La série noire continue : un autre Algérien assassiné à Marseille

Marseille France
La piste des règlements de comptes est privilégiée. D. R.

Par R. Mahmoudi La vague d’assassinats visant les ressortissants algériens dans le sud de la France se poursuit imperturbablement, accréditant l’hypothèse selon laquelle tous ces crimes portent un caractère xénophobe et raciste.

Jeudi dernier, un Algérien de 28 ans, originaire de la wilaya de Constantine, a été abattu dans la région d’Aix-en-Provence, à environ 33 km de Marseille, où il a succombé à ses blessures.

Selon des sources concordantes, la victime a été agressée par des hommes armés et masqués. L’un d’entre eux, muni d’un Kalachnikov, l’aurait criblé d’une rafale de balles. La victime a été rapidement évacuée par une ambulance à l’hôpital de la ville où l’équipe médicale a constaté sa mort tragique.

Les services de police français ont ouvert une enquête «approfondie» sur les circonstances de ce énième meurtre.

Durant ces quelques derniers mois, treize Algériens au total, dont neuf sont originaires de la wilaya de Khenchela, dans l’est du pays, ont été assassinés par balles par des inconnus qui ont réussi à prendre la fuite. Ces assassinats inexpliqués avaient provoqué un vent de panique au sein de la communauté algérienne vivant en France. Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, en visite à Alger, avait promis de faire toute la lumière sur ces meurtres qui avaient eu lieu entre décembre 2017 et janvier 2018, à Marseille notamment.

Toutes les pistes convergent vers un règlement de comptes entre trafiquants de drogue. Des observateurs ont établi un lien entre ces meurtres et le récent assassinat du Marocain à Rennes, en septembre dernier, pour accréditer la thèse de représailles. La lenteur de l’enquête sur ces faits graves liés au grand banditisme et dans lesquels les criminels ont utilisé des armes de guerre a suscité de nombreuses critiques en France, mais aussi en Algérie où les familles des victimes réclament justice.

R. M.

Comment (16)

    Lghoul
    24 octobre 2018 - 10 h 13 min

    Avec une population algérienne qui pourra facilement dépasser les 5 millions avec les illégaux, la probabilité pour que quelque chose de mauvais puisse toucher un membre de cette communauté est élevée. Ajouter a cela la grande majorité est sans emploi et il y a aussi un grand nombre de bandits qui ont quitté l’Algérie pour caremment s’installer en france illégalement, on a alors une recette pour un crime toute les minute. Tout cela sans compter leurs interractions avec les milieux de banditisme sans frontières et les autres pègres marocaine, tunisienne ou albanaise, nigérianne etc. avec l’espace schengen ou tout est ouvert, les migrants se deversant sans cesse sur l’europe, même doubler les forces de police déja existanctes ne suffirait pas. Sincerement, je ne voudrait jamais vivre en france quand je vois comment les choses sont devenues. Je préfère me reveiller le matin chez moi, admirant la beauté de mon Algérie et de mon djurdjura sans stress et sans crainte. Comme on dit – Il y a ceux qui réussissent, même avec un rien, a faire un bon plat savoureux et ceux qui arrivent a faire un plat infecte avec les meilleurs ingrédients du monde. Comme a dit un grand philosophe anglais: « Le bonheur c’est de savoir apprécier ce que l’on a ». Si on n’apprecie pas le présent, le futur pourra nous échapper car il pourra ne pas exister … Et malgré tout, je ne puis m’empêcher de penser a ould abbas qui est toujours dans les parrages a … 84 ans ! comment vit il et comment conçoit il la vie ?

    Mokti
    23 octobre 2018 - 23 h 12 min

    « La vague d’assassinats visant les ressortissants algériens dans le sud de la France se poursuit imperturbablement, accréditant l’hypothèse selon laquelle tous ces crimes portent un caractère xénophobe et raciste. »

    Puis: « selon des sources concordantes, la victime a été agressée par des hommes armés et masqués. L’un d’entre eux, muni d’un Kalachnikov, l’aurait criblé d’une rafale de balles. »

    Faut oser quand même….

    boubou
    23 octobre 2018 - 18 h 41 min

    Je pense que les gens ne comprennent pas que ce sont des Algériens qui tuent des Algériens au nom du sacro-saint pognon
    Je suis désolé de dire cela mais en France « l’algérien est un loup pour l’algérien »
    Croyez moi ou non la majorité des tours de cochon que j’ai subi dans ma vie c’est de la part de mes frères de sang…..et j »en suis le premier attristé

    5
    3
      Mensonge
      23 octobre 2018 - 19 h 26 min

      Toujours la même chanson sous plusieurs pseudos.

      3
      1
        Mokti
        23 octobre 2018 - 23 h 13 min

        Les Français shootent de l’Algérien à la kalash ?

    boubou
    23 octobre 2018 - 15 h 36 min

    Un trafiquant de drogues en moins

    7
    6
    Thifran
    23 octobre 2018 - 13 h 46 min

    La police française craint le grand banditisme et c’est la raison pour laquelle les enquêtes n’avancent pas. Ils seraient intéressant pour les lecteurs de connaître la profession des victimes ce qui nous donnerait une information plus juste. C’est une facilité que de remettre ça sur du racisme bien que celui-ci ne soit pas absent dans la vie de tous les jours mais rarement se manifeste par un meurtre. Le mauvais comportement des uns peut alimenter l’extrémisme des autres.

    9
    2
    LARENC
    23 octobre 2018 - 12 h 44 min

    j habite aix en provence !
    Pourquoi vous voulez induire en erreur les gens,ce jeune a été tué en sortant des bureaux sis au centre équestre charger de mettre des bracelets pour purger sa peine tout crime a la kLACHINKOW est un reglement de compte pour la drogue.

    10
    26
    Mouloud
    23 octobre 2018 - 12 h 21 min

    C’est sûrement un coup monté par des Francs maçons sionistes makhzenistes en collaboration avec la DGSE qui veulent anéantir la jeunesse algérienne qui est en train de changer le monde à partir de Marseille.. ils ont peur de nos brillants concitoyens qui dérangent leurs intérêts … Faisons quelque chose les amis! Changeons nos photos de profil sur les réseaux sociaux, l’heure est grave.
    PS. De sources concordantes proches des Illuminati de Tasmanie, Amir Dz est le prochain sur la liste.

    8
    48
    Anonyme
    23 octobre 2018 - 11 h 04 min

    Sans autre précision,j opterai pour un règlement de compte entre trafiquants de drogue et autres…
    Donc cette information n est pas une information c est un fait divers qui n a aucun intérêt car c est une affaire entre délinquants…

    21
    58
    Tredouane
    23 octobre 2018 - 10 h 53 min

    A suivre,en attendant les conclusions de l’enquête.

    6
    22
    LOUCIF
    23 octobre 2018 - 10 h 15 min

    Il est tout à fait normal que ce soit … »encore » .. un algérien qui est assassiné à Marseille car cette ville est gangrenait par un grand nombre de mafiosi, de délinquants et trafiquants de drogue dont une bonne partie sont des franco-algériens ou des algériens tout court ! Vu qu’un grand de cette communauté vit à Marseille (la deuxième Alger), statistiquement il est normal que se soit les algériens qui tiennent le haut de l’affiche dans ce type de règlements de compte ! Parfois , c’est entre communauté que çà se passe !

    Ceux qui pourrait accuser la police française de commettre ce genre de crime ou d’assassinat sont dans le tort car ils ne connaissent pas assez Marseille et ses … profondeurs , pardon de le dire !

    32
    55
      LOUCIF
      23 octobre 2018 - 12 h 11 min

      Remarque importante :

      Cela ne veut pas dire que je n’incrimine que cette communauté là, car l’immense majorité des Marseillais franco-algériens ou d’origine algérienne sont de bons citoyens, assez bien intégrés à Marseille et qui sont très estimés par les autres Marseillais pour leur gentillesse, leur amabilité , leur sens de la solidarité, leur générosité et leur loyauté. Evidemment qu’ils ne sont pas tous des délinquants, loin de là !

      22
      1
    toto
    23 octobre 2018 - 8 h 33 min

    Quand on lit ce genre de règlement de comptes ,armes de guerre ,méthodes de gangsters chevronnés ,assassinats ciblés ,cela concorde avec une guerre des gangs pour un conflit de trafic quelconque ,drogue etc ..de contrôle de territoire . A cette lecture, dans tous les pays du monde quelle est la proportion de citoyens qui pensent sans le dire  » bon débarras  » qui pensent  » cela évitera les frais de justice ,de procès , d’emprisonnement  » .Les familles dit -on sont inquiètes , certaines n’étaient peut être pas si inquiètes que cela en recevant des milliers d’euros du fiston  » qui avait réussi  » dans les affaires  » . Beaucoup originaires de la même région ,est -il visible que vous êtes de Khenchela ? La kalachnikov est – elle si répandue que cela ,tout le monde en sort une pour régler ses conflits ? Pas facile à croire que tous ces pauvres innocents venus travailler pour nourrir les leurs restés au pays sont tombés sous les balles bien ciblées de xénophobes et racistes !

    22
    55
      Réponse
      23 octobre 2018 - 8 h 57 min

      Pourquoi tout de suite tu veux orienter les gens vers une piste de règlements de comptes entre trafiquants ? As tu une preuve que ces assassinats ne sont pas d’ordre politiques pilotés depuis Alger ou Paris ?

      Pourquoi toute ces victimes sont originaires de l’est du pays et qu’aucune suite n’a été donnée par la police française aux assassinats depuis presque un an? c’est louche tout ça.

      61
      20
        Rachid
        23 octobre 2018 - 14 h 20 min

        Vous posez une bonne question au sujet d’Alger et de Paris, tout est possible mais on dirait qu’il y a des gens qui veulent écarter le crime politique ne reste que même en tant qu’hypothèse, bizarre tout ça..

        5
        2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.