Le MSP freine tout engagement de l’opposition pour un retrait de l’APN

Mokri groupes
Abderrazak Mokri. New Press

Par R. Mahmoudi Les groupes parlementaires des partis de l’opposition ont entamé des discussions pour coordonner leurs positions et préparer, éventuellement, une riposte commune suite à l’élection d’un nouveau président de l’APN dans des conditions connues de tous.

Alors que la majorité de ces groupes se disent ouverts à toutes les éventualités, dont celle d’un retrait collectif de l’Assemblée, en signe de protestation contre l’«illégalité» du nouveau président, le MSP émet son veto, en excluant d’emblée cette option qu’il considère suicidaire pour le parti, et en acceptant de composer avec la nouvelle donne, au nom d’une certaine idée de la real politik dont le parti, fondé par Mahfoud Nahnah, ne s’est en réalité jamais départi. Même lorsqu’il était à l’avant-garde d’une alliance de l’opposition, qui a créé en 2015 la Coordination nationale du changement démocratique (CNC), le MSP fut le premier à la torpiller.

Dans une déclaration à la presse, jeudi, le chef du groupe de l’autre parti islamiste, le FJD, Lakhdar Benkhellaf, reconnaît les divergences de fond avec le MSP qui, au plan numérique, demeure la première force d’opposition et en est la locomotive à l’Assemblée.

Le Parti des travailleurs adhère, lui aussi, au principe et devrait trancher la question ce vendredi, lors d’une rencontre des cadres du parti, indique son porte-parole et chef de groupe parlementaire, Djelloul Djoudi. Même décision prise par le FFS qui annoncera sa position finale sur la démarche à suivre, à l’occasion de la réunion de son instance exécutive ce vendredi. Son porte-parole, Rachid Chaïbi, affirme que toutes les options seront étudiées. «Ce qui s’est passé au Parlement, souligne-t-il, ressemble au passage d’une caravane d’éléphants qui exige de nous de patienter jusqu’à ce que le ciel soit dégagé.»

Le RCD, lui, reste dans l’expectative, même s’il ne dit pas s’opposer a priori à l’option du retrait de l’APN.

R. M.

Comment (9)

    ramoul noureddine
    25 octobre 2018 - 20 h 28 min

    j ai dit l autre jour que l armée na pas achevés sont travail de lutte contre les tangos,du moment que des énergumene pareille existe encore,l autre jour j ai vu celui qui se fait appeler ABOU DJERRA,ca fait peur ce abou,bref ds une émission et mnt le sieur et président d une secte agreer par le ministere de l interieur,el mouhim gyrofare et garde rapproché et privillege,ils sont tres dangeureux les gens de hms plus dangeureux que l ex fis,moi je dit qu il faut vraiment se mobiliser pour les mettre difinitivement a la touche

    Slam
    25 octobre 2018 - 18 h 06 min

    Demander à un parti de Trabendistes religieux de sortir du système de la chkara qui est leur seul fonds de commerce ? Autant leur demander de se suicider. Ces gens du MSP ont un pied dans le système et un pied dans l’opposition artificielle, c’est leur nature de manger la Rente fi sbil Allah.

    Anonyme
    25 octobre 2018 - 17 h 12 min

    qu es qui nous fait la??il ne sait donc pas qu il n est pas en Turquie ?? il faut lui colmater la brèche qui lui sert de bouche ,,,oui les turc en turki et les Alg,,,, ,, ,,,,,,

    1
    1
    lhadi
    25 octobre 2018 - 16 h 25 min

     » Lorsque je serai autorisé à quitter cette terre, centre de mes malheurs sinon de tout l’univers, je partirai sans remords, certains d’avoir agi dans le respect des lois – humaines ou divines- et pour le seul bien de la vérité et du progrès des connaissances…. ». Galilée.

    3
    1
    SPEED
    25 octobre 2018 - 14 h 47 min

    Le piège gavé les députés et les sénateurs,corrompre les partis soit-disant d’opposition; et vous etes un monarque a vie;et comme les Algériens avec un vrai cerveau ont fuit le pays;reste que les moineaux très facile a manipules;c’est l’avantage d’avoir deux cultures Marocaine et Algérienne

    Anonyme
    25 octobre 2018 - 13 h 02 min

    Le MSP alias mouvement satanique pourrit n est autre qu une semi organisation bluffeuse du râtelier Algérie. Cette groupement d affamé ne peut pas faire de l opposition car ils craignent qu il perdront leur bakchichs et avantages. Jenecrout pas en cette secte d’escrocs. Salam

    5
    2
    Anonyme
    25 octobre 2018 - 12 h 15 min

    Honte à vous. Les vrais Hommes ont donné leurs vies pour la patrie, vous, vous ne pouvez même pas sacrifier vos avantages indus. Quand au MSP en plus de vos mesquineries, vous faites honte à l’islam. Continuez à vous taire devant « el-mounker » et laisser les puissants du moment piétiner les lois de Dieu et de la Nation.

    7
    1
      Anonyme
      25 octobre 2018 - 16 h 02 min

      « …vous faites honte à l’islam » ils ne font pas honte à l’islam au contraire ils renvoient la vraie image de l’islam ,comme le font daesch.
      Al’Imran/V54 : »Et ils complotèrent et Allah a comploté. Et c’est Allah le meilleur des comploteurs. »
      وَمَكَرُوا وَمَكَرَ اللَّهُ ۖ وَاللَّهُ خَيْرُ الْمَاكِرِينَ (54)

      1
      2
    Vérité
    25 octobre 2018 - 10 h 18 min

    Cela preuve une nouvelle fois, qu’ils n’existent pas de partis d’opposition en Algérie,le clan d’Oujda a tout acheter même les Imams et les Harkis, c’est un Souk Marocain où tous achète et se vend,il ne reste plus a espéré, soit la prison a ciel ouverte ou mourir au fond des mers HADA MEKTOUB EDZAIR

    7
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.