 septembre 2018 - 23 h 42 min

    Waoo,quand il s’agit de Rebrab,l’administration du régime n’a aucune pitié.
    C’est la premiere fois que j’entends parler d’une amende aussi importante infligée à un opérateur algérien qui cree des richesses et fait vivre des milliers de familles algériennes.,contrairement aux autres predateurs,tels que les Kouninef,les takhrout,les belhamadi etc..les entreprises etrangères qataries,egyptiennes.francaises,jordaniennes inconnues du public.et j’en passe qui agissent dans l’ombre et syphonnent nos devises..
    Pénaliser Rebrab,c’est pénaliser des milliers de familles algériennes .

    39
    58
    Mohand
    16 septembre 2018 - 23 h 13 min

    J’ai beaucoup d’admiration pour le parcours de ce monsieur, mais je commence à douter de son talent de gestionnaire et de manager. A sa place, je partirai investir ailleurs. Je ne sais pas pourquoi il persiste à investir dans un pays où il n’est pas soutenu!!! Il doit être patriote !! Je pense que c’est une tare chez nous…… On est mal, comme dit la pub!!!

    29
    62
    Vangelis
    16 septembre 2018 - 22 h 38 min

    Lorsque le pouvoir a quelqu’un dans le collimateur, il devient obsédé à lui chercher des poux sur la tête.

    Comme par hasard Rebrab compte exposer sa technologie de filtration en eau pure dès demain et c’est à ce moment là que le régime choisit pour donner une mauvaise image à celui qui ne veut pas être aux ordres

    40
    51
    Chibl
    16 septembre 2018 - 22 h 00 min

    il n a fallu qu’un appel a candidature, s il se presente aux elections ca serait comment? je vous lavez bien dit & ca se verifie.

    29
    50
      Anonyme
      16 septembre 2018 - 23 h 13 min

      Quelle absurdité!
      On voit que tu ne connais rien au sujet!
      Des enquêtes pareilles (d’expertise) prennent beaucoup de temps voire au moins un an et non…. 2 jours

      57
      14
        jokerpic
        16 septembre 2018 - 23 h 40 min

        je pense que les dossiers étais déjà prêt mais ce timing pour le redressement de SAMHA .
        A ce stade on doit être irréprochable .
        Une condamnation a versé 2,5milliars de DA est très lourd de conséquence pour cette entreprise .
        Qui doit faire un CA de 100 fois ou plus .
        Comment faire pour payer ce montant ? ce n’est pas le fisc ou des lois de recours existent .
        Je pense que rebrab habitué de la justice en Algerie avec les divers procès avec ces créanciers « qu’il ne paye qu’après des années » ira en cours administratif avec circonstances atténuante vu l’incendie de l’usine , pour amoindrir la dette .
        tout les actifs restant a l’epoque doivent êtres vendus pour amortir la perte et couvrir les banques .A suivre .

        42
        14
        Chibl
        17 septembre 2018 - 16 h 01 min

        je n’ai jamais dit qu’ils font des enquêtes en 2 jours, qu’est-ce que tu dis toi? j’ai dit ils vont faire sortir des dossiers, ce n’est pas de ma faute si tu comprends pas Français.

        5
        22
    Z
    16 septembre 2018 - 21 h 36 min

    Et les assurances dans tout cela?
    Si c’est la Loi il paye c’est correct.
    si maintenant on laisse passer d’autres…hum !

    39
    9
    Pipo
    16 septembre 2018 - 21 h 16 min

    Parce que Monsieur Issad Rebrab n’a pas voulu donner du bakchich aux douaniers ils lui cherche la misère.
    Le seul homme en algérie qui apporte de la valeur ajoutée au pays .
    Contrairement aux alibaba les 40 voleurs ils apportent du déficits économique et un pays tiers mondiste.

    49
    84
      Reda
      17 septembre 2018 - 11 h 06 min

      @Pipo, C’est plutot ce Backchich dont tu parles qui a fait d’un aide-comptable la plus grosse fortune en Algerie et ce, en moins de 20 ans.

      37
      21

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.