Affaire de la cocaïne : la DGSN dément toute implication de ses éléments

Chikhi stupéfiants
Les corps de la police et de la Gendarmerie ne sont pas impliqués dans l'affaire Chikhi. New Press

Par R. Mahmoudi Le commissaire divisionnaire, chef de la lutte contre le trafic illicite des stupéfiants à la DGSN, Djamel Guessoum, a démenti toute implication des éléments du corps de police dans les affaires de drogue, et notamment dans celle des 701 kg de cocaïne saisis en juin dernier au port d’Oran, qui avait emporté l’ex-patron de la DGSN, le général Abdelghani Hamel, et l’ex-commandant de la Gendarmerie nationale, le général Menad Nouba. Cela dit, le responsable de la DGSN ne nie pas que des policiers, des gendarmes ou des douaniers, attirés par le gain facile, «aient pu être enrôlés par des réseaux de narcotrafiquants pour les aider à franchir les points de contrôle».

S’exprimant sur les ondes de la Chaîne III de la Radio nationale, ce commissaire divisionnaire a révélé que les services de sécurité ont procédé, au cours de ces cinq dernières années, à 150 000 arrestations pour trafic de cannabis ou de psychotropes et au démantèlement d’une vingtaine de réseaux de narcotrafiquants, tout en avouant qu’il reste «malaisé de connaître précisément les types et les quantités réelles de drogue transportées via l’Algérie».

Le responsable de la DGSN affirme, cependant, qu’une partie se trouve tout naturellement «déversée» au niveau du marché local, qu’il s’agisse, dit-il, du cannabis, des psychotropes ou des opiacées d’une manière générale.

Se référant à des statistiques de l’Office national de lutte contre la drogue, l’intervenant note que les stupéfiants ont déjà fait leur intrusion dans près de 400 établissements scolaires, soit 1% du total, relevant cependant que l’Algérie est, pour autant, loin d’être «dans le rouge».

R. M.

Comment (22)

    le niveau
    5 octobre 2018 - 16 h 16 min

    ont ma apris fel aasker ahfed el MIM ..

    Anonyme
    5 octobre 2018 - 6 h 15 min

    Ta DGSN est gangrenée par la corruption et un laisser effarant

    bedraham
    4 octobre 2018 - 20 h 00 min

    il n’y a ni cocaine, ni el boucher, ni cholera, ni terrorisme, ni conflit a l’APN tout est manipulation un sale coup se prepare.

    Anonyme
    4 octobre 2018 - 15 h 55 min

    On ne distingue plus entre les voyous et la police.

    36
    1
    Anonyme
    4 octobre 2018 - 15 h 54 min

    FAKOU
    On peut dire qu’Il y a un drogué dans chaque famille algérienne.
    Où êtes vous

    17
    2
    La Viriti
    4 octobre 2018 - 14 h 50 min

    Combien de marocains et d’algériens de souche marocaine parmi les 150 000 arrestations ?

    32
    2
    Anonyme
    4 octobre 2018 - 13 h 45 min

    Les voyous ont colonisé les rues en Algérie.
    Les gangs se font la guerre dans les rues
    Les citoyens sont devenus un sandwich prisonniers de ces gangs
    Pourquoi se demande le pauvre citoyen. Il y a un vide quelque part.

    31
    Chibl
    4 octobre 2018 - 13 h 40 min

    Ce commissaire Djamel Guessoum, ne sait meme pas parler, je l’ai entendu hier avec Souhila El Hachemi, une vraie catastrophe, TBAHDILA, niveau primaire, écoutez l’émission invité de la rédaction en podcaste, vous allez avoir honte.

    12
    2
    Gatt M'digouti
    4 octobre 2018 - 13 h 11 min

    150 000 affaires liées à la drogue ? combien d’affaires liées aux vols de voiture, vol à la tire, coups et blessures, crimes, vol par effraction, pédophilie, trafic d’influence, faux et usage de faux, usurpation de fonction, détournement, abandon de famille, faux témoignages, tentative de corruption, viol, chantage, hacker, diffamation, conduite en état d’ivresse, contrebande tout genre, tromperie sur la qualité, surfacturation, terrorisme, espionnage, atteinte à la pudeur dans des lieux publics, trabendo, défaut de facturation, défaut de registre de commerce, racolage???
    Apparemment le citoyen à pour livre de chevet le code pénal !
    Et c’est pour ça que n’entend plus qu’on ne voit plus notre effacé garde des sceaux tellement noyé dans ces dossiers et ces statistiques !
    Vos chiffres monsieur l’officier nous font peur !!!!!

    25
    Anonyme
    4 octobre 2018 - 13 h 03 min

    Ce genre de déclaration me fait rire….Pourquoi est on arrive à ce stade de déliquescence et d impunité ?
    Le Képi bleu,rouge ou vert fait peur et si vous en recevez un ordre vous allez laisser passer même un char ennemi !!!!
    Si un enfant voit son père volait il en fera de même ,c est la même chose dans n importe quel service,l un vole un bœuf et l autre un œuf ….et voilà comment l apparat a rendu les gens vils et malhonnêtes…
    Tout le monde veut avoir la plus belle maison,la plus belle voiture,le plus beau mariage juste pour épater les voisins et la famille…
    Quand vous voyez tout ce luxe étalé par des fonctionnaires,de simples employés,de petits commerçants ,vous vous demandez d où vient cet argent??

    21
    1
    Anonyme
    4 octobre 2018 - 12 h 46 min

    les boucs émissaires ne vont pas chômer

    18
    Bradsky
    4 octobre 2018 - 12 h 44 min

    Bien sûr 150 000 arrestations, Rien que des jeunes avec 2 ou 3 grammes de zêtla. Mais jamais les gros bonnets qui importent des tonnes. N’est-ce pas que la drogue se trouve dans tous les coins et recoins d’Algérie !! Pourquoi selon vous ?

    42
    DZ
    4 octobre 2018 - 11 h 35 min

    On aurait aimé pouvoir vous croire, mais

    29
    Anonyme
    4 octobre 2018 - 11 h 34 min

    Il n’y a qu’une vérité que le peuple aimerait comprendre:
    Pourquoi les dealers n’ont pas peur de la police.Dans les rues les dealers s’affichent en plein jour.

    30
    Anonyme
    4 octobre 2018 - 11 h 32 min

     » Cela dit, le responsable de la DGSN ne nie pas que des policiers, des gendarmes ou des douaniers, attirés par le gain facile, «aient pu être enrôlés par des réseaux de narcotrafiquants pour les aider à franchir les points de contrôle».
    C’est ça la réalité !!!

    51
    Anonyme
    4 octobre 2018 - 11 h 30 min

    Posez la question au simple citoyen et vous aurez la réponse la plus crédible.

    La police ne joue plus rôle. Arrêtez de vous ridiculiser avec vos mensonges.

    70
    صالح/ الجزائر
    4 octobre 2018 - 10 h 49 min

    Le divisionnaire devrait s’expliquer , car d’un coté démentir toute implication des éléments du corps de police dans les affaires de drogue, et notamment dans celle des 701 kg , et de l’autre reconnaitre que des policiers , des gendarmes ou des douaniers , attirés par le gain facile, «aient pu être enrôlés par des réseaux de narcotrafiquants pour les aider à franchir les points de contrôle» , c’est comme bonnet blanc , blanc bonnet . on sait très bien que les bouchers ne sont pas tous des « Boucher » , et tous les généraux , walis et autres chauffeurs personnels ne se sont pas emporté .
    Depuis des décades que les citoyens avertissaient les décideurs que c’est au niveau de la tête que la canne est tordue . la couleur de la canne , qu’elle soit verte , bleue , grise ou bariolée , n’a pas grande importance .
    Si l’APN et les autres institutions comme le Sénat , le Conseil constitutionnel , le FLN , RND , Taj , Mpa , Ugta , la justice , le système sanitaire et éducatif … ne sont pas autonomes dans leur fonctionnent , comment voulait vous que les statistiques de l’Office national de lutte contre la drogue soient authentique et transparentes .

    5
    1
    Anonyme
    4 octobre 2018 - 10 h 16 min

    150 000 arrestations, mais dans quelles prisons sont ils, avons nous autant de places pour mettre à l’ombre toute cette faune de trafiquants à nourrir, sachant que les condamnations sont de longue durée? C’est d’ailleurs la question que je me suis toujours posée.

    12
      Lghoul
      4 octobre 2018 - 10 h 45 min

      T’inquiète pas, il y a des place pour mettre 40 millions de personnes. Nous en sommes presque dans une prison a ciel ouvert si un citoyen ne peut pas dire ce qu’il pense ou se plaindre s’il n’est pas d’accord sur quelque chose.

      14
    Anonyme
    4 octobre 2018 - 9 h 58 min

    l Algérien est un pays de droit ,,droit de mentir droit de corrompre droit de trahir droit de magouiller droit d abuser droit de pistonner et tout les droits qui vous passent par la tète ou celles des autres

    24
    3
    Anonyme
    4 octobre 2018 - 9 h 56 min

    Arrêtez de raconter des histoires au peuple algérien echaab faak ! Dans tous les pays du monde il y a des ripoux dans les services de sécurités ! Ce genre de discours ne marchent plus avec les citoyens ! dites la vérité au peuple  » peut être  » il va vos croire ……et encore !

    zaatar
    4 octobre 2018 - 8 h 34 min

    Ne vous inquiètez pas, tous les impliqués dans cette affaire de la cocaïne sont tous des Bouchers…

    13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.