Le candidat à la présidentielle française Nicolas Dupont-Aignan : «Si on ne développe pas le Maghreb, on aura le chaos»

Nicolas Dupont-Aignan. D. R.

Dans une déclaration à la chaîne de télévision Berbère TV diffusée mardi, le candidat de Debout la France à l’élection présidentielle française, Nicolas Dupont-Aignan, a plaidé pour un «rééquilibrage» des relations entre la France et les pays du Maghreb, auxquels il réserverait son premier voyage s’il était élu, tout en œuvrant pour la relance de l’Union pour la Méditerranée, à l’arrêt depuis des années. Il estime ainsi que si «nous ne développons pas ces pays, nous aurons le djihadisme, le chaos et une immigration massive que nous ne pourrons pas digérer».

Le candidat argue du fait que la situation est fragile en Algérie, où il y a, selon ses termes, «une succession difficile», que le roi du Maroc «n’est pas dans une situation aussi solide qu’on le dit» et, enfin, que la Tunisie «fait face à une protestation sociale d’ampleur qu’exploitent les islamistes». C’est pourquoi, il veut que «tout soit parié sur le Maghreb», en se disant être le seul, parmi les candidats à la présidentielle de son pays, à «avoir conscience du danger».

Analysant la situation économique dans les pays du Maghreb, en prenant l’exemple de la Tunisie qu’il dit connaître le mieux, l’invité de Berbère TV suggère un plan Marshall pour les tirer du marasme actuel, mais toujours dans le souci de prémunir l’Europe des contrecoups du sous-développement des pays du Sud. «Vous ne pourrez pas, dira-t-il, équilibrer la Méditerranée si vous ne créez pas des millions de postes d’emplois pour la jeunesse du Maghreb.» Il propose à ce titre une relocalisation d’une partie des usines françaises en Méditerranée et de développer des partenariats. Et de poursuivre : «Tant qu’on n’aura pas créé ce pont sur la Méditerranée, on sera dans un dialogue malsain.»

Interrogé sur sa position sur l’enseignement de la langue berbère en France, le candidat se montrera plus surprenant en se proposant d’arrêter avec les subventions de l’éducation nationale pour les langues et cultures d’origine, «parce que, explique-t-il, il faut d’abord apprendre le français». Il essaiera ensuite de se rattraper en faisant l’éloge des Berbères dans l’histoire, en considérant que si on ne parle pas d’eux en France, «c’est parce qu’on survalorise les gens qui ont échoué», tout en stigmatisant les ravages d’une pensée unique en France qui, selon lui, «enferme tout le monde dans une espèce de communautarisme et crée des ghettos».

R. Mahmoudi

Comment (38)

    Shtroump Rieur.
    20 avril 2017 - 11 h 51 min

    Bon , Mr Dupont Aignant fait
    Bon , Mr Dupont Aignant fait un diagnostic du Maghreb , c’est gentil ,mais toute charité commence par son Pays , ou le diagnostic de la France est alarmant , prisonniere dans L’Union Européenne , la France est sous tutelle de la Commission Européenne a Strasbourg , de la Bce a Francfort et de L’OTAN basé a Bruxelles mais les décisions sont prises a WASHINGTON et par les Usa. …Résumons , la France n’est pas Indépendante , et n’est plus Souveraine , ne decide pas sa politique sociale , travail , économique car toutes les directives sont décidé par la Commission Européenne a Bruxelles et sa Politique Étrangère et Militaire décidé par les Usa/OTAN ….Les problèmes de la France sont plus graves que ceux du Maghreb , car pour la France c’est un problème existentiel , perte de son indépendance et de sa souveraineté , de son droit de veto et membre permanent a L’Onu a court ou moyen terme , la dillution de sa dissuasion Nucléaire au profit de la Commission Européenne …..Mr Dupont Aignan votre pays va disparaitre , dilué dans L’Union Européenne sous Tutelle Américaine !!! .

    RABEH
    20 avril 2017 - 9 h 09 min

    SI VOUS CESSEZ DE SOUTENIR
    SI VOUS CESSEZ DE SOUTENIR LES DICTATURES LES MAGHREBINS N AURONT BESOIN DE QUICONQUE … IL Y A JUSTE VOS INTERETS QUI COMPTENT … IL FAUT COMMENCER PAR DENONCER ET DE COOPERER AVEC UN REGIME ILLEGITIME ET INCOMPETENT EN ALGERIE …

    Rayés El bahriya
    20 avril 2017 - 7 h 45 min

    Une commère fait son bonheur
    Une commère fait son bonheur en commérages.
    El fahem yefhem

    anonyme
    19 avril 2017 - 22 h 47 min

    voilà c’est pour ça que
    voilà c’est pour ça que marine lepen dit que la colonisation a beaucoup apporté à l’algérie , ils ont l’intention de remettre ça (sinon ce sera le chaos parait-il) … le chaos chez qui ????

    Anonymous
    19 avril 2017 - 20 h 37 min

    Encore un qui croit avoir la
    Encore un qui croit avoir la science infuse et nous intimider par son argument d’autorité pour dissimuler une vraie crainte d’être mis en infériorité dans un avenir proche au niveau économique. Il faut dire à ce monsieur une vérité que certains connaissent. La France veut se rabattre sur l’Afrique car elle craint de se faire doubler d’autres pays, dont l’Allemagne. Or l’Allemagne sera plus sérieuse et plus efficiente. Cette jalousie germanophobe que pullule dans toutes les émissions est ahurissante. Ouvrez le marché algérien aux allemands, aux autrichiens, aux suédois et vous verrez les transformations rapides de la société algérienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.