Disparus et harkis : comment la France veut se défausser sur l’Algérie

Mac française
Geneviève Darrieussecq avec Emmanuel Macron. D. R.

Par R. Mahmoudi Dans une interview accordée au quotidien de droite Le Figaro, et parue mercredi, la secrétaire d’Etat française auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq, a exprimé son souhait de se rendre en Algérie au début de l’année 2019 pour discuter avec les responsables algériens des dossiers inhérents à la mémoire, dont celui des «disparus» pendant la Guerre de libération, et parvenir à «un acte de vérité» afin de réconcilier les mémoires «qui resteront différentes, mais qui pourront se parler, se côtoyer».

Sur la question des disparus, la secrétaire d’Etat rappelle que 1 500 civils et 500 militaires français «n’ont jamais été retrouvés», en disant souhaiter que «les choses avancent» mais sans expliquer de quelle façon le gouvernement algérien peut aider les Français, ni à quel titre. Elle se contente de dire qu’«il faut qu’on se mette d’accord sur une méthode».

Cela dit, cette célérité avec laquelle le gouvernement français s’est engagé sur cette question des disparus durant «la Guerre d’Algérie» cache mal sa volonté de se défausser sur l’Algérie, en lui faisant porter une part du passif que traîne la France coloniale, après avoir osé reconnaître, pour la première fois dans l’Histoire, la responsabilité de l’Etat français dans la disparition et la mort du jeune mathématicien Maurice Audin, en assumant, au passage, l’usage systématique de la torture dans les lieux de détention durant la période de la guerre. Car, tacitement, le fait de demander à l’Algérie de l’aider à retrouver des disparus français reviendrait pour les Algériens à reconnaître la responsabilité du FLN/ALN dans la disparition d’au moins une partie d’entre eux et, par extension, dans des exactions systématiques commises, notamment, à l’encontre des anciens supplétifs à la veille de l’indépendance.

Sur la question des harkis, justement, la secrétaire d’Etat française vante, dans la même interview, les mesures prises en faveur de cette catégorie d’anciens supplétifs algériens de l’armée coloniale harkis et leurs familles, dont une enveloppe supplémentaire de 40 millions d’euros, en estimant qu’«on fait un mauvais procès à la France en disant que rien n’a été fait».

R. M.

Comment (52)

    Anti khafafich
    27 septembre 2018 - 21 h 51 min

    التكرار يعلم الحمار كما يقول المثل alors je le répète : ces hypocrites traîtres et hautains ne comprennent qu avec la force. nos jounouds et nos chouhadas l ont bien compris dès le début de leur lache agression. Si j étais à la tête de l Algérie je fairais comme Boumediene, pas de discussion avec les traîtres

    11
      MOHAMMED BEKADDOUR
      28 septembre 2018 - 10 h 13 min

      @Anti Khafafich
      27 septembre 2018 – 21 h 51 mi
      ————————————————————————
      Le très lucide et très rationnel El Marhoum Boumédiène avait dit à l’adresse des traîtres : لازال الطريق طويل بيننا
      Il avait prévu « tout ça », il avait extrapolé, déduit, tout cerné, et il savait que ça finira par La Victoire, donc : Ils sont là, mais voués à la défaite, quelque mal qu’ils fassent
      Car ce sont des « Ânes » !

    Nadjma
    27 septembre 2018 - 21 h 22 min

    Mr le français, vous avez décidemment des idées fixes là bas chez vous en France, cette manie que vous avez de prétendre séparer le gouvernement du peuple algérien, je vous rappelle qu’il s’agit du gouvernement ALGERIEN, il est issu du peuple algérien et il est légitime. Vous êtes bizarres quand même. Ce serait donc ce
    gouvernement qui nous mettrait de la haine au cœur contre la France comme si nous bsents de ce pays au moment du crime ou amnésiques, nous avons vécu en direct dans notre chair l’invasion, la colonisation et la révolution. Ensuite vous vous trompez il ne s’agit pas de haine mais de rejet (la haine elle est de votre côté). Rejet de votre mentalité, de votre mode de vie, de votre système en général. Quant à nos capacités je vous rassure elles sont intactes et comme vous le savez ce qui ne tue pas rend plus fort. Car entretemps figurez vous qu’on a dû livrer une autre guerre: la décennie noire, menée contre nous par toutes vos forces. Toutel’Europe occidentale, les USA et une ribambelle de pays racaille qui vous ont prêté main forte et dont la seule valeur était leurs frontières communes avec notre pays, guerre de lâches car confiée à des mercenaires terroristes salafistes que nous avons gagnée. Rassurez vous notre gouvernement ne nous susurre rien à l’oreille nous sommes assez grands et assez indépendants pour penser par nous mêmes. Quevous les français et votre panoplie de médias soyez aussi hostiles à notre gouvernement le rend plus crédible et plus fiable à nos yeux. Quand à notre relation avec la Chine c’est notre affaire pas la vôtre, les chinois ne volent rien aux algériens ni travail ni rien, ne parlez pas de ce que vous ignorez.

    60
    2
    Nadjma
    27 septembre 2018 - 21 h 20 min

    Mr le français, vous avez décidemment des idées fixes là bas chez vous en France, cette manie que vous avez de prétendre séparer le gouvernement du peuple algérien, je vous rappelle qu’il s’agit du gouvernement ALGERIEN, il est issu du peuple algérien et il est légitime. Vous êtes bizarres quand même. Ce serait donc ce
    gouvernement qui nous mettrait de la haine au cœur contre la France comme si nous bsents de ce pays au moment du crime ou amnésiques, nous avons vécu en direct dans notre chair l’invasion, la colonisation et la révolution. Ensuite vous vous trompez il ne s’agit pas de haine mais de rejet (la haine elle est de votre côté). Rejet de votre mentalité, de votre mode de vie, de votre système en général. Quant à nos capacités je vous rassure elles sont intactes et comme vous le savez ce qui ne tue pas rend plus fort. Car entretemps figurez vous qu’on a dû livrer une autre guerre: la décennie noire, menée contre nous par toutes vos forces. Toutel’Europe occidentale, les USA et une ribambelle de pays racaille qui vous ont prêté main forte et dont la seule valeur était leurs frontières communes avec notre pays, guerre de lâches car confiée à des mercenaires terroristes salafistes que nous avons gagnée. Rassurez vous notre gouvernement ne nous susurre rien à l’oreille nous sommes assez grands et assez indépendants pour penser par nous mêmes. Quevous les français et votre panoplie de médias soyez aussi hostiles à notre gouvernement le rend plus crédible et plus fiable à nos yeux. Quand à notre relation avec la Chine c’est notre affaire pas la vôtre, les chinois ne volent rien aux algériens ni travail ni rien, Les chinois ont des valeurs eux alors ne parlez pas de ce vous ne connaissez pas.

    5
    1
    Tredouane
    27 septembre 2018 - 20 h 09 min

    Voila que ça commence très mal,on ne dit pas ‘il faut’ on dois dire ‘nous devrions’;secrétaire d’état à la quoi ,es une menasse moi je ne fait que spéculer,la je pense vous devenez infiniment non courtois,frustré,peut être désemparer ,déséquilibré, faite attention a vous,ou le syndrome ALGERIE va vous …….
    Il serais judicieux de rester dans les voix diplomatiques courtoises. elfhem yefham aou l’hmar ibat ikhemem.
    Nous avons notre Histoire vous avez la votre,aucune concession au dépend de notre Histoire.
    vive l’ALGERIE GLOIRE A NOS MARTYRES ET TAHYA AHRAR ELDJAZAIR

    29
    1
    force Dz
    27 septembre 2018 - 18 h 54 min

    c’est de la pure shutpah talmudique soit : inverser les rôles et culpabiliser la victime..
    Natanyahu est champion du monde dans ce jeu

    21
    karimdz
    27 septembre 2018 - 18 h 43 min

    C’est fou ce que ce site est envahi de nostalgiques, de sionistes…

    Au pseudo « français » vous avez la mémoire sélective, vous oubliez la vraie organisation terroriste, qu’était l OAS, le FLN étant un mouvement de libération, ne mélangeons pas les genres.

    C est l OAS qui a appliqué une politique de terreur à l’encontre des pieds noirs, la valise ou le carton, c’est encore l’OAS qui appliqué une politique de terre brulée, d’explosions.

    C’est donc parmi les terroristes de l’OAS qu’il faut aller piocher les informations concernant les français disparus en Algérie.

    Pour ce qui nous concerne, il n y a aucun mystère, l’Etat français a commis un génocide en Algérie, comme les nazis en Europe, les méthodes et la barbarie étaient semblables.

    60
      karimdz
      27 septembre 2018 - 20 h 00 min

      La valise ou le cercueil, les algériens auront rectifiés d’eux mêmes.

      11
    Ch'ha
    27 septembre 2018 - 17 h 36 min

    Que Darrieussecq lise si ce n’est déjà fait l’excellente contribution du brillantissime Kaddour Naïmi  » Pour en finir avec les harkis de la France coloniale » tout est dit.
    Rendez-nous les crânes de nos chouadas résistants Allah Yarhmou que vous osez exposer au musée tels des trophées… Si l’Allemagne expoqait des crânes de résistants français au musée d’Hitler quand serait-il ?!

    57
    DYHIA-DZ
    27 septembre 2018 - 17 h 18 min

    la France veut jouer à la victime ? La France veut qu’on lui demande des excuses, car nos parents et grands parents se sont sacrifiés pour récupérer leur pays pillé et colonisé. Quelle logique ??

    ET qui va parler des Algériens qui ont été déportés par la France coloniale ??
    Les juifs déportés à l’époque de Vichy ont été tous indemnisés. La France ne cesse de demander pardon même à leurs petits enfants… car la déportation est reconnue comme un acte criminel.
    Ces Algériens déportés n’ont-ils pas le droit aux excuses et indemnisation de la part de la France qui est restée coloniale envers l’Algérie ??

    59
    anonyme
    27 septembre 2018 - 16 h 50 min

    Apres la 2eme guerre mondiale ,la france a demande a l’Allemagne des excuses, elle a ensuite fait des excuses a israel pour les actions de sa police vis a vis des juifs qu’elle a déporté, mais quand il s’agit l’Algérie , rien !! , he bien rien , l’Algérie ne devrait plus rien attendre d’eux et se tourner vers l’Amérique ,et je suis certain qu’a ce moment la c’est a genoux qu’ils nous feront des excuses car nous aurions un poids lourd derriere pour nous soutenir, juste mon opinion.

    5
    1
      Chaoui
      28 septembre 2018 - 1 h 52 min

      Plutôt la Chine et la Russie que…l’Amérique. L’Amérique c’est israël qui la dirige.

      4
      1
    Monsieur X
    27 septembre 2018 - 15 h 58 min

    Qu’il est long le chemin pour apaiser les mémoires dans la dignité de chacun!

    On a l’impression, à lire certains, que nous sommes dans une cour de récréation :  »c’est pas moi qui a commencé c’est l’autre ». L’autre bien entendu ne peut être que la France exclusivement. Si j’étais méchant je vous direz pourquoi vous vous arrêtez à 1830 et non pas à 1515, ou 1516. Cette dernière époque révèle aussi certains aspects nauséabonds liés aux piratages et aux Marchés aux esclaves des chrétiens. Que dire des consuls français, et des employés, expédiés par voie de canon par le célèbre baba merzoug..
    SAINT ARNAUD a commis aussi des atrocités personne ne le nie. Mais autres temps autres mœurs

    Le remarquable article que vous avez récemment diffusé sur les harkis, mentionne une avancée jusqu’à présent occultée : son nombre et j’ai lu des étonnements. Pourtant c’est la vérité!
    Les mémoires doivent être pacifiées et chacun doit faire un pas. Vous l’avez-bien fait après la terrible décennie noire dont la cruauté fut sans borne.
    Oui il y a eut des enlèvements après le cessez-le feu du 19 mars 1962. Certains pensent que ce terrorisme silencieux était destiné à faire fuir les pieds-noirs. Les enlèvements ont perduré jusqu’en 1965 le saviez-vous ?
    Alors, comme il existe des braves gens, des deux côtés de la méditerranée, pourquoi ne pas se réunir et discuter sereinement!

    5
    19
      Le Français
      27 septembre 2018 - 16 h 50 min

      « Oui il y a eut des enlèvements après le cessez-le feu du 19 mars 1962. Certains pensent que ce terrorisme silencieux était destiné à faire fuir les pieds-noirs. Les enlèvements ont perduré jusqu’en 1965 le saviez-vous ? »

      Ils savent ce qu’on leur demande de savoir, il faut comprendre qu’en Algérie, il existe peu de sources (ou peu accessibles) pour s’informer autre que par le discours officiel.

      Les Algériens ont reçus une éducation dans la haine de la France non pas pour des raisons patriotiques mais politiques par les mêmes qui sont en train de couler des jours heureux dans leurs résidences françaises.

      L’Algérien a un potentiel (les 20 premières années de l’indépendance en sont l’exemple) mais depuis qu’ils sont sortis du ventre de leurs parents, on leur fait comprendre qu’ils doivent écouter la parole des braves (du gouvernement) et que seule elle est garante et source de la vérité vraie, il ne faudrait surtout pas tendre une oreille à l’ennemi, comprenez, le reste du monde qui veut détruire l’Algérie sauf la Chine oui car ils ont quand même construits la plus grande mosquée d’Afrique à Alger et ce à la gloire d’Allah…et de l’emploi chinois à défaut de l’emploi algérien.

      4
      17
        Chaoui
        27 septembre 2018 - 20 h 43 min

        Hé ! le négationniste !
        Les Algériens auraient selon toi reçu « une éducation dans la haine de la France » !
        Ah ! Bon ! Va demander au Maréchal de France Saint-Arnaud justement fait « Maréchal » pour sa campagne de massacres d’Algériens à qui il coupait oreilles et tête convoyés dans des paniers en France quand il ne les enfumait pas plus simplement ou ne les passait pas vivants dans les fours crématoires, les premiers de l’histoire.
        Pour t’en convaincre, si tu veux parcourir les « mémoires » de ce criminel il te suffit de taper sur Internet : « l’honneur de Saint-Arnaud de François Maspero ».
        Tu verras que la « haine » n’est pas du côté Algérien.

        58
        l'Algérien
        27 septembre 2018 - 21 h 20 min

        effectivement « la valise ou le cercueil ».
        les enlèvements de vos pieds noirs étaient principalement l’œuvre de votre OAS, quant a notre FLN de l’époque était dans son droit de défendre l’intégrité du territoire en répondant aux exactions de vos colons tortionnaires.
        ce qui s’était passé en Algérie est comparable a celle ce qu’a vécu la france durant la seconde mondiale face aux nazis et ce fut le même discours Ils savent ce qu’on leur demande de savoir, il faut comprendre qu’en france, il existe peu de sources (ou peu accessibles) pour s’informer autre que par le discours officiel.

        Les francais ont reçus une éducation dans la haine de l’allemagne non pas pour des raisons patriotiques mais politiques par les mêmes qui sont en train de couler des jours heureux dans leurs résidences allemandes.
        ….tu peux toujours admirer l’Algérie sur les cartes postales, a part ca ta leçon de l’Algérie a papa fait la avaler a tes petits enfants.

        59
      Monsieur Z
      27 septembre 2018 - 17 h 36 min

      personne ne vous a invitez en 1815 ou 1816 et 1830 pour envahir et colonisé l’Algérie.
      l’Algérie était dans son droit de défendre son indépendance d’un colonialisme abjecte et barbare, par contre s’il y avait des expéditions punitives et esclavagistes, ce fut de bonne guerre.
      la france est le 1er coupable de cette désastreuse aventure colonialisme, quant a l’Algérie elle avait fait qu’a se défendre.
      on appelle ca de « la légitime défense ».

      30
      1
    mahboul
    27 septembre 2018 - 14 h 45 min

    madame la ministre est priee de venir avec les listes des milliers d algeriens qui etaient au centre de detention de ain youcef lavissyere _tlemcen= qui sont disparus nuit apres nuit en 1957 et 1958 et pour lesquels nous n avons pas de tombes a ce jour

    40
    صالح/ الجزائر
    27 septembre 2018 - 14 h 44 min

    le fait de comparer les crimes du bourreau avec ceux de la victime(?!) est lui meme un crime .

    55
    Karamazov
    27 septembre 2018 - 13 h 19 min

    Agma inou qarnek a Chaoui,

    Waqila toua aussi y’en a être un héritier et porté sur l’excommunication de tout ceux qui ne psalmodie pas les mêmes rengaines que toua!.

    Mon œil ! Je serais donc le seul à prôner la distanciation , comme si j’avais dit qu’il fallait oublier ou pardonner.

    Hkiw lbibit !

    Dis-moua kane fi3naytek , si Fafa décrétait l’intégration de tous les algériens qui le voudraient, combien parmi eux la refuseraient ?

    Dis-moua aussi combien d’Algériens apipri se vantent d’avoir un ancêtre qui a collaboré ou fait lguira ta3 lalmagne, nagh du Vietnam et même celle d’Algérie de son coté pour réintégrer la nationalité française ? Ou alors tous ceux-là sont moins rancuniers que toi !

    Eh non : Avec juste un peu d’honnêteté c’est ce jeune qui a interpellé Macron qui aurait dû lui dire : Quel âge vous avez Monsieur le président ? 40 ans ? Donnez-nous des visas et arrêter de nous bassiner avec la colonisation !

    Toua t’es là à meskiner avec ta rancoeur , et je ne parle pas de tous ceux qui vilipendent Fafa quand ils sont en Algérie et qui lui lèche le … pour des visas. Si toi t’est rancunier il y en a de l’autre coté qui le sont plus que toi.

    Quant à tes revendications , toi qui brandit ta rancoeur comme un trophée, ton butin de guerre à toua , je te renvois au geste de Gérard Longuet.

    Kheliwna mel fond de commerce ta3koum , on a d’autres soucis hnaya !

    i.

    3
    53
      QUI...QUI
      27 septembre 2018 - 13 h 59 min

      @Karamazov
      27 septembre 2018 – 13 h 19 min
      ————————————————————————
      Mais mon cher tu perds ton temps, ou alors tu as du temps à perdre… La vraie question est Qui Civilise Qui ! « La mission civilisatrice » de La France, Le Plus Grand FLOP de l’histoire universelle. Les déchets qui demandent leur intégration réintégration dans La Déchetterie, normal, mais il parait que Macron vient d’être sacré « Champion de La Terre », que c’est lui qui veut sauver la Terre !!! Il a osé c’est vrai condamner tous les passés de Sa France, mais ça ne suffit pas… Alors : Qui peut civiliser Qui ?

      55
      anonyme
      27 septembre 2018 - 20 h 42 min

      @karamazov
      La france n a pas demandé l avis des algériens ils ont été enrolés de force 1er et 2eme guerres mondiales
      Le jeune algerien est un patriote et pas un harki sinon il aurait posé ta question

      56
    Felfel Har
    27 septembre 2018 - 13 h 06 min

    De nombreux criminels adoptent une ligne de défense qu’ils espèrent convaincante: se faire passer pour des victimes qui n’avaient d’autres choix que de recourir à la violence, au lieu d’avouer leurs crimes. Telle est la position de la France officielle. Acculée dans ses derniers retranchements pour faire acte de repentance, elle tente de se justifier en invoquant la résistance acharnée que lui a opposée le peuple algérien. Qu’attendaient les colons en envahissant l’Algérie en 1830, qu’ils soient reçus avec des fleurs? Qu’ils relisent Frantz Fanon quand il définit la colonisation comme une forme extrême de violence et que la seule façon d’y répondre consistait à utiliser des méthodes plus violentes pour s’en débarrasser! Après tant de louvoiements dans la reconnaissance de leurs crimes passibles du TPI, les voilà revenir avec des demandes saugrenues. Eureka! Prenons-les alors aux mots, échangeons nos informations sur leurs disparus contre nos archives conservées à Nantes, et continuons d’exiger des excuses, si les mots de Vérité et de Justice ont encore une signification pour eux!

    56
      Erracham
      27 septembre 2018 - 16 h 34 min

      Nos autorités devraient se faire un plaisir de leur présenter la liste de tous les crimes commis par leur soldatesque entre 1830 et 1962 et la liste de toutes les victimes algériennes de cette guerre coloniale, dont en particulier celles du 8 mai 1945, date de la célébration de la fin de la guerre et de la libération de la France, grâce aux sacrifices de nombreux Algériens. Quelle ignonimie d’un pays qui se disait porteur de civilisation mais dont la sauvagerie continue de choquer le monde!

      58
    Anonyme
    27 septembre 2018 - 12 h 23 min

    Depuis la création de la cinquième république que ce soit le gouvernement ou le chef de l’état est de gauche ou de droite, la France à toujours portée en elle la haine contre notre pays. Personnellement, je vois les choses de cette manière. Il faut une rupture totale avec la France. Plus d’enseignement de la langue française, plus d’immigration vers ce pays, plus de marque de voitures de ce pays en vente ou d’achat . Il est temps de mettre à l’écart la cinquième colonne qui travail pour l’intérêt de la France et surtout il faut s’orienter vers le monde anglo-saxon..Bref, Il est temps d’en finir avec la France !

    68
    3
      AnonymePlus
      27 septembre 2018 - 12 h 58 min

      D’accord avec vous il faut absolument une rupture définitive avec la france, mais le monde anglo-saxon avec modération. N’oublions pas que c’est la GB et les USA qui ont fabriqué le Fis et le Gia ne l’oublions pas, ils sont autant nos ennemis que les français, de plus les anglo-saxon eux mêmes ne tiennent pas à trop commercer avec nous. Il y a beaucoup d’autres pays et peuples respectables sur cette planète que les occidentaux.

      38
      4
    K. DZ
    27 septembre 2018 - 11 h 49 min

    Au moins cela permettra de connaître les réelles intentions Françaises, et clouera le bec aux adeptes de faire table rase du passé. La france est aux grandes manœuvres en vue des présidentielles pour jour les troubles fête et garder son influence et ses intérêts ici.

    36
    1
    karimdz
    27 septembre 2018 - 11 h 46 min

    Monsieur Macron 6 à 10 millions d’algériens ont disparu lors de l’occupation française, commençons par la reconnaissance par la France du génocide du peuple algérien.

    Notre ministre des Moudjahidine doit lui opposer une fin de non recevoir. c’est un culot monstre que de mettre au second plan les algériens et s’intéresser qu’aux seules « victimes » françaises !

    La seule chose que je partage avec cette secrétaire d’état, c’est effectivement le reproche fait à la France par les harkis qui ont trouvé dans leur statut, une poule aux oeufs d’or, ils ne cessent de revendiquer de l’argent…

    55
    1
    HANNIBAL
    27 septembre 2018 - 10 h 20 min

    L’assassin revient toujours sur les lieu de son crime , dit on ya pas grand chose a dire sauf qu’on peut les mettre devant
    leur faits accomplis pour génocide de 8 millions d’Algériens de 1830 à 1962 qu’ils traitent leur collabos harkis chez
    eux ,et la plus mauvaise tentative de mac-rond pour s’éloigné des Algériens c’est de sortir son dossier franco français vu que ya rien a négocier de notre part , on dirait que plus les années passent et plus les français sont Amnésiques ,
    et encore un pet dans l’eau pour rien , le mac-rond est un novice , et n’ a pas d’expérience dans les affaires étrangères
    mais plutot un adepte du grand écart la france n’a pas peur du ridicule !!

    57
    3
    Nadjma
    27 septembre 2018 - 10 h 19 min

    A bien réfléchir et à bien considérer en fait ce que veulent ces gens là au fond, ce qu’ils veulent c’est être NOUS!
    eh oui mais ça c’est pas possible.

    29
    2
    Nasser
    27 septembre 2018 - 10 h 18 min

    Que ces français colonialistes, inhumains et génocidaires ainsi que leurs soutiens ferment leurs gueules à jamais sinon on tire les dossiers et évaluerons les dégâts causés à l’Algérie (qui dépasseront les 1000 milliards d’euros) et beaucoup d’ex colonies suivront…………

    56
    2
    Djeha Dz.
    27 septembre 2018 - 9 h 48 min

    Sidérant, l’agresseur qui demande des comptes à la victime. !!??
    Elle avance même les chiffres des victimes Françaises, quelle effronterie ? et le nombre des victimes Algériennes, combien était-il? .
    Ils sont tellement nombreux nos disparus, que leur nombre vous donnerait le tournis Madame.
    Arrêtez de gonfler le torse, et assumez vos responsabilités, et surtout ne cherchez pas une ‘’vérité  » politique à vos crimes, rien ni personne ne changera l’HISTOIRE de la colonisation française en Algérie et ses conséquences dramatiques.
    l’Histoire ne se decréte pas.

    56
    2
      Iwen
      27 septembre 2018 - 12 h 13 min

      *LA GUERRE* = *Propagande* (quelques semaines à quelques mois) + *guerre armé* (bombes fusils; bombardement, napalme. . .peut durer plusieurs années5 à 10 ans) + *guerre de mémoires * (nier la souffrance de l’autre, ceci peut durer plusieurs années, voir des décennies, comme avec la France envers l’Algérie …
      Mais au fond, à titre perso, qu’est ce que j’en ai à foutre de ses excuses, je sais ce que j’ai et j’en suis fière !

      55
    Karamazov
    27 septembre 2018 - 9 h 35 min

    La question de la colonisation me rappelle une anecdote. Un français demande à un monsieur , d’où êtes , vous ? Ce dernier lui répond : d’Angleterre. Le français lève sa main et assène une giffle à son interlocuteur. Mais pourquoi ? se lamente l’Anglais.Parce que vous avez brûlé Jeanne d’Arc ! Mais ça fait cinq siècles ! Je m’en fiche, rétorque le Français , moi je viens juste de l’apprendre !

    Mon Dieu , on n’est pas sorti de l’auberge et c ‘est le cas de le dire. Ces mot de macron à un jeune algérien qui l’interpellait à propos de la colonisation sont révélateurs du poids de la colonisation dans les relations franco-algériennes d’une part et de l’impossible distanciation quant au sujet de la colonisation elle-même. « Quel âge tu as ? 26 Ans, qu’est-ce que tu as à m’embrouiller avec la colonisation ?

    Son alacrité pourraient , au sujet de ces disparus et des harkis réplquer  : Quel âge vous avez ? 40 ans ? Qu’est-ce que vous avez à m’embrouiller avec ça ?

    De part et d’autre il faut admettre que cette histoire fait plus partie de la psychopathologie et des traumatismes post coloniaux, chacun pointe du doigt les méfaits de l’autre en se rappelant les culpabilités.

    Arrêtons donc de nous embrouiller avec ça, dans l’intérêt de nos enfants ! Nous avons tellement d’intérêts communs !

    Mais hélas , comme il est évoqué ici, que nous avons un pour celà , un problème de méthode. Ce n’est ni par le biais de la mémoire , ni par celui de l’amnésie, que nous parviendront mais par celui de la distanciation.
    On voit bien que ce problème est une entrave. Les psychothérapeutes préconisent dans ces cas de problème indépassable : l’éviction, le contournement, et pourquoi pas le refoulement !

    10
    57
      Anonyme
      27 septembre 2018 - 10 h 29 min

      Non Karamazov vous vous trompez, nous n’avons rien en commun avec les français, rien de rien. Jusque là nous avons été quelque part contraints par la situation à continuer à avoir des relations avec eux (l’occident régnait sur le monde), sinon nous n’avons rien à voir avec avec eux, rien de commun avec des criminels génocidaires sans foi, sans valeurs et sans honneur. Que dieu nous débarrasse d’eux et tout ce qui pourrait venir d’eux à jamais.

      57
      3
        Karamazov
        27 septembre 2018 - 10 h 59 min

        Et si Monsieur ou Madame ! Malgré vous ! Nous avons un paquet de chosess en commun! Ne serais-ce que ce passé ! Et une histoire, une longue relation: sanglante mais une relation tout de même. Des citoyens qui sont et français et algériens et des dizaines de milliers d’enfants qui n’ont rien à voir avec la colonisation.

        Et j’ai dit « intérêts communs ». Vous comprenez: intérêts!

        Sinon de la rancoeur et de l’aigreur je pourrais vous en revendre, cher Monsieur.

        Moi en tant que père, j’ai des problèmes inoubliables avec mes frères et soeurs. Je ne pourrais jamais jamais me réconcilier avec eux. Mais j’ai dit à mes enfants: vous vous n’avez aucune raison de reconduire la rancoeur avec vos cousins.

        N’avions-nous donc que la rancoeur à transmettre à nos enfants comme héritage de ce passé ?

        Et ici, je ne parle même pas de réconciliation. Je parle d’intérêts.

        Sinon, si la guerre n’a pas été un exutoire pour tous nos ressentiments à quoi aurait-elle servie?

        Alors si toi tu as encore de la rancoeur il y en a de l’autre coté qui en ont plus que toi.

        Pour moi on ne plus rien exiger de la France , parce que nous lui avons fait la guerre, une guerre où nous lui avons fait expier ses exactions . Et surtout nous lui avions arraché l’Algérie comme on lui aurait arraché un bras.

        Et bien moua Monsieur, quand je regarde certains nostalgiques de la colonisation et quand je pense à notre indépendance , je compatis et je leur dis ces mots de Digoule: Je vous ai compris !

        6
        23
          Chaoui
          27 septembre 2018 - 12 h 28 min

          Pour la période de l’occupation/colonisation de l’Algérie de 1830 à 1962 et son cortège de spoliations et massacres, les Algériens n’ont ni rancœur, ni haine. Ils n’aspirent qu’à une chose : LA JUSTICE. Rien d’autre. Quand tu comprendras ça, tu auras tout compris.
          Cherche l’erreur ! La France pour avoir déporté 12500 juifs en Allemagne dont une moitié reviendra vivante décrète et reconnaît à leur égard avoir commis un crime contre l’humanité quand à ce jour elle ne reconnaît RIEN pour avoir exterminé chez-eux, dans leur pays qu’elle occupait militairement, plus de…5 millions d’Algériens !!!
          La « distanciation » que tu prônes ne changera RIEN au sens où ces crimes sont IMPRESCRIPTIBLES, et que dans cent ans ils seront toujours d’actualité, qu’on le veuille ou non.
          Rien ne les effacera JAMAIS. On pourra bien arracher toutes les pages qu’on veut d’un livre, on effacera pas LA MÉMOIRE. La seule chose qui peut concourir à l’apaisement réside dans LA JUSTICE. Entendons dans la reconnaissance formelle des crimes perpétrés par l’État colonial français sur le sol Algérien de 1830 à 1962.
          Tu peux t’en détacher comme tu peux t’en laver les mains, tu seras bien le seul si toutefois encore tu es réellement…Algérien.

          59
          1
          Anonyme
          27 septembre 2018 - 14 h 28 min

          Frère Karamazof, tu as raison tu as parlé « d’intérêt communs » et je n’ai pas su lire et tu as raison quand tu dis que la guerre a été un exutoire c’est vrai elle le fut pour nous, preuve en est aujourd’hui que la majorité des algériens n’a aucun ressentiment pour la france, il est vrai aussi que ce fut un exutoire pour nous car nous l’avons gagnée et qu’ils l’ont perdue et qu’ils ne l’ont jamais accepté. Ce qui est insupportable ce qu’ils continuent à nous harceler. Vous parlez de rancune, ils ne s’agit pas du tout de rancune mais de mémoire: il ne faut pas oublier! j’avoue qu’en ce qui me concerne il ne s’agit pas de rancune mais d’une profonde détestation, d’une répulsion même. Quant aux nostalgiques de la colonisation leur nombre es si réduit qu’ils ne méritent pas d’être cités. Je souhaite du fond du coeur et j’attends ce jour où l’Algérie n’aura plus aucun intérêt et aucun lien d’aucune sorte avec la France.

          58
          Lady Faria
          27 septembre 2018 - 15 h 05 min

          @Chaoui
          C’est là un discours plein d’emphase qu’il faudrait adresser à un autre chaoui, ancien valeureux combattant devenu ministre des Moudjahidine et qui, la retraite venue, n’a eu aucun scrupule à écourter sa mémoire pour solliciter et obtenir l’hospitalité de l’ennemi d’hier.

          7
          3
        MOHAMMED BEKADDOUR
        27 septembre 2018 - 15 h 54 min

        @Anonyme
        27 septembre 2018 – 10 h 29 min
        ——————————————————————–
        Le noyau central de La France reste Les Francs, ils ont eu la puissance jusqu’à coloniser les 1/3 de La Terre ! Mais les Identités colonisées exemple les Corses remontent à la surface, malgré leur point commun avec Les Francs, « L’église », quant à « Nous », Les Francs ont voulu nous effacer, il faut commencer par les effacer, d’ailleurs ILS ont un problème entre nationalisme et Unité Européenne, ET ils n’en ont pas la clef ! La Clef ? TAHYA EL JAZAÏR. Signifie Vivre Ensemble sur Terre selon La Vraie Vie, rien à voir donc avec Le Mariage Pour Tous de François Hollande ! Effacer l’Effaceur !

        3
        1
      Lady Faria
      27 septembre 2018 - 14 h 28 min

      Eh oui, 56 ans après la fin de la guerre, on est toujours dans l’auberge et on n’en sortira pas de sitôt. L’Algérie est indépendante, la France a plié bagage mais la guerre n’a laissé place qu’à un simulacre de paix. On a négocié, signé des accords maintes fois reconduits (en particulier les accords énergétiques) mais la hache de guerre n’a jamais été enterrée. Les hostilités se sont déplacées sur le front mémoriel et on les entretient avec émulation des deux côtés de la Méditerranée.
      On cultive les rancunes, on ravive les griefs. On a mal à notre histoire mais on ne veut pas guérir. On tourne et retourne le couteau dans le membre ensanglanté : le passé. C’est douloureux mais que voulez-vous, on s’accroche à nos démons.
      « Le passé n’est jamais mort, il n’est même jamais passé », écrivait William Faulkner. Et dire qu’un de nos dictons les plus populaires dit justement « li fat mat » !

      4
      6
        Chelieth
        27 septembre 2018 - 16 h 43 min

        Un blanc assistait a une bagarre verbale entre 2 noirs new yorkais. Ils se traitaient l’un et l’autre de negres a bout de champs. Un fois l’altercation fini, le blanc osa demander: pourquoi vous traitez vous l’un et l’autre de negres alors que moi je ne peux meme pas prononcer ce mot devant vous. Reponse: nous sommes 2 noirs et entre nous on peut s’appeler ce qu’on veut. Mais un blanc comme toi, certainement pas. Meme analogie ici: li fat mat c’est entre nous et on l’a prouve apres la decennie noire. La reconciliation, c’est une sorte de li fat mat. Mais pour franca, c’est autre chose. Elle n’est pas nous. Dans son cas, c’est pas li fat mat mais plutot oulach essmah oulach. Sauf bien sur si elle reconnait ses crimes et demande pardon a sa victime premiere, le peuple algerien. Pourtant elle l’a fait pour les juifs bien qu’elle n’ait pas contribue « directement » a leur mort. L’acte (ignoble) lui meme, ce sont les Nazis qui l’ont commis. Pour nous les algeriens c’est toujours du niet de sa part bien qu’elle a directement contribue au massacre de nos aines et ancetres par millions entre 1830 et 1962. Et pourtant c’est tout simplement ce que beaucoup d’entre nous lui demandent. Un simple pardon qui semble pourtant lui rester a travers la gorge. Je tiens cependant a preciser que nos tangos devraient payer pour leur crime, mais c’est pas moi qui decide.

        56
        Chaoui
        27 septembre 2018 - 17 h 31 min

        « Lady Faria » ! Je te répondrais en te disant qu’il y a des crapules partout.

          Lady Faria
          27 septembre 2018 - 21 h 52 min

          @Chaoui
          Oui, il y a des crapules partout. Comme il y a des « non-crapules » partout. Entre tout noir et tout blanc, il y a une infinité de tons, un vaste camaïeu formé d’une myriade de nuances. Nuancer, voilà, c’est tout ce que suggérais.

          2
          2
          Chaoui
          28 septembre 2018 - 2 h 23 min

          « Lady Faria » !
          L’univers est… »nuance ». On peut certes tout teinter de « nuance » sauf…l’injustice. C’est ELLE qui fait se lever un homme ou un Peuple. Toujours. Et bien souvent au péril de sa vie.

    Anonyme
    27 septembre 2018 - 9 h 14 min

    Pardonnez moi chers lecteurs d’AP je sais qu’il ne faut pas parler de l’aspect physique d’une personne, c’est inconvenant, mais là je ne peux m’empêcher de dire que l’aspect de cette femme est d’une laideur repoussante, dire que ces gens vivaient chez nous et se croyaient supérieurs à nous.
    Allah irham chouhada !

    19
    5
    Kahina-DZ
    27 septembre 2018 - 8 h 50 min

    Finalement la débilité française est une réalité !!! L’agresseur veut prendre le rôle de l’agressé/la victime ???
    La France oublie que les Français n’étaient pas venus faire du tourisme en Algérie, mais Ils étaient venus pour piller l’Algérie et opprimer les Algériens.
    Les Français sont venus faire la guerre aux Algériens…L’agresseur s’appelle la France.

    58
    6
    Tin-Hinane
    27 septembre 2018 - 8 h 43 min

    Non mais on croit rêver, ce sont eux qui veulent demander des comptes à l’Algérie eux ces barbares sanguinaires après tout ce qu’ils ont fait en Algérie ils osent, ils osent ?! ce sont eux qui parlent de disparus alors qu’ils tuaient les moudjahidines et jetaient leurs corps dans des fosses inconnues sans sépulture, nous n’avons jamais su ce qu’ils ont fait du corps de mon grand-père qu’ils ont torturé et tué. C’est tellement énorme que j’en reste sans voix, je ne trouve plus mes mots. Il n’est pas trop tard pour porter une plainte contre ces assassins pour crime contre l’humanité, ils faut les malmener et les trainer devant les tribunaux sinon ils ne se calmeront pas, ce n’est plus du culot ça c’est carrément de la démence ! Mon dieu j’espère, j’espère que notre gouvernement saura leur répondre et couper tout lien avec ce pays de criminels.

    57
    4
    Citoyen Karim
    27 septembre 2018 - 8 h 27 min

    Comme c’est le cas pour la Justice, fondée sur des principes universels exigeant le respect du droit et de l’équité, la Vérité recommande de dire ce qui est tel qu’il est dans un rapport correspondant parfaitement entre ce qui existe en dehors de nous et ce que nous en pensons en nous même.

    L’Algérie et la France partagent un même passé récent dont bien des acteurs sont toujours vivants.

    Beaucoup de choses ont étaient dites –sont dites- de part et d’autre sur un sujet partagé en commun sans qu’il puisse t y avoir de consensus des principaux protagonistes ; une déclaration d’un seul côté ne peut conférer de vérité que si elle est confrontée au reflet de son propre miroir.

    La France et l’Algérie ont un problème avec leur passé qui se transmet de génération à génération sous la forme d’un sombre mensonge drapé d’une soi-disant vérité sensée être immaculée. Qu’elle soit d’une grande beauté ou d’une laideur abominable, la Vérité se doit d’être dite au nom de son constant caractère universel.

    7
    8
    MOHAMMED BEKADDOUR
    27 septembre 2018 - 7 h 57 min

    La France politique est toujours en offensive et reste psychologiquement déformée par l’instinct de supériorité sur « L’Indigène », son schéma mental n’a pas changé, pourquoi ? Face à elle, elle n’a pas des interlocuteurs qui peuvent agir sur son schéma mental, et la tirer vers Le Haut pour lui faire voir en face Son Tort du début à la fin, et jusqu’à ce jour, car sur son territoire vivent dit-on 5 millions d’Algériens, certes pas tous honorables, mais qui vivent tout ça, dépendent de ça. La France politique est Une Malade, tout comme son ex victime qui vit les suites de La Maladie appelée « Algérie française », une malade psychiatrique échappée de l’asile psychiatrique appelé « Europe »… ETC. Les Disparus ? La ministre française des Armées ferait bien de parler d’Une Disparue, appelée « Raison », Discernement, La France l’avait perdue lorsqu’elle fomentait le plan de son invasion, oubli volontaire ? Eh: Bien, oui Madame, il y a une question de « Méthode » ! Commencez par retrouver Cette Disparue là, relisez sa « Lettre aux Français » !

    56
    1
    Gatt M'digouti
    27 septembre 2018 - 7 h 52 min

    Madame la Ministre, vous avez choisi une date ou personne ne pourra vous parler tellement qu’ils seront occupés par le lancement du satellite Boutef 5 !

    8
    19
    BISKRA
    27 septembre 2018 - 7 h 31 min

    Commençons par les disparu de la seine en France et les nombreux masacre depuis 1830. Les historiens Algérien doivent bouger pour aider leurs nation pour faire pchit de la compagne que toutes les institutions Françaises prépare de la DGSE jusqu’aux ONG

    56
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.