Crise libyenne : l’Ouest refuse de négocier avec Haftar

Bin Rajab, haftar
Ibrahim Bin Rajab jette la suspicion sur les collusions internationales de Haftar, ici sur la photo. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Nouvel écueil devant le processus de règlement de la crise libyenne et particulièrement face au projet d’unification des institutions libyennes. Le chef du conseil militaire de Misrata, Ibrahim Bin Rajab, vient de déclarer qu’il rejetait toute initiative incluant le chef de guerre, Khalifa Haftar, en tant que partie.

Dans un commentaire sur les déclarations du porte-parole de l’Armée nationale libyenne (ANL), Ahmad Al-Mismari Bin Rajab a déclaré que les personnes ayant assisté aux réunions au Caire destinées à plancher sur un projet d’unification de l’Armée nationale libyenne (ANL) ne représentent qu’eux-mêmes, soulignant que les réunions sur l’armée libyenne à l’extérieur du pays sont inacceptables. Il a également précisé qu’une proposition visant à unir l’armée à plusieurs, y compris le Conseil présidentiel, avait été soumise. Malheureusement, a-t-il rappelé, cette initiative n’a reçu aucune attention.

Le gouvernement libyen, soutenu par l’ONU, a démenti aussi vendredi les informations selon lesquelles un accord d’unification de l’armée serait bientôt conclu durant les négociations en cours au Caire. «Le Conseil présidentiel du gouvernement d’union nationale dément les déclarations et informations des médias (…) sur l’atteinte d’un accord final à l’issue des négociations en cours concernant l’unification de l’établissement militaire», a déclaré le GNA dans un communiqué.

Tout accord doit être en conformité avec l’accord politique conclu avec l’ONU, et «le plus important est que l’établissement militaire doit être sous le contrôle d’un pouvoir exécutif civil», a précisé le document. Les médias locaux ont soutenu qu’un accord final est attendu dans les prochains jours dans la capitale égyptienne pour unifier l’armée libyenne.

S. S.

Comment (11)

    Abdou
    25 octobre 2018 - 0 h 16 min

    Bonsoir tout le monde moi j’ai vécu pendant 4 ans au Libye ils se disent musulmans en réalité c’est pas vrai car je suis musulman aussi et je suis noir chaque fois ils nous disent de ne pas perdre notre temps à prier de la façon dont nous sommes noirs dans ce monde, c’est comme ça que nous serons brûlés en enfer et entre temps un j’ai posé une question à un chauffeur de taxi <? Il m’a dit en Libye tout le monde est gouvernement ce qui veut dire que personne ne être gouverné par l’autre, la seule personne qui peut rendre la Libye un pays favorable ils l’ont tué maintenant c’est le chaos total comme ils ne connaissent pas la politique en Libye on les menti et ils ont assassiné leur président et maintenant tous ceux qui sont à la tête du pays ne connaissent pas bien la politique et ils ne cherchent pas à savoir parce que tout le monde se prend comme celui le boss et ça ne va pas s’arranger comme ça si ça continue il faut que l’autre se rabaisse pour que ça marche.

    Hachache
    24 octobre 2018 - 7 h 14 min

    Haftar est un homme de l’ancien régime qui n’apporteta rien de bien â la lybie…
    La solution est chez l’onu et non pas en Algérie et surtout pas en Égypte…

    1
    3
    Vroum Vroum 😤..
    24 octobre 2018 - 1 h 46 min

    En 2083 ..la Libye ..les descendants de Haftar et Sarraj..ne s’entendent toujours pas…3058…les arrières, arrières petits fils de Aftar et Sarraj campent sur leurs décisions !!..La Libye toujours divisée..et Daesh au Conseil des Droit de l’homme à l’onu …4023..La Libye…50…enfin le Président Libyen élu..

    4
    3
      Tredouane
      24 octobre 2018 - 2 h 21 min

      La c est moi qui ne partage votre avis,il y aura une solution à tereme,Fraternellment

      4
      2
        Vroum Vroum ☺...
        24 octobre 2018 - 12 h 22 min

        Hello Tredouane…j’espère que tu auras raison et que je me trompe…car la Libye n’appartient ni à Sarraj ni Aftar..
        Ni aux Freres Musulman du Faux Djihad..Car si Aftar et Serraj voulaient demain la Libye est stable..Fraternellement.

    Amazihkan
    24 octobre 2018 - 0 h 42 min

    Une pensée pour mes frères imazighan de Lybie qui demandent une reconnaissance pleine et entière de l’identité et de la langue amazigh dans la constitution du futur état de Lybie. Ne rendez pas vos armes et ne faites pas confiance aux islamo-machins ni aux égyptiens sinon ils vous la feront à l’envers.

    5
    7
    kilma
    24 octobre 2018 - 0 h 22 min

    1- haftar est un traitre la solde de plusieures puissances etrangères,et est de nationalité americaine.
    2-la ville de misrata est un endroit sur-armé par des puissances étrangères,cette ville est responsable de l’assassinat du guide libyen,de la moitié de sa famille ainsi que de milliers de libyens.cette ville est truffée de prisons illégales, procède à des attaques incéssantes sur les villes voisines comme syrte et empêche les habitants de tawargha de rentrer chez eux.
    Moralité de l’histoire : le complot ourdi de l’exterieur pour détruire ce pays frère fonctionne comme prévu…une seule solution pour arranger les choses : virer toutes les puissances étrangères et leurs traitres et organiser une concorde civile à l’image de l’Algerie

    11
    4
      Anonyme
      24 octobre 2018 - 5 h 07 min

      Pays frère ???
      Une concorde civile où l’on pardonne tout aux aux islamistes, sans les juger, et où on leur offre une pension en plus ??? Drôle de modèle.

      1
      3
        kilma
        24 octobre 2018 - 20 h 32 min

        Dit nous l’anonyme au clavier sioniste…une concorde civile à l’algerienne nous a ramené la paix depuis 20 ans…toi t’aurai préféré un bourbier à l’irakienne ou à la congolaise,des pays plongés dans le chaos par tes maitres sionistes…pour la dernière fois,va jouer ailleurs le
        sioniste parceque l’Algerie vous barrera la route.

        2
        3
    Anonyme
    24 octobre 2018 - 0 h 13 min

    La Libye n’est pas encore mûre pour devenir un Etat. Khaddafi régnait sur des tribus pas des citoyens.

    8
    6
    Anonyme
    23 octobre 2018 - 23 h 48 min

    La solution du conflit Lybien est une urgence fondamentale,il faut que les voisins de la Lybie surtout l Egypte et l Algerie aident a trouver une entente entre les belligerants Lybiens.La lybie a besoin de toutes ses composantes et son armee sous le commandement d un homme fort mais sous les ordres d un gouvernement civil…..Il faut aussi intervenir aupres du Qatar et du Soudan pour collaborer dans la meme voie et ne plus faciliter le transfert des terrorites et des armes en Lybie.

    5
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.