Le prix Sakharaov n’est pas allé à Zefzafi : le Makhzen soulagé

Maroc Zefzafi
Le leader du mouvement rifain Nacer Zefzafi. D. R.

Par R. Mahmoudi Grosse déception chez les défenseurs des droits de l’Homme et les militants du mouvement social marocain : l’icône du Hirak rifain, Nacer Zefzafi, n’a pas eu le célèbre prix Sakharov, dont le jury a opté, ce jeudi, pour le cinéaste ukrainien Oleg Sent, détenu en Russie. Le nom du leader de la contestation rifaine était retenu dans la «shorlist» qui comprenait également un groupement de onze ONG de défense des droits de l’Homme qui viennent en aide aux migrants en Méditerranée.

Cette nomination en soi signifiait à la fois un désaveu cinglant de la politique marocaine, encensée par les médias et les politiques européens, et l’échec de toute la diplomatie marocaine qui s’est démenée, à travers un travail de lobbying soutenu, pour ternir l’image du mouvement rifain et de ses symboles aux yeux de l’opinion internationale.

Les promoteurs de cette politique doivent aujourd’hui se sentir relativement soulagés, après le verdict du jury du prix Sakharov, parce qu’une éventuelle consécration de Nacer Zefzafi sonnerait le glas de tout l’appareil diplomatique du Makhzen et de son arsenal médiatique et ébranlerait davantage le régime qui traverse une mauvaise passe à tous les niveaux et qui est à bout de nerfs face, notamment, à la crise migratoire qui achève de le disqualifier totalement vis-vis de ses protecteurs espagnols.

A cette occasion, le père de Nacer Zefzafi, y a d’ailleurs fait allusion, en disant regretter «l’attitude négative» de ceux qui n’ont pas voulu soutenir la nomination de son fils à ce prix prestigieux. Il a remercié tous ceux qui l’ont soutenu, citant les députés européens et les membres de la communauté marocaine à l’étranger, laissant ceux qui ne l’ont pas fait «à leur conscience».

R. M.

Comment (9)

    Ch'ha
    26 octobre 2018 - 3 h 18 min

    Quand on voit à qui a été remis le prix nobel de la paix Nadia Murad (yézidie) qui veut que son peuple s’inspire du peuple isRatHELLien. C’est sûr qu’elle n’est pas en service commandé pour son maître l’entité sioniste mais pour son pays l’Irak….quelle farce !

    Kenza
    25 octobre 2018 - 19 h 14 min

    l’UE, avec cette remise de prix, n’allait certainement pas rater l’occasion de faire d’une pierre deux coups: D’une part, ménager le Maroc et leur ami le roi et d’autre part enfoncer la Russie et leur ennemi Poutine, ce méchant président.

    6
    3
    Felfel Har
    25 octobre 2018 - 17 h 34 min

    Compte tenu des complicités dont bénéficie le Maroc en Europe, il ne fallait pas s’attendre à voir Zefzafi récompensé par ce prix qui est souvent attribué à des Occidentaux pour faire croire qu’ils sont les champions des causes justes dans le monde. Balivernes que tout celà! Cette année, la Russia-bashing et la Russophobie ambiante justifiaient, à leurs yeux, la remise de ce prix à un anti-russe notoire, un fils de l’Ukraine, pays connu pour sa collaboration avec les nazis de sinistre mémoire et aujourd’hui, berceau du fascisme et du néo-nazisme. L’Europe a bien entamé sa décadence.

    5
    5
    Anonyme
    25 octobre 2018 - 16 h 50 min

    mais precisons que le maroc est certes soulager pour l’instant, mais comparé a l’Algérie, il est au bord du gouffre /implosion /explosion suite aux gifles diplomatoque qui’l recoit depuis 80 ans (il va finir par s’effondrer , ca tous les fins analystes de AP le savent.

    7
    9
    HANNIBAL
    25 octobre 2018 - 16 h 10 min

    Le makhnaz va plutot crier victoire que c’est grace a la vision du monarque Shlo – homo VI roi éclairé qui aime son
    peuple et libère meme les pédophiles coupable sur ses sujets , respectueux des droits de l’homme alors que son
    régime prédateur pour une simple contestation c’est condamnable a 20 ans de prison un despote qui
    écrase son peuple a la benne a ordures , comment peut ‘il encore tenir avec ses mensonges de roi des povres ?
    c’est aux maro’kins de chasser ce monarque entouré de $ionistes venu les asservir , leur donnant un statut
    d’esclaves consentant sinon la fanfaronnade continuera au royaume de merveilles !!

    10
    8
    Salim Samai
    25 octobre 2018 - 14 h 39 min

    Le Prix Sakahrov ressemble aux 1001 « Medailles » et « Honneurs » du CRIF, de l´AIPAC et du Zentralrat der Juden Allemand! Ces prix sont decernés a leurs « Laureats » pour leur « Combat » contre l´Antisemitisme. En code pour leur soutien á Israel.

    Les Prix Sakahrov Refusniks « Sovietiques » sont devenus plus tard les FASCISTES d´Israel!
    Le dernier Nobel de la Paix, N.Murad « Yezidi opprimee par l´EI » est aussi La Voix de Son Maitre et
    l´OBJET de la PROPAGANDE de l´OTAN qui fait de la Resistance des Peuples des Taliban, l´EI et des « Terroristes » comme jadis les Ben M´Hidi etait « Fellagha »!

    10
    3
    صالح/ الجزائر
    25 octobre 2018 - 12 h 52 min

    Les Prix internationaux , décernés par des fondations ou organisations internationales , tels que le prix Nobel , Sakharov ou autre sont entachés de considérations politiques .
    C’est fort possible que le prix Sakharov est a été offert au cinéaste ukrainien pour se venger de la Russie plus que pour récompenser les mérites .
    C’est fort possible aussi que si le prix Sakharov n’est pas allé à Zefzafi c’est pas parce que il ne le mérite pas mais pour rendre service à la France qui défend et protège le Makhzen et le royaume alaouite chancelant du Roi du Haschisch .
    La preuve on a offert tant de prix et distinctions , dont le prix Sakharov et le prix Nobel de la paix … à la conseillère spéciale de l’État et porte-parole de la Présidence – chef de gouvernement de facto – Aung San Suu Kyi pour se venger de la junte militaire de Birmanie , mais ces distinctions n’ont pas empêché les exactions de l’armée birmane envers les Rohingyas, groupe ethnique de confession musulmane , et la lauréate de plus de 10 prix , distinctions , médailles … n’a pas vu nécessaire de dénoncer génocide de la minorité musulmane des Rohingyas .
    Le Prix Nobel n’aurait pas été accordé à l’avant ex Président égyptien s’il n’avait pas accepté de la paix avec l’entité sioniste qui occupe toujours , depuis 1967 , les terres arabes .
    Le prix Nobel décerné au premier président de l’Autorité palestinienne en 1994 , car il avait accepté de signer les accords d’Oslo en 1993 avec Shimon Peres et Yitzhak Rabin ne lui a pas épargné d’être empoisonné par la suite quand il a compris le jeu et a refusé de continué sur le meme chemin .
    On n’a rien décerné au Président algérien , car la réconciliation national n’intéresse pas et ne sert pas les intérêts des occidentaux en particulier ceux de la France .

    13
    7
    Ziad ALAMI
    25 octobre 2018 - 11 h 59 min

    Le peuple Rifain n’a nullement besoin de ce prix Sakharaov (subterfuge mis en place par le sionisme international) pour se libérer du colonialisme allaouite.

    15
    10
    M'hamed HAMROUCH
    25 octobre 2018 - 11 h 54 min

    Le Makhzen soulagé ? Moi je ne le pense pas avec ce qui attend Mimi6 le 29 octobre prochain au Conseil de Sécurité de l’ONU.

    13
    10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.