Réunie à Alger : l’Opep tient tête à Trump

pétrole Al-Falih
Khaled El-Falih, ministre saoudien de l'Energie. D. R.

Le ministre saoudien de l’Energie, Khaled El-Falih, a indiqué que la réunion du JMMC, tenue ce dimanche à Alger, a décidé de maintenir la résolution de la réunion Opep-non-Opep de juin dernier à Vienne.

Dans une déclaration faite à la presse à l’issue de la 10e réunion du Comité ministériel conjoint de suivi de l’accord de réduction de la production pétrolière des pays de l’Opep et non-Opep (JMMC), El-Falih a expliqué que cette décision consiste à atteindre un niveau de production équivalant à 100% du respect de l’accord de baisse de la production. «Nous nous sommes rapprochés des 100% durant le mois de juillet. Mais au mois d’août, il y a eu un recul en raison des travaux de maintenance (dans l’industrie pétrolière) au Kazakhstan», a-t-il poursuivi. Selon lui, en septembre et octobre 2018, «nous nous rapprochons des 100% et le marché est stable, tandis que l’offre et la demande sont rapprochées».

A ce propos, il a soutenu que la stabilité du marché pétrolier a été obtenue grâce aux efforts des pays producteurs Opep et non-Opep et se poursuivra pour le reste de l’année.

En 2019, a-t-il ajouté, le plus important est de voir comment s’adapter à l’augmentation de l’offre de la part des pays membres pour faire durer la stabilité et éviter les perturbations.

Par ailleurs, il a affirmé que cette réunion du JMMC d’Alger a été «une réussite sur les plans d’organisation et de décision».

R. E.

Comment (11)

    awrassi
    29 septembre 2018 - 7 h 56 min

    Le pétrole sert plus l’impérialisme US (sa stratégie géopolitique) que ses consommateurs. Il est avant tout un instrument de conquête. C’est lui qui fait décoller les avions militaires, rouler les chars et naviguer les navires de guerre … L’OPEP est un instrument aux mains de ces mêmes Américains (et de leur Grand Maître Israel), maîtres du monde et des Saoud (voir le Pacte du Quincy). Quad on sait que le prix des denrées est fixé à Chicago, non en fonction de l’offre et de la demande mais de la spéculation, on peut se demander pourquoi les producteurs de pétrole ne pourraient-ils pas fixer le prix de cette denrée si convoitée ?! Parce qu’ils n’en possèdent pas la propriété exclusive ou parce qu’ils sont les larbins du capital mondial ?

    Brahms
    28 septembre 2018 - 10 h 11 min

    Le prix du baril de pétrole est bradé à 80 dollars car la France arrive avec ce prix à prélever 62 % de taxes sur le gasoil et 80 % sur l’essence tandis que l’entreprise Total arrive à faire 12 milliards d’euros de bénéfices sans une goutte de pétrole en France.
    Mettez donc le baril à 144 dollars voir 180 dollars pour redistribuer de la richesse aux populations.

    SilberShark313
    25 septembre 2018 - 8 h 06 min

    Les saoud sont des yahoud qui massacrent des femmes et des enfants , des vieux et des innocents avec des bombes gauloises rossbeef et americhiennes !

    Lghoul
    24 septembre 2018 - 7 h 22 min

    « l’Opep tient tête à Trump » C’est peut être la meilleure blague jamais passée dans AP !
    ‘LOpep c’est les chameliers et les chameliers sont les caniches de Trump. Alors n’y a-t-il pas une logique ?
    Qui, de ces khorotos, osera lever la tête, – juste de quelques degrés – devant Trump ? Leur propre survie dépend de lui. S’il les lâche, ils seront perdus. En fait, ils payent pour rester en vie, pour saugegarder leur fauteuil. C’est clair comme de l’eau de roche.

    14
    1
      Lghoul
      24 septembre 2018 - 14 h 18 min

      J’ajouterai une chose: Pendant qu’ils « tiennent tête a Trump », les saoudiens pomperont deux fois plus de pétrole dès la fin de la réunion. C’est ainsi que ces khorotos vont « tenir tête a Trump ». Sinon gare au koursi et aux randonnées en chameaux…

    Trumpiste
    23 septembre 2018 - 21 h 31 min

    Pour peu ils auraient écrit : L’Algérie tient tête à Trump !
    Nous n’avons pas besoin de ça!
    Trump est ami de l’Algérie et il comprend. On ne cherche pas à lui tenir tête ou à nous montrer gonflés d’orgueil, mais juste, on essaye de tirer notre épingle du jeu.
    Nous n’avons pas de haschich ou de tourisme louche à vendre nous !

    16
    10
      manman1954
      24 septembre 2018 - 6 h 34 min

      @Trumpiste
      Eh Marroqui, n’essaie pas d’entraîner l’Algérie dans la danse de ventre qu’exécute ton pays pour Trump afin de s’attirer les meilleurs sentiments sur le problème de l’occupation du Sahara Occidental. Il est vrai que ton Narco-État de pays est prêt à pactiser avec le diable en personne pour qu’on l’aide à s’accaparer le Sahara Occidental.

      10
      6
      awrassi
      29 septembre 2018 - 7 h 59 min

      Le sioniste Trump ne peut pas être l’ami d’une Algérie antisioniste …

    Anonyme
    23 septembre 2018 - 19 h 32 min

    « Réunie à Alger : l’Opep tient tête à Trump » Les arabes tenir tete à Trump ,alors qu’ils les avait prévenu que leur sécurité dépendait des USA. Ces rois et roitelets une fois de retour à leurs émirats vont inonder le marché pétrolier pour faire chuter le prix selon l’ordre de Trump.

    22
    2
    Tredouane
    23 septembre 2018 - 19 h 12 min

    Certainement que chacun ce dois de défendre ces intérêts propres,une stabilité du marche ce mot me parait tout de même étrange,je ne suis pas expert mais je pense que dans un marche y’ a une seul règle l’offre et la demande.

    7
    3
    Rayés AL Bahriya
    23 septembre 2018 - 18 h 48 min

    Et ensuite, les arabes petro dollariens , vont quémander les multinationales américaines à venir explorer du pétrole du sous sol des pays….producteurs…
    Eh , comme dit le dicton :  » le pétrole c’est l’excrement du diable « .

    16
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.