Harkis : quelle demande la France s’apprête-t-elle à faire à l’Algérie ?

harki Algérie guerre de libération
Hommage aux harkis à Paris en septembre dernier. D. R.

Par Kamel M. – Une source diplomatique française a annoncé que la France allait présenter des demandes au gouvernement algérien au sujet des harkis, selon le quotidien arabophone El-Khabar.

La question des anciens supplétifs de l’armée française est revenue sur le devant de la scène après la décision du Président français, Emmanuel Macron, de reconnaître la responsabilité de la France coloniale dans la disparition et l’assassinat de Maurice Audin.

La communauté harkie réclame à la France des indemnités et une reconnaissance pour avoir pris fait et cause pour l’Algérie française et mené la guerre contre l’Armée de libération nationale dans les rangs de l’armée d’occupation, commettant de nombreuses exactions et faisant montre d’une violence inouïe contre leur propre peuple.

Le débat sur l’abandon des harkis par la France et des prétendus massacres qu’ils auraient subis au lendemain de l’indépendance de l’Algérie continue d’occuper la scène politique et médiatique française et algérienne. Des harkis, des pieds-noirs, des historiens et des journalistes persistent à affirmer que les goumiers auraient été massacrés en grand nombre, alors que d’autres sources, plus fiables, relèvent que l’ALN et le FLN avaient donné des instructions fermes pour que cette communauté soit cantonnée dans des camps afin, justement, de leur éviter les représailles de leurs nombreuses victimes durant la guerre qui venait juste de prendre fin.

La confirmation de cette protection dont ont bénéficié les harkis après le cessez-le-feu est venue d’une façon indirecte d’une fille de harki qui a affirmé que l’association qu’elle préside est en contact avec des harkis restés en Algérie, révélant ainsi qu’un certain nombre d’entre eux n’a pas voulu ou n’a pas pu rejoindre la Métropole et a donc continué de vivre en Algérie.

Les communautés des harkis et des pieds noirs réclament ce qu’ils considèrent être leurs biens en Algérie, mais les autorités algériennes, appuyées par la majorité des citoyens, estiment que les Français d’Algérie et les supplétifs qui ont choisi le camp de la France ne peuvent pas revendiquer des biens qui reviennent de droit à l’Algérie libérée du joug colonial.

Il y a peu de chances que la demande évoquée par le journal El-Khabar qui se réfère à une source diplomatique française trouve un écho favorable auprès des Algériens qui exigent la reconnaissance par la France de ses crimes de guerre en Algérie et demandent la restitution des ossements des résistants algériens détenus au Musée de l’Homme à Paris.

K. M.

Comment (53)

    REPENTANCE !!!!!!!!!!
    13 octobre 2018 - 17 h 59 min

    Quelle commence avec le plus important  » LA REPENTANCE !!!!! » avant que l’Algérie rompe définitivement les relations avec la France hypocrite et anti Algérien !!

    bedraham
    13 octobre 2018 - 13 h 36 min

    bein de faire la meme chose ce qu’a fait macron avec les harkis de france, pour les harkis d’Algerie….

    1
    2
    Lyes oukane
    13 octobre 2018 - 4 h 34 min

    @ Anonyme de 5h55 alias Cherif de 14h58 . Quand on se permet de faire la différence entre « … harki autour de vous…  » et « …harki mal conseillés…  » on ne peut se permettre de jouer au pacifiste ,à l’homme sage qui sait pardonner .

    1) harki autour de vous ? tu n’as pas écrit autour de NOUS . Etrange …
    2) un harki reste un harki . Toi le sage ,tu devrais savoir que beaucoup ont préféré se donner la mort plutôt que de travailler avec l’ennemi . Ton excuse de  » mal conseillé  » me fait penser à l’ivrogne qui insulte tout le monde un jour et le lendemain se trouve des excuses bidons  » j’étais ivre ,je ne me rappelle pas ce que j’ai dit  » mon œil !
    3) Dans une guerre on pense qu’il y a deux camps . Ou avec les siens ou contre ses frères . Moi ,j’ai donné un autre échappatoire . La neutralité .
    Les Harkis étaient très majoritairement mercenaires journaliers ( ils étaient payés à la journée et uniquement quand on les appelait ). Admettons qu’ils aient travaillé aujourd’hui avec l’ennemi ,pourquoi y retourner le lendemain ? Ils avaient le choix de dire non , le ventre vide comme tout le monde. Pas une fois ils ne se remettent en question ? pas une fois ils ne comprennent qu’ils font du tort aux leurs ? Tout ça pour un quignon de pain rassis et trois pièces de monnaie ? Il y en a eu beaucoup qui ont fini par percuter ,par rejoindre l’ ALN . Ceux-là sont excusables ,ceux là sont pardonnables . Ceux là uniquement .

    Si en 62 tu es toujours du côté ennemi c’est que tu l’as bien voulu dès le début ! et c’est valable pour ceux qui le sont encore aujourd’hui  » autour de nous  » ou pas .
    Je sais être poli avec les gens correctes mais avec des personnages hypocrites comme toi ,je ne prends pas de gants .Tu nous prends pour des cons et tu voudrais qu’on te donne la médaille de la réconciliation .Tu aurais fait amende honorable en reconnaissant l’erreur de tes harkis mal conseillés j’aurais applaudi .Mais ça ,monsieur au grand cœur tu ne l’as pas fait . Tu es resté campé droit dans tes bottes en caoutchouc ,dans tes souvenirs morbides . Tant pis pour toi !

    Algériens qui vivent en france
    12 octobre 2018 - 10 h 44 min

    Bonjour AP, j’ai envoyé une réponse à cet Anonyme qui met dans le même sac les harkis et les algériens qui vivent en france suivi d’un message à votre attention pour vous prier de le publier ce qui n’a pas été fait, seul le message que je vous ai adressé l’a été. Je vis en france et je suis d’une famille de moudjahidines, notre famille à perdu beaucoup de ses membres pendant la guerre d’Algérie, mon grand père n’a pas eu de sépulture car son corps n’a jamais été retrouvé de la chambre de torture directement on ne sait où? ce n’est absolument pas pour relater les faits de guerre des membres de ma famille qui considérait que c’étaient leur devoir, mais parfois il est bon de rappeler les évènements à des gens qui ignorent leur histoire, ne prennent pas la peine de la connaitre et se permettent d’insulter et de pointer du doigt des gens dont ils ne savent rien et en l’occurrence les motivations de ces gens. Il n’est pas du tout anodin de confondre les algériens qui vivent en franc -et certains bien malgré eux avec les harkis-, je dirai même que c’est dangereux pour l’Algérie d’avoir des citoyens qui pensent de la sorte. Alors s’il vous plait publiez la réponse que j’ai envoyé au commentaire de cet anonyme ignorant.

    8
    2
    Anonyme
    12 octobre 2018 - 7 h 40 min

    si la France insiste pour le retour des harkis ,bikoz ?, elle sait bien qu il ont leurs frères d armes aux sein des hautes autorités ,rester fidèle a leur ancien maître elle sait qui ils sont grâce aux archives
    il n y aurait jamais eu de harkis ni peut être d immigrés si la France n était pas venu les chercher y a 188 ans maintenant qu elle assure ,,désolé mais si les harkis sont en colère qu il s en prennent a la France qui les a tremper induit en erreur trahis abandonner et mal traiter ,,ce qui est regrettable et que je déplore c est les malgré-eux, (enrôle de force, appelés) victimes des deux cotés

    7
    2
    Anonyme
    12 octobre 2018 - 6 h 56 min

    cette page est une fenêtre ouverte sur le monde sachez et tachez de faire un bon usage

    mazouna
    12 octobre 2018 - 0 h 59 min

    harki egale klaus barbie

    Anonyme
    11 octobre 2018 - 23 h 56 min

    La France a raison et elle aura raison tant que nous avons ces traîtres et ces lèches bottes au sommet du pouvoir.

    1
    6
    Anonyme
    11 octobre 2018 - 23 h 13 min

    Moi je ne comprends pas pourquoi il y a des millions de compatriotes vivant en france et qui ont choisi d’être
    français . Pourquoi accuser les seuls harkis d’avoir changer de camps , et ceux là comment faut-il les appeler
    alors qu’il y a parmi eux de hauts responsables algériens ?

    10
    20
      Zaatar
      12 octobre 2018 - 7 h 30 min

      Cher ami il faut remettre le mot Harki dans son contexte. Sa définition vient du fait d’un conflit entre deux parties où un individu change de camp et agit contre les intérêts de son camp d’origine. Le mot Harki n’est pas utilisé dans le cas d’un changement de nationalité, autrement il y en aurait pas mal dans le monde que l’on traiterait de Harkis pas uniquement nos compatriotes.

      8
      2
        Anonyme
        12 octobre 2018 - 11 h 16 min

        Les harkis ont trahies l’Algérie, par contre les Algériens qui vivent en général à l’étranger
        c’est plutôt l’Algérie qui les a trahies.
        Capisci ?!!
        Avec mes respects à tout mes compatriotes

        8
        4
      Algériens qui vivent en france
      12 octobre 2018 - 8 h 48 min

      Réponse à Anonyme 23h13.
      Si tu ne sais pas faire la différence entre les harkis et les algériens qui vivent en france et qui ont la double nationalité c’est que tu dois être bien jeune.
      La différence c’est que les harkis ont pris les armes contre leur peuple, sans rentrer dans les détails de tous les crimes commis par les harkis au côté de la france car trop nombreux, sache seulement que les harkis se sont joints à l’ennemi contre les leurs et sont donc devenus ennemis eux mêmes. Les algériens qui vivent en france avec la double nationalité sont des gens qui sont des patriotes algériens, chacun a ses raisons pour vivre en france et là aussi les raisons de chacun sont trop nombreuses pour être énumérées ici. Cela étant dit sache aussi qu’il y a des harkis qui vivent en Algérie et n’ont pas la nationalité française. Et s’il te plait mesure un peu ce que tu dit, les algériens qui vivent en france et ont la double nationalité aiment leur pays l’Algérie, beaucoup d’entre eux en tout cas, plus oui bien plus que tu ne saurais jamais l’aimer toi alors ne dis pas de bêtises et n’insulte pas les gens dont tu ne connais pas les motivations qui font qu’ils vivent en france. Un petit conseil apprends l’histoire de ton pays, lis!

      9
      3
      Algériens qui vivent en france
      12 octobre 2018 - 9 h 17 min

      AP
      j’ai envoyé une réponse à cet Anonyme qui ne sait pas faire la différence entre les harkis et les algériens qui vivent en france (certains d’entre eux bien malgré eux). Ces propos sont blessants et insultants pour les algériens qui vivent en france et qui aiment leur pays l’Algérie, alors je vous en prie publiez mon commentaire réponse.

      8
      3
      Lyes Oukane
      13 octobre 2018 - 8 h 43 min

      @ Anonyme de 23h13 . Je vais t’expliquer . Voici ce que dit la loi française .
      Pour les enfants nés en France après le 1er janvier 1963 de parents étrangers ,mais qui ,à l’époque de leur propre naissance en Algérie sont nés eux-même en territoire français ( Art 6 ) ; de ce fait ,ces enfants sont Français ( art 23) comme tout enfant d’étrangers né en France d’un parent qui y est lui même né ,tout en étant Algérien au regard de la loi algérienne .
      Selon la règle du droit international ,puisqu’ils sont Français ,la France ne peut les considérer sur son territoire comme des étrangers et permettre par exemple ,qu’ils soient en possession de la seule carte d’identité algérienne . Double nationaux français et algériens ,ces enfants devaient être soumis aux obligations militaires dans les deux pays .
      la Convention ,entre la France et l’Algérie ,du 11 octobre 1983 ,leur permet maintenant de choisir le pays où ils préfèrent servir .
      Décret numéro 83-1087 du 05 décembre 1983 . Paru au Journal officiel le 07 décembre 1983 .

      En plus court pour qu’enfin chacun comprenne .
      les grands parents naissent français ( départements français obligent) par exemple en 1930 . A l’indépendance ,ils deviennent Algériens ( 1962 ). Puis ils émigrent en France et ont des enfants ( en 1970 ). Ses derniers doivent obligatoirement avoir une carte d’identité française en France . Ses enfants grandissent et ont ,a leur tour des enfants qui deviennent automatiquement français et ainsi de suite . Personne n’a demandé à être Français et personne n’a renié son identité algérienne . Voila le pourquoi et le comment des binationaux avec deux passeports et deux cartes d’identité . Ils n’avaient pas le choix ( sinon ils étaient en infraction et qui se ballade sans papiers ? ) l’Algérie le sait parfaitement puisqu’elle a signé le décret que j’ai rappelé plus haut .
      Pour ce qui est des harkis c’est une autre histoire et pour ceux qui ne rentrent pas dans ces deux cas( harkis et binationaux ) ,ceux-là ont réellement et volontairement demandé à être naturalisés ,à renier leur nationalité d’origine . D’ailleurs les naturalisés et les harkis n’ont pas de double nationalité et double passeports .Ils sont Français uniquement .

      1
      1
    LE DIRECT .
    11 octobre 2018 - 22 h 19 min

    Si La France Coloniale ( CRIMINELLE ) à réussit à tuée plus d’un million et demi de Martyrs et réussit à détruire des centaines de village et mutilés des milliers D’Algériennes et D’Algériens c’est grâce à ces Déchets Humains nommés  » Harkis  » , donc , cette Affaire de Harkis et purement Franco-Française pour nous Algériens , nous considérons ces Déchets Humains nommé Harkis comme plus ennemi que le vrai ennemi et pour finir je dirais à nos Dirigeants Algériens de pressé Les Dirigeants Français actuels pour qu’ils reconnaissent leurs crimes de Guerre sur notre Peuple et restituer nos 24 Millions de pièces en OR avant 1830 et nos 62 tonnes d’or et 240 tonnes d’argent qui furent transportés vers la France et une facture de colonisation qui s’élève à plus de 1700 Milliards .d’Euros , Voila la vérité que beaucoup ne connaisse pas et pour ces Déchets Humains , je leur dit tout simplement que vous êtes les seuls responsables de votre choix Diabolique d’avoir choisit de trahir votre ( ex ) patrie et vos ( ex ) Frères , aujourd’hui , il faut assumer , parce que votre affaire ne dépend plus de nos Dirigeants , mais désormais du Peuple Algérien et ce Peuple Héros vous vomis jusqu’au jour du dernier jugement pour que vous payez votre TRAITRISE LÂCHE , Pour nous Peuple Algérien nous n’oublierons jamais que vous êtes des lâches des déchets humains des traitres des moins que rien des sous-chiens et les mots sont faibles à ce que vous valez .

    29
    5
    Anonyme
    11 octobre 2018 - 21 h 47 min

    La France défend ses citoyens et réclame des indemnisations pour ses supplétifs.

    L’Algérie elle, réclame les ossements des résistants détenus par le Musée de l’Homme à Paris.

    Dans le premier cas, on voit bien que la France travaille à l’avenir de ses citoyens tandis que l’Algérie, veut des os à ronger. Tout une histoire !

    9
    21
    TARZAN
    11 octobre 2018 - 20 h 45 min

    pour compléter KAHINA, les harkis étaient des algériens que la france a formé, manipulé, formaté pour tuer d’autres algériens, ils étaient les mercenaires SUPER TRAITRES de la france qui faisait des sales boulots que la france a bien voulu déléguer. pour bien se foutre de leur gueule, la france leur a accordé la nationalité française au même titre que les juifs d’algérie, pendant la colonisation. je rappelle aux français de mauvaise foi que harki est synonyme de collabo! moi j’aimerai que l’Etat algérien leur fait remarquer trois choses: 1 pourquoi les harkis sont toujours « harkis » en france et non pas « français » comme les juifs d’algérie, pourtant les deux sont originaires du même pays? sont ils des français de seconde zone? des indésirables en france? la france est elle raciste? 2 qu’attend la france de nous concernant les harkis? le jour où ils réhabilitent les collabos français de la seconde guerre mondiale, alors là ils peuvent venir nous donner une leçon de morale. et je rajoute que les crimes de la france en algérie dépassent de très très loin les crimes nazis commis en france. 3 les harkis est une invention française, un monstre créer par la france pour commettre des crimes contre l’humanité en algérie, donc le problème harki est un problème 100% français et qu’ils se démerdent avec, en attendant la plainte pour crime contre l’humanité (crime de sang) et pour crime le plus abjecte qui soit, qui est celui de la privation d’un peuple de sa mémoire et de son histoire en détruisant (ou détournant en france) volontairement toutes nos archives, livres anciens, vestiges, monuments, pièces historiques etc.

    23
    5
    anti khafafich
    11 octobre 2018 - 19 h 56 min

    incroyable mais vrai, une shoah a l’envers !!!!

    10
    4
    MELLO
    11 octobre 2018 - 19 h 47 min

    Que veulent ils au juste ces harkis ? Veulent ils le beurre et l’argent du beurre ? Expression purement française qui sied bien à cette catégorie. L’Algérie avait perdu la crème de ses Hommes durant cette guerre sans visage et des individus ont rejoint l’armée française ,non pas par peur de perdre la vie, car ils pouvaient bien la perdre dans leur état, mais bien pour se porter candidat à une lutte contre le peuple Algérien.
    Qui avit joué à l’indic des familles de moudjahiddines ? c’étaient eux, ces harkis.
    Qui avait aider l’armée française pour trouver des caches de moudjahiddines? c’étaient eux, ces harkis.
    Qui avaient torturé les moussabillines civils ? C’était eux, ces harkis.
    Qui avait nettoyé toute l’administration et les toilettes des soldats français ? C’étaient eux ,ces harkis.
    Qui avait permis aux français de rester et tenir sept ans et demi de guerre ? C’etaiet eux, ces harkis.
    Aujourd’hui, ce pays et son peuple les condamnent à jamais, plus rien ne leur appartient, À VIE.
    Maintenant s’il subsiste encore des harkis en ce pays, nous leur demandons, nous les exortons à quitter ce sol arrosé par le sang des martyrs.

    75
    5
    Anonyme
    11 octobre 2018 - 19 h 10 min

    C’est NON ! Le colonialisme était un crime commis contre le peuple algérien et tous ceux qui ont soutenu le colonialisme d’une manière ou d’une autre sont complices des crimes commis contre les algériens. NIET !

    71
    3
    Ch'ha
    11 octobre 2018 - 18 h 47 min

    C’est la France qui a pillé l’Algérie de ses richesses et les biens de ses citoyens donc en vertu des lois et chartes internationales c’est la France qui doit restituer à l’Algérie toutes les richesses et bien spoliés durant 132 ans de colonialisme des plus barbares et qui doit répondre de ses crime contre l’Humanité crimes de guerre barbarie tortures …etc.

    74
    4
    LotfiALN
    11 octobre 2018 - 18 h 07 min

    Une énième provocation? Et si c’était une revendication des collabos qui ont infiltré les rouages de l’Etat? Pour nous c NI OUVLI NI PARDON!
    Ps/ les crânes de nos résistants pourrissent tjs dans les caves d’un musée! Les victimes et descendants des essais nucléaires et chimiques souffrent toujours ( reggane, B2 énamouss…)

    71
    4
    yarbas
    11 octobre 2018 - 17 h 55 min

    on peut commenter sans insulter….opposer des arguments valables et rester dans la correction est-ce difficile…

    12
    18
      Anonyme
      11 octobre 2018 - 18 h 58 min

      c est pas tout le monde qui a cette éducation , c est quand on est en manque qu’on deviens agressif

      11
      12
    Neva
    11 octobre 2018 - 17 h 55 min

    Dans le passé, Harkis et pieds noirs avaient fait leur choix en choisissant leur mère patrie la France, cette France actuelle n’en veut plus d’eux ?!?

    Certes, que les harkis ne seront pas les bienvenus en Algérie, vu que les algeriens habitants ville, village, mechta détiennent et retiennent les noms de toutes personnes qui ont dénoncé, torturés, violés, tués leur parent, leur proche,si les harkis ont oublié tout leur massacre, à mon avis ces Algériens ne sont pas prêts pour tourner la page des « anciens sanguinaires », il faudrait encore du temps, d’une autre nouvelle génération.

    Par contre si la France avec cette carte de harki et pied noir veut faire pression ou un moyen de déstabiliser l’Algérie, la c’est l’Algérie toute entière qui va répondre, car c’est la France qui est venue pour coloniser ce grand pays, c’est l’Algérie qui est la victime et non l’inverse !!!

    20
    5
    HANNIBAL
    11 octobre 2018 - 17 h 35 min

    Puisque la france nous cherche des Poux et qu’a cause de nos sbires qui achètent des biens en france
    une manière nous affaiblir et de faire chanter notre gouvernement , rien ne nous concerne de leur histoire de x
    collabos le coq gaulois a les pieds dans la merde , on peut mettre dans la balance le Génocide de 8 a 10 millions
    d’Algeriens là ils vontréfléchir a 2 fois ,la Gueuse sent sa position menacé en Afrique elle essaie d’interéagir pour garder
    sa position de semblant de puissance avec macromagnion a la gouverne , ya bon Banania c’est Révolu les temps
    sont durs !! ils peuvent réver !!

    16
    5
    ripper
    11 octobre 2018 - 17 h 19 min

    L’Algérie n’est pas une poubelle.
    Le cas de ces harkis démontrent aux algériens qui n’ont pas encore compris qu’il ne faut aucunement croire en la France. Belle leçon pour les corrompus qui transférant l’argent vers l’hexagone, bienvenus aujourd’hui, rejetés comme des chaussettes sales demain.
    Pourquoi la France ne s’en débarrasse pas en les transférant dans une de ses colonies et départements outre-méditerranée tel le Maroc, Niger, Sénégal … la Françafrique ?

    17
    5
    MOHAMMED BEKADDOUR
    11 octobre 2018 - 17 h 18 min

    Le paradoxe des Français est d’admettre des Algériens dans leurs écoles en exigeant d’eux ce qu’exige toute école, « être intelligent », puis lorsqu’Un Algérien déploie les ailes de son intelligence, ils lui reprochent et l’en punissent, de ne pas faire du zèle pour eux, ainsi en toute circonstance se vérifie la conclusion de Leur De Gaulle : Les Français sont des veaux, en ce sens El Jazaïr désormais armée de beaucoup de vétérinaires peut en envoyer une équipe en France, « L’Elysée » en a bien besoin, car il faut commencer par la tête. En ce qui concerne les Harkis, les blabla n’ont pas de médecine, rien !

    11
    4
    Anonyme
    11 octobre 2018 - 17 h 04 min

    Le pays est indépendant depuis 56 ans et ils continuent à nous bassiner avec ces harkis.

    La page est tournée. A la France d’assumer ses responsabilités vis-à-vis de ces supplétifs qui ont délibéré »ment choisi leur camp.

    Et le fait de voir ce pays insister au sujet des harkis, c’est qu’ils veulent s‘en débarrasser car plusieurs harkis veulent retourner définitivement au pays.
    Le faire d’une façon spontanée, ils ne peuvent pas, ont peur des réactions de l’Algérie et des citoyens, ils veulent avoir une couverture des autorités françaises.

    Ces harkis cela se voit sont rejetés par la France comme un vulgaire torchon, ils sont dans la même situation que celle de leur arrivée en France, isolés parqués comme des bêtes dans des quartiers et cités qui leurs sont spécialement réservés. A part leur niveau de vie qui s’est amélioré, ils sont toujours reclus en France, et c’est le pourquoi de certains qui veulent retourner au bled.

    13
    4
    MOHAMMED BEKADDOUR
    11 octobre 2018 - 17 h 01 min

    Osons ! Les différentes entrées légales du territoire El Jazaïr, terrestres, maritimes et aéroportuaires devraient un jour exposer une immense enseigne très lisible, en ces termes : « Une Amende est signifiée à La France ». Tout Français comprendra sans chercher à comprendre, les autres en souriant demanderont à nos douaniers et policiers : « Dites, qu’est ce que la France a commis comme infraction au code du vivre ensemble en paix sur Terre ? ». Imaginez alors le moral des consuls et ambassadeurs français dans leurs va-et vient, ce sera une telle torture qu’ils finiront par lever le drapeau blanc… ETC

    8
    4
    Felfel Har
    11 octobre 2018 - 16 h 55 min

    La partie algérienne devrait opposer à ces demandes une fin de non-recevoir au motif qu’il s’agit, primo, d’une affaire franco-française et secundo, que les crimes commis par ces harkis en Algérie pendant la guerre 1954-1962, ne sont pas proscrits. De ce fait, ils n’ont droit ni à amnistie, ni indemnisation, ni reconnaissance de quoi que ce soit, ni restitution de ce qu’ils appellent « leurs biens » . La loi sur la réconciliation nationale ne s’applique pas à eux, ce n’est pas une machine à laver leurs criminelles activités de supplétifs au service de cette France qui leur tourne le dos, se contentant de leur donner avec parcimonie des miettes et de la quincaillerie à exhiber lors de ses fêtes nationales. La partie française doit quitter l’Algérie avec la ferme conviction qu’il n’y a rien à gratter ici! Soyons fermes et intransigeants! Si les harkis les dérangent tellement, pourquoi ne pas les fourguer au Maroc docile qui achète un TGV français alors que ses sujets circulent encore à dos de mulets? Au moins, chez Moulay, ils ne seront pas tellement dépaysés! Basta, no pasaran!

    15
    6
      Felfel Har
      12 octobre 2018 - 0 h 19 min

      OOOPs! J’ai écrit .. « proscrits » au lieu de « prescrits ». My bad!!

    Massi 05
    11 octobre 2018 - 16 h 49 min

    Imaginez que l’Allemagne allait présenter des demandes… au gouvernement français au sujet des collabos…

    15
    5
    poli
    11 octobre 2018 - 16 h 45 min

    Si la France pense pouvoir faire pression sur l’État algérien, pour qu’il accepte ses desseins au Sahel, ou sur la question de créer des camps de migrants sur son sol, en brandissant la menace de la restitution des prétendus biens des colons et des pieds noirs en Algérie et le retour des harkis, qu’elle sache que c’est une cause perdue. la question de la restitution des prétendus biens des colons et des pieds noirs, ce que réclamerait la France, ne pourrait en aucun cas servir de moyen de pression et de chantage, eu égard aux grands sacrifices consentis par le peuple algérien durant la révolution .concernant le retour des Harkis en Algérie,Le dossier des harkis a été clos définitivement pour l’État algérien et, par conséquent, il ne fera en aucun cas l’objet de chantage. C’est une question qui concerne la France seule et n’a aucune relation avec notre État.A ce titre, l’organisation algérienne a relevé la position des autorités françaises à l’égard des citoyens français qui ont choisi de collaborer avec les nazis lors de l’occupation de la France. «Bien que plus de 70 ans sont passés, ils continuent à faire l’objet de poursuite et de sanctions outre leur privation de leurs droits civils.En conclusion nous dénonçons le fait que certains responsables français sont toujours nostalgiques de « l’Algérie française » au point de revendiquer des droits illégitimes sur lesquels l’histoire à dores et déjà tranché

    16
    4
    Djeha Dz.
    11 octobre 2018 - 16 h 38 min

    …’’Les communautés des harkis et des pieds noirs réclament ce qu’ils considèrent être leurs biens en Algérie’’… C’est du délire !

    Les biens des pieds noirs ? lesquels ? qu’ont-ils apporté quand ils ont débarqué en Algérie ? leurs guenilles et quelques baluchons peut-être ?

    Les harkis quant à eux ils ont choisi la France, ils sont Français et ils sont chez eux en France.

    Nous Algériennes et Algériens réclamons la restitution de tous les biens du patrimoine Algérien, qui se trouve en France et de toutes les archives de 132 de prédation et de colonisation impitoyable .
    L’instrumentalisation des évènements de la colonisation portera à l’imposture. La seule façon d’assainir ce contentieux, est que la politique cède le pas aux historiens et que les faits et actes de cette péripétie soient écrit dans la sérénité.
    BASTA, Ça suffit. Il est temps d’arrêter ce fonds de commerce honteux et inutile
    L’Algérie et les Algériens ne doivent rien à l’envahisseur français.

    20
    6
    Monsieur X
    11 octobre 2018 - 16 h 36 min

    Je constate que le négationnisme, sincère ou non, est encore au niveau élevé concernant les Harkis.
    Nous savons tous depuis 1963, suite à une étude de la commission sénatoriale que des massacres à leur encontre eurent lieu. Puis la politique a pris le dessus avec la volonté à l’époque, et des deux côtés, de tourner une page.Pourtant perdure par les générations qui suivent un rappel de ces faits sans oublier la déclaration du Président BOUTEFLIKA qui a reconnu à mi-mot cela : « Nous avons commis des erreurs à l’encontre des familles et des proches des harkis et n’avons pas fait preuve de sagesse. Nous avons suscité en eux un sentiment de haine et de rancœur, portant ainsi un préjudice au pays…»
    La seule solution est une réunion d’historiens indépendants des deux côtés de la méditerranée et surtout hors de tous clivages politiques.

    8
    27
      Ch'ha
      11 octobre 2018 - 17 h 13 min

      @Monsieur X
      Faux problème faux débat.
      Les harkis sont un problème franco-français : oserez vous reprocher à des résistants de se défendre face à leurs bourreaux…Délirant.
      Makane walou, DIPLOMATIE DU MÉGAPHONE.
      Donc selon votre logique les africains doivent payer et dédommager la France en remerciement de les avoir pillés entre autre…
      Que la France et vous alliez indemniser les nazis allemands.

      22
      5
        Tredouane
        11 octobre 2018 - 17 h 37 min

        l’histoire c’est bien mais il en ressort que l’Algérie à arracher son indépendance que le france coloniale est repartis avec ces enfants,simple,mais avec ces gens la on ne discute pas, non monsieur on ne parle pas,on ne négocie pas.

        13
        6
    Tredouane
    11 octobre 2018 - 16 h 27 min

    Demande,plus top ce servir d’une pseudo carte;je pense que la france d aujourd’hui panique ,elle souffre encor du syndrome Algérie ;aussi nous avons des demandes,des dossiers à ouvrier pour 132 ans de crimes pillage et autres méfaits;je lance un appelle à mes concitoyens de ce manifester a travers des associations pour plaider nos revendications ;concitoyens au sens larges même ceux de la Nouvelle Calédonie à titre d’exemple.

    18
    3
    Fhhoula
    11 octobre 2018 - 16 h 19 min

    Circuliez y’a rien à gratter!
    On ne veut pas de votre Blé, viande, lait.
    On vous a assez engraissé comme ça.
    Envoyez vos soldats (harkis) au Maroc pour le dépaysement et la courbette.
    «  »Ces tentatives d’intimidation vont se multiplier » »…mais de grâce : NE CEDEZ RIEN?
    Et vous verrez comment ils vont changer bessif (Respect, Afrique, Investissements, SAHARA OCCIDENTAL…)

    23
    4
    Anonyme
    11 octobre 2018 - 15 h 59 min

    Le seul écho à une quelconque demande devrait être un bras d’honneur; une quenelle, comme dirait un certain Dieudoné.

    25
    4
    Ch'ha
    11 octobre 2018 - 15 h 41 min

    Je renvoie une NIÈME fois à l’excellente contribution du brillantissime Mr Kaddour Naïmi « Pour en finir avec les harkis de la France coloniale », tout est dit !
    Harkis pieds noirs même combat … Khalouna menoum ce sont des français. C’est plus que pathologique et carrément PSYCHIATRIQUE.
    L’INVERSION ACCUSATOIRE qui voudrait que la victime paie son bourreau !!!
    Quel état digne de ce nom élève des barbares criminels sanguinaires tortionnaires au rang d’honneur à la nation française…
    Quel état digne de ce nom ose exposer les crânes de résistants en l’occurrence nos chouhhadas au musée comme des trophées…qu’en serait-il si l’Allemagne exposait au musée d’Hitler le crâne de résistants français ?!
    La seule question inhérente à la colonisation française est le JUGEMENT ET LA CONDAMNATION DE LA FRANCE POUR SES CRIME CONTRE L’HUMANITÉ CRIMES DE GUERRE BARBARIE TORTURES etc etc…
    Que la France rembourse également tous les pays d’Afrique qu’elle a pillés et continue encore de piller ou alors est-ce à ces pays d’Afrique de dédommager la France pour avoir piller leurs richesses….
    Faux problème faux débat.
    L’Algérie est très clair : le problème des harkis pieds noirs est réglé depuis 1962.
    Que la France et ses associations bidons aillent se faire foutre.
    Makane walou.
    Je réitère Hitler est plus respectable qu’eux et fait office de saint par rapport à la barbarie coloniale française en Algérie.
    Célébrez Hitler en France et vous serez condamné pour atteinte à la dignité humaine , incitation à la haine raciale à la religion etc… antisémitisme et toute la clique des lobbies judéosionistes CRIF LICRA en extasent au Tribunal pour racketter le moindre shekels … à contrario célébrer les Harkis les pieds noirs la France coloniale est UN HONNEUR À LA NATION FRANÇAISE ?!
    Qu’attend le pays pour porter plainte contre la France cf la Polynésie par la voix de son ex président vient de le faire pour crime contre l’Humanité uniquement pour les essais nucléaires ….le pays à de quoi faire en plus des essais nucléaires ….
    Lire ou relire l’excellente contribution du brillantissime Mr Kaddour Naïmi « Pour en finir avec les harkis de la France coloniale ».

    22
    6
    KAHINA-DZ
    11 octobre 2018 - 15 h 40 min

    UN GRAND NON !!!

    À voir le comportement des harkis et de la diplomatie française, on dirait que c’est l’Algérie qui a colonisé la France et non pas le contraire ??
    Les colons veulent prendre la place des colonisés./victimes/ .
    Les colons sont venus chez nous avec force…Ils ont imposé leur présence avec force et violence …Ils ont exploité le peuple et l’Algérie en usant la force et la violence pendant 130 ans…En 2018 ils veulent qu’on les payent pour avoir massacré le peuple Algérien et pour avoir pillé l’Algérie.
    C’est la logique à la Bajolet …..

    29
    5
    Anonyme
    11 octobre 2018 - 15 h 22 min

    un groupe de journalistes algériens d’el khabar, echourouk, liberté et j’en passe ont été invités à paris, prise en charge totale offerte par le quai d’Orsay pour distiller ces infos dans leurs journaux en Algérie, ces journalistes ont reçu l’ordre du côté français de ne pas divulguer le nom « de cette source diplomatique ». Question: est-ce que les journaux algériens sont devenus les portes-parole du quai d’Orsay? travaillent-ils pour les algériens ou pour les intérêts des français?Si la diplomatie française avait besoin de passer un message à l’Algérie, au régime algérien? opposition?, pourquoi recourir à cette méthode de diffusion publique tout en exigeant la discrétion de la part de la presse algérienne sur la source qui émet ce message? et pourquoi ne pas le faire via le canal officiel? cette histoire est juste surréaliste!!

    36
    6
    Karim
    11 octobre 2018 - 14 h 57 min

    Equation assez simple.
    Refuser à juste titre toute indemnisation ou retour et surtout préparer LA facture de 132 ans de pillage des ressources, de déculturation et de massacres…
    Ca calmera certains!
    Du moins je l’espère.

    21
    3
    Ceux qui ont besoin de clivage harki contre algeriens
    11 octobre 2018 - 14 h 44 min

    Ridicule de suspendre le pays au raport entre Etat Francais et ses citoyens. Cela cache l’illégitimité des gouvernants par la force, qui ont besoin de rappeler la violence précedente pour que la violence post 62 puisse etre percue comme moindre.
    Les enfants de France issus soit de l’immigrazione oubien de la partie d’algeriens qui avaient optè pour la France ne nourrit pas d’interet pour la rive sud. La fixation est celle du régime qui fait appèl à la memoire à chaque election pour drainer quelques electeurs devant les guichets. Ces derniers sont rarissimes au vu des richesses subtilisées au nom des discours nationalistes….

    15
    16
      Jean-Boucane
      11 octobre 2018 - 16 h 01 min

      N’importe quoi, l’Algerie repete depuis des années que les harkis est un probleme franco-français… maintenant dit moi quel politique algerien parle des harkis ou la France pour les élections?
      L’Algerie a bel et bien tourné la page et les anciens placés par De Gaule meurent uns après l’autre, l’Algerie nouvelle est en marche et elle va etre forte et prospere!!!

      15
      7
        Anonyme
        11 octobre 2018 - 16 h 42 min

        Pas vrai. A’ chaque commemoration des suppletifs cous vous sentez en crise. Serait il le syndrome de Sto kholme?!

        4
        11
    HOUMTY
    11 octobre 2018 - 14 h 43 min

    SALAM L’KHAWA…. Trop c’est trop, y’en a marre ! on est un état souverain, les harkis sont l’équivalant des colabos français qui ont torturé des maquisards et les membres des f.f.i et qui ont pactisé avec la gestapos. vos harkis vous les avait pendu sur les places public et sans jugement… Donc A.R.R.E.T.E.Z de nous donné des leçon…. Et de nous culpabilisé VIVE LA MÉRE PATRIE L’ALGERIE ET SONT A.N.P

    31
    8
      cherif
      11 octobre 2018 - 14 h 58 min

      Vous voulez direy en a marre des harki autour de vous ? ou des pauvres harki mal conseillés?

      6
      14
        Lyes Oukane
        11 octobre 2018 - 18 h 23 min

        @ Cherif . Les deux ! Les premiers on s’en occupe quant aux seconds tes fameux pauvres et mal conseillés ,je te rappelle que tous les Algériens n’étaient pas résistants et tous les Algériens n’étaient pas collabos . Tes pauvres harkis mal conseillés auraient pu rester neutres comme beaucoup de leurs compatriotes . ils ont été mal conseillés , alors qu’ils s’en prennent à ceux qui les ont mal conseillés . Ils ont choisi ensemble ( conseillers et harkis ) qu’ ils règlent leurs différents entre eux . Trop facile de se défausser sur une tierce partie . Tu veux absoudre et les conseillés et les harkis sur le dos de l’Algérie . Tu veux faire porter le chapeau à l’agressé . T’es gonflé ! Soyez pour une fois dans votre chienne de vie des hommes ,assumez vos choix et basta . S’il ne tenait qu’à moi je vous offrirais mon majeur à la place d’une médaille !

        10
        4
          Anonyme
          12 octobre 2018 - 5 h 55 min

          @Lyes Oukane : C’est facile de parler 60 ans a pres, dans une guerre il y a de tous a ca depuis l’existance de l’home, une fois la guerre est finie c’est la paix. et pour etablir la paix faut pardoner sinon rebolotte et en ma qualité d’home de paix je ne veux pas que l’algerien vie en contunie dans la haine de l’autre. ces harkis qui ont choisi leur camp ils ont ont ce qu’il mérite. Tu m’accuses de vouloir porté le chapeau à l’agressé, ça c’est fini mon cher lyes et en plus tu parle comme un Algerie des années, Tes gonflé, je vous offrirais mon majeur, Hchouma alik Al hadra ezzayda Tu ne sait même pas que je suis tu n’as même pas une idée sur moi … bon bref sur ce bonne continuation si Lyes et garde ton corps en entier et surtout la tête et le majeur …

          1
          1
    NIET
    11 octobre 2018 - 14 h 20 min

    SANS CONNAÎTRE QU’ELLE SERA LA DEMANDE.
    C’EST NON NON NON NON NON NON .
    EST CE QUE C’EST CLAIR.

    32
    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.