Décès de l’ancien commandant de la Gendarmerie nationale Ahmed Boustila

Le général-major, Ahmed Boustila, ancien commandant de la Gendarmerie nationale, est décédé dimanche 14 octobre à Paris à l’âge de 74 ans, des suites d’une longue maladie, a-t-on appris auprès de son entourage. Le défunt a occupé le poste de commandement de la Gendarmerie nationale en mars 2000, avant d’être remplacé en 2015 par le général-major Menad Nouba. Né le 8 avril 1944 à Aïn M’lila dans la wilaya d’Oum El-Bouaghi, Ahmed Boustila a passé presque toute sa carrière professionnelle au sein du corps de la Gendarmerie nationale.

R. N.

Comment (12)

    benchikh
    14 octobre 2018 - 20 h 27 min

    Moi je n’est rien piger,comment peut-on mourir à PARIS !!! ,c’est drôle,comment oses- tu Paris ??!!! moi je t’en veux !!!!!!!!! Allah Ireham les hommes d’honneurs .

    awthoul
    14 octobre 2018 - 15 h 46 min

    Paris pour mourrir. Quelle honte a nos dirigeants. si ils ont copies sur les pays du golfe. l Algerie serait au top dans tout mais la realite est la nous somme au bas de l echelle .

    16
    2
    Didou
    14 octobre 2018 - 15 h 20 min

    INNA LILLAHI OUA INNA ILAYHI RAJIOUN.
    Ya rayah ouin msafer taaya trouh ouatoualli.
    Qu’on soit riche ou pauvre,dirigeant ou dirigé,on finira toujours par être attrapé par la mort,on n’emportera rien avec soit, ni argent,ni voiture,ni immobilier,ni connaissance,ni piston,et le fait d’aller se faire soigner a Paris,Genève ou ailleurs ne peut être d’aucun secours quand l’heure de quitter ce bas monde arrive.
    Avis a ceux qui se croient tout permis par leur richesse,leur poste,ou leur force;la vie ne dure pas éternellement,on peut claquer n’importe ou,n’importe quand,et n’importe comment.
    INNA LILLAHI OUA INNA ILAYHI RAJIOUN.

    13
    2
    Citoyen
    14 octobre 2018 - 14 h 15 min

    Mort a Paris ! Trouvez moi vite un cadre superieur de l’état qui meurt en algerie pour lui illico  » la médaille de l’honneur  » .

    23
    Apache
    14 octobre 2018 - 14 h 07 min

    Encore un qui est parti se soigner en France (avec les deniers de l’Etat?) mais est revenu dans un couffin comme ses précédateurs! La justice divine est implacable. Pourtant ils avaient construit et réservé l’Hôpital de Aïn Naâdja que pour eux. Ce n’était pas assez moderne apparemment. Je ne jouerai pas l’hypocrite en disant Allah yarhmou. Dieu seul le jugera.

    20
    1
    Tarass Boulba
    14 octobre 2018 - 14 h 02 min

    Waoouh, encore un autre qui meurt à …….. Paris !!!

    20
    K. DZ
    14 octobre 2018 - 14 h 00 min

    Le veinard, il s’est empressé de partir avant d’être rattrapé par la justice mais…..il y a la justice divine qui l’attend, qui nous attend tous. Heureux ceux qui ont vécu honnêtement.

    22
    2
    ZORO
    14 octobre 2018 - 13 h 52 min

    Une ame debile,un corps senile fuient la mort a Geneve? a Paris? Ayna elmafar????
    SIGNE ZORO…Z…

    17
    2
    Anonyme
    14 octobre 2018 - 13 h 15 min

    ont s’en fout qu’il soit mort.

    16
    2
      Hakikatoune
      14 octobre 2018 - 14 h 25 min

      Moi aussi je dis la même chose que toi, surtout qu’il est mort … à Paris comme … les autres !!!!!!!!!!!!!!!

      12
      2
    MOHAMMED BEKADDOUR
    14 octobre 2018 - 13 h 02 min

    Au 19ème siècle en Europe on croyait que les éléphants avaient un cimetière où ils se rendaient pour mourir, cette croyance a été infirmée. Par contre il y a bien de nos jours un cimetière des cadres de l’état algérien, appelé Paris, où ils se rendent pour mourir. Pourquoi ? L’Inspecteur ETAHAR nous aurait donné la réponse car lui aussi avait choisi Paris, pour mourir…Alger pour vivre, Paris pour mourir comme quoi « France » signifie Mort !

    15
    2
      Nouar
      14 octobre 2018 - 15 h 00 min

      Vous devriez vérifier ce que vous dites Mr Bekaddour. L’inspecteur Tahar, si c’est bien de l’acteur comique dont vous parlez, est mort à Alger dans le service de réanimation de l’hôpital Mustapha en 1981. J’était résident dans ce service à cette époque. Pour le reste je suis d’accord avec vous….

      18

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.