Derrière les missiles

Poutine Al-Assad
Vladmir Poutine et Bachar Al-Assad.D. R.

Par Sadek Sahraoui – Désormais, tout le monde en convient, l’intervention de la Russie dans la crise syrienne a permis d’amorcer un début de rééquilibrage des rapports de forces au Moyen-Orient. La décision de Vladimir Poutine de donner la possibilité à ses alliés locaux d’acquérir ses armes les plus sophistiquées y a aussi beaucoup contribué. L’acquisition récente par la Syrie et l’Iran de systèmes de défense anti-aériens russes de dernière génération devraient ainsi réduire de manière considérable encore la marge de manœuvres de l’Etat hébreu qui a un contrôle quasi-absolu de l’espace aérien moyen-oriental depuis la fin des années 70. Grâce aux régiments de S300 livrés le mois dernier par Moscou à l’armée syrienne, Tel-Aviv ne pourra plus, en effet, se permettre le luxe de bombarder à l’improviste la Syrie comme elle a pris l’habitude de le faire depuis le début de la crise syrienne en 2011.

Mais ne soyons pas naïfs ! Ce n’est pas uniquement par amitié envers les Syriens ou les Iraniens que Vladimir Poutine a décidé d’envoyer ses troupes en Syrie et de brader ses armes les plus perfectionnées. S’il l’a fait, c’est avant tout parce que son pays a des intérêts importants à défendre dans la région. Des intérêts qui auraient été gravement compromis si les terroristes de Daech et d’Al-Qaïda formés et financés par les Occidentaux et certaines monarchies du Golfe étaient parvenus à renverser Bachar Al-Assad.

Une chute du président syrien aurait, par exemple, entraîné inéluctablement la perte par la Russie de ses bases dans le pays et un port d’attache en Méditerranée. Ce qui aurait été catastrophique pour Moscou au plan géopolitique et géostratégique. Cela explique, d’ailleurs, l’énergie impressionnante et les moyens militaires massifs investis par Vladimir Poutine pour débarrasser la Syrie du terrorisme et sauver la tête de Bachar Al-Assad.

D’un autre côté, si d’innombrables pays soutiennent l’action de la Russie en Syrie, ce n’est pas non plus parce qu’ils sont les larbins de Moscou. Ils le font car l’action politique, militaire et diplomatique de la Russie converge avec leurs intérêts. Et leur principal intérêt est de voir, un jour, émerger un monde multipolaire dans lequel le destin des «petits» ne sera pas de se faire écraser par les plus puissants.

S. S.

Comment (13)

    Samy
    12 octobre 2018 - 17 h 00 min

    Les russes aident les Syriens car un accord de défense les lie .c simple comme bonjour .

    bouzenzel
    9 octobre 2018 - 20 h 08 min

    Comme article ingrat ou inconscient on ne trouvera pas mieux ! (désolé) Disons, quelle maladresse …
    Vive La Grande Russie et ses amis.
    Parfois (souvent) les intérêts se mélangent avec les bonnes relations.
    Et que dire de la Chine alors?
    Remercions ces deux pays d’avoir empêché notre dispartion totale.
    Maintenant entre l’Orthodoxie, le Christianisme et les Francs-M, il peut y avoir des comportement bizarres.
    Trop lourd à expliquer (no time).

    6
    2
    Nad
    9 octobre 2018 - 18 h 40 min

    « Quelque 50.000 binationaux syriens habitent en Russie, 80% des officiers syriens y ont été formés. La grande majorité des chrétiens syriens sont orthodoxes, proche du patriarche de Moscou…..
    et plus que tout, la politique syrienne de Moscou est motivée par la peur, “la crainte, à terme, de l’effondrement du régime de Bachar al-Assad et une sorte d’extension d’un front panislamique soutenu par la Turquie, le Qatar, l’Arabie saoudite et que ce front gagne toute la base du Caucase, puis s’étende sur les frontières orientales de la Communauté des États indépendants avant d’atteindre l’Asie centrale”, explique Pascal Le Pautremat, géopoliticien, spécialiste en questions militaires. »

    1
    1
    LOUCIF
    9 octobre 2018 - 17 h 21 min

    @Kenza 9 octobre 2018 – 13 h 11 min , absolument d’accord avec vous sur toute la ligne !

    3
    4
    Abou Langi
    9 octobre 2018 - 17 h 16 min

    Mon Dieu quel désenchantement !

    Moua qui croyait que ce n’était que par pur altruisme et amour de son prochain que Vladimir a engagé ses troupes à coté de celles de Assad avec tous les risques que cela comportait.

    Venir nous assener sans aucun égard pour notre naïveté que ce n’est pas que pour son ego et son pays qu’il a envoyé ses troupes et qu’il s’est accoquiné avec l’Iran et la Turquie deux pays Islamistes que tout opposent entre eux et qui s’opposent au sien naturellement est d’une impitoyable cruauté.

    Ben BASKU Lente
    9 octobre 2018 - 14 h 12 min

    Avant tout, toutes les monarchies du golf sont détenu par des familles que l`oxydant contrôle d`une main de fer. Si tu ne suit pas ou tu n`obéit pas on te tue et on met un autre roi à ta place comme par exemple ton cousin qui lui va faire ce qu`on lui dit. Donc toutes les richesses du moyen orient appartiennent au États unis d`Israël. Si la Syrie était tombé, tout le pétrole et le gaz de ces monarchies aurait transité par pipe vers l`Europe. Donc pas de Stream1 ni 2 russe qui va bientôt assurer l approvisionnement de l`Europe et ça aurait été la fin de la Russie et de l`Iran. Depuis la nuit des temps, les armées attaquent les pays riches pour leur dérober leurs biens….et on présente ça dans les films comme les attaques sans pitié des tartares ou les barbares. Détrompez vous rien n`a changé ….Et considérons nous comme les prochains sur la liste … ce jour la les khellil (s) et Saidani (s) et tout ceux qui se sont enrichis avec le sang de nos chouhadas seront bien loin avec leur progéniture.

    10
    1
    صالح/ الجزائر
    9 octobre 2018 - 13 h 46 min

    Nous devons pas oublier que si la Syrie , de Bachar Al-Assad , aurait accepté le passage du gazoduc qatari pour alimenter les pays d’Europe en gaz qatari à la place de celui de la Russie elle n’aurait pas été détruite .

    10
    Kenza
    9 octobre 2018 - 13 h 11 min

    « D’un autre côté, si d’innombrables pays soutiennent l’action de la Russie en Syrie, ce n’est pas non plus parce qu’ils sont les larbins de Moscou…. »
    C’est le cas de notre pays dont la position sage, juste et souveraine est à saluer. Mais ce n’est certainement le cas de la la France qui, en prenant position contre la Russie, a montré que Sarkosy , en intégrant l’OTAN, a sciemment mis la France sous la coupe des américano-sionistes et a fait perdre toute souveraineté à la France qui est devenue le plus fidèle toutou des yankees …De ce fait, elle est obligée de se placer du côté du maître, les états-unis, au détriment même de ses propres intérêts et pour les seuls intérêts des américano-sionistes et surtout du grand chef de cette bande de criminels et de voyous: Israël!

    Vive Poutine! Vive la Grande Russie!

    19
    1
    LOUCIF
    9 octobre 2018 - 11 h 41 min

    Les phrases suivantes : ….. « mais ne soyons pas naïfs, ce n’est pas uniquement par amitié envers les Syriens ou les Iraniens que Vladimir Poutine a décidé d’envoyer ses troupes en Syrie. S’il l’a fait, c’est avant tout parce que son pays a des intérêts importants à défendre dans la région ! » de Sadek Sahraoui auteur de l’article m’ont outré , m’ont révolté !

    Ah bon ,!!!? comment se fait-il que quand les USA arme Israël et l’Arabie Saoudite en armes offensives et défensives de dernière génération, on se ne dit pas :  » mais ne soyons pas naïfs, ce n’est pas uniquement par amitié envers Israël, l’Arabie saoudite que Trump a décidé d’envoyer ses troupes au Moyen Orient. S’il l’a fait, c’est avant tout parce que son pays a des intérêts importants à défendre dans la région ! » !

    Non , mais voyons qu’est-ce qui se passe pour en arriver à ne dire des choses pas très sympa qu’envers Poutine et la Russie sans faire l’effort de dire en même temps la même chose sur Trump et les USA pour équilibré le propos ! Pardon, mais je ne suis pas content du tout !

    13
    Anonyme
    9 octobre 2018 - 10 h 55 min

    Seul l’Algérie se jette émotionnellement pour soutenir les causes perdu d’avance sans calcul stratégiques .

    5
    16
      Ch'ha
      9 octobre 2018 - 16 h 12 min

      @Anonyme 10h55
      Complètement à côté de la plaque.
      Vous êtes « emotionnellement » plus qu’instable et vous oeuvrez manifestement pour des causes perdues d’avance.

      4
      3
      Ch'ha
      9 octobre 2018 - 16 h 40 min

      @Anonyme 10h55
      Vous êtes complètement à côté de la plaque.
      Vous êtes « émotionnellement » plus qu’instable et vous oeuvrez pour les causes perdues d’avance sans aucun stratège…

      3
      1
    Tin-Hinane
    9 octobre 2018 - 9 h 46 min

    Si la Russie a un intérêt à intervenir en Syrie et à aider les Syriens oui certainement mais pas pour les quelques bases que la Russie a en Syrie. L’intervention de la Russie en Syrie est d’une autre nature, d’une nature plus actuelle, la bataille des bases appartient au passé. L’aide que la Russie apporte à la Syrie est aussi par amitié pour les Syriens. La Russie s’est reconstruite et avec Poutine veut démontrer que les russes sont non seulement forts mais justes mais bienveillants. Il n’y a pas que l’intérêt pur et dur qui a motivé les russes. Quoi qu’il en soit et quelle que soit la raison qui suscité l’aide de la Russie à la Syrie nous ne pouvons que saluer et remercier car sans les russes la Syrie aurait été rayée de la carte et les juifs sionistes auraient régné en maîtres sur tout le moyen orient alors vive la Russie!

    18
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.