La PAF met en échec une tentative de faire sortir frauduleusement 364 150 euros à l’étranger

sasie-euro
L'euro, une devise qui fait l'objet d'un trafic transfrontalier. D. R.

Par Hani Abdi – La police des frontières de l’aéroport international Ahmed-Ben-Bella d’Oran a arrêté un individu tentant de quitter le territoire national avec 56 900 euros.

Selon la cellule de la communication de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), cet individu, qui allait prendre le vol vers une ville européenne non précisée, n’avait pas d’autorisation particulière lui permettant de faire sortir cette somme de devise, supérieure au seuil légalement autorisé.

Aussi, la police des frontières de l’aéroport international de Constantine a interpellé un autre individu qui a, lui aussi, tenté de faire sortir 307 250 euros sans autorisation ni déclaration.

La police des frontières, qui a fortement renforcé les contrôles au niveau des aéroports, n’est pas à sa première arrestation ou interpellation du genre.

Depuis quelques mois, les tentatives de faire sortir frauduleusement des devises à l’étranger se multiplient. En juillet dernier, deux individus ont été interpellés à l’aéroport international d’Alger. Le premier était en possession de 162 000 euros et le second 175 000 euros. En août dernier, toujours à l’aéroport international d’Alger, un homme, qui avait tenté de faire sortir frauduleusement 100 00 euros, avait été arrêté.

H. A.

Comment (12)

    Rachid
    24 septembre 2018 - 7 h 43 min

    La planche a billet enverra l’échange a 1 euro pour 250 DA dans peu de temps.
    Mais l’homme dans le cadre va nous sauver.

      Zaatar
      24 septembre 2018 - 10 h 42 min

      1 Euro pour 250 DA t’es optimiste…la dégringolade qui nous attend fera boule de neige très certainement…mais tous s’attendent/espèrent à une remontée du prix du baril. Tout le monde table sur 80 dollars, mais les économistes sont formels, pour équilibrer nos balances et nos budgets, il nous faut un baril au moins à 95 dollars…et avec les puits qui baissent en production, les découvertes qui se font de plus en plus rares et pas au niveau pour une production suffisante pour celles qui entrent en exploitation, rajoutez y la consommation interne qui croit sans cesse et de plus en plus rapidement…tirez vos conclusions.

    awrassi
    24 septembre 2018 - 6 h 06 min

    Moi qui pensais que le capitalisme, c’était « laissez faire, laissez aller » ! Eh bien, non, c’est le contrôle par une certaine oligarchie de toute la finance internationale … Seul le socialisme viendra à bout de cette cupidité qui mène l’humain à sa mort. Il est, dit-on, tueur de libertés, mais la « liberté », c’est quoi ? Déclarer son argent à des inconnus en marge d’une loi ?! MDR

    Brahms
    23 septembre 2018 - 19 h 05 min

    Des escrocs qui achètent la devise aux émigrés à 210 % et ensuite rapatrient l’oseille à l’étranger pour ensuite se plaindre aux autorités que leur pays n’avance pas.

      Anonyme
      23 septembre 2018 - 20 h 39 min

      Tu fais erreur c’est 2100%.

    Sadanex
    23 septembre 2018 - 18 h 23 min

    Personne ne se pose la question que les banques limitent les paiements en devises, les opérateurs achètent les devises au marché parallèle et tentent de les faire sortir pour payer les importations et faire marcher leurs affaires !

    3
    1
    €, $, ,£ ....
    23 septembre 2018 - 16 h 29 min

    Question naïve, mais réellement sincère : où va exactement l’argent saisi dans ce genre de tentatives de transfert illicite de devises? Les impôts? La Banque centrale? Les Douanes? Le trésor public? Où? Il est versé dans quel budget de fonctionnement de l’Etat? Qui le gère? Pendant que j’y suis et la drogue? Qu’est-ce qu’elle devient? On nous cache tellement de choses!

    12
    3
    Anonyme
    23 septembre 2018 - 16 h 22 min

    Sauve qui peut Ya khaliss

    4
    1
    Gatt M'digouti
    23 septembre 2018 - 16 h 21 min

    Adarbou ya3raf madarbou !!! la menace du limogeage et des poursuites en justice font leurs efftets ! pourquoi on entend parler de ces tentatives que maintenant? ça veut dire qu’avant la frontière c’était un tamis troué !

    15
    Insolite
    23 septembre 2018 - 14 h 59 min

    Les nationaux une fois avoir quitté le territoire se plaignent a l etranger qu il n y a pas de travail en Algerie.Et bien voila le travail.

    12
    Anonyme
    23 septembre 2018 - 14 h 42 min

    Il faut multiplier les controles aux frontieres car les fraudes fiscales encouragent le fuite des capitaux a l etranger,
    Nos deputes doivent porter une reforme de la loi sur la fraude des transferts de devises et la rendre extremement severe par exemple la confiscation au benefice du tresor public des sommes saisies et le paiment d une amende au moins egale a la somme confisquee additionnee d une peine d emprisonnement d au moins 5 annees.Il n y a que ces mesures severes pour mettre fin au sabotage de l economie du pays.

    15
    3
    Felfel Har
    23 septembre 2018 - 14 h 38 min

    Comme au bon vieux temps de la piraterie, les flibustiers et les rats sont les premiers à quitter le navire quand ils réalisent qu’il va sombrer. Ces prises vont être de plus en plus nombreuses et de plus en plus prolifiques. Voici venu le temps de la vigilance pour empécher la racaille de s’en tirer à bon compte, une fois de plus!

    17
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.