Mohcine Belabbas plaide en faveur d’une «mobilisation solidaire» de tous les patriotes

Mohcine Belabbas
Mohcine Belabbas. New Press

Le président du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), Mohcine Belabbas, a plaidé vendredi à Souk-el-Tenine (Béjaïa), en faveur d’une «mobilisation solidaire de tous les patriotes». «Cette mobilisation est plus qu’une exigence, un défi», a-t-il clamé à l’ouverture du campus des jeunes progressistes du parti, réunis pour consolider leur formation politique certes mais surtout pour échanger et réfléchir sur la situation du pays et des actions à entreprendre.

Le premier responsable du RCD a considéré que l’«union des jeunes est une exigence de l’heure pour jeter les bases de la construction d’un avenir de progrès». Belabbas a tenu à mettre en garde contre le «fatalisme» ou le «renoncement» à l’action politique. «C’est elle (action politique, ndlr) la source d’une solution à la crise», a-t-il estimé, exhortant les jeunes à «réunir les moyens et les forces de façon collective avant qu’il ne soit trop tard». A ce titre, il a estimé que la question ne relève pas de l’ordre moral mais d’une exigence de l’histoire, soulignant qu’il n’y aura pas de salut en dehors de l’action collective et de la recherche de l’intérêt général».

Sur le plan économique, Belabbas a plaidé pour un système basé sur «la liberté d’entreprendre et le mérite et non sur la gestion de la rente».

Plus de 600 jeunes issus de toutes les wilayas du pays prennent part à ce campus, organisé en débat en plénière et en travaux d’ateliers. Plusieurs conférences y sont prévues dont la plus importante entend faire le point sur «les réformes structurelles et la bonne gouvernance».

R. N.

Comment (6)

    Gasoil
    27 octobre 2018 - 14 h 00 min

    Tout les partis dites d’opposition;se sont que des enfants illégitime du FLN-RND;le pouvoir n’a jamais autorisé les vrais partis qu’opposent vraiment a sa politique catastrophique et qui refusent les cadeaux empoisonné

    Slam
    26 octobre 2018 - 20 h 36 min

    Chaque parti de l’opposition appelle au Rassemblement. Mais le Pouvoir sait très bien qu’ils sont incapables de se rassembler. On tourne en rond depuis 20 ans. Il est temps qu’un Leader sorte de nulle part et casse tous ces partis inutiles pour rassembler le peuple autour de son programme. Où est il ?????? Lançons un appel à candidature: Peuple en détresse recherche Leader pour lui montrer la voie. Envoyez vos CV.

    Anonyme
    26 octobre 2018 - 14 h 28 min

    Awah Mr Belabbas, rouh a Wahran ou a Constantine parler aux jeunes. Faut sortir du ghetto mon frere, allez precher ailleurs votre democratie et votre changement. Les jeunes kabyles ont d’autres chats a fouetter. Ils n’ont pas peur comme vous dites mais ils ont assez donné pour votre Algerie, et maintenant ils pensent qu’il faut changer le fusil d’epaule. Ils veulent se battre pacifiquiment pour leurs kabylie

    2
    2
    BabElOuedAchouhadas
    26 octobre 2018 - 1 h 33 min

    L’essentiel est qu’il n’a pas demandé la réouverture des frontières du Haschich.

    Mieux que ça, il paraît qu’il a rendu visite lundi dernier à l’Ambassadeur de la RASD à Alger pour lui exprimer le soutien du RCD à la juste cause du peuple du Sahara occidental ce qui a fâché le Régime MakhNazi selon leur Site propagandiste yabiladi.

    4
    1
    Encore trop boutiquiers à mon avis !
    26 octobre 2018 - 0 h 08 min

    Les parties politiques d’opposition en Algérie doivent dépasser le niveau régionaliste pour se retrouver sur des idées et convictions. On peut éventuellement initier une forme de rassemblement national sur le net avec des thèmes récurrents et rassembleurs. bien sûr il faut des règles et de la transparence. Le seul moyen de toucher tous ceux qui aspirent à un changement bénéfique pour tout le pays.

    AXEL
    25 octobre 2018 - 23 h 36 min

    Université d’été d’un parti qui a porté toutes les valeurs de modernité avant de sombrer dans l’argent avec son Soussou Zoudj Dorro qui vient de plébisciter son fiston Mezmez à la t^éte du secrétariat national aux relations extérieures avec un salaire de 1800 Euros par mois sur le dos des militants. Dans le programme de cette Halaqa une Mouhadara de chikh djabelkhir sur la refondation de l’islam!! Voilà comment un parti laique donne des cours d’islamisme. Bay Bay;

    4
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.