Plus de vigies à l’ambassade de France : réciprocité ou mesure concertée ?

Ambassade dispositif
Depuis mercredi dernier, le dispositif sécuritaire est levé. D. R.

Par R. Mahmoudi – Les autorités algériennes ont décidé de suspendre le dispositif de protection pour les représentations diplomatiques françaises et de les limiter aux seuls centres culturels et établissements scolaires, à l’image du Lycée international français de Ben Aknoun.

Cette mesure de suspension des dispositifs de protection au niveau de l’ambassade de France, le consulat général et les consulats d’Annaba et d’Oran sont entrées en vigueur mercredi dernier, sachant que ces dispositifs assurant la sécurité extérieure de ces représentations diplomatiques existaient depuis les années 1990, à l’époque où ces dernières étaient visées par les menaces terroristes.

L’amélioration nette de la situation sécuritaire en Algérie, qui se traduit par un reflux visible de la violence terroriste dans tout le pays, est certainement à l’origine de cette décision. Aussi cela semble-t-il s’inscrire dans le cadre de la nouvelle stratégie appliquée par le nouveau patron de la DGSN, axée sur un redéploiement des services de police orienté vers l’action de proximité, la coordination avec les autres services de sécurité et une meilleure rationalisation des moyens. Un redéploiement qui accompagne une restructuration profonde du corps de police, avec de nouvelles nominations à la tête de nombreuses structures et de Sûreté de wilaya.

Cinq chefs de Sûreté ont été, jusqu’ici, relevés de leurs fonctions. Le dernier en date a été celui de la wilaya de Béjaïa où un intérimaire a été nommé mercredi dernier.

Cela dit, selon des sources, cette mesure de suspension des dispositifs policiers au niveau des représentations diplomatiques françaises a été prise en réponse à la décision prise, il y a quelques jours, par les autorités françaises de suspendre le dispositif de sécurité placé devant la résidence de l’ambassadeur d’Algérie à Paris.

R. M.

Comment (28)

    ben bey
    22 septembre 2018 - 16 h 22 min

    message à « le français » mieux vaut ressembler à des gouvernements autocratiques Qu’ à des gouvernements de sans couilles comme l est devenue la France sionisee et antichretienne

    3
    2
    JAGUAR
    22 septembre 2018 - 15 h 47 min

    Le Francais : Le monde est vaste et il n’y a pas que la France, la Grande Russie et la Chine avec qui l’Algérie peu faire des affaires, malgrés le sabotage qui nous vienne de votre gouvernement Maçonnique doublé du sionisme afin de nous maintenir sous votre colonisation ou un jour on coupera ce fichu cordon à jamais avec vous et vos traitres qui nous gouvernent en Algérie !! LENTEMENT MAIS SUREMENT !!

    BASTA !!!!
    22 septembre 2018 - 15 h 41 min

    Personne ne parle Francais dans le monde, allez découvrire d’autre pays que la France bon sang !!! La France ce n’est pas la capitale d’ Algérie !!! Le pire c’est qu’ils nous détestent et préfèrent ceux que ont gangrénés et soumis leur France pour un certain pays !!

    Anti khafafich
    21 septembre 2018 - 18 h 18 min

    Pour ma part ( le petit algérien que personne ne lui prête attention même s il était au pays) je dois dire que cette mesure nous est favorable (nous les attardés) dans tous les sens: s ils (les frenchy) voulaient dire que la france est en paix et que l ambassade d Algérie n avait pas besoin de mesures de sécurité alors c est le cas des algériens car cette même france n arrête pas d insinuer que le pays est dans l insécurité à travers leurs site du ministère de l extérieur, et si l Algérie officielle avait répondu par principe de réciprocité cela fermera le bec aux za3tout et compagnie

    26
    14
    Anonyme
    21 septembre 2018 - 17 h 45 min

    Avec tous ces généraux,ces ministres,ces députés qui se se pavanent a Paris la France n’a rien craindre en Algérie.

    15
    20
    MOHAMMED BEKADDOUR
    21 septembre 2018 - 16 h 24 min

    L’article mérite une discussion autour de sa question, très fine : Mesure de réciprocité ou mesure concertée, j’ose personnellement penser qu’il s’agit d’une mesure concertée… Pourquoi ? Il y a des Sages des deux cotés, et ils ouvrent ainsi non à l’insécurité, mais à la réalité des liens et des situations…. La Ligne Rouge ? Plus d’Algérie française, sous quelque forme que ce soit. En avant toutes ! Vers le bon port ! Aléa jacta est !

    25
    20
    TARZAN
    21 septembre 2018 - 16 h 01 min

    l’algérie est devenue un pays normal, donc pas de souci de ce côté là, mais le fait que la france ait procédé à enlever la sécurité avant l’algérie cela suppose que la france l’ait fait sans concertation et ce qui justifie la réaction de l’algérie, qui donne le sentiment très palpable à du tac au tac!

    15
    19
    Kahina-DZ
    21 septembre 2018 - 14 h 24 min

    L’Algérie a le droit d’appliquer la loi de la réciprocité. Une décision très juste.

    Peut-être que la France sait qu’il n’y aura pas des Futurs  » DREBKI  » à protéger dans son ambassade.

    35
    19
    Anonyme
    21 septembre 2018 - 14 h 13 min

    a mon avis si on doit parler un langue étrangère autant choisir une qui soit pratique utile quelle soit en coordination avec ta profession ton avenir ou tes relations

    9
    18
    Anonyme
    21 septembre 2018 - 13 h 51 min

    Pourquoi avoir un lycée français, ça sert à quoi ? le français n’est plus une langue internationale plus personne ne parle français dans le monde à part les français. L’anglais est une langue que je n’aime pas car elle me rappelle trop les terroristes islamistes dont la capitale était londonistan, malheureusement pour l’instant c’est la langue la plus parlée. Et puis quel est l’intérêt d’avoir un lycée étranger il est pour qui au juste ce lycée, pourquoi créer une zone de privilège dans l’éducation ?

    72
    29
      MOHAMMED BEKADDOUR
      21 septembre 2018 - 15 h 32 min

      Anonyme
      21 septembre 2018 – 13 h 51 min
      Pourquoi avoir un lycée français, ça sert à quoi
      ————————————————————————
      Avec la France et sa langue, son histoire mêlée à l’histoire algérienne musulmane, il y a un secret, un mystère qu’un roi de Jordanie a vu ainsi : « La lumière jaillira de la France », non parce que la France représente La Lumière, loin s’en faut ! Mais parce qu’elle illustre un débat constant, et une quête depuis la dite « Renaissance », et lorsque la lumière jaillira, la langue française aura accompli sa mission et « mourra » !

      5
      26
        Anonyme
        22 septembre 2018 - 7 h 10 min

        La lumière du pipeau oui ! C’est quoi ce délire missionnaire sur la France ? Va voir les anglo-saxons, plus débatteurs qu’eux, cela n’existe pas. Pareil pour les germaniques. La France n’a fait que copier ces deux aires culturelles. Le débat parlementaire existe en Angleterre depuis le 13e siècle. 1789 est un imposture historique. Leur seul talent réside dans leur blabla, ils savent raconter des histoires et excellent dans les extrapolations. Mais visitez d’autres pays que la France à la fin ! Vous verrez que vous êtes attaché au paradigme français car vous n’en connaissez pas d’autres et que vous ne faites pas l’effort de connaître autre chose. En d’autres termes, cela dit plus de choses sur votre paresse intellectuelle. Désolé d’etre cash mais il faut vous réveiller peut-etre à moins que frappé du syndrome de Stockholm, vous vous complaisiez dans votre prison mentale….

    Anonyme
    21 septembre 2018 - 13 h 31 min

    C’est un bon début que l’arrêt de la protection contre nous autres indigènes des représentations françaises en Algérie. On attend qu’il en soit de même pour le consulat du Maroc à Oran ultra protégé depuis novembre 2013 à la suite d’une manifestation monstre d’Oranais qui s’étaient rassemblés pour protester contre la profanation de notre drapeau sur le toit de notre consulat à Casabordel

    72
    17
    Kabylovich
    21 septembre 2018 - 13 h 18 min

    Je précise que la France depuis SARKOSY à perdu son indépendance donc pourquoi continuer à protéger ces Francais qui ne savent pas encore qu’ils travail pour le sionisme ?! Devrions nous leurs faire des cours du soir ?

    66
    22
    JE RÊVE !!
    21 septembre 2018 - 13 h 14 min

    C’est une exélente initiative car les notre en France ne sont même pas protégés le pire, ils ce font éspionner une fois arrivé sur le.sol Francais, et manipulent nos jeunes Algériens pour les plus cons pour du terrorisme sous faut drapeau. Il faut fermer le lycée international Francais en Algérie car c’est une autre forme de colonisation !! Ouvrez moi des écoles KABYLES ET ARABE, RUSSE, CHINOIS !

    63
    26
      Chelieth
      21 septembre 2018 - 15 h 10 min

      Remplace « kabyle » par amazigh dans toutes ses varietes et on prendra ton commentaire plus serieusement.

      13
      21
      Le Français
      21 septembre 2018 - 18 h 34 min

      Vous voyez l’avenir en la Russie ou la Chine ? Cependant, il est vrai que leur vision autocratique (certains journalistes trop gênants sont en prison et les protestations sévèrement réprimées voire interdites en Chine) correspond bien à l’Algérie

      4
      23
    MOHAMMED BEKADDOUR
    21 septembre 2018 - 12 h 40 min

    additif : Il suffit à l’ambassade française, et à l’état français en entier de se guérir de tout esprit rétif, tout ce qui de près ou de loin peut rappeler « L’Algérie française », tout ce que veut la France comme moeurs contraires aux moeurs des vrais Algériens, doit être exclus, la relation devrait enfin prendre une direction qui élève les deux, les oblige à l’élévation jusqu’au sommet du salut, jusqu’à ce que l’eau soit potable, claire comme l’eau de roche, jusqu’au respect du Créateur qui n’a pas marié Adam avec Adam, contrairement à la Mort Râle de François Hollande, mais Adam avec Eve, François Hollande un Énarque qui n’a rien compris à notre Tahya El Jazaïr, comme quoi l’ENA, via l’anagramme donne Âne, et avec un chapeau s’il vous plait, (L’accent circonflexe)…

    7
    19
    Anonyme
    21 septembre 2018 - 12 h 36 min

    « …les limiter aux seuls centres culturels et établissements scolaires, à l’image du Lycée international français de Ben Aknoun… ». Bien sur, les enfants de la nomenclatura y ont mis leurs rejetons

    63
    21
    Anonyme
    21 septembre 2018 - 12 h 30 min

    Et a quand la suspension des dispositif de protection pour les représentations gouvernementales du président dans les wilayas algérienne (walis,chefs de daira,chef de région…) qui paralysent toute une ville pour le simple passage de ces personnalités.

    8
    40
    MOHAMMED BEKADDOUR
    21 septembre 2018 - 12 h 15 min

    Une ambassade est dans sa superficie territoire de l’état qu’elle représente, l’ambassade française par exemple, du moins si rien n’a changé, est à l’intérieur protégé par des gendarmes, à moins d’être attaquée de loin et avec un bazooka je ne vois pas qui peut attenter à sa sécurité sans se trouver face à ses défenseurs intérieurs. Ceci dit, il y a des remarques légitimes : A un moment donné, l’ambassade française était aisément accessible pour qui y avait une situation à discuter, puis Le Laser du F.I.S en a fait un Bunker, je pense que cette mesure ouvre à un retour à une certaine normale, ces deux états ayant parmi ce qui les lie une dimension humaine qui a fait l’objet d’impensables barbaries, IMPENSABLES BARBARIES !

    4
    22
    Mohamedz
    21 septembre 2018 - 11 h 34 min

    Enfin une bonne nouvelle qui relève du bon sens et pourtant a tardé à être prise.

    57
    18
    Karim
    21 septembre 2018 - 10 h 37 min

    J’attends surtout le jour où sera levé le dispositif de protection des zones de non-droit sur le littorale ouest d’Alger!
    Alors, l’espoir sera permis…

    14
    24
    karimdz
    21 septembre 2018 - 10 h 27 min

    La décision de l Etat algérien me parait juste en vertu du principe de réciprocité.

    28
    17
    Nadjma
    21 septembre 2018 - 10 h 16 min

    Sécuriser juste les ambassades de ces trois pays: les USA, la GB et la france, précisément ces trois là … c’est l’Algérie qu’il faut garder de ces trois là, c’est nous qui avons besoin de nous protéger d’eux et non l’inverse. Cela étant dit, bien-sûr qu’il faut leur retirer un trop plein de protection mais en même temps garder un oeil sur ceux qui vont recevoir leurs ordres dans ces ambassades contre leur propre pays.

    26
    18
    Anonymeplus
    21 septembre 2018 - 9 h 16 min

    Si l’on a rien à se reprocher, pourquoi avoir des flics pour garder les personnes et les bâtiments.
    Surtout chez nous, quand on voit le nombres de policiers et de véhicules stationnés aux abords des ambassades américaines, britanniques et françaises, on est en droit de se demander pourquoi un tel gâchis de moyens humains et matériels, pour des pays qui ont un arsenal militaire à l’intérieur de leurs chanceleries respectives.
    Monsieur le DGSN agit avec intelligence et logique mais surtout, il applique la réciprocité.

    21
    18
    Ch'ha
    21 septembre 2018 - 8 h 34 min

    La France a-t-elle retiré ses policiers de toutes les ambassades ou uniquement celle du pays…

    16
    18
      Jean-Boucane
      21 septembre 2018 - 9 h 42 min

      En France, hormis le représentations américaines et israéliennes les autres ne sont pas protégés… cela montre qui les dirigent!

      31
      18

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.