Abdallah Djaballah veut imposer son leadership dans le mouvement islamiste

Abdallah Djaballah. New Press

Les «grandes manœuvres» des partis islamistes se précisent à quelques mois des élections législatives en Algérie. Abdallah Djaballah, leader du Front pour la justice et le développement (FJD), a livré au journal arabophone Al Hayat les contours de sa stratégie qui a l’ambition de dépasser l’enjeu électoral pour se positionner dans la classe politique comme un pôle puissant en mesure de peser sur les choix du pays, voire de le diriger. Abdallah Djaballah confirme que le rapprochement du PJD avec Ennahda de Mohamed Douibi est une «fusion en un seul parti et non une alliance islamique dans les élections». Il est optimiste quant à la procédure d’agrément de ce nouveau parti qui, dans les faits, consistera en la reconstitution sous un autre nom du mouvement Ennahda qu’il avait lui-même créé au moment de l’ouverture politique du pays à la fin des années 1980.

Le chef du PJD veut rassembler au-delà de ces deux formations et intégrer à son projet d’autres composantes de la mouvance islamiste. Djaballah pense au MSP, à El-Bina et au Front du changement qui viennent de la même matrice, la «même école, celle du juste milieu», selon ses propos.

La présence d’Abou Djerra Soltani (MSP) et de Mustapha Belmehdi (El-Bina) à la cérémonie de signature de l’«alliance stratégique d’intégration» pilotée par Djaballah est certainement un signe qui encourage ce dernier dans cette voie. Evidemment, il est conscient que son projet est de nature à effrayer la classe politique et qu’il peut rencontrer une forte hostilité dans l’opinion publique. Ses propos rassurants sur ce que serait le programme de son nouveau parti visent à lui donner une image acceptable. Il prétend que son projet est dans l’intérêt du pays et ne constitue une menace pour personne, encore moins pour le pouvoir, laisse-t-il entendre.

Effectivement, le pouvoir, au contraire, pourrait voir dans l’émergence de ce pôle islamiste, comme cela s’est fait par le passé, un instrument de mobilisation qui permettrait de réduire l’ampleur de l’abstention aux élections, qui est prévisible au vu du contexte économique, social et aussi politique, de préparation de cette échéance, et donc leur donner plus de crédibilité. Du même coup, le pouvoir pourrait également compter sur une dispersion des voix de l’opposition et en tirer profit. Peut-on, pour autant, penser que le projet de Djaballah de rassembler les partis islamistes dans une seule formation politique serait encouragé par le pouvoir ? Ce n’est pas exclu.

Djaballah est connu pour ses ambitions politiques et particulièrement son désir d’être le chef de tous les islamistes d’Algérie. Une des raisons qui a fait éclater Ennadha et l’a fait évincer de la tête de ce parti a été la tendance au culte de sa personnalité qu’il a développée chez les militants. Cependant, la recherche du leadership au sein des partis islamistes est une maladie qui n’est pas propre à Djaballah. On la retrouve aussi chez les leaders successifs du MSP. On ne connaît d’ailleurs pas la réaction d’Abderrezak Mokri au projet de ce nouveau parti aux visées hégémoniques. Les luttes intestines qui minent le mouvement islamiste et le divisent, ce dont s’est plaint Djaballah, sont provoquées par cette lutte pour le leadership qui s’impose comme une fatalité. Le pouvoir a eu tout le temps de s’appuyer sur cette faille pour compromettre le mouvement islamiste, à travers sa participation non seulement aux élections, mais surtout au gouvernement et à d’autres rouages de l’Etat. Cette compromission constitue un handicap sérieux que Djaballah aura toutes les difficultés du monde à surmonter.

Houari Achouri

Comment (30)

    ANTI WAHAB
    25 décembre 2016 - 10 h 38 min

    ces faux dinosaures qui se
    ces faux dinosaures qui se prennent pour des proph….NE REUSSIRONT PAS à soudoyer les nouvelles générations inchallah , Dieu merci aujourd’hui il y’a Internet , les réseaux sociaux …afin de vérifier et de se documenter …les gens ont marre que vous leurs racontiez vos histoires à dormir debout , nous et nos enfants sommes tous musulmans et ça c’est GRACE A DIEU et certainement pas à vous !!! nous sommes nés musulmans , nous vivrons musulmans et nous mourrons musulmans par AMOUR ENVERS DIEU et non pas envers vous , menteurs , tricheurs n conspirateurs , magouilleurs , manipulateurs , vous utilisez la religion afin d’accéder à vos objectifs politiques ! vous vous en foutez du peuple , il vous le rendra un jour !

    fakou
    25 décembre 2016 - 8 h 21 min

    NE REVEZ PAS ! Tant qu’il y a
    NE REVEZ PAS ! Tant qu’il y a l’islamisme wahabiste , tant qu’il y a l’Arabie saoudite, les rois arabes et les frères musulmans égyptiens ou togolais sur la surface de la terre , jamais le monde arabe, berbère , africain ou asiatique , le monde musulman , copte ou assyrien ne connaitront la paix , la tranquillité , le bonheur et la prospérité .. Jamais ! Vous pouvez attendre 10 000 ans !

    Stratège
    24 décembre 2016 - 21 h 41 min

    J’en suis sur qu’ils
    J’en suis sur qu’ils préparent un nouveau partis mafieux non nationaliste, contre celui des Islamistes à la présidentiel afin que l’on se rabattent sur ce partis mafieux.
    Bien pensé ils nous prennent pour des cons !!!
    Ce sera ni la peste ni le choléra !!!!!!!

    FOUROULOU 45
    24 décembre 2016 - 19 h 54 min

    résumé de 70 années de ….

    résumé de 70 années de ….
    il n’ya aucune nation sur Terre autre que la nation arabo-musulmane , dont son Présent coïncide encore et parfaitement avec son lointain Passé d’il ya 15 siécles ! Hélas il s’agit du constat amère que nous vivons encore et encore …

    NON MERCI
    24 décembre 2016 - 19 h 04 min

    @ Abdallah Djaballah : moi
    @ Abdallah Djaballah : moi simple citoyen de 65 automnes , je vous suggére plutot d’aller paitre les brebis dans le desert de l’arabie , ça vous ira tellement bien avec votre costume bariolé…

    zef-zef
    24 décembre 2016 - 19 h 02 min

    abdellah le caméléon du nord
    abdellah le caméléon du nord;il se transforme par apport a la force et la puissance le contraire du caméléon du sud,abdellah n’est pas intelligent mais très malin d’ailleurs comme la majorité de nos dirigeants; ceux qui sont intelligent ont choisis de partir loin des loups; ni foi;ni loi;si abdellah es-que vous importez dans votre tombe toutes les biens acquit malhonnètement

    Anonymous
    24 décembre 2016 - 18 h 25 min

    les rabatteurs du régime
    les rabatteurs du régime actuel commence a préparer le terrain pour leurs fournisseur habituel;une grosse prime les attendre;(…) ;monsieur djaballah dite nous combien de lots de terrain et d’autres avantage que vous avez bénéficié (…) ;es-que c’est par crainte de votre barbe ou pour vos beaux yeux;ou pour service rendu;combien de fois vous avez changer de vestes et de couleurs;c’est vrais c’est devenus a la mode;qu’allez vous dire a dieu ya si cheikh tawain

    berbere et pas arabe
    24 décembre 2016 - 18 h 17 min

    je suis berbere laïque jamais
    je suis berbere laïque jamais arabe islamiste de merde

    T'ZAGATE
    24 décembre 2016 - 18 h 08 min

    Abdallah Djaballah a de l
    Abdallah Djaballah a de l’espoir de gouverner l’Algérie, et c’est possible, et il a raison .. car le niveau culturel des algériens a tellement baissé que beaucoup pensent et croient que le Coran peut régler tous les problèmes qui se posent aux pays et ce, sur tous les plans tant économique que scientifique, culturel, technique, technologique etc…etc…La majorité des algériens pensent que parce que nous sommes musulmans, il est toujours à nos côtés , de notre côtés et qu’il pense à nous en permanence avant tous les êtres de la terre. On est à l’aube du troisième millénaire, donc en 2016, et une bonne partie des citoyens algériens pensent que l’islam est ….. la solution à tout. Donc Abdallah Djaballah (ou Ali Belhadj ou quelqu’un de la même trempe ) a raison d’espérer prendre le pouvoir un jour en Algérie. Au rythme où le niveau culturel des citoyens sombre dans l’abîme, çà risque de se réaliser plus tôt que prévu. Les « soldats » et les militants potentiels de la mouvance politique islamiste sont déjà en « formation de masse » à l’école de la République et à l’Université ! Continue Abdallah Djaballah, je pense le vent est dans ta direction.

    Quenelle
    24 décembre 2016 - 16 h 49 min

    Sachant que les Algériens
    Sachant que les Algériens savent mieux que quiconque ce que sont les islamistes, même en complet-cravate;
    sachant qu’entre eux et nous, il y a 200.000 morts et des milliers de « disparus » ;
    sachant que le pouvoir sera cette fois-ci encore tenté de les manipuler (avec les résultats que nous connaissons) pour nous placer une nouvelle fois encore devant le cruel dilemme  » eux ou nous  » , le risque serait qu’ « eux et eux » soient anéantis en même temps dans un « printemps » glacial qui dépasserait , et de loin, l’horreur syrienne !
    Le peuple algérien n’est plus obnubilé par les sermons des islamistes, même le croupion Benhadj ne fait plus le plein dans « sa » mosquée .
    Sachant que ce pouvoir est autiste et impudique , du sang coulera encore à la moindre infime étincelle parce que tant de mépris à notre égard est à peine concevable ! RABBI YESTAR !

    Moskosdz
    24 décembre 2016 - 16 h 24 min

    Même le Prophète »QSSL »n’a
    Même le Prophète »QSSL »n’a jamais cherché à être roi ou chef d’état,alors que ces barbus sont prêts à saboter leur propre pays et massacrer leurs propres coreligionnaires juste pour une histoire de Kourssi.

    Anonymous
    24 décembre 2016 - 16 h 18 min

    Qu’il aille se faire voir du
    Qu’il aille se faire voir du coté de ses mentors soudanais et de son maitre Hassan Tourabi El Irhabi

    Anonymous
    24 décembre 2016 - 14 h 58 min

    Ils ont été de piètres
    Ils ont été de piètres magiciens ,ils ont pu embobiné certains. Mais que valent-ils aujourd’hui ? walou el hamdou lilah

    NON
    24 décembre 2016 - 14 h 25 min

    NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO
    NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON à un pays de barbus de merd….
    NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON à un pays d’incultes .
    NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON au salafisme et à la préhistoire
    celui qui veut vivre comme un mormon …..il n’a qu’à faire ses valises et foutre le camp , on est dans une nouvelle ére de technologies ….ne venez plus nous bassiner avec vos salades de  » un tél a dit , un tél a fait  » , on veut que notre pays prospére économiquement afin de pouvoir faire face aux défis qui l’attendent dont la grande crise économique qui est là aujourd’hui : ce n’est pas avec les siwak que nous pourrions y faire face ! allez oust !
    nous sommes tous des musulmans , ne venez ^pas nous apprendre où est la qibla , on la connait !

    en toute clarté
    24 décembre 2016 - 14 h 17 min

    les islamistes et notamment « 
    les islamistes et notamment  » les salafistes , ou du moins ceux qui croient etre sur les pas des salaf..)  » , on en commun une maladie dans leurs coeurs noirs : la maladie d’arriver à régner , gouverner , imposer leurs idées farfelues d’un autre age , ditiger les autres , dicter aux autres ce que eux méme ne peuvent faire ,
    citez moi un pays ARABO-MUSULMAN qui s’est developpé ? AUCUN !!! savez vous pourquoi mes fréres , je vais vous le dire en toute clarté justement afin que ça puisse etre compris par une grande majorité :
    comment voulons « nous » évoluer…alors que « nous » tenons bec et ongles à vivre comme une communauté (salaf) ayant vécu il y’a de cela 15 siécles ?
    c’est tout comme si des pays d’europe cherchaient à se developper tout en vivant comme leurs vikings ..et autres anciennes civilisations si l’on peut appeler cela comme ça !!!!
    nous sommes DIEU MERCI à99% musulmans ….mais pour la majorité nous ne voulons pas vivre comme il y’a 15 siécles voyons !!!! (avancer en reculant , c’est ridicule !!!!) ???
    bref pour revenir à ces pseudo religieux d’en haut ….soit ils sont religieux ( piété ) , soit ils font de la boulitique ( mensonges ) : ça ne va pas ensemble !

      ABDAL
      24 décembre 2016 - 19 h 29 min

      le monde arabo-musulman
      le monde arabo-musulman malgré ses ressources gazieres et pétrolieres,stagne dans un sous développement chronique,et ce n’est pas demain que le probleme sera résolu,car le déficit démocratique est tel,qu’il faut surement plusieurs génerations pour que le MONDE arabe,comprenne enfin que seul le chemin de la démocratie sera la solution et quel’éternel choix entre les dictatures en place et les islamistes,ne peut conduire les peuples que dans une impasse

        en toute clarté
        24 décembre 2016 - 20 h 55 min

        EXACT , des cerveaux 100%
        EXACT , des cerveaux 100% emprisonnés dans le passé d’il y’a 14 siécles qui est devenu héréditaire …
        sans les hydrocarbures ….le monde Arabo-Musulman serait encore totalement à l’age de la pierre !
        le petrole a sauvé un peu la face , et encore ….les arabes sont resté bédouins DANS L’AME ! incroyable au 21iéme siécle !

        TheBraiN
        25 décembre 2016 - 11 h 09 min

        Autant le salut des arabo
        Autant le salut des arabo-musulmans ne passe surement pas par les islamistes autant la démocratie occidentale ne représente la panacée , contraire qu’elle est aux valeurs ancestrales de ces peuples .
        On ne peut pas vendre du sucre en dénonçant les méfaits du sel sachant que les méfaits du sucre sont tout aussi destructeurs .
        La démocratie occidentale , c’est aussi l’IVG , la pornographie , le mariage GAY …..et ça vous croyez sérieusement qu’un peuple comme le notre l’acceptera …..démocratiquement ???
        La solution passe par des systèmes endogènes qu’on doit , nous même , trouver à partir de nos valeurs , de nos cultures , de notre religion …un peu comme le fameux « Etat algérien souverain, démocratique et social dans le cadre des principes islamiques. ».
        Nos glorieux aïeux étaient quand-même en avance de pas mal de générations sur cette vision .

    lhadi
    24 décembre 2016 - 14 h 14 min

    Un homme d’Etat doit avoir
    Un homme d’Etat doit avoir une idéologie politique qui lui permettra d’acter le programme idoine; seul à même d’engager le pays dans la voie d’une transformation sociale profonde permettant l’essor national et fera du bonheur une idée neuve.

    Cette vision politique ne peut naître que par l’intégration d’un triple héritage :

    1/ Celui du libéralisme politique – protection de la liberté individuelle, tolérance, distinction entre société civile et Etat, place du marché, etc.

    2/ Celui du républicanisme – recherche du « bien commun », rôle clé du civisme, complémentarité entre liberté et égalité.

    3/ Et enfin, indissociable du mouvement ouvrier, celui du socialisme – exigence de dépasser du moins de réguler collectivement le capitalisme selon un idéal de justice.

    Renouant avec la tradition socialiste et républicaine, cette voie vise à rendre effectives la citoyenneté et la solidarité, dans une relation critique aux principes du libéralisme économique.

    À partir de cette vision naîtra le programme qui offrira la perspective claire et cohérente d’un changement profond, correspondant aux intérêts du pays et aux aspirations des travailleurs, des démocrates, de l’ensemble du peuple algérien.

    Tout autre discours n’est qu’esprit superficiel ou tendancieux avec comme volonté souveraine de s’accaparer le pouvoir et les ors qui s’y attachent.

    Fraternellement lhadi
    (lahdi24@yahoo.fr)

      Anonymous
      26 décembre 2016 - 8 h 27 min

      C’est non seulement
      C’est non seulement affligeant dans le fond (que masque mal la forme ) mais en plus vous osez émettre l’hypothèse d’une seule et unique voie démocratique possible ( la votre en l’occurrence avec sa définition façon Wikipedia ) tout en appelant à l’instauration d’institutions et d’une gouvernance démocratique.
      Vous êtes comme Mr Jourdin, lui faisait de la prose sans le savoir et vous, vous vous contredisez sans le savoir.
      J’espère que votre boîte mail que vous mettez depuis des années en signature, vous a permis d’avoir quelques fans…Sincèrement je vous le souhaite….
      Beaucoup de petits esprits n’attendent que votre suffisance pour les guider…

    fatigué
    24 décembre 2016 - 13 h 54 min

    il est encore la, dans les
    il est encore la, dans les années 90 il faisait parti de la plate forme de sant’igidio dégage.

    ********
    24 décembre 2016 - 13 h 26 min

    Des mouvements Islamistes
    Des mouvements Islamistes made in OTAN financés par qui ont c’est , on en veut pas, on veut que du Made in ALGÉRIA sans ingèrence de l’extérieur !!!
    PS : Si possible des nationalistes Algériens qui aiment leur pays en la modernisant avec pourquoi pas un jour des routes Solaire car nous au moins ont à du SOLEIL !!!

    Abou Stroff
    24 décembre 2016 - 13 h 25 min

    « Abdallah Djaballah veut
    « Abdallah Djaballah veut imposer son leadership dans le mouvement islamiste » titre H. A.. moua, avec la perspicacité qui me caractérise et avec la modestie qui me distingue, avance les propositions suivantes
    1- ce n’est pas djaballah qui veut imposer quoi que ce soit mais le pouvoir en place qui manoeuvre pour que l’énergumène et sa cour soient les nouveaux islamistes DU pourvoir (en remplacement du hamas totalement discrédité auprès des algériens lambda en général et des islamistes lambda en particulier).
    2- djaballah qui a autant de charisme qu »une huitre mais dont l’ego démesuré est remarquable fera un bon islamiste de service au regard de l’expansion exponentielle du charlatanisme en Algérie (il suffit de l’écouter parler pour deviner l’imposture derrière ce qu’il éructe comme inepties et billevesées).
    3- seule l’idéologie religieuse est à même de sauver un pouvoir aux abois qui ne sait plus à quel derviche tourneur se vouer. les intérêts objectifs et subjectifs de la marabunta qui nous gouverne et de la vermine islamiste requièrent qu’il y ait une alliance effective couverte par une opposition factice.
    moralité de l’histoire: nous tournons en rond et rien n’indique que nous nous apprêtons à prendre une quelconque tangente pour sortir du cercle vicieux qui nous fossilise

      Alternative
      25 décembre 2016 - 13 h 49 min

      Et puis… ? À quoi sert tout
      Et puis… ? À quoi sert tout ce blabla ? Embusqué, sous un pseudonyme, derrière un écran d’ordinateur, même avec les plus brillantes analyses, ne règle pas le problème !

    Anonymous
    24 décembre 2016 - 12 h 44 min

    le gouvernement algérien
    le gouvernement algérien prépare toujours la guerre civile permanente en poignardant la nation et l’armée nationale dans le dos et en faisant la démocratie avec les wahabjstes agents de l’Arabie saoudite et du Qatar pour se repentir de leurs corruptions .. Retour à la case départ .. les algériens sont fatigués de ce FLN corrompu … la syrisation de l’Algérie est devenue inévitable .. les nationalistes algériens doivent se préparer au pire …Nul ne peut échapper à la fatalité de son destin …

      zarzor
      24 décembre 2016 - 13 h 32 min

      Que Dieu au plus haut des
      Que Dieu au plus haut des cieux préserve l’algérie

      M
      24 décembre 2016 - 16 h 36 min

      +Anonymous//Au lieu de te
      +Anonymous//Au lieu de te faire passer pour un Algérien,à ta place j’avouerais que sans le sacrifice de l’armée Algérienne qui a pratiquement nettoyée le continent Africain du terrorisme,le Maroc serait terrassé par DAESH,surtout que l’on sait qu’ils sont + de 3000 de vos rats dans ses rangs.

    abdal
    24 décembre 2016 - 12 h 31 min

    il semble oublier que la ou
    il semble oublier que la ou ils sont passés ,ce n »est que conflit et misère pour les populations,les éxemples ne manquent pas a travers le monde arabo-musulman ,quant a L’ALGERIE il faut rappeler que la constitution interdit les partis a caractère religieux mais comme cette constitution a ete tripotée plusieurs fois par certains, pour se maintenir au pouvoir,personne ne la respècte,car ils l »on transformée en un vulgaire bout de papier,ailleurs les constitutions ont plusieurs siecles parfois(USA) et sont imimuables,et le dernier changement important en FRANCE remonte a 1958 instaurant l »election du président au sufrage universel par le peuple

    Gavroche Algérien
    24 décembre 2016 - 11 h 23 min

    Cet homme travaille
    Cet homme travaille uniquement pour son égo. J’espère ne jamais voir un gouvernement islamiste à la tête de l’Etat Algérien. L’Algérie doit rester un Etat Républicain et s’émanciper vers plus de démocratie; Ce serait un recul en arrière dramatique d’autant plus que nous nous n’avons pas avancé depuis l’indépendance. Leur projet de société est trop archaïque, dangereux et déclinante pour notre économie, les femmes, les jeunes, notre modernité, notre sécurité, notre diversité, notre ouverture au monde. Je ne voudrais pas voir mon pays inféodé à l’Arabie Saoudite. Abdallah Djaballah m’inspire pas confiance, nous devons laissé l’islam dans nos cœurs et laissé la pratique religieuse a une pratique personnelle (entre Dieu et l’individu) et ne pas des hommes dangereux utiliser notre religion à des fins politiques. Cependant les partis « dits » de la majorité et ceux  » dits » démocrate doivent revoir les logiciels politiques qui sont obsolètes et ringards avec aucune vision sérieuse pour le pays et en inéquation les pays modernes. Je ne veux pas voir mon pays avec une mosquée à chaque coin de rue, des femmes niqab partout, des hommes en djellabas et une économie de bazar encore plus prospère. Oui à nos valeurs Musulmanes, Berbères, Arabes mais dans la modernité, la démocratie, l’ouverture au monde, la diversité, la tolérance, la prospérité NON à l’obscurantisme.

      Le sceau d'eau
      24 décembre 2016 - 14 h 19 min

      bien résumé :  » Oui à nos
      bien résumé :  » Oui à nos valeurs Musulmanes, Berbères, Arabes mais dans la modernité, la démocratie, l’ouverture au monde, la diversité, la tolérance, la prospérité NON à l’obscurantisme.  »
      MERCI ET JE RAJOUTE : NON A LA MÉDIOCRITÉ !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.