Issad Rebrab réagit : «Ça ne m’intéresse pas d’être Président !»

Rebrab
Issad Rebrab nullement intéressé par être Président de la République. New Press

Par Sadek Sahraoui – Le richissime homme d’affaires, Issad Rebrab, a démenti aujourd’hui au micro de la télévision Echourouk les rumeurs évoquant son intention de se porter candidat à la présidentielle d’avril 2019. «Je n’ai aucune ambition politique. Je suis un créateur de projets et ma seule ambition est d’apporter ma contribution au développement de l’Algérie», a indiqué le patron du groupe Cevital en réponse à une question d’Echorouk TV sur la prochaine échéance électorale. Il a insisté également sur l’idée qu’il était «plus utile à la nation dans le secteur de la création de richesses et d’emplois». 

De nombreux sites internet, citant des sources bien informées, ont soutenu ses dernières semaines l’idée qu’Issad Rebrab était décidé à faire son entrée en politique et à tenter sa chance à l’élection présidentielle prévue de se dérouler au printemps prochain. Dans la foulée, de nombreuses pages facebook appelant le milliardaire algérien à se porter candidats ont vu le jour, ce qui a donné un semblant de crédit aux informations lui ayant prêté des ambitions politiques. 

Et ces informations sont le plus souvent intéressées et distillées à partir de l’étranger dans l’intention de nuire à l’Algérie et à l’homme d’affaires. C’est certainement la raison pour laquelle Rebrab a décidé de tordre le cou une fois pour toutes à la rumeur. Certains sites proches du Makhzen ont même cru savoir que «plusieurs de ses proches lui ont conseillé officiellement de retirer les formulaires de candidature à l’élection présidentielle de 2019 pour exercer un intense pressing sur le régime algérien, dans le but de le contraindre de suspendre sa machine offensive contre l’empire Cevital». 

Un média très connu pour appartenir aux services spéciaux marocains a même publié un article dernièrement écrit par l’une de leur taupe à Alger défendant l’idée qu’«une candidature de Rebrab risquerait de créer une situation politique inédite en Algérie : un industriel populaire qui défie le régime». 

En faisant aujourd’hui une mise au point sur la question de sa participation à la prochaine présidentielle, Issad Rebrab a assurément fait échec à une tentative d’intoxication à grande échelle de l’opinion publique algérienne. 

S. S.

 

Comment (107)

    selim
    22 septembre 2018 - 16 h 46 min

    réponse a farida et zaatar
    a votre différence je crique les anciens du sytème sans distinction
    qu est ce qui vous pousse à défendre rebrab qui n est pas mieux que les autres
    parce quil est de votre terroir c çà
    ce mec est comme les autres il a pompé l argent du pays avec les memes pratiques
    puis s est fait fortune
    et a placé sa famillle ds les entreprises les autres dans l etat
    vous z etes pas credibles
    les algeriens sont ps idiots

    33
    4
      Zaatar
      22 septembre 2018 - 19 h 05 min

      Alors tu devrais critiquer Bouteflika de la même façon, et tous les autres… sauf que ceux là ont tous leur argent ailleurs que chez toi et tes frères Algériens, à contrario de Rebrab qui est en train de l’investir ici pour nourrir des familles Algériennes. L’un dans l’autre nous sommes tous des crapules égoïstes car chacun de nous si nous avions eu l’occasion de faire la même chose nous l’aurions fait sans hésiter. En plus d’êtres crapules nous sommes aussi hypocrites, ce sont les qualités « génétiques naturelles » de l’être humain. Aussi, et si je reviens à Rebrab, je constate avec ce qu’il a volé il est e train de faire du bien au peuple Algérien alors autant mieux avoir un Rebrab que mille des autres malfrats. S’il y en avait que dix rebrab en Algérie l’industrie et l’économie du pays auraient pris leur envol comme il se doit. Pour finir, je ne connais Rebrab ni de loin ni de près, je n’ai aucun lien avec lui, je le connais à travers les médias comme tout le monde.

      2
      30
        selim
        23 septembre 2018 - 16 h 31 min

        rebrab 1ere fortune d Algérie c est plus que suffisant
        tu defends une cr… pas moi

        12
          karimdz
          24 septembre 2018 - 21 h 25 min

          Sélim, ta réponse est cinglante, on est pas la première fortune en Algérie par le fait du hasard, c’est clair.

          5
          1
        ZORO
        23 septembre 2018 - 21 h 29 min

        Cher ami Zaatar ,je te crois quand tu dis que tu ne connais Rebrab ni de pres ni de loin mais je dois aussi croire Mello qui disait sur ap que pour un kabyle la consanguinite ou l homme de la tribu passe avant le voisin immediat ,il ajoutait aussi qu un trisaieul mort depuis longtemps comptait plus que le plus proche des voisins.Voila donc les raisons qui poussent les gens de la tribu a defendre si Rebrab de toutes leur forces au detriment de leurs voisins.
        SigneZORO. …Z…..

        7
        1
    Farida
    21 septembre 2018 - 22 h 48 min

    @Selim – Je suis une femme qui n’a pas la memoire courte, alors je te pose une question et essaye de me repondre honnetement: Pendant l’ere chadli, qui a remis un cheque de plusieurs millions de francs suisses a l’etat algerien pour detournements de reliquats des ambassades et des consulats de la RADP ? Alors continue tes mensonges sur Rebrab il est plus facile a poignarder.

    5
    32
      Zaatar
      22 septembre 2018 - 7 h 28 min

      Parfaitement, un chèque représentant 10% du montant réclamé par les autorités et qui a été déterminé par la cour des comptes. Il y a eu alors la traversée du désert au vrai sens du terme sans jeu de mots et au retour la mise en quarantaine de la cour des comptes justement qui ne sert plus à rien depuis. Bien sûr on connaît la suite, tout le monde connaît la suite. Les scandales ont défilé à la queue leuleu et le a engrangé du reste plus de 1500 milliards de dollars pour ensuite actionner la planche à billet. Je ne sais pas qui est à punir dans ces affaires. Mais je suis certain qu’en comparaison Rebrab, même s’il a piqué dans la caisse, est dix mille fois plus propre que le reste et est certainement un milliard de fois plus patriote. Mettez des pouces en bas maintenant.

      5
      35
    Anonyme
    21 septembre 2018 - 16 h 28 min

    @Manman1954,oui la makhzen qui a réduit le peuple marocain à la misère et à la servitude n’en loupe pas une pour créer des problèmes à ses voisins.Il a plus d’un tour de nuisance dans son sac dont le plus visible est ces milliers de tonnes de drogue dont il inonde l’Algérie pour détruire sa jeunesse livrée à ses charlatans planqués là où on les soupçonne le moins.

    1
    7
    Anonyme
    21 septembre 2018 - 15 h 05 min

    Et si on écrivait les dessous des ascensions de Haddad, Benhamadi, Benamor…et celles de tous les Autres ? Il n’ya que rebrab qui vous sort d’entre les Yeux ? Je ne comprend pas qu’on puisse s’acharner contre rebrab et que l’on oublie les khelil lekhla, bouchouareb. Sellal, Haddad et consort. Pourtant, ils sont tous logés à la même enseigne si l’on parle d’ascension fulgurante et d’enrichissement illicites, à la différence que rebrab investit en Algérie et fait travailler des algériens. Je mettrai ma main au feu qu’il y a quelque chose d’inavoue de la part de ceux qui le critique ainsi. L’algérien est ainsi fait, l’historique nous le connaissons, Celui du comment il se comporte.

    6
    26
      Anonyme
      21 septembre 2018 - 19 h 44 min

      mettez les pouces en bas que vous voulez, vous méprisez Rebrab pour des raisons non objectives, l’Algérien a toujours été ainsi. Mais ça ne change rien au problème. Rebrab est ce qu’il est, et son avenir ce n’est pas vous qui lui déteniez la clé. Alimentez le sujet maintenant comme vous voudrez.

      4
      20
    ZORO
    21 septembre 2018 - 14 h 03 min

    Merci salim pour ces informations qui restent a verifier,et pourtant c est tres possible il suffit que Rebrab ou tout autre pretendant a la presidence se fassent connaitre aux algeriens a travers les medias nationaux ou ceux qu ils possedent, et repondent par des preuves aux allegations ou accusations dont ils font l objet de la part de leur antagonistes .le peuple n est pas dupe comme le pretendent certains il saura reconnaitre la bonne graine de l ivraie.Bernard Madock fut l exemple de la reussite pour un temps, il devint le plus grand escroc de tous les temps.

    20
    4
    selim
    21 septembre 2018 - 11 h 33 min

    Les dessous de l ascension de rebrab pour que mes compatriotes algériens ouvrent leurs yeux
    Le patron du groupe Cevital, Issad Rebrab, compte parmi les plus anciens clients algériens du cabinet d’avocats panaméen Mossack Fonseca, mis en cause dans le scandale des « Panama papers ». En juin 1992, alors que le pays s’enfonçait dans la tourmente de la « décennie noire » entre l’Etat et les terroristes djihadistes, Issad Rebrab, importateur du rond à béton à l’époque, a recouru au service de Mossack Fonseca pour créer une société offshore, Dicoma Entreprises Ltd. Cette société, domiciliée aux îles Vierges britanniques, était destinée à gérer un portefeuille placé chez l’Union de banques suisses (UBS) à Genève. A l’époque, Rebrab n’avait pas d’activités à l’étranger. La loi algérienne interdit la possession à l’étranger d’avoirs issus d’une activité en Algérie.
    Selon les documents obtenus par le Consortium international des journalistes d’investigation et le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung, Issad Rebrab restera l’ayant droit de cette société au capital de 50 000 dollars jusqu’au mois de mars 1996, date à laquelle elle sera dissoute à sa demande. « Je soussigné, M. Issad Rebrab, actionnaire unique de la société Dicoma Entreprises Ltd., vous prie de bien vouloir procéder à la liquidation de cette dernière, après paiement des frais », a recommandé Issad Rebrab dans un courrier adressé en date du 15 décembre 1995 à l’antenne genevoise de Mossack Fonseca.
    En fait, le cabinet panaméen a transféré les activités – en particulier la gestion du compte à l’UBS – de la société dissoute à une autre structure offshore, Anilson Management Ltd., domiciliée dans un autre paradis fiscal, l’île de Niue, dans le Pacifique sud.

    39
    3
      Smail
      21 septembre 2018 - 22 h 53 min

      Panama papers c’est bouchouareb, ministre de la RADP et fils de bachagha sous fakhamatouhou. Et les reliquats des ambassades de la RADP, tu oublies ?

      4
      21
        Dahmane
        22 septembre 2018 - 8 h 54 min

        Pour ceux qui ne sont pas au courant, les bachaghas etaient les amis de la france et contre independence fe L’Algerie.

        3
        21
      selim
      22 septembre 2018 - 17 h 20 min

      rebrab premier fortune du pays
      c parlant

      10
      1
    Lghoul
    21 septembre 2018 - 9 h 52 min

    Ma dernière question sur ce sujet: Pourquoi certains sont derrangés par le fait qu’un algérien soit créateur de richesses pour aider son pays ? Pourquoi ali baba et ses 40 voleurs, tous ceux qui ont détourné des milliards dans des projets en Algérie (des autoroutes a sonatrach 1,2,3), ceux qui sont liés et condamnés par la justice italienne pour le vol de centaines de millions d’euros et ceux qui ont fait perdre a l’Algérie des milliards a cause de leurs erreurs et de leur amateurisme en planification et en gestion de projets ne sont jamais montrés du doigt ? C’est simplement parce Rebrab n’est pas du système. Il doit être un KDS comme les ali haddad etc compagnie pourqu’il soit accépté par la “famiglia”, par le clan. Ne voyez vous pas que de tels procédés et comportements claniques sont en train de diviser l’Algérie et les algérien en désintégrant ses ressources ? Si Rebrab investi ailleurs qu’en Algérie, qui est vraiement perdant alors ? Les seuls gagnants sont les ennemis du peuple car ils verront toujours le peuple en train de mendier des miettes et c’est leur but. Jamais ils voudraient voir les gens heureux et équilibrés. Ils doivent toujours les voir comme des mendiants, des ingorants superstittieux et attendant la prochaine distribution. en d’autre terme devenir les esclaves de la rente pour que l’idôlatrie et la bassesse (Rkhassa) atteignent des sommets jamais égalés. Le maroc étant un exemple de toutes ces characteristiques qui déshumanisent l’être humains. Donc en conclusion, les peuples pauvres et ignorants sont l’idéal pour que les tyrannies et les dictatures du monde réussissent. On n’est pas une exception et tout se vérifie sur le champs, sur le terrain.

    5
    28
      Anonyme
      21 septembre 2018 - 15 h 01 min

      @Lghoul,bravo de mettre les points sur les i à tous ces mafieux corrompus produits par l’école du makhzen qui s’acharnent sur un homme qui crée des richesses et des emplois pour les Algériens,qui paie ses impôts et ne se compromet pas dans les affaires louches.S’il a marché dans les magouilles du clan prédateurs on ne lui aurait jamais mis autant de bâtons dans les roues comme le font tous les jours de zélés hommes de main à la solde du clan.

      6
      24
    awthoul
    20 septembre 2018 - 19 h 46 min

    Essaies de revoir les fortunes des annees 60 et 70 tu verras la verite. Si non ce mec la sort de nullepart et detient pratiquement tout avec sa famille . il a la main mise sur tout sauf que ya d autres qui ont des appuis sont entrain de lui maecher sur les pieds chose logique on te fais ce que tu as fais .il a fait la pluie et le beau temps durant des annees maintenant ya qui ont des appuis pour manger comme lui . Donc arretons de defendre l indefendable. Quand tu acces a des credits sans limites sans interet ni apport personnel et avoir acces a tout et partout tu deviendras milliardaire . allah yarham chouhada et vive l algerie.

    14
    12
      Zaatar
      20 septembre 2018 - 20 h 11 min

      On est d’accord, dans ces conditions si le bonhomme est si crapule que ça et que l’on détient des preuves alors qu’attend le gouvernement et la justice pour le foutre en prison. Nonobstant le fait qu’il ait été un voleur, comme tous les autres d’ailleurs que tu dis lui maintenant sur les pieds et qui sont du même acabit, lui cependant est en train de créer de la richesse et fait travailler des Algériens à outrance et exporte des produits made in algéria. tandis que les autres importent des intrants pour faire des montages made in algéria et la différence est de taille. Arrêtons de tout mélanger. s’il est coupable de qq chose foutez le en prison, autrement son groupe crée de la richesse au pays et contribue grandement au PIB du pays et alors dans cas il faudrait plutôt l’aider.

      5
      26
    Erracham
    20 septembre 2018 - 14 h 10 min

    Je trouve bizarre qu’on se défoule sur Rebrab (soumis à un contrôle permanent de ses activités et de ses transactions, dans l’espoir de le coincer), et que rien n’est dit ni fait pour s’intéresser aux « affaires » de Haddad et des nombreux patrons du FCE. Seraient-ils des anges qui respectent strictement les lois et règlements du pays? Sont-ils blancs comme neige? Finalement, Mr. Rebrab a eu raison de déclarer publiquement que la présidence de la République n’était pas son objectif. Va-t-il faire des émules?

    5
    23
      Zaatar
      20 septembre 2018 - 14 h 38 min

      Il est clair que tout le monde sait qui s’acoquine avec le pouvoir et qui ne le fait pas. Il est clair également que tout le monde sait qui met les bâtons dans les roues du groupe CEVITAL. Il est clair aussi que tout le monde sait qui sont les oligarques dont on parle. Il est clair de plus que tout le monde sait qui se nourrit de la manne pétrolière et qui crée de la richesse et qui emploi et oeuvre pour l’emploi des Algériens. Il est inutile de faire un dessin ou de caricaturer ici, les choses sont tellement évidentes. On feint simplement de ne pas voir. Sauf que l’on ne dit pas pourquoi car les intérêts étant personnel ce se cache bien évidemment et l’égoïsme de l’homme a toujours témoigné.

      7
      26
    selim
    20 septembre 2018 - 10 h 00 min

    le groupe rebrab c est une histoire de famille
    Issad Rebrab
    I. Rebrab brizidente di cevital
    Lynda Rebrab
    directrice de la nouvelle entreprise du Groupe Cevital, chargée de la production
    Salim Rebrab
    directeur général de Numidis, filiale grande distribution du Groupe Cevital.
    Malik Rebrab
    directeur général du Groupe Cevital
    Omar Rebrab
    président du pôle services & manufactures sdu Groupe Cevital
    Yassine Rebrab
    directeur général de ACT,

    alors s il était président, y aurait un conseil de famille pas de ministres

    39
    4
      Zaatar
      20 septembre 2018 - 10 h 40 min

      T’as l’esprit beaucoup trop fertile et tu dois regarder beaucoup de films.

      4
      36
      Lghoul
      20 septembre 2018 - 12 h 34 min

      Je te donnes 2 pays en exemple dont la base de presque toutes leurs industries fleurissent sous des emprises familles: L’Italie et la Corée du sud.
      Des supermarchers aux automobiles en passant par l’électronique et la mode: Fais ton choix. Tout le tissu industriel de ces deux pays a commencé et prospéré sous des familles d’entrepreneurs. De Ferrari, Lamborghini, essenlunga, a Samsung et de Armani, luxotica a Hyosung et Hyundai. Tout est familial. Cevital est en fait, a just commencé en comparaison avec ces géants mais il y a un commencement a tout sauf qu’avec des gens comme toi en Algérie, seuls la jalousie et le sabotage sont votre religion car vous ne voudriez pas que le pays progresse; vous voulez une stagnation totale pour que le peuple vous demande de la charité.

      6
      33
        ZORO
        20 septembre 2018 - 21 h 17 min

        @ ELGHOUL 20sept 12h44.
        Be cool ya el ghoul,il n y a aucune comparaison a faire entre un Bill gate qui donne toute sa fortune 70 milliard de dollars aux demunis ,ne laissant que 7millions de dollars a chacun de ses trois enfant, et un esprit tribal qui condidere que JSK veut dire je suis kabyle.
        SigneZORO. …Z….

        22
        4
          Lghoul
          21 septembre 2018 - 9 h 33 min

          Ya Lhadj zoro – Mon exemple est simplement sur les pays ou le tissu industriel et économique est fondé sur des entreprenariats familiaux. Pour ce qui est de Bill Gates, c’est son droit de faire de la charité. Si tu te referres aux Kabyles – comme de coutume, comme si ce sont eux les responsables de tous nos malheurs, il faudrait bien réfléchir profondemment a cette évidence: Les kabyles n’ont jamais commencé aucune bouillabaisse en Algérie, oui aucune khalouta depuis 1954. On les a poussé jusqu’au point ou ils doivent se défendre et prendre leur destin et leur futur entre leurs mains, un point c’est tout.

          4
          23
      karimdz
      20 septembre 2018 - 12 h 50 min

      Je découvre la famille Rebrab, bien placée pour ainsi dire.

      Si c est pour remplacer le système actuel, par la famille Rebrab, non merci !

      36
      4
      manman1954
      20 septembre 2018 - 19 h 27 min

      @Selim
      Ya Marroqui ! Laisse les Algériens tranquilles. Va fumer ton joint chez les Grecs !

      1
      25
      Anonyme
      21 septembre 2018 - 15 h 14 min

      @Selim,où est le problème?Son entreprise marche bien et marcherait encore mieux si elle n’est pas soumise à un sabotage qui ne dit pas son nom souvent au détriment de la fragile économie nationale malmenée par les mafieux qui s’en foutent de l’intérêt du pays.On en est là à compter les dégâts.

      5
      17
    Z0R0
    20 septembre 2018 - 6 h 36 min

    Blanc comme neige,péchés absous,il est de la tribu, C ‘EST VITAL!!!!!
    SIGNE.ZORO. …Z….

    29
    6
      Zaatar
      20 septembre 2018 - 7 h 21 min

      Blanc comme neige non, je ne le crois pas, absout de ses péchés il y a une justice qui vaut ce qu’elle vaut et elle est là qu’on le veuille ou pas. Maintenant parmi toute la racaille qui a pompé les richesses du pays, je crois bien qu’il est le seul à changer de cap et oeuvrer pour le bien des Algériens. Car pour le reste, qui ne se nourrissent que des contrats pompés de l’argent de la fiscalité pétrolière, aucun d’entre eux ne développe quoi que ce soit pour le bien du pays. Tous leurs intrants sont importés s’il ne font pas que du béton. Vous allez me dire Condor, oui il fait du montage au même titre que ceux de l’automobile. La facture d’importation qu’on veut nous faire croire qu’il tente de la réduire ne fait qu’augmenter en fait au meilleur des cas c’est toujours la même, c’est à cause de qui d’après vous? Alors que CEVITAL développe et cherche à diminuer les produits importés…pourtant ça crève les yeux

      4
      29
        ZORO j
        20 septembre 2018 - 8 h 45 min

        Salut Zaatar.
        … ».Parmi toute la racaille, je crois bien qu’il est le seul a avoir changé de cap »’. Bien vu et bien dit l ami Zaatar .
        I agree now!
        SigneZORO. …Z…

        25
        5
        selim
        20 septembre 2018 - 9 h 20 min

        sans les detournements les magouilles les aides de l etat rebrab ne serait pas ce qu il est
        et en plus il s est endetté grave
        tu parle d une réussite pffft !
        l algérie a pas seulement que condor heuresement
        il y a de grandes entreprises de travaux publics,mecanique, hydrocarbures, agricoles informatiques pharmaceutiques …

        30
        5
          Zaatar
          20 septembre 2018 - 10 h 19 min

          Dans les pays qui se denomment ainsi, lorsqu’on dit qu’on a de grandes entreprises cela sous entend que le PIB du pays est généré en grande partie par ces entreprises principales exportateurs de produits du pays. Chez nous on exporte certes mais 97% de ces exportations sont des hydrocarbures pompes avec l’aide d’entreprises étrangères. Et donc dire qu’on a de grandes entreprises c’est se foutre de la gueule du monde.

          3
          27
          selim
          20 septembre 2018 - 10 h 30 min

          sonatrach entr autre ne rapporte rien ?

          la question posée n est pas celle du pib mais de l origine de la fortune de rebrab

          29
          4
          Zaatar
          20 septembre 2018 - 10 h 46 min

          Sonatrach est le portefeuille de l’État. Sonatrach est la seule entreprise génératrice de richesses effectives du pays à 97% des exportations. Rentable contribue aux 3% restant. Le reste des entreprises se nourrissent et se gavent de ce qui généré par Sonatrach et rebrab entre autre.

          4
          25
        Zaatar
        21 septembre 2018 - 5 h 54 min

        SVP, à tous ceux qui ne sont pas d’accord avec mes propos, ici il y en a 18, argumentez le votre que je respecte et que j’essaierai de contre dire par des arguments. C’est comme cela qu’on avance et qu’on enrichit le débat. Mister ZORO est un exemple. Cliquer sur un pouce en bas ou en haut n’a aucune signification et le nombre de clic ne veut absolument rien dire sur la teneur des propos de l’intervenant. La preuve, ici sur AP, plusieurs intervenants disent des choses justes, sensées et logiques et récoltent la centaine de clics en bas. Exemple Felfel Har, Abou loune, Souk auras… Et bien d’autres. AP devrait supprimer ces pouces ni ne contribuent nullement au débat.

        6
        13
      karimdz
      20 septembre 2018 - 12 h 53 min

      C est clair Zoro, c est vital pour Rebrab d’être au pouvoir.

      Il me fait penser à sarko, il s est servi de l Elysée pour faire des affaires.

      27
      4
        Abou Loune
        20 septembre 2018 - 13 h 27 min

        Et tu as lu dans ses pensées bien sûr, alors que lui affirme ne pas être intéressé.

        5
        21
    manman1954
    20 septembre 2018 - 3 h 52 min

    Avis aux internautes de ce site.
    Il y a des Marroquis qui viennent sur le site de Algériepatriotique pour nuire à l’Algérie et aux Algériens. M. Rebrab dérange le Makhzen par son travail en Algérie et en France.
    Une armée d’internautes marocains vient sur ce site pour jouer aux trouble-fêtes. Ils essaient de créer la zizanie entre Algériens.
    Vous remarquez qu’ils cliquent toujours sur « Je n’aime pas » pour tout message favorable à l’Algérie ou au Polisario.
    Chers internautes Algériens, méfiez-vous des Marroquis tels que Selim, Nation et autres.
    Je termine mon message en clamant haut et fort : Vive les combattants de la liberté du Polisario. Vive le Sahara Occidental libre!

    5
    30
      selim
      20 septembre 2018 - 10 h 25 min

      plus marocain que toi tu meurs
      les ennemis de l algerie sont pas seulement exterieur mais aussi interieur
      algérie mefiez vous de ces soi disant algérien qui defendent un milliardaire grace aux detournements aux malversations aux subventions
      vive l algerie avant tout
      vive le sahara occidental libre
      vive la palestine
      vive le monde musulman

      25
      1
      Anonyme
      21 septembre 2018 - 15 h 45 min

      @Manman1954,oui la makhzen qui a réduit le peuple marocain à la misère et à la servitude n’en loupe pas une pour créer des problèmes à ses voisins.Il a plus d’un tour de nuisance dans son sac dont le plus visible est ces milliers de tonnes de drogue dont il inonde l’Algérie pour détruire sa jeunesse livrée à ses charlatans planqués là où on les soupçonne le moins.

      1
      9
    samirou
    19 septembre 2018 - 20 h 45 min

    la vérite sur rebrab :
    A l’origine d’un empire, des agissements plus que douteux et une impunité
    qui laisse sous-entendre des complicités à tous les niveaux.
    L’instauration d’un monopole de fait par M. Rebrab ne s’est pas faite sans
    piétiner toutes les lois et réglementations existantes. Le credo du rond à
    béton consolidera son assise et lui permettra une ascension sociale que rien
    ni personne ne viendra ébranler.
    L’arrêté interministériel du 24 mars 1992 portera sur la suspension de
    certaines marchandises à l’exportation, entre autres, les ferreux et les non
    ferreux. Toutefois, l’article 3 de cet arrêté stipulait pourtant qu’il
    pouvait être délivré des autorisations exceptionnelles d’exportation. Cet
    arrêté renforcera encore plus la mainmise de Rebrab sur certaines
    marchandises, bloquant ainsi les autres opérateurs.
    Lors d’une réunion interministérielle en date du 14 avril 1993 au siège du
    ministère du Commerce et présidée par Yahia Nazef, l’option sera donnée par
    celui-ci afin que les opérateurs économiques cèdent leur ferraille à
    Métal-Sider à 150 DA la tonne. Voulait-il ainsi soutenir Rebrab dans ses
    transactions afin que celui-ci s’empare du marché national ?

    44
    7
      Anonyme
      20 septembre 2018 - 0 h 30 min

      Nazef est devenu par la suite un directeur général adjoint de la société de Rebrab..

      5
      16
      Zaatar
      20 septembre 2018 - 7 h 39 min

      Il y a du vrai dans ce que vous dites l’ami samirou, du moins c’est ce que je pense. Mais maintenant que le Monsieur a décidé de mettre fin à toutes les magouilles et toutes les crapuleries économiques d’enrichissement illicites…etc, et de travailler sérieusement pour le bien des Algériens, pourquoi lui entraver la route? A vrai dire, parmi toute la panoplie des grosses fortunes qu’on a en Algérie quelle est celle qui oeuvre pour le bien des Algériens? de manière concrète, là où la population tire profit? il n y en a pas trente six, et je pense bien que CEVITAL est la seule. A moins qu’on ne veuille saboter toute entreprise de développement et d’amélioration du quotidien des Algériens et ça c’est autre chose. Pour les autres, et à ce que je sache, il n y en a pas un qui contribue à une création de richesses effectives (j’exagère un peu, car il y a de l’emploi bien entendu). la plupart d’entre ces entreprises telles le montage automobile, le bétonage, le montage électronique…etc importent toutes leurs intrants (avec magouille très certainement mais je ne peux le démontrer sauf dire que la plupart ont amassé des fortunes en devises à l’étranger et donc la surfacturation dans les importations doit y être pour quelque chose) de l’étranger pour encaisser ici en Algérie et le paiement provient de la fiscalité pétrolière pour la grande part…c’est à dire aucune création de richesse effective. CEVITAL est l’un des groupes (ou peut être le seul) qui exporte et qui contribue (pour une bonne part je suppose je n’ai pas de chiffres) aux 3% d’exportations hors hydrocarbures (je compare bien sur ces groupes privés et pas avec ceux de l’état).

      2
      20
    selim
    19 septembre 2018 - 19 h 30 min

    Algériens méfiez vous de rebrab c est un fourbe
    Issad Rebrab PDG du groupe algérien Cevital (3,5 milliards de CA en 2014), se dit victime d’une tentative de déstabilisation par certains cercles du pouvoir. Il a accusé le PM Sella d’être à l’origine d’une demande de renseignements auprès de Tracfin, l’organisme français chargé de pister les flux financiers au ministère des Finances. En réalité Issad Rebrab, très endetté après les rachats de plusieurs entreprises européennes, cherche à faire pression sur le gouvernement français pour installer son groupe en France et profiter d’un climat d’affaires plus favorable. L’homme d’affaires se dit épuisé par les tracasseries administratives et la difficulté à recruter des cadres et des ouvriers de qualité en Algérie. Par ailleurs Issad Rebrab peut se consoler, momentanément, en se rendant à Tanger le 21 novembre pour les Meday’s organisés par le think tank Amadeus présidé par Brahim Fassi Fihri, fils de l’ancien ministre des Affaires Etrangères et actuel conseiller royal. C’est la première fois qu’une personnalité algérienne de ce niveau participe à ce raoût qui rassemble la crème internationale des politiques, des chercheurs et des dirigeants d’entreprises.
    ce type ne cherche que ses intérets il s en fout des algériens c l argent et rien que l argent qui l interesse

    50
    13
      manman1954
      20 septembre 2018 - 3 h 04 min

      @selim
      Eh Marroqui, Le Think Tank de Brahim Fassi-Fihri est nul !
      Tu veux salir Rebrab, un Algérien qui vous fait de l’ombre (surtout en France) par son travail.
      Esclave de Momo VI, va nuire dans ton Maroc de misère!

      3
      19
      Lghoul
      20 septembre 2018 - 7 h 24 min

      Que l’on se mefie ou pas, dans le monde ou il travaille, seuls les RESULTATS comptent. Il est en train de se frotter aux groupes internationaux ou la rente, le piston, l’improvisation, la superstition et le favoritisme n’ont pas leur raison d’exister. Alors non seulement on est « bien avertis » mais aussi on sait quels sont tes desseins et tes objectifs et on connait les notres: Travailleur pour l’Algérie et le bien de son peuple. Va baiser les babouches.

      3
      19
        selim
        20 septembre 2018 - 9 h 22 min

        il est surtout en train de s endetter pourquoi il veut investir en algerie pour avoir les subventions
        c est un vampire il suce le sang du peuple

        15
        3
    Anonyme
    19 septembre 2018 - 18 h 41 min

    REBRAB EST UN FIN TACTICIEN COMME IL EST CÉLÈBRE DANS LE MONDE ENTIER DES AFFAIRES ? IL A PLACE LA BARRE TRÈS HAUTE . OU VOUS ME LAISSER FAIRE MON BIZNESS OU JE VOUS POURRIE LA VIE EN ANNONÇANT MA CANDIDATURE ! ET C EST LE RAPPORT DE FORCE QUI A GAGNE ! » ouvrez lui la porte pour introduire ce qu il veut et comme ça on va fermer ce front et un concurrent de taille  » et tout le monde est beau et tout le monde est gentils ; seuls déception chez les citoyen qui ont cru le grand rebrab qui d ailleurs n a rien promis !

    17
    10
      selim
      19 septembre 2018 - 19 h 12 min

      que rebrab commence par rendre les milliards volés aux algeriens

      52
      12
        Zaatar
        20 septembre 2018 - 10 h 23 min

        Il les a rendu, Il fait travailler les algériens et il voudrait faire travailler encore Beaucoup plus.

        2
        13
          selim
          20 septembre 2018 - 10 h 37 min

          tu as écris il les a rendu donc j ai raison

          mais dsl il en a garde une bonne partie

          13
          2
        Farida
        20 septembre 2018 - 19 h 55 min

        Demande d’abord a siyadek qui visitent les zaouias et ceux qui sont condamnes en Italie a 5 ans de prison.

        3
        7
    Abdelrahmane
    19 septembre 2018 - 18 h 40 min

    @ ahmed 19/9 17H08.
    Il en est de même, mot pour mot, de moi vis-à-vis de toi.
    Publiez svp, droit de réponse.

    20
    4
    Anonyme
    19 septembre 2018 - 17 h 57 min

    Il a parfaitement raison,il est beaucoup plus utile comme chef d entreprises pour l Algerie et les Algeriens.C est un createur de richesses et d emplois…un exemple de reussite par le travail …Ya Si Rabrab..restez loin,mais tres loin de la politique et continuez a creer des emplois et surtout a produire en Algerie.

    12
    39
    226
    19 septembre 2018 - 17 h 04 min

    Sage Decision.

    13
    42
    mouatène
    19 septembre 2018 - 15 h 40 min

    celui là est franc, ce qui l’interesse c’est autre chose. sa nature est comme ça !!! il est déjà président à vie.

    17
    43
    El Che
    19 septembre 2018 - 14 h 07 min

    Mais pourquoi on nous presente cet homme comme etant un grand visionnaire, investisseur intelligent et temeraire, createur de richesse, hero de l’innovation?!! Et pourtant il n’a rien de plus ni de moins que tahkout, haddad et consort

    54
    26
      Zaatar
      19 septembre 2018 - 15 h 02 min

      Si, il y a une grosse différence et vraiment de taille, il ne s’acoquine plus avec le pouvoir. Ce qui n’est pas le cas de ceux que tu as cité…

      25
      53
        LeilatElKadr
        19 septembre 2018 - 15 h 28 min

        @Zaatar
        Oui,bien dit.
        De plus.à mon avis,la ou il est ,il est plus utile à l’algérie et aux familles algériennes qu’il emploie.

        23
        47
      selim
      19 septembre 2018 - 18 h 38 min

      rebrab il est comme trump, il trompe les algériens
      c est un homme d affaires (…) qui veut faire de toute l algérie son entreprise

      42
      10
    takachouf
    19 septembre 2018 - 13 h 59 min

    J ai rien contre personne et je sais que rien ne va changer. un constat qu on vit depuis des années… comment un type dans les annees 80 avait une toute petite entreprise et d’un coup de baguette magique prend en main un creneau important en s imposant et rachetant des societes a un dinar symbolique comment a t il pu avoir acces librement pour en arriver la!? alors qu on connait des famille ayant des societes dans l agro alimentaire depuis des annees 60 n ont jamais pu atteindre le sommet malgre leur empreinte dans le domaine? Par exemple Les Nouvelles conserveries algerienne .

    37
    10
      zizi
      19 septembre 2018 - 18 h 00 min

      Alors que penser de ton brizidan qui est le.

      7
      29
      selim
      19 septembre 2018 - 19 h 34 min

      il est comme ceux qu il accuse

      35
      4
        manman1954
        20 septembre 2018 - 3 h 49 min

        @Selim
        Tu es un véritable Marroqui, quid, un homme servile, esclave de Momo VI.

        2
        8
    TARZAN
    19 septembre 2018 - 13 h 35 min

    je crois qu’il a compris la leçon de bernard tapie, quand on a fait une fortune sur la base d’affaires douteuses qui nécessitent une enquête, autant s’abstenir de faire de la politique; le pognon et la vie peinarde vaut mieux que la politique et ses peaux de banane

    9
    12
    Lghoul
    19 septembre 2018 - 13 h 15 min

    Ce gentleman n’a pas de temps a perdre dans les mesquineries, les rumeurs, les manigances et les histoires a dormir debout. Il a beacoup de travail a faire; il a l’un des plus grand groupe d’afrique a gèrer et de la richesse a créer. Il n’a aucune seconde de temps pour les balivernes.

    25
    29
      Zaatar
      19 septembre 2018 - 14 h 15 min

      CEVITAL de Rebrab est le seul fer de lance dont dispose l’Algérie pour son socle économique. C’est pour cette raison que le régime de bananes que l’on a met tout ce dont il dispose comme « ficelles », « peau de bananes », « arguments fallacieux », « règles détournées »…etc pour mettre les bâtons dans roues à CEVITAL. Car, il est dit chez nous, de part notre système, que l’on ne doit développer aucun des secteurs pouvant induire une quelconque avancée significative et bénéfique aux Algériens.

      16
      37
        Lghoul
        19 septembre 2018 - 14 h 41 min

        Zaatar – « que l’on ne doit développer aucun des secteurs pouvant induire une quelconque avancée significative et bénéfique aux Algériens. » En d’autres termes, il faudrait bloquer et tuer dans l’oeuf toute industrie qui pourrait mettre un frein a l’importation, et par conséquent mettre en danger de mort les commissions et les dessous de table pour les nouveaux bouchouareb, khelil et consorts qui sont en train de faire la chaine pour la prochaine distribution – moyennant le 5e…

        15
        28
          Zaatar
          19 septembre 2018 - 14 h 50 min

          Les exemples n’en manquent pas, ce n’est que maintenant que les noms de quelques responsables ayant des liens dans ces affaires scabreuses commencent à sortir. Cependant, ne pas quitter de vue que le pouvoir diabolique utilise tout ce dont il dispose dans un seul but et objectif, rester au pouvoir. Ce qui peut expliquer ce remue ménage synonyme de sacrifices de certains proches rendus obligatoires et inévitables. Ce qui conférerait une nouvelle et certaine virginité au système dans l’optique de 2019.

          11
          32
          Lghoul
          19 septembre 2018 - 16 h 05 min

           » …. les dessous de table pour les nouveaux … b., etc. » ma citation est peut être mal comprise d’ou la clarification suivante: Comprendre que chaque nom cité n’est pas une nouveauté mais une ECOLE … de corruption. D’ou « les nouveaux … x, y »

          9
          31
          Zaatar
          19 septembre 2018 - 18 h 00 min

          Si l’ami Lghoul, c’est bien compris. Un système se doit de se renouveler comme une toile. Il utilise cependant tous les artifices pour perdurer dont les sacrifices qui pour des raisons évidentes sont pour lui plus que nécessaires..ce à quoi on assiste au ballet actuel…Pour s’en rendre compte, il suffit de sillonner quelques cafés dans la capitale et prendre connaissances des sujets de discussions et des opinions des un et des autres. Le résultat est flagrant…

          5
          28
    karimdz
    19 septembre 2018 - 12 h 20 min

    Je ne dirai pas sage décision, mais tu ne seras jamais président.

    L Algérie a besoin d une personne intègre, plus jeune, désintéressée si ce n est de servir l Algérie. Mr Rebrab est un ancien du système qui a bénéficié de largesses pour ne pas dire autre chose, ce qui lui a permis de faire fortune.

    Pour être objectif, je lui reconnais au moins une chose bien, c est qu il investit une partie de l’argent qu il doit aux algériens, en Algérie, si tous ceux sont comme lui pouvaient faire la même chose, ce serait une bonne chose.

    54
    20
      Abou Loune
      19 septembre 2018 - 12 h 52 min

      Il ne sera jamais président parce qu’il ne se présente pas. Mais on ne peut affirmer qu’il ne sera jamais président même avec l’ambition de se présenter. La nature de l’homme fait que l’intégrité ne se décrète pas et son naturel égoïsme fait qu’il veuille instinctivement se servir le premier avant de servir autrui. Ils sont des milliers à avoir fait fortune en Algérie induisant les séquelles léguées au pays que l’on constate, et ce n’est pas encore fini, il n y a qu’une régulation démocratique qui puisse atténuer l’effet dévastateur de cet égoïsme naturel de l’homme. En d’autres termes, tant que les dirigeants ne sont pas des élus du peuple et qu’ils ne rendent compte qu’au seul peuple, vous pouvez mettre qui vous voulez aux commandes que rien n’y changera dans le pays jusqu’au tarissement de ses ressources naturelles ou bien jusqu’à une véritable explosion et révolte populaire.

      8
      48
      manman1954
      19 septembre 2018 - 14 h 10 min

      @karimdz
      Il est certainement et sûrement plus intègre que Fakhamatou qui squatte le fauteuil de Rais de l’Algérie !

      14
      40
    chark
    19 septembre 2018 - 12 h 07 min

    Le business n’à absolument rien à faire au plus au sommet de l’état !

    11
    11
    Abdelrahmane
    19 septembre 2018 - 11 h 29 min

    Nous aussi, çà ne nous intéresse pas que tu sois notre président

    38
    23
      Farida
      19 septembre 2018 - 13 h 16 min

      Ton prince te suffit.

      14
      32
      Abdelrahmane
      19 septembre 2018 - 13 h 40 min

      qui qu’il soit, quoi qu’il fasse, juste par ce qu’il est kabyle, de votre dechra vous le défendez. il a profité du système, il a été protégé par les barons du système : il ne sera jamais mon président. il ne m’intéresse pas même s’il est de ma famille.

      33
      19
        Ahmed
        19 septembre 2018 - 17 h 08 min

        Encore faudrait-il que lui daigne s’intéresse à toi mon petit – ou sache même que tu as une existence !

        9
        34
          selim
          19 septembre 2018 - 19 h 05 min

          et en + rebrab est pretentieux à eviter à tout prix

          33
          7
    Djeha Dz.
    19 septembre 2018 - 10 h 31 min

    Qui sont les riches et depuis quand ?
    Qui ne sait pas qu’en Algérie, on ne pouvait pas se lancer dans les affaires, avec toute la bonne foi qu’on veut, si on n’était pas associé à des apparatchiks du système ?
    Des arrivistes et opportunistes, ne sachant ni lire ni écrire sont devenus tout aussi riches et puissants de la manière la plus illicite qui soit.
    Leurs avoirs entretiennent la corruption de l’administration depuis des décennies et alimentent le marché de l’informel .
    D’autres sont milliardaires, parce que, profitant de leur position professionnelle, se sont servi sans réserve dans les caisses de l’État. Où sont leurs avoirs et qu’on font-ils ?
    Dans les paradis fiscaux, le blanchiment de l’argent sale dans l’immobilier, la détention illégale de devise, la drogue, et autres trafiquent bien connus.
    Etre scrupuleux et se lancer dans les affaires chez nous, me semble impossible.
    Mr Rebrab Issad, traine-il des casseroles ?
    Avec la différence, qu’aujourd’hui ce Monsieur, est connu et reconnu par le citoyen et même à l’échelle internationale comme un authentique businessman, un créateur d’emplois et de richesses.
    Il est jalousé par ses pairs, le système politique en a fait sa cible préférée, pour ce qu’il représente, pour le symbole qu’il incarne, son savoir-faire, son indépendance, sa popularité nationale et son audience internationale, il a la sympathie et le soutient des Algériens.
    C’ est sans doute le moins mauvais des hommes d’affaires en Algérie, Il fait bien de rester là où il est.

    il est devenu l’antisystème. Même sans ambition politique il dérange.

    18
    16
      Zaatar
      19 septembre 2018 - 11 h 32 min

      c’est exactement cela l’ami Djeha dz. merci.

      14
      26
    Anonymeplus
    19 septembre 2018 - 9 h 09 min

    On ne peut pas être voleur et en même temps propriétaire de la demeure qu’on vole, c’est comme si qu’il se volait lui même.
    Boire ou conduire, il fait choisir.

    5
    14
    Anonyme
    19 septembre 2018 - 8 h 12 min

    C’est un grand monsieur et un grand patriote que ce Issad Rebrab. En dépit de toutes les embûches et toutes les menaces indirectes ou directes (on a même voulu lui faire un mauvais procès et le foutre en prison ) il est resté stoïque et viscéralement attaché à sa patrie, alors qu’il aurait pu foutre le camp, envoyer tout le monde balader, s’installer ailleurs et vivre de sa fortune dans le confort et le luxe.
    Le dernier piège qu’on lui a tendu était de faire de lui un excellent lièvre qui aurait suscité une forte participation populaire au rendez vous d’avril 2019 afin de le rendre crédible.
    En homme averti et complètement désintéressé des honneurs, des lambris dorés et des privilèges de la république, il a dit non !
    Il a tout gagné, il est reçu par les plus grands de ce monde, il n’a plus rien à gagner.

    29
    11
    awrassi
    19 septembre 2018 - 8 h 04 min

    M. Rebrab créé surtout SES richesses. Qu’il paie ses salariés au 1/5e, ils n’en seront que plus riches eux aussi ! Les admirateurs du capitalisme me font rire, ils ne voient pas les dettes que ce système engendre …

    11
    23
      Anonyme
      19 septembre 2018 - 9 h 46 min

      Vous avez été habitué à ne pas créer de richesses et à attendre que l’Etat providence vous sucre de « miettes ». Un logement par ci, voiture par là…..C’est pour cette raison que vous ne pouvez pas apprécier un Homme tel que Rebrab. Quand bien même il a profité du système pour faire sa richesse, il n’en demeure pas moins qu’il investit son argent dans des projets industriels en Algérie qui lui profitent à lui mais aux citoyens également ( créations d’emplois, disponibilité des produits sur le marché ). Contrairement à ceux sue vous semblez admirer qui eux font du capitalisme rentier en volant les caisses de l’Etat pour s’offrir de luxueux bien immobiliers à l’etranger.
      Le capitalisme quand il est pratiqué à la manière de Cevital est un bon capitalisme. Il n’engendre pas la rapine et la corruption. C’est la rente et le larcin de ceux qui vous semblez admirer qui créent les dettes.
      Vous devez probablement préférer des gens de la trempe de Haddad qui monopolise le BTP algérien grâce au capitalisme clanique : le clan, la tchipa, la chkara, le sucrage. S’il y’a des gens qui engendrent des dettes en Algérie C’est bien ceux qui bénéficient de prises en charge à l’étranger, ceux qui bénéficient de largesses de l’état providence (les politiques, leurs parasites et les pseudos hommes d’affaires créés de toutes pièces qui sans l’état seraient incapable d’avoir un seul marché tellement ils sont incompétents ).
      Si ce n’était pas le capitalisme, vous n’auriez pas pu avoir aujourd’hui un ordinateur sur lequel écrire vos commentaires et encore moins un téléphone ou n’apporte quelle autre chose. Tout cela est le produit du capitalisme.

      20
      6
    "Comme il a dit lui"
    19 septembre 2018 - 7 h 33 min

    Il a raison, « The right man at the righ place ».

    14
    5
    nation
    19 septembre 2018 - 4 h 56 min

    Ce qui l intéresse aujourd hui,c est d aller faire le zouave en occident après avoir bien profité des deniers de la princesse.

    17
    45
      manman1954
      19 septembre 2018 - 7 h 29 min

      @Nation
      Eh Marroqui, STP, va faire, ce que tu sais bien faire, le baise-main et le cire-pompe à ton maître Momo VI.

      15
      13
      Zaatar
      19 septembre 2018 - 7 h 44 min

      Comme la majorité de nos dignitaires escrocs, sauf que lui il réinvestit son argent pour faire travailler les Algériens et produire Algérien. Pour les autres l’argent est dans les sociétés Off shore, dans les appartements à paris, dubaï, washington, londres, valence, seville, palma…et j’en passe. Il y a quand même une sacrée différence et tu sais où elle réside la différence, Monsieur Rebrab a de la jugeote, même s’il s’est sucré au départ, les autres tu peux les considérer comme analphabètes. Bien à toi l’ami Nation.

      19
      12
    Zaatar
    19 septembre 2018 - 0 h 07 min

    Totalement d’accord avec vous Monsieur Rebrab, votre rôle est de promouvoir l’économie et l’industrie du pays. Et dieu sait que vous vous y prenez tellement bien il y a juste la contrariété du pouvoir, car ce dernier voit un homme prendre de l’ampleur à l’égard du peuple.Et forcément il lui voit des ambitions politiques. C’est la règle. En politique tous les coups sont permis et notre pouvoir en est un spécialiste. Reste que vous avez bien gardé votre ligne et c’est tout à votre honneur pour l’amour du pays.

    28
    11
    Anonyme
    19 septembre 2018 - 0 h 05 min

    Voilà qui cloue le bec à ceux qui voulaient le torpiller avec cette fake News,rebrab n’est pas un imbécile pour mordre dans l’appât .
    Il l’a dit et redit: il n’est pas un politique et la présidence ne l’intéresse pas. Il a quitté le fce justement pour ca car le fce ne soutient pas un programme mais des personnes.
    Rebrab a du mal à réaliser ses projets,comment voulez vous qu’il résolve les pbs du pays?

    26
    6
    algerian
    18 septembre 2018 - 23 h 26 min

    Monsieur Rebrab, vous devez savoir que la filiale de Cevital, la compagnie allemande EvCon, a utilisé la découverte faite par Mr. Djamel Ould Abbes lorsqu’il étudiait a l’université de Leipzig en Allemagne, pour réaliser cette machine a eau ultra pure, et cela sans son consentement.
    Merci donc de prendre les dispositions nécessaires pour payer a Mr. Ould Abbas les redevances qui lui sont dues.

    35
    6
    Votons pour Alilou !
    18 septembre 2018 - 22 h 22 min

    Ni Boutef ni Rabrab ! Puisque notre pays est dans la voie de la prospérité grâce au plan de qui vous savez, votons pour Ali Haddad !!!

    15
    23
    Anonyme
    18 septembre 2018 - 22 h 03 min

    Devenir président, d’un pays grand comme , l’Algérie, ce n’est , du tout, une mission facile,
    Et de repos
    Vu les problèmes nombreux , sans solutions, qui s’accumulent d’une année, à une autre,
    La pression des calendriers, des échéances, et du peu de temps, pour régler tout ça
    Et surtout, l’état d’esprit, et les mentalités difficiles, prudentes, réservées, conservatrices, et contradictoires
    Qui n’apprécient pas beaucoup les changements, vus les échecs nombreux du passé
    « Les révolutions, et les réformes étatiques…..à caractère bureaucratico-étatiques, sans ames,…
    Anti-démocratiques, et peu populaires (surréalistes, utopiques, incomprises, et contradictoires,…)

    Quand à Mr. Issaad Rebrab, la présidence, est une question, de temps, de maturité, d’opportunité
    Et de conjoncture, le temps que les choses se décantent, et s’éclaircissent, un peu plus, en Algérie

    Mr. le président A. Bouteflika n’ a t il pas refusé de donner suite, aux sollicitations lui demandant
    De briguer la présidence du pays en 1994,…
    Il fallait attendre,…, jusqu’à 1999

    3
    18
    takachoif
    18 septembre 2018 - 21 h 38 min

    En algerie ceux qui avaient la main dans l industrie depuis 1962 sont toujours presque au meme niveau ou ont eues acces un peu plus .Je veux dire agrandis leurs entreprises grace a leur travail . Mais quand on voit des gens sortir comme ca deviennent milliardaires quand meme c est etrange . La liste est longue meme . qui conque aura acces aux banques pour devenir milliardaire vite . c est avoir le beurre et l argent du beurre.

    10
    23
    karimdz
    18 septembre 2018 - 21 h 12 min

    Forcément parce que tu sais que tu n auras pas une majorité d algériens qui voteront pour toi… CQFD !

    48
    40
      AbouLoune
      19 septembre 2018 - 7 h 09 min

      Evidemment, ceux qui développent l’industrie et l’économie ne sont pas majoritaires au pays. C’est pour cette raison que n’arrivons à exporter que des hydrocarbures pompés par les étrangers.

      15
      34
      kamel benbouabdellah
      19 septembre 2018 - 7 h 35 min

      Zaama comme si le vote des algeriens comptait pffff
      Si tes .. decideront qu’untel deviendra president il le sera.Khalouna men el heffffff yaw fakou

      16
      24
    anti khafafich
    18 septembre 2018 - 21 h 04 min

    tout ce qui m’importe dans cet article est cette phrase qui m’a beaucoup plu et ravi : « Un média très connu pour appartenir aux services spéciaux marocains a même publié un article dernièrement écrit par l’une de leur taupe à Alger … » ce qui veut dire que tout est sous controle malgre le semblant de sieste du lion, hahahaha

    14
    8
    Anonyme
    18 septembre 2018 - 20 h 54 min

    Bouteflika aussi disait ça et plus ,et le voila président à vie.

    4
    25
    nectar
    18 septembre 2018 - 20 h 29 min

    ça donne de la diarrhée aux ennemis du progrès et du savoir faire..Seules les imbéciles heureux ont cru à l’intox sur une prétendue candidature de celui qui dérange le système par ses idées et sa réussite dans la création d’emploi et de richesse.

    25
    11
    HAFiD
    18 septembre 2018 - 20 h 15 min

    «Je n’ai aucune ambition politique. Je suis un créateur de projets et ma seule ambition est d’apporter ma contribution au développement de l’Algérie».. un créateur de richesse !? La hawla wa la qowata illa bi Allah.

    9
    49
    Felfel Har
    18 septembre 2018 - 20 h 04 min

    Ah, comme j’aurais voulu entendre ça de la part du président! Nous ne demandons qu’un communiqué, lu en son nom (à défaut de l’entendre de sa propre bouche) pour dire « Non! Je ne suis pas intéressé par un 5ème mandat » et la crise politico-sociale, qui approche le point d’ébullition, s’estompera. Il est heureux de voir que le pouvoir n’aveugle pas tous les Algériens; ceux-là font preuve de sagesse et d’intelligence et ils entrent dans l’Histoire par sa sublime porte. Respectueusement Mr. Rebrab!

    43
    6
    Macluff
    18 septembre 2018 - 19 h 59 min

    Toujours droit dans ses bottes, un capitaine d’industrie comme il n’y en a pas beaucoup ! On ne la lui fait pas, malgré sa popularité, il ne s’en laisse pas conter….une sage réaction !

    50
    10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.