Femmes pilotes : le représentant spécial de Theresa May salue Air Algérie

pilotes
Lord Risby (au centre). D. R.

De Londres, Sonia L.-S. – Lord Risby, représentant spécial de la Première ministre britannique pour l’Algérie, qui effectue son seizième déplacement dans notre pays et qui a voyagé à bord d’un avion d’Air Algérie piloté par deux jeunes Algériennes, a salué, à l’atterrissage sur le tarmac de l’aéroport International d’Alger Houari-Boumediène, la vision de la compagnie nationale qui a, selon lui, «réussi à transcender les stéréotypes et à imposer la gente féminine au sein de la compagnie».

Lord Risby a, par ailleurs, tenu à féliciter, à son arrivée à Alger, dans un tweet sur son compte du Foreign Office, les deux femmes pilotes qui étaient aux commandes lors du vol Londres- Alger, tout en soulignant que le Royaume-Uni soutient le programme de formation des pilotes d’Air Algérie au sein de l’académie d’aviation d’Oxford.

«Ceci est, à la base, le fruit de la stratégie de partenariat intense entre l’Algérie et la Grande-Bretagne» qui a connu, selon le représentant spécial de la Première ministre britannique pour l’Algérie, «un saut qualitatif ces dernières années». Lord Risby a souligné que ce partenariat a permis, entre autres, d’assurer la formation par Oxford Aviation Academy de trente femmes pilotes pour le compte d’Air Algérie. Ces femmes «sont des pilotes de haut niveau» et «très compétentes malgré leur jeune âge», a-t-il affirmé sur le compte Twitter du Foreign Office.

S. L.-S.

Comment (17)

    Vroum Vroum 😤..
    2 novembre 2018 - 7 h 57 min

    @Omar B….je te sens remonté contre l’Algérie….et cela semble te donner une montée de fièvre ….Calme..Calme !!….

    OmarB
    1 novembre 2018 - 15 h 39 min

    Ce Lord fait du lobbying pour le regime, il ne rate pas une occasion pour les flatter.
    Il va bientot etre exhibe avec la (…) et en sortant, il dirait qu’il est en forme et qu’il va bientot marcher.

    1
    11
    Mourad
    1 novembre 2018 - 14 h 17 min

    De quelle tarte vous parlez mon brave………..les francais investissent en Algérie,produisent de la richesse,des emplois pour les algériens par centaines de milliers et payent des impots et des taxes par centaines de millions de dollars chaque année.Grande nuance!
    Alors que les vrais projets a coups de milliards $(les projets d’infrastructure)ont été offerts aux chinois.
    Ne mélangeons pas tout!

    4
    2
    Anonyme
    1 novembre 2018 - 9 h 35 min

    Seize voyages en Algérie et rien de concret contrairement aux Francais qui sans se déplacer ont eu la part de lion de la tarte Algérie.

    5
    1
    Rach
    31 octobre 2018 - 12 h 59 min

    Ce n’est pas nouveau,des pilotes femmes qui travaillent a Air Algérie,cela date de dizaines d’années.
    D’ailleurs,meme l’aviation militaire n’est pas en reste,des pilotes de chasse femmes dans l’armée de l’air
    algérienne,il en existe depuis 1978(premiere promotion)………..21 ans avant celle de l’armée de l’air française en 1999(par example).

    16
    1
      Jean Bernard Vialin
      1 novembre 2018 - 21 h 22 min

      Pour votre information la première algérienne pilote civile a commencé à voler à la fin des années 60 elle a rejoint Air Algérie au milieu des années 70 et a volé sur Fokker 27 puis Boeing 737 et Boeing 727 elle a ensuite piloté des Airbus 310 dans une autre compagnie. Il y a eu 4 femmes pilotes à Air Algérie avant l’année 2000. Dans tous les cas elles ont démontré d’excellentes compétences et j’ai eu l’honneur piloter des avions de ligne avec elles.

      8
      1
    MEZIMEZ Abderrahmane
    31 octobre 2018 - 12 h 20 min

    je pense que la compétence et la persévérance ne sont pas réservées uniquement au sexe masculin, l’intelligences est un don du Dieu pour tous les êtres ,la réalité est que dans nos universités la majorité des places sont occupées par des filles , en plus du témoignage de Mr Lord Risby pour les femmes pilotes l’exemple s’est pas unique , voir l’exploits des femmes dans le monde du siècle dernier à nos jour ( Mme Thatcher ,Mme A. Gandhi , Mme S.veille , Mme B. Bouto, Mme Angela Merkel etc…..

    12
    3
    Zaatar
    31 octobre 2018 - 7 h 30 min

    Je n’ai rien contre les femmes pilotes, bien au contraire, mais qu’on me dise juste comment faire pour devenir pilote d’Air peut être… car mon neveu (que j’estime intelligent et ayant fait des études supérieurs à la hauteur) a galéré pendant 5 longues années avec l’espoir d’intégrer justement une formation avec Air peut être, à oxford notramment. Malheureusement sans succés. Toutes les formations proposées par Air peut être ont été effectuées avec des listes de candidats sélectionnés à la Beni Amiss…comme tout le monde le sait. Et tant que cette façon de faire sera de mise à Air peut être, elle ne sera jamais rentable, car bien évidemment comme tout le monde le sait également, tous les postes à privilèges et convoités par tout le monde sont réservés à une caste de priviègiés du régime de bananes que l’on a. car Air Peut être, comme tout le monde le sait également, vole à l’argent du contribuable Algérien et au portefeuille de devises de l’Algérie Sonatrach.

    18
    8
    Réactions normale
    30 octobre 2018 - 23 h 23 min

    Ce n’est pas des flâteries.
    C’est la réalité , ces jeunes femmes algériennes étaient aux commandes de l’avion.
    Et ils n’ont que reconnu ce qui était un exemple de ce qui doit ce généralisé dans tout les domaines en algérie dans son intérêt.
    Et qu’ils peuvent y contribuer si l’Algérie le veut bien.
    Quoi de louche la dedans. !!!

    21
    2
    Anonyme
    30 octobre 2018 - 22 h 29 min

    Et bien c’est le paradoxe algérien: deux tiers des étudiants sont des étudiantes, la majorité des juges sont des femmes, idem pour les médecins, elles constituent presque la moitié des étudiants dans les filières scientifiques ( 45 %,vous pouvez vérifier sur Google). Mais elles se sentent quasiment toutes obligées de se déguiser en mendiantes moyen orientales ou en réfugiées somaliennes, abaya noires balayant la poussière car il faut désormais cacher jusqu’au talon de la chaussure et triste chiffon informe sur la tête qui font passer le hijab classique pour un costume de dépravée .

    33
    9
    naifs
    30 octobre 2018 - 21 h 43 min

    Les Algeriens (les responsables) aiment bien les flatteries…le renard et le corbeau…
    On dépend trop des appréciations intéressées des autres (ONG, presse…).
    Bravo petite Algérie, tu as des femmes pilotes, c’est bien, c’est mieux que ton voisin…tiens une caresse et n’oublie pas de signer ici…

    19
    12
      Tredouane
      30 octobre 2018 - 21 h 56 min

      Pas si naïfs que ça enfin de compte.

      5
      5
      DZ femme pilote
      30 octobre 2018 - 23 h 16 min

      C’est quoi cette crise de jalousie …des femmes pilotes c’est rares dans ce milieu très masculin jusqu’à présente .Le représentant britannique à souligné cette exception des femmes pilotes Algérienne point barre

      19
      1
    Tredouane
    30 octobre 2018 - 21 h 04 min

    Très subtile pour faire passé un message.

    5
    3
    Chaoui
    30 octobre 2018 - 17 h 06 min

    BRAVO à nos filles pilotes !
    A quand l’une d’elles aux commandes de l’Algérie ! Ce jour viendra bientôt Inch’Allah !

    45
    9
      Tredouane
      30 octobre 2018 - 21 h 07 min

      Excusez moi mais quant on vous montre la lune il ne faux pas voir le doigt.

      10
      12
      Apache
      1 novembre 2018 - 17 h 45 min

      Inchallah!

      3
      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.