L’Italie et les Etats-Unis veulent-ils évincer la France du Niger ?

L'Italie, Eliza
La ministre italienne de la Défense, Elisabetta Trenta. D. R.

Par Sadek Sahraoui – La guerre d’influence entre l’Italie et la France au Maghreb et au Sahel se poursuit. La ministre italienne de la Défense, Elisabetta Trenta, confirme dans un message publié sur son compte Facebook, la décision de Rome de déployer des troupes au Niger, l’un des pré-carrés de la France au Sahel.  «Après huit mois d’impasse, nous avons débloqué la mission au Niger (…)» écrit Elisabetta Trenta qui justifie officiellement ce déploiement par le souci de son pays de contrôler les flux migratoires.

Il sera question pour l’Italie, ajoute-t-elle, de soutenir le gouvernement nigérien et les autorités locales, à travers des formations, entre autres. «Concrètement, l’objectif est de lutter, ensemble, contre la traite d’êtres humains et le trafic des migrants qui traversent le pays et se dirigent vers la Libye pour finalement s’embarquer en direction de nos côtes», affirme Elisabetta Trenta.

La ministre italienne de la Défense ne précise pas la date du début de cette mission, dont l’annonce intervient quelques jours après l’enlèvement d’un prêtre italien à Tillabéry au Niger. Néanmoins, des sources italiennes indiquent que ce déploiement est imminent.

Elisabetta Trenta avait clairement annoncé en août dernier devant la Chambre haute du Parlement italien que «cette mission au Niger est très importante». «Dès que nous aurons le feu vert du gouvernement, nous doterons nos forces de moyens logistiques à même d’assurer une présence substantielle dans ce pays, qui nous permettra de lutter efficacement contre la traite des migrants», avait-elle insisté. Et si elle est revenue cette semaine sur la question, c’est que Rome a fini par obtenir le «ok» de Niamey.

L’argumentaire développé par Mme Trenta est actuellement appuyé par nombre d’analystes italiens qui estiment que c’est le Niger le véritable flanc sud de l’Otan, la frontière sud des intérêts européens, dans ce que l’on désigne par la formule de Méditerranée élargie, cette vaste zone géopolitique sur laquelle Rome s’apprête à exercer un rôle de supervision, en étroite collaboration avec les Etats-Unis, comme cela a été confirmé par le Premier ministre italien à sa sortie de la Maison-Blanche. Le constat se tient du moment où même les Etats-Unis disposent maintenant de nombreuses bases militaires dans le pays.

S. S.  

Comment (7)

    Vroum Vroum 😤..
    29 septembre 2018 - 8 h 31 min

    Alors voyons2plus large…La France est membre de L’Otan..Usa Le Commandement..Italie membre de L’Otan…en dehors de cela il y a une offensive géopolitique de la Chine Russie sur le Continent Africain..en aucun cas il s’agirait de l’éviction de la France du Niger mais plutôt par une présence plus musclé de l’OTAN au Sahel sous différents scénarios . . En Llibye il peut y avoir concurrents entre Total et ENI… .Mais par contre au Niger..Centre Afrique..Congo..c’est plus une confrontation Otan contre Chine..ect . .Au Niger (Sahel) les Usa France Italie ..sont complémentaires…Selon moi.

    Ch'ha
    29 septembre 2018 - 0 h 24 min

    Les USA ont une base militaire à Niamey.
    La CIA va lancer depuis Dirkou, une nouvelle base, des attaques de drones contre Al Qaïda DAECH en Libye.
    L’Italie ayant l’aval et l’appui des USA pour une base au Niger, le but est de mettre la France sur la touche.
    « Lutter » contre le terrorisme qu’ils ont créé eux-mêmes.
    Si la France n’avait pas assassiné le Guide le Colonel Kadhafi Allah Yarhmou et créé avec l’OTAN ce chaos libyen et sahélien, pas de terrorisme ni de vague d’immigration massive.
    Combat de coqs entre Franssa et Italie.

    3
    1
    Koursi
    28 septembre 2018 - 11 h 54 min

    Je n’y crois pas 30 secondes car ni les USA ( surtout avec Trump) ni l’Italie qui a de sérieux problèmes économiques et politiques ne veulent se lancer dans un couteux remplacement de la France dans le Sahel. De plus, les 5 états du G5 Sahel sont tous francophones et attachés à la France.

    1
    3
    M'hamed HAMROUCH
    27 septembre 2018 - 19 h 59 min

    Enfin une très bonne nouvelle pour effacer définitivement du Sahel la Francafrique et son corollaire MakhNazi.

    17
    3
      Le Français
      27 septembre 2018 - 22 h 35 min

      Effacer la Francafrique pour installer l’Itafrique ?
      Quant aux Etats-Unis, ils ont une manière bien à eux d’installer la démocratie là où elle se fait attendre, voir l’invasion de l’Irak.

      4
      7
    Felfel Har
    27 septembre 2018 - 19 h 36 min

    Mesdames et Messieurs, nous assistons à la recolonisation de l’Afrique! Tous les prétextes sont bons pour justifier l’envahissement de territoires libérés dans les années 60. Le drame, c’est que des chefs d’État de nombreux pays africains ne bronchent pas, ne se défendent pas. Ils vont même jusqu’à souhaiter la bienvenue à ces futurs exploiteurs, pourvu que leur compte en banque en suisse soit bien alimenté. Ils font honte aux Thomas Sankara, Modibo Keita, Kenneth Kaunda, Samora Machel, Nelson Mandéla et, plus prés de nous, Houari Boumédienne. Quel paradoxe: L’Afrique si riche mais dont la population vit en majorité sous le seuil de la pauvreté!

    31
    4
    karimdz
    27 septembre 2018 - 19 h 33 min

    Qu’est ce qui change, ce sont aussi des états terroristes qui cette fois ci, ont décidé de prendre le butin pour se le partager…

    21

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.