Les changements à la tête de l’armée publiés au Journal Officiel

Gaïd Journal officiel
Le général Ahmed Gaïd-Salah et le président Bouteflika. New Press.

Par R. Mahmoudi – Une bonne partie des changements annoncés jusque-là par des canaux officieux, et rarement par voie de communiqués officiels de la présidence de la République, sont publiés au Journal officiel.

Ainsi, dix-neuf décrets présidentiels au total sont rapportés dans la dernière édition du JO, portant le numéro 52. Des «décisions individuelles» mettant fin à quatre commandants de Régions militaires (les Ire, IIe, IVe et VIe) trois commandant adjoints de Régions militaire (les Ire, IVe et VIe), ainsi que le directeur de l’Académie militaire de Cherchell, le contrôleur général de l’ANP et, enfin, le chef d’état-major de la Ire Région militaire.

Dans le volet des décrets de nomination, on retrouve celle des chefs de la Ire, IIe, IIIe, IVe et VIe Régions militaires, ainsi que celle du nouveau directeur de l’Académie militaire de Cherchell et du nouveau contrôleur général de l’ANP et, enfin, le nouveau chef d’état-major de la Ire Région militaire.

Première remarque : aucun nom n’est cité dans ces décrets présidentiels. On remarquera également que d’autres décisions prises par le président de la République dans le même sillage ne sont pas mentionnés dans les décrets présidentiels publiés dans cette édition du Journal officiel, et datée du 16 au 27 août 2018. On n’y trouve pas par exemple la nomination d’un nouveau commandant des forces terrestres, le général-major Saïd Changriha, en remplacement du général-major Ahcène Tafer, mis à la retraite, ni celle du chef des forces aériennes, le général-major Boumaiza Hamid, en remplacement du général-major Lounes Abdelkader, mis à la retraite. Elles seront certainement publiées au prochain numéro du Journal officiel.

R. M.

Comment (9)

    Anonyme
    27 septembre 2018 - 11 h 49 min

    c’est juste du cinéma, remplacer pour remplacer , et permettre a la nouvelle équipe de s’enrichir d’avantage , sinon avec ces gens qui nous gouverne c est juste une question de temps , le pays va droit au mur , rien a redresser

    5
    2
    karimdz
    27 septembre 2018 - 11 h 40 min

    C’est bien, et il faut continuer ainsi, nous devons tendre vers un état de droit.

    3
    2
      Anonyme
      27 septembre 2018 - 21 h 38 min

      OUI UN ETAT DE DROIT, DROIT DANS LE MUR…

      3
      2
      fakhamatoukoum
      28 septembre 2018 - 12 h 04 min

      Sans blague !!!! tu tends plutot et à la vitesse de la lumiere vers la ripoux-blique des gininars, d’el hogra wa el kezoula, la rapine, el nehb, l’impunitè, l’injustice… etc… ya si karim et tout les DZ du site qui ont remplacè ghani guedoui du 4 mandat 😉

    Anonyme
    27 septembre 2018 - 8 h 00 min

    Khazzat. La flibusterie depuis 62. Ils croient passer pour democratie en cgangeant de generaux. De Gaulle nous a empoisonné

    7
    3
    Gatt M'digouti
    27 septembre 2018 - 7 h 55 min

    A quand la parution sur « le journal de M’quidech » ?

    6
    2
    Zaatar
    27 septembre 2018 - 5 h 27 min

    On aurait aimé lire dans le journal officiel des changements à la tête du pays, Comme au rythme des changements des pays réellement démocratiques.

    11
    4
      anonyme
      27 septembre 2018 - 12 h 22 min

      zaatar le harki toujours vindicatif quand il parle du pays mais tres mielleux à l égard de nos ennemis

      6
      3
        Zaatar
        27 septembre 2018 - 13 h 18 min

        T’as oublié de mettre les pouces en bas…vas y je t’y autorise. tu peux allez jusqu’à 200 aller va…

        1
        4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.