Les préparatifs de la campagne pour le cinquième mandat s’accélèrent

Cinquième mandat
Rachid Harraoubia partisan d’un 5e mandat. New Press

Par Hani Abdi – Les partisans d’un cinquième mandat pour le président Abdelaziz Bouteflika ne perdent pas de temps. A peine la crise de l’Assemblée populaire nationale (APN) «réglée», que la mobilisation pour le cinquième mandat reprend. D’anciens élus du FLN s’organisent en comités de soutien et mobilisent leurs troupes pour baliser le terrain à la campagne électorale pour la «continuité du président Bouteflika à la tête de l’Etat».

Tous les caciques du FLN, retirés un moment de la scène médiatique, refont surface à cette occasion. D’anciens ministres, tels Amar Tou, Saïd Barkat ou encore Rachid Harraoubia sont de la partie. Leur but est d’accélérer les préparatifs pour la campagne électorale. A cela s’ajoute aussi l’appel lancé par un autre soutien à Bouteflika, Amara Benyounès, président du Mouvement populaire algérien, qui a appelé à un cinquième mandat après avoir gardé le silence et maintenu donc le suspens pendant de longs mois. Le FLN, le RND et TAJ d’Amar Ghoul ont déjà appelé Bouteflika à rempiler.

Les choses s’accélèrent, alors que l’opposition peine à trancher sur la question de sa participation à la présidentielle de 2019. La proposition d’un candidat unique n’emballe pas grand-monde. Les divisions sont telles que chaque entité de l’opposition agit seule. Certains partis ont déjà opté pour la participation, à l’instar du MDS et le Front El-Moustakbal qui ont leurs propres candidats. D’autres, tels Jil Jadid et le FFS, n’iront pas à cette élection présidentielle. Les autres formations sont en sentinelles, attendant visiblement des développements politiques qui rendraient leur participation ou boycott bénéfique.

Pendant ce temps, les relais du pouvoir mettent les bouchées doubles en louant les «réalisations du président Bouteflika» et annonçant les «premières performances économiques de ses réformes visant à diversifier les exportations». On assiste à une grande médiatisation du salon dédié aux produits algériens destinés à l’exportation, du maintien de la politique sociale de l’Etat et de la préservation par la prochaine loi de finances du pouvoir d’achat des Algériens.

Il y a aussi de grandes opérations de distribution de logements, toutes formules confondues, en cours depuis samedi dernier à travers l’ensemble du territoire national. Mais la lutte contre la corruption semble aussi le thème majeur de cette précampagne électorale. Le contexte s’y prête, avec notamment des officiers de très haut rang placés sous mandat de dépôt pour «enrichissement illicite» et «abus de position».

H. A.

 

 

 

Comment (9)

    Anonyme
    29 octobre 2018 - 10 h 51 min

    « Rachid Harraoubia partisan d’un 5e mandat » ça se voit à travers la photo qu’il ne respire que la rente.Ces sangsues ne peuvent vivre sans « rida3ate al kabir »

    Anonyme
    29 octobre 2018 - 8 h 44 min

    5eme ou 10eme mandat ,on s’en fout ,nous sommes devenu des étrangers dans notre propre pays.

    11
    Kif-kif
    29 octobre 2018 - 7 h 47 min

    Pourquoi autant de sacrifice pour un résultat pire,on a chassé l’original pour le remplacer par une copie

    EDZAIR+
    29 octobre 2018 - 6 h 09 min

    La préparation d’une nouvelle scène théatrale ou les compositeurs se sont les corrompus;les opportunistes,les traitres,les fils et les petits fils de Gaid et Harki;reste le peuple Algérien comme spectateurs les mains liés et la bouche cousue;

    10
    Anonyme
    28 octobre 2018 - 20 h 29 min

    LOUISETTE IGHILAHRIZ DÉMISSIONNE DU CONSEIL DE LA NATION ET RÉVÈLE
    “Personne ne voit Bouteflika en dehors de ses médecins”

    11
    Anonyme
    28 octobre 2018 - 20 h 17 min

    y a que une certaine dame qui prétend que ce n est plus le président qui gère le pays et on sait pourquoi

    Hamid
    28 octobre 2018 - 18 h 42 min

    C est au president Bouteflika de decider…..pour ou contre un 5 eme mandat.La logique et le sens de l Etat militent pour que Bouteflika ne se representerait pas pour un 5 eme mandat et je le souhaite pour lui…
    L histoire saura le recompenser pour son bilan depuis le debut de sa carriere politique mais en lettre d or.
    S il s aventure a se representer pour un 5 eme mandat,il aura tout detruit,le risque est enorme pour lui et pour l Etat Algerien….Que tout son entourage et ses proches le persuadent de ne pas faire ce pas extrement plein de risques…Notre pays dispose d une elite d hommes politiques et de diplomates succeptibles de prendre la releve et de gouverner le pays dans la meilleure des conditions.Bouteflika a construit un Etat stable,une armee populaire forte et disciplinee,une police au services des citoyens,une infrastructure moderne …etc.La priorite des prochains gouvernements seraient de propulser le pays vers un developpement economique succeptible de repondre a tous les besoins pour notre autosuffisance,nous avons les competences et l espace pour reussir…. Monsieur le President vous avez tout donne pour l Algerie et le peuple Algerien,aujourd hui il faut dire ce qu il en est,notre pays a un besoin urgent de l alternance du pouvoir et passer le temoin a la nouvelle generation qui sera epaulee en matiere de diplomatie et affaires etrangeres par ceux qui en ont la competence et l experience.Vous etes un veritable homme d Etat qui a pense et pense toujours aux prochaines generations,vous n etes de ces hommes politiques qui ne pensent qu aux prochaines elections.
    Que Dieu vous accorde le bonheur de voir la Patrie evoluer vers le sommet des Etats exemplaires independants et libres.,de voir le peuple Algerien travailler pour sauvegarder tous nos interets,de voir notre armee ,notre douane et notre police veiller a notre securite.Merci Monsieur le President de bien vouloir lire mon message….Avec toute ma consideration et mon admiration sans borne.

    2
    20
      Anonyme
      29 octobre 2018 - 17 h 29 min

      a vous lire ,on dirait que ce président est conscient de sa situation et possède tous ses moyens physiques et intellectuels, alors que c’est UN homme de 80 ANS qui a ete victime d’un AVC,!

      Anonyme
      29 octobre 2018 - 20 h 04 min

      Ould Abbas sors de ce corps !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.