Le RPK appelle à la vigilance pour éviter l’irréparable en Kabylie

RPK
Le RPK appelle les lycéens à faire preuve de vigilance. D. R.

Par Hani Abdi − Le Rassemblement pour la Kabylie (RPK) appelle les lycéens qui protestent contre le rejet de l’enseignement de tamazight dans d’autres régions à faire preuve de vigilance. Bien qu’il considère leur colère comme légitime et compréhensible, le RPK estime que la meilleure manière de défendre cette langue est de militant pour le pluralisme. «La colère qu’exprime cette mobilisation est non seulement compréhensible, elle est de surcroît légitime. Dire haut et fort ‘basta’ aux provocations, aux insultes et à l’infériorisation d’une identité est un acte salutaire. Mais il demeure nécessaire et impérieux de ne pas se laisser entraîner et enfermer dans une ‘guerre des langues’», prévient le RPK, qui réagit donc à l’ampleur que prend le boycott des cours d’arabe par les lycéens en Kabylie.

Le RPK affirme que «face à l’idéologie arabo-islamiste uniciste, il y a lieu d’opposer, en toutes circonstances, les valeurs du pluralisme. En tant que Kabyles, même si nous aspirons à ce que tous les Algériens se réapproprient sereinement et de manière effective le fond commun amazigh, nous devons nous garder de vouloir imposer notre langue aux autres».

Pour ce mouvement qui milite pour l’autonomie de Kabylie dans une Algérie plurielle, «il importe, donc, de faire un travail essentiel sur nous-mêmes, surtout s’agissant des grandes questions qui engagent l’avenir, pour nous départir de la prégnante culture de l’exclusion, de ne pas nous laisser enfermer dans les postures dominantes de la culture du système en place». «Toute dynamique nécessite un débat et une confrontation des idées pour déjouer les manipulations et les provocations», insiste ce mouvement, pour lequel la riposte énergique et forte des jeunes lycéens «gagnerait à se donner de véritables perspectives, d’abord en s’organisant de manière démocratique, ensuite en s’ouvrant sur le champ des idées et de la conquête des libertés, loin de toute forme de caporalisation ou d’instrumentalisation».

Le RPK appelle à une vigilance accrue. «La lutte des clans, plus visible que jamais, est là pour nous alerter que les mains invisibles de la police politique ne resteront pas immobiles pour ne dénaturer ce mouvement et l’instrumentaliser», alerte-t-il, soulignant que «la situation délétère des ‘institutions de l’Etat’, dont l’APN, n’est qu’un artefact, la violation caractérisée de la Constitution, la mise en scène de la lutte contre la corruption sont autant d’éléments qui plaident pour dire que les enjeux de la succession ou du maintien du statu quo sont de nature à pousser vers l’irréparable».

«Pour éviter que nous ne soyons aspirés dans ces tensions qui, à terme, se transformeront en véritables fractures, on ne peut faire l’impasse sur la reconnaissance de l’Algérie comme une nation multiculturelle et l’impératif de la refondation de l’Etat en s’appuyant sur les autonomies régionales», ajoute ce mouvement, qui considère que ce combat est politique et institutionnel. Le RPK assure qu’il reste mobilisé pour «parer à ce que la Kabylie ne devienne le lieu des règlements de comptes des luttes au sommet».

H. A.

Comment (65)

    Anonyme
    25 octobre 2018 - 0 h 41 min

    le systeme est en train de verser dans le pourissement de la situation deja pourrie pour arriver a quoi ? a diviser le peuple Algerien? impossible a creer une situation de guerre entre arabes et kabyles irrealisable l’Algerie est unie et indivisible, alors que veut cette maffia ??

    6
    4
    TOUS ENSEMBLES POUR TOUJOURS.
    24 octobre 2018 - 19 h 35 min

    Allah n’a maudits que les descendants d’Israël qui ont sans cesse étés en opposition avec les prescriptions d’Allah.
    Toutes les transmissions qu’ont eux les différents prophètes à leurs égards pour tentées de les mettre sur le droit chemin.
    Ils n’ont montrer que du mépris envers eux.
    Les Kabyles sont des vrais et pures musulmans.
    Ils sont nos frères en islam.
    Ils sont nos frères par le pays que nous représentons tous .
    Ils sont nos frères malgré qu’ils revendiquent la langue tamazight et d’autres l’arabe et aussi pour encore d’autres une dialectique spécifiques à la région ou ils ont grandit.
    Nous sommes algériens tous autant que nous sommes.
    Nous n’allons pas réécrire l’histoire de l’humanité en remettant les compteurs à zéro.
    Cessé de créer ces faux problèmes entre le peuple.
    Les algériens s’aiment s’aimeront avec leurs différences.
    Ça là été autrefois, ça l’est encore aujourd’hui, et ça le sera pour toujours jusqu’à l’extinction de toutes vie.
    Vive l’Algérie
    Vive les algériens arabes kabyles chaouis touaregs et autres que j’oublie.

    14
    7
      Anonyme
      24 octobre 2018 - 20 h 22 min

      Comment Allah peut-il maudire les bani israel ,alors qu’il les avait préféré aux humains ? Un Dieu peut-il se contredire ?
      AL-JATHYA ;V/16. Nous avons effectivement apporté aux Enfants d’Israël le Livre, la sagesse, la prophétie, et leur avons attribué de bonnes choses, et les préférâmes aux autres humains
      وَلَقَدْ آتَيْنَا بَنِي إِسْرَائِيلَ الْكِتَابَ وَالْحُكْمَ وَالنُّبُوَّةَ وَرَزَقْنَاهُمْ مِنَ الطَّيِّبَاتِ وَفَضَّلْنَاهُمْ عَلَى الْعَالَمِينَ – الجتية 16

      7
      8
        Amazighkan
        24 octobre 2018 - 21 h 44 min

        .. »Allah a préféré les bani israel.. » Non ! ce n’est pas possible ! Si même Allah faisait du favoritisme pour ne pas dire plus, l’humanité est mal barrée.

        Je présente mes excuses aux internautes de mon erreur.
        24 octobre 2018 - 21 h 52 min

        Anonyme
        24 octobre 2018 – 20 h 22 min
        Merci infiniment de m’avoir corriger.
        Je me suis trompé.
        Ce sont les juifs qui ont étés maudits.
        Est ce que c’est bien ça.
        Est ce que tu peux m’éclairer sur ce point.
        Je présente mes excuses aux internautes de À. Pour de les avoir induits en erreurs INVOLONTAIREMENT.
        MERCI à anonyme et à Allah d’avoir guidé anonyme pour me démentir.
        La prochaine fois je ferai un copier/coller du verset en question.

        1
        3
          Anonyme
          24 octobre 2018 - 22 h 59 min

          Si les juifs étaient maudis pourquoi 14 millions de juifs font mordre la poussière à 1,5 milliard de musulmans ? Pourquoi tous les pays musulmans sont sous développés et ne vivent que des guerres civiles interminables,alors qu’Israël que chaque jour qu’Allah fait progresse dans tous les domaines et la prospérité ?

          5
          8
    ok
    24 octobre 2018 - 18 h 41 min

    ca cest le probleme du ministre de leducation malheuresement elle est abssente ce mois ci elle est occupie a compter les chiffre de son compte bancaire offshore.pendant ke le petit peuple ce divore sur l’os ke ils jettent sur nous den haut et rigoler sur nous .ha ha ha ha ya khi petit peuple midiocre et abrutie par le systeme educatif

    4
    2
      Une protégée parachutée
      24 octobre 2018 - 21 h 21 min

      Ce que vous avez dit est vrai.
      Hier les islamistes aujourd’hui le pouvoir pour faire exploser l’Algérie en remontant les Algériens contre les autres.

      4
      5
      Je t'écoute anonyme
      24 octobre 2018 - 23 h 40 min

      @ : Anonyme
      24 octobre 2018 – 22 h 59 min

      À toi de me répondre.
      Moi je ne connais pas la réponse.

    CHAOUIDZ
    24 octobre 2018 - 17 h 21 min

    ON VOUS DIT que vous êtes des amazighs arabisés et que les arabes c’est une petites minorité noyée dans l’océan amazigh. L’histoire et les historiens sont avec nous, la science (statistiques et biologie) est avec nous. ALORS avouez que vous niez votre race comme les … ou avancez nous une réponse historique ou scientifique. OU je vous donne une réponse toute simple, vous êtes arabe « maaza wa law tarat » ce qui confirme parfaitement vos gênes amazighs et plus exactement CHAOUI.

    9
    13
      Algerien Pur et Dur
      24 octobre 2018 - 18 h 50 min

      Je t’ai lu plusieurs fois sans helas comprendre la porte de ton message. Es tu en train de denier tes vraies origines assumant que tu es chaoui. Un vrai chaoui qui vous salut.

      7
      3
      Anonyme
      24 octobre 2018 - 19 h 00 min

      L’Islam, par ses dogmes immuables, a paralysé les cerveaux et tué l’esprit d’initiative.Ceux qui s’accrochent à être arabe plus que les arabes souffrent du syndrome de Stockholm et veulent recevoir une double récompense au paradis : Bukhari (52:255) – L’esclave qui reconnait l’islam et continue à servir son maître musulman recevra une double récompense au paradis.

      8
      8
    Basta !
    24 octobre 2018 - 15 h 27 min

    Il n’y a pas de débat dans ce pays. La meute qui se défoule sur les Kabyles n’a ni langue à défendre, ni religion. Elle assure seulement en reconnaissance du ventre puisqu’elle s’abreuve aux mamelles du système.
    Il suffit de voir ou terminent les journalistes quand il l’ouvre un peu trop fort !

    15
    11
    Anonyme
    24 octobre 2018 - 14 h 16 min

    c’est plus que legitime, mais comme d’habitude le pouvoir joue la division…pour se maintenir

    12
    7
    ASSIMA
    24 octobre 2018 - 13 h 51 min

    A VOIR TOUS CES COMMENTAIRES on est désespéré.
    Alors que ce mouvement appelle à la sagesse, les commentaires sont délirants.
    Le problème réel c’est les mensonges de nos gouvernants et de ceux qui comme vous mettent en opposition nos langues ancestrale et spirituelle.
    Ces kabyles que vous mettez au rang des accusés sont d’authentiques algériens originaires d’une région d’Algérie, la kabylie, tout comme vous êtes oranais, contantinois, annabi, ouargli, etc. Le problème vient de vous qui vous dites arabes, alors que l’arabie n’est pas en algérie. Quant on se dit kabyle, on met en avant l’Algérie, quand vous vous dites arabes, vous renier ce pays et vous projetez dans un autre continent et semez les graines de la division.
    Nous, nous avons protégé l’Islam et la langue arabe dans les années sombres de notre histoire dans nos zaouias, nos thimaamrines et n’ont jamais combattu cette langue spirituelle, vous vous agissez comme les israeliens vous niez la réalité en falsifiant l’histoire. Lisez Ibn Khaldoun, lisez les conclusions de l’étude « PROJET GENOGRAPHIQUE » et vous comprendrez que vous n’êtes pas plus arabes que les brésiliens sont portugais ou les argentins espagnoles.
    Maintenant si vous pensez au « bien » de l’Algérie alors soyez justes et reconnaissez que l’arabe est une catastrophe et ne nous a apporté que fermeture d’esprit et terrorisme. Nos aînés qui ont fait leurs études dans une langue de savoir (français, anglais, russe, etc.) dans les années 60 et 70 avait un niveau de rang international et été ouvert sur la modernité tout en restant foncièrement algériens et musulmans, les générations du fawda-mental arabisées ont ruinés le niveau scientifique et sociologique de notre société et ont sombré dans l’obscurantisme et l’extrémisme, ILLA MEN RAHIMA RABOUK et c’est en général les enfants des intellectuels de la génération des lumières 60/70 qui maitrise au moins une langue étrangère et sont branchés sur le monde et non vers vos parents adoptifs d’arabie qui au demeurant ne vous reconnaissent même pas. Dites à un séoudien que vous êtes arabe, il vous rira au nez.

    27
    17
    Ch'ha
    24 octobre 2018 - 13 h 51 min

    FAUX PROBLÈME FAUX DÉBAT.
    J’imagine que BHL sera présent au côté du MAK et toute la clique à moins qu’il ne soit déjà pris au Kurdistan autonome irakien ou en ex Yougoslavie ou mieux chez ses amis makhNazis sionistes au royaume enchanté dans sa luxueuse demeure de marrakech… La base de formation du MAK par le mossad est à meknès, pour rappel.
    ÉTUDIER L’ANGLAIS LANGUE INTERNATIONALE aux chiottes le français, L’ARABE LE RUSSE ET LE CHINOIS SONT INCONTOURNABLES.
    Au lieu de progresser c’est la RÉGRESSION TOTALE avec des revendications du moyen-âge adoubées par le SIONISME. FFIS GIA DAECH Al Qaïda ….Front Al Nosra …frères musulmans et cie… MAK c’est même combat kif kif bourricot.
    La Syrie machallah avec le Hezbollah l’Iran et la Russie a échappé à cette scission et kurdistan syrien autonome.
    ÉTUDIER L’ANGLAIS !

    16
    26
    ZORO
    24 octobre 2018 - 12 h 59 min

    FFS,RCD, MCB, PAGS,MDS,MPA,PT,PST,RPK,MIK ,MAK ,ARROUCH, sans compter les FARROUCHES contre l arabe et les musulmans !!IMAGINEZ UN. INSTANT QUE CES BOULITIQUES SERAIENT SEULEMENT AUTONOMES ? ???? BKA 3LA KHIR YA TIZI COMME DIRAIT SI TAHAR.
    SIGNEZORO. …Z…..

    26
    22
      Amaz
      24 octobre 2018 - 18 h 42 min

      Assima bien parlé,j’ai toujours dit que je suis Algérienne!! je ne suis pas Arabe.

      6
      6
    الهوارية
    24 octobre 2018 - 11 h 58 min

    Il faut arrêter de mouliner la haine, la langue arabe appartient d’abord à l’humanité entière avant d’appartenir aux arabes. ya des arabes qui ne parlent pas arabe et ces manifs à la noix c’est juste pour persécuter les arabes et les musulmans algériens à chaque fois que cela vous trotte dans vos méninges ou quand le MAK vous booste pour vous exiger de vomir votre haine sur les algériens.

    37
    29
      Anonyme
      24 octobre 2018 - 20 h 34 min

      Pas a’ nous! Nous en avons une!

      2
      3
    Préjugés
    24 octobre 2018 - 11 h 56 min

    Il est plus facile à un kabyle d’apprendre l’arabe que l’inverse car tous les kabyles ayant déjà fréquenté l’école connaissent l’arabe et certains le maitrisent très bien. Mais ils le renient avec un certain orgueil dû aux préjugés inculqués aux jeunes mais qui n’existaient pas chez les anciens. Savez vous que Sibaouih le créateur de la grammaire arabe est un kabyele, de même que Elboussairi l’auteur de la fameuse Elbourda ainsi que de grands théologiens et linguistes de la langue arabe mdernes et anciens?

    19
    20
      Anonyme
      24 octobre 2018 - 12 h 20 min

      waw t’es fort toi Sibaouih est un kabyle mdrrrrrrrrrr
      non c’est un perse

      18
      1
      Amazighkan
      24 octobre 2018 - 13 h 10 min

      D’après ton commentaire les arabes sont incapables d’apprendre tamazight alors que le contraire est vrai. Doit-on conclure que les arabes sont des cancres ? Sûrement pas [email protected]

      14
      10
      khorti
      24 octobre 2018 - 19 h 03 min

      roh tekhrote chouia ba iid

      Mysyic
      24 octobre 2018 - 21 h 42 min

      Et alors mon coco ils sont amazigh pour les linguistes et tout à cause de ca faut renier la langue amazigh ou il faut leur nier le droit à son enseignement en Algérie vos commentaire montrent une haine j’ espère que les sages vont réagir car à vous entendre parler vous parlez de la langue arabe au détriment de la langue amazigh si elles sont toutes deux langues nationale et officielle alors permettez aux autres de l’apprendre ca les enrichira certainement ta un dicton qui dit autant de langues tu connais autant d’hommes tu es donc ‘il vous plait les haineux fermez la car dire que vous aimez l’Algérie et que vous la défense a vos propos et réactions en disent le contraire c bien que les élèves et les parents fassent le piquet de grève devant les écoles pour dire non nos enfants ne vont pas etudier la langue amazigh est ce que vous renforcez l’unitêe du pays ou vous voulez le disloQuer

      4
      1
    bougamouss
    24 octobre 2018 - 11 h 45 min

    Petite précision: l’Arabe n’a pas commencé en 1962, en Algérie.C’est la seule langue ,en Algérie,à être parlée, écrite, enseignée et tout ce q’on veut, depuis…15 siècles!!!C’est trés logique que ce soit la langue officielle d’Algérie.Maintenant, chacun peut parler la langue qu’il veut.

    41
    16
      Zaatar
      24 octobre 2018 - 11 h 57 min

      Je me permet une petite correction, l’arabe n’est pas la seule langue à être parlée, écrite et enseignée en Algérie, le Français l’était aussi et je dirais même plus que pendant quelques bonnes années tout se rédigeaient en Français en Algérie après 62…et même jusqu’à maintenant on a encore des relents…la preuve, on enseigne à nos enfants du primaire jusqu’au secondaire en Arabe, puis arrivés aux universités, on les vire en Français, notamment en medecine ouù on leur fait même un test de Français en tout début, car l’enseignement est en Français et que la majorité des étudiants sont arabisés et donc des cours de Français sotn dispensés aux étudiants en medecine en première année, au même titre que les autres modules de medecine…c’est vraiment dur d’être en accord avec soi même chez nous tu ne trouves pas?

      26
      11
        Zaatar
        24 octobre 2018 - 12 h 27 min

        @Zaatar : Bougamouss parle de l unique langue ecrite en Algerie depuis 15 siecle ,et toi tu parles du Francais qui a débarqué a Sidi ferruch avec ses peres blanc en 1830.
        SigneZORO. .. Z….

        18
        17
          Zaatar
          24 octobre 2018 - 16 h 02 min

          Bougamouss parle de la SEULE langue en Algérie,à être parlée, écrite, enseignée et tout ce q’on veut, depuis…15 siècles…et depuis la venue du colon Français en Algérie, il me semble bien qu’on écrit, qu’on parle et qu’on enseigne le Français…à moins que j’ai raté quelque chose dans cette fameuse histoire…en plus, ce n’est pas depuis 15 siècles que les arabes sont au nord Afrique…ils sont là depuis le septieme siècle je crois donc de puis tout au plus 13 siècles et ne me dites pas que c’est pareil…13 et 15 sont deux nombres différents, et vous n’allez pas me faire croire qu’à leur venue au début dans le nord afrique les arabes enseignaient déjà la langue Arabe dans les écoles…

          6
          6
          ZORO
          24 octobre 2018 - 18 h 17 min

          Tu me decois encore plus ya si Zaatar ,ignores tu que les arabes sont là depuis le 15 ieme siecle de l ere chachnokienne et d apres l ere hegiriennne ils entamment leur 15 ieme siecle. (Dans les deux eres le 15 existe ,remballe ton 13 s il te plait).
          SigneZORO….Z….

          7
          5
          Zaatar
          24 octobre 2018 - 22 h 47 min

          Eh bien les documents disent tous la même chose. La russe des arabes en Afrique du Nord à commencé en l’an 647. On est bien au septième siècle. Comme on est en 2018, en négligeant quelques années il y a bien une différence de 13 siècles. Sinon je ne sais plus compter…enfin je ne sais plus faire une soustraction.

          2
          4
      L'algerien
      24 octobre 2018 - 14 h 04 min

      Donc pour toi l’arabe prime sur tout dis moi les sciences sont enseignées dans quelle langue pourquoi la langue arabe ne peut pas enseigner les sciences la technologie et la médecine l’architecture et tout ce qui va avec si on suit ton raisonnement toutes les autres langue sont à bannir car l’arabe pré dis moi à la fac en Algérie on enseigne avec quelle langue en Algérie certainement en arabe non vraiment vous êtes lamentable l’Algérie est amazigh si tu crois que tu es arabe alors mon cher vas en Arabie tu trouveras tes semblable c’est sûr qu’avec des gens comme toi vous allez pousser l’Algérie au chaos dans l’abîme heureusement que même le président a eu l’inelligence de l’officialiser après l’avoir nationnaliser raisonnement raciste ca m’étonne pas vous êtes quelque part des ignorants c’est bizarre mais ce raisonnement je le retrouve en France aussi maintenant faut nous dire si on est algérien ou c seulement les arabes qui le sont

      9
      10
    Zaatar
    24 octobre 2018 - 11 h 11 min

    C’est très clair…nous reconnaissons effectivement un problème typiquement Algérien datant de 62… Fellag l’a exposé en long, en, large et en travers dans pas mal de ses sktechs…et ce problème risque de durer encore pas mal d’années…le temps que chaque individu (chaque algérien) comprenne ce qu’est vivre en société, et que cette société se crée et « prend le dessus » sur l’individu. Autrement, avec le naturel de l’homme et l’esprit de l’Algérien, vous avez un gentil cocktail mais gentil…cependant très explosif.

    18
    10
    Le terrain
    24 octobre 2018 - 10 h 46 min

    SVP, est-ce que quelqu’un pourrait m’aider à trouver un livre en kabyle dont j’ai absolument besoin pour ma thèse en kabyle? Mais malheureusement, je n’en ai trouvé qu’en français, anglais et arabe. Il s’agit de tout livre de géotechnique en dynamique des structures portant sur l’étude de l’interaction sol-structure sous sollicitation sismique. Merci d’avance.

    30
    22
      desertman
      24 octobre 2018 - 11 h 24 min

      Trouvez-le en arabe ya bache mouhandes…

      19
      23
      Anonyme
      24 octobre 2018 - 12 h 03 min

      Pour peaufiner ta thèse il y a une thèse en arabe d’un docteur saoudien qui pourrait t’intéresser :
      الضراط و الفساء وأحكامه في الاسلام

      14
      13
      Zaatar
      24 octobre 2018 - 12 h 05 min

      il existe aussi en mongol, il traite des cisaillements et des contraintes transversales des ondes sismiques,…cherche bien tu finiras par trouver…

      12
      11
    Blakel
    24 octobre 2018 - 5 h 00 min

    Il existe un principe de base, en matière de respect humain, c’est celui de la « réciprocité ». Ne fait pas subir aux autres, ce que tu ne veux pas que l’on te fasses subir. Ceux qui n’acceptent pas l’idée de devoir apprendre Tamazight, doivent comprendre qu’on ne doit alors pas obliger les autres à apprendre l’Arabe. On doit alors arriver à un système qui respecte les choix des gens. Ceux qui ne veulent pas de Tamazight, apprendront l’Arabe, et en toute logique ceux qui ne veulent pas de l’Arabe, apprendront Tamazight. Il existe bien de nombreux pays où coexistent plusieurs langues officielles (Canada, Belgique, Suisse, Luxembourg, Liechtenstein, Macédoine, Malte, Groenland, Finlande, Norvège, Bosnie, Kosovo, Ukraine, Bielorussie, Kazakhstan, Kirghizistan, Afghanistan, Pakistan, Sri-Lanka, Inde, Brunei, Singapour, Timor Oriental, la plupart des îles du Pacifique, de nombreux pays d’Afrique et d’Amérique du Sud….). Les gens arriveront toujours à se comprendre, au pire avec le français et l’anglais (voire avec la langue des signes !).

    28
    9
    larbi
    24 octobre 2018 - 3 h 40 min

    SEUL LE PEUPLE TRANCHERA

    23
    12
      MAZIGH
      24 octobre 2018 - 13 h 25 min

      ENTIEREMENT D’ACCORD, mais après avoir rétabli la vérité et appris à ce peuple, nourri au mensonge, qu’il est amazigh et que les arabes c’est 4% (moins que les européens (5%) et qu’ils sont seulement arabisés. D’ailleurs dans il y a 14 siècles personne ne parlait arabe, il y a 6 siècles avec la dernière invasion des banu hilal, seulement 4%, mais avec l’islam politique qui sacralisait l’arabe on a commencé à perdre nos repères. Mais jusqu’à un passé récent (1830) 60% des algériens étaient amazighophones et en 1962 40% l’étaient encore, aujourd’hui tout juste la moitié et avec votre politique demain ZERO.

      11
      15
      Anonyme
      24 octobre 2018 - 14 h 07 min

      Après avoir lobotomisé le peuple pendant plus d’un demi siècle avec l’idéologie arabo-musulmane ,vous voulez qu’il se prononce sur ce sujet.Il y a chez nous au sud ouest de l’Algérie les chlouhs des ksours qui peinent à prononcer un mot en arabe convenablement et leurs moyens de communication c’est la « chelha » mais se disent arabe et musulmans descendants de Ali et Mohamed.

      10
      7
      Amazighkan
      24 octobre 2018 - 15 h 35 min

      Tamazight n’est pas une variable d’ajustement c’est une constante inchangeable, inaliénable, inoxydable et ne sera jamais sujette à un vote ou à un référendum. L’équation différentielle est simple et sa résolution doit tenir compte des vraies données.

      6
      4
      Anonyme
      24 octobre 2018 - 16 h 27 min

      … Nous ne sommes pas arabes meme si 99% disent l’ etre. Le suffrage ne s’ applique pas a’ l’ identite’!
      Remplir les urnes pour justifier ce qu’ ils ont impose’ par les armes!

      7
      6
    Alain
    24 octobre 2018 - 3 h 01 min

    Alain Bentolila le conseillé pédagogique doit être content ce soir sont travaille commence a donner ses fruits.

    8
    1
      Alain ?
      24 octobre 2018 - 21 h 25 min

      C’est un conseiller pédagogique de Benghebrite payé en devises du Trésor public bien sûr.
      Il faut bien faire travailler les Français comme si l’Algérie manquait de pédagogues.

    anonyme
    24 octobre 2018 - 2 h 19 min

    Le RPK appelle à la vigilance pour éviter l’irréparable en Kabylie

    ça sera l’irréparable dans toute l’Algérie en voulant imposer ce dialecte à toute l’Algérie

    34
    44
      Anonyme
      24 octobre 2018 - 16 h 35 min

      Pour l’amazighité à la vie à la mort !!

      6
      8
        anonyme
        25 octobre 2018 - 10 h 32 min

        Pour l’arabité à la vie à la mort

    anonyme
    24 octobre 2018 - 2 h 16 min

    Vous savez tres bien et ne le niez surtout pas ça serait hypocrite de votre part que cette « LANGUE KABYLE » ne vous a été concédé et voulant l’imposer aux autres par ceux d’en haut rien que pour rester au trône et non pour quelconque autre considération
    Ils n’ont fait que creuser le fossé entre le peuple

    32
    17
      Alerte
      24 octobre 2018 - 4 h 27 min

      Les naturalisés et les descendants de harki sont entrain de miner l’Algérie de l’intérieur pour la faire exploser avant de prendre leurs valises et partir en France, Maroc, Jordanie, pays du Golfe, états unis où ils ont déjà assuré leurs arrières du Trésor public.
      L’espoir pour contrer ce plan diabolique c’est nos compatriotes Kabyles qui ont l’Algérie dans le sang qui ne laisseront pas faire ces criminels.

      24
      12
    MELLO
    24 octobre 2018 - 2 h 02 min

    Quoi de plus normal que d’attirer l’attention de tous ces jeunes ,pour lesquels l’enseignement de Tamazight au niveau national, reste une évidence. Allez faire comprendre à un jeune que cette langue, qu’il a tété du sein de sa mère , devenue nationale et officielle, est rejetée par leurs camarades des autres regions. C’est de l’ignominie pure et simple de la part de ceux qui veulent diviser cete Algérie que certains vautours auront du coeur à l’ouvrage. Ce RPK reste tout de même assez rassurant sur une Algérie plurielle et unie , mais pas unique .Quant à ceux qui voient en Tamazight une langue du passé, ne savent pas qu’il s’éloignent d’une personnalité opiniâtre mais universelle.

    32
    23
    Anonyme
    24 octobre 2018 - 1 h 55 min

    koulou rabha rahi likoum,je vais apprendre le javanais,comme ca je me sentirai plus eloigne de cette vermine,salam

    11
    27
    Le RPK doit choisir: une demie arabisation ne fait pas l'Algerie unie
    24 octobre 2018 - 1 h 16 min

    L’asrabe n’est pas la langue de l’Algerie mais la dictature l’impose. Le pays où l’on impose une langue est de fait un pays colonisé. Le RPK peut vendre sa solution moitie-moitié mais il ne convaincra personne. Un probléme aussi grave doit etre mis sur la table sans esitation. Le pays doit faire un choix librement. Les regions arabe ne veuelent pas de Thamazight c’est leur droit. Mais pourquoi diable dois je feindre d’etre arabe? Pour plaire aux dictatures ou aux islamistes?
    Les algeriens qui se croient arabes sont un danger pour la nation, parce que plus l’on arabise l’Etat et les enfants moins de prise sur le citoyen moyen en aura l’Etat au futur, ils sont de fait des traitres. Aujourd’hui l’algerianté meurt et c’est la périphérie du caire qui grandit à Alger et Oran devient toujours plus la succursale de Rabat. Un peuple joué pour des interets d’une caste sans aucune base culturelle qui décide que nous devrions etre arabisés par jeux d’écritures et nous devrions nous modèrer d’aprés ce RPK!?
    L’unique langue que je connais c’est celle du vrai, pour ma part les gouvernements qui depuis 62 ont travaillé à cette arabisation doivent etre jugés et condamnés pour traitrise.

    46
    22
    Amazihkan
    24 octobre 2018 - 0 h 29 min

    A vos claviers chers compatriotes pour dénoncer pour les uns l’imposition de tamazight à tout le monde et pour les autres de défendre l’équité dans le traitement de la promotion et le développement de l’enseignement de cette langue à tous les algériens comme ce fut le cas avec la langue arabe. Je signale au passage qu’il faudrait mettre les bouchées doubles et un budget conséquent pour rattraper le retard. L’avantage de tamazight par rapport à l’arabe est qu’elle n’est liée à aucune religion ni inféodée à aucun pays autre que l’Algérie. Vous voyez il n’y a que des avantages à étudier la langue de vos ancêtres amazighs même si vous pensez que vous êtes arabes ou arabisés. Vivent nous (les algériens, tous les algériens) et vive l’Algérie dans sa diversité culturelle, cultuelle et ethnique.

    40
    22
      anonyme
      24 octobre 2018 - 2 h 48 min

      Quelle hypocrisie
      ça a toujours été votre devise

      9
      11
    elections
    24 octobre 2018 - 0 h 20 min

    comme à chaque élection.les manoeuvres en Kabylie commencent….rien de nouveaux sous le.soleil

    36
    7
    Les masques sont tombés
    23 octobre 2018 - 23 h 23 min

    Le pouvoir et le MAK sont les seuls bénéficiaires de l’obligation de l’enseignement de tamazight dans toute les wilaya d’Algérie.
    Provoquer un clash, c’était leur objectif.

    27
    40
    Hakikatoune
    23 octobre 2018 - 23 h 13 min

    Cher compatriote @Remarque 23 octobre 2018 – 22 h 18 min, tu tires chapeau aux responsables de ce mouvement RPK qui reconnaît qu’il serait injuste d’imposer Tamazight à tous les Algériens, mais tu ne te poses jamais posé la question de savoir pourquoi on a décidé en 1962 que l’arabe est obligatoire à tous les algériens sur tout le territorial national, et le pire en interdisant la langue et la culture amazigh ???!

    Pourquoi cette anomalie dans le raisonnement à partir du moment où la Constitution dit que Tamazight et langue nationale comme l’arabe ! Tu étais, je suis prêt à mettre ma main au feu, contre la création du mouvement RPK mais comme il dit ce qui t’arrange ici, tu es bien sûr d’accord avec lui !! Je suis sûr aussi que si demain ce mouvement RPK milite pour une forme de déconcentration ou décentralisation territoriale, la régionalisation en tant que mode de gestion administrative du pays, tu seras contre …évidemment !! On vit dans le paradoxal et c’est le propre des algériens comme toi !!

    28
    17
    koulou elbled
    23 octobre 2018 - 22 h 47 min

    OULALAAA il n’y a que des mâles en Algérie ! Comme au football et partout d’ailleurs.
    Bonjour le développement…

    15
    5
    G.Aziz
    23 octobre 2018 - 22 h 32 min

    Effectivement, ne tombons pas dans le piège de ceux qui veulent nous voir desunis. L’Algérie doit rester UNE et indivisible. Avec toutes ses composantes culturelles, linguistiques et ethniques.

    50
    6
    Remarque
    23 octobre 2018 - 22 h 18 min

    Benghebrite et ceux qui lui donnent les ordres savaient que de l’obligation de l’enseignement du tamazigh a toute l’Algérie allait provoquer une grave division du peuple algérien et je tire chapeaux aux responsables de ce mouvement qui reconnaissent qu’il serait injuste de l’imposer a tout les Algériens.

    Chers compatriotes, l’heure est grave et le danger nous vient d’en haut, on cherche a provoquer une guerre entre nous tandis que leurs enfants sont envoyés étudier a l’étranger avec des bourses a faire pâlir des professeurs d’universités.

    39
    36
      Anonyme
      24 octobre 2018 - 0 h 33 min

      Et tu tires quoi autre que ton chapeau pour l’imposition de l’arabe et l’islam à tout le peuple algérien ?

      32
      25
        Apache
        24 octobre 2018 - 10 h 13 min

        Personne ne t’oblige à être musulman. D’autre part, l’Arabe avait été imposé à toute l’Algérie en 1962 et non pas à la seule Kabylie. Il fallait contester cette imposition de l’Arabe en 1962 et non pas après 55 ans d’indépendance. Pour ma part, ni l’Arabe, ni Tamazight, ni le Français à l’école, mais l’Anglais, langue nous aurions dû adopter à l’indépendance. Aujourd’hui, au moment où d’autres nations ont envoyé une sonde en direction de Mercure, à plus de 8 millions de kms de la terre,ici en Algérie, à défaut de stagner dans notre développement scientifique, nous risquons plutôt de reculer.

        17
        18
          Anonyme
          24 octobre 2018 - 10 h 58 min

          « Personne ne t’oblige à être musulman » ça prouve que tu ne vis pas en Algérie et tu te permet de nous donner des leçons nous nées et vivant en Algérie qui subissons les affres de la dictature idéologique islamique de la charia qui nous dicte même la façon de dormir et d’aller aux toilettes.La prison a accueillit des citoyens pour un croûton de pain ou une gorgée d’eau avalé pendant le jour au ramadhan.

          13
          11
    Anonyme
    23 octobre 2018 - 22 h 00 min

    bravo

    14
    21

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.