Assoul : «L’état de santé du Président ne lui permet pas d’assurer un 5e mandat»

Mouwatana Assoul
Zoubida Assoul. D. R.

Par Hani Abdi L’ancienne magistrate, présidente de l’Union pour le changement et le progrès et porte-parole du mouvement Mouwatana, Zoubida Assoul, commente avec «amertume» les images du président Bouteflika lors de la cérémonie commémorative du 1er Novembre au sanctuaire des martyrs à Alger.

S’exprimant sur la chaîne française France 24, Zoubida Assoul affirme avoir vu un président de la République très affaibli et incapable de briguer un autre mandat. «L’etat de santé du président Bouteflika que nous avons vu, avec beaucoup de peine et d’amertume jeudi, ne permet pas un autre mandat. Les images de sa sortie au sanctuaire des martyrs étaient dégradantes pour l’Algérie. Il faudra qu’il aille se reposer. C’est vraiment irresponsable de dire que le président Bouteflika est capable de faire un cinquième mandat d’autant plus que le quatrième a été un total blocage pour le pays», clame Zoubida Assoul, qui voit une telle option comme périlleuse pour le pays.

Cette ancienne magistrate estime que maintenir au pouvoir un Président malade est tout d’abord dangereux pour les institutions de l’Etat. Tout en sachant qu’il est là depuis vingt ans, Zoubida Assoul assure que le président Bouteflika «n’a pas exercé sa fonction présidentielle à cause de sa maladie». Cette ancienne magistrate assure qu’au vu des importants pouvoirs concentrés entre les mains du président de la République, donner un autre mandat à un Président malade est extrêmement dangereux pour la stabilité du pays. Car, l’Algérie qui est face à d’importants défis ne survivrait pas à un autre quinquennat de blocage.

Zoubida Assoul considère que «l’incapacité du président Bouteflika à continuer à gouverner est un secret de Polichinelle pour, à la fois, les Algériens et les partenaires étrangers de l’Algérie». Pour cette opposante politique, «il y a eu usurpation de fonction présidentielle». Par qui ? Elle ne le sait pas mais elle considère que «la personne la plus indiquée et la plus proche du Président est son frère». Mais elle reste prudente en l’absence d’éléments probants. La porte-parole du mouvement Mouwatana assure qu’elle poursuivra le combat contre le cinquième mandat.

H. A.

Comment (50)

    Anonyme
    4 novembre 2018 - 14 h 33 min

    La femme est l avenir de l homme…le poete a toujours raison.Madame Assoul a parfaitement raison et elle le dit tout haut ce que pensent la majorite ecrasante du peuple Algerien….Le president Bouteglika n est plus en mesure de presider le pays deja depuis longtemps…le quatrieme mandat etait deja une erreur monumentale….le cinquieme mandat serait la goutte qui ferait tout exploser…..A ceux qui poussent Bouteflika a se representer pour un 5 eme mandat sachent qu ils pousseront l armee a intervenir pour eviter a notre Patrie le chaos et l inconnu.
    Le president Bouteflika doit absolument refuser toute pression pour se presenter aux presidentielles de 2019,et
    doit faire une declaration dans les meilleurs delais de quitter le pouvoir a la fin de son mandat actuel,2019 c est demain,et laisser le peuple vivre dans l incertitude est plus que dangeureux pour le pays……

    4
    1
    Anonyme
    4 novembre 2018 - 5 h 45 min

    Il ya quelqu’un qui a dit que vu son état de santé, Bouteflika a besoin de dormir pendant 15 heures.

    11
    1
      Anonyme
      4 novembre 2018 - 14 h 13 min

      S’il dort 15 heures par jour, il travaillera quand.

      12
      1
        Anonyme DZ
        4 novembre 2018 - 15 h 03 min

        pareil pour homo6 amir des selfies qui passe 9 mois sur 12 en vacances dans son château en france et ses frasques en compagnie des gays a amesterdam, Ibiza et …….
        Publiez merci.

        7
        1
    le Cid
    4 novembre 2018 - 3 h 36 min

    C’est une dame qui a le mérite d’avoir des convictions et des arguments respectables à mettre en avant, tout le contraire de certains chiyatine bien de chez nous ……. L’histoire vous tiendera pour responsables

    12
    1
    Nasser
    3 novembre 2018 - 22 h 58 min

    Al magharibia manipule le mouvement « Mouwatana »

    3
    18
      Zenter
      4 novembre 2018 - 0 h 17 min

      @_Nasser. et toi tu es manipulé par « Mouwatana! »

      7
      3
    Nasser
    3 novembre 2018 - 22 h 36 min

    Citation du mouvement: « …il qualifie de « répression des libertés qui, théoriquement, sont inscrites dans la Constitution… » (suite à leur manifestation empêchée contre le 5ème mandat) ……….Est ce que ce Président est légalement libre aussi de se présenter pour un 5ème mandat? (Que ce mouvement veut empêcher) …Constitutionnellement Oui! Donc leur action est illégale et anti-liberté! …
    Alors laissons le peuple juger par les urnes!
    Ce mouvement peut répondre: « On ne croit pas au choix des urnes, il y a toujours eu fraude »… Donc leur protestation est « personnelle » et non pour défendre la démocratie, auquel cas ils auraient manifesté contre le système électoral perverti qui mine le choix des citoyens!
    Ce Mouvement « Al Mouwatana » est donc bien une duperie!

    3
    20
      Thifran
      4 novembre 2018 - 10 h 37 min

      Non, il n’est pas libre puisque il a besoin d’une assistance permanente pour ses besoins les plus élémentaires, manger, boire, s’habiller, se dévêtir, se laver, communiquer avec le peuple. L’imposer pour un cinquième mandat est criminel cela mènera notre pays dans une impasse profonde qui me fait craindre le retour aux années sombres. Notre pays est devenu un sujet de moquerie dans le monde parce que nos dirigeants osent tout ce qui leur est profitable sans trop se soucier du peuple algérien et du devenir de l’Algérie.

      8
      2
    Gatt M'digouti
    3 novembre 2018 - 22 h 26 min

    O peuple ! si vous adorez le président sachez que celui ci est in mortel comme nous tous, mais si vous aimez l’Algérie, ce beau, magnifique et merveilleux pays est éternel.

    14
    Anonyme
    3 novembre 2018 - 21 h 47 min

    Pourquoi la France et les « opposants » algériens ..à l’étrangers ne veulent pas de Bouteflika ?

    6
    13
    kader
    3 novembre 2018 - 20 h 19 min

    Qu’il se retire, avec tous les honneurs de son peuple, dans sa résidence de zeralda parmi les siens. les Algériens gardent de très bons souvenirs de cet homme qui s’est sacrifié , sa vie durant, pour le bien de son peuple. IL EST UN TEMPS pour la responsabilité, l’abnégation ,le patriotisme et un temps pour le repos , la méditation. Pour nous tous nous lui souhaitons le repos bien mérité du guerrier. EN SE RETIRANT, il inaugura une nouvelle victoire pour son peuple , celle de montrer que la responsabilité a des exigences

    11
    5
    Tab Djanou
    3 novembre 2018 - 19 h 49 min

    Il est temps pour le Président et sa génération de passer le relais aux jeunes talents de notre pays. Nul n’est indispensable!!!

    24
    2
    Nasser
    3 novembre 2018 - 19 h 37 min

    Aux pseudo-journalistes algériens, « à l’étranger », mercenaires et cupides…s’ajoute Zitout, Layla Haddad, Bouraoui, al Mouwatana, Dhina, Layla Haddad ainsi que d’autres, et « surprise » voici le suisso-algérien ex Ministre, ex candidat à la Présidence, Ali Benouari, revenir en course pour… gouverner l’Algérie après Bouteflika….en s’appuyant sur une nébuleuse nommée « Mouwatana » qui fait sa propagande sur « Al Magharibia » la chaine londonnienne du Fis, du Qatar,de Zitout, de Benchennouf etc..
    De quoi se mêle Mouwatana en lançant par Assoul : «L’état de santé du Président ne lui permet pas d’assurer un 5e mandat» »??? C’est bien au peuple de décider par le vote…Non? …s’il se porte candidat…
    Ah les votes sont truqués? Donc de quoi vous parlez?
    Dans ce cas, même s’il ne se présente pas alors, les votes seront quand même truqués!
    Vous voulez donc éliminer un « concurrent » – dans le cadre d’un truquage – que vous pensez être en faveur de votre candidat??
    Ali Benouari est grillé à jamais à cause de ses fréquentations malsaines et des ses derniers propos sur le « peuple algérien mouton »
    Étrange, la France ne veut pas de Bouteflika …même « handicapé » comme ils disent !!!!……..

    7
    30
      watani
      3 novembre 2018 - 20 h 57 min

      Ya si Nasser,le respect est une vertu de l’algerianité.L’insulte est preuve d’ignorance,que vous soyez pour un eniéme mandat de votre grand moudjahid,permettez quand meme a une partie de ce peuple de penser qu’il est temps de rendre sa dignité a cette patrie.Fraternellement.

      20
      5
    Muh Amazigh
    3 novembre 2018 - 19 h 15 min

    Le médecin qui a attesté que Boutef peut assumer des Fonctions Présidentielles est tenue pour responsable

    19
    4
    Anonyme
    3 novembre 2018 - 17 h 13 min

    je croit (comme tout le monde) que le raïs n est plus en mesure de decider et que tout son entourage profite de la faiblisse de l état de sa santé

    34
    1
    Sauve qui peut !
    3 novembre 2018 - 16 h 19 min

    Bouteteflika est inconscient et aimerait bien se retirer et ne demande rien mais il est prisonnier d’une bande (…) et naturalisés qui veut le présenter pour un cinquième mandat car son départ signifierait pour eux l’ouverture des tribunaux ou la fuite a l’étranger notamment vers la France, le Maroc, les pays du Golfe, la Jordanie et les états unis.
    La chasse aux gibiers sera ouverte toute l’année et le tir a vu sera la règle !

    43
    3
    Salim Samai
    3 novembre 2018 - 14 h 51 min

    Boutef est un Monument qui á tous les egards a la RECONNAISSANCE de la Nation!
    Il fut un Grand Timonier qui a tres bien NAVIGUÈ!

    Il faut sortir comme Zidane en « Grand » pour le demeurer ensuite et non pas comme Madjer!
    Barakat les complots, les insultes et les intrigues des jeunes loups! Personne ne peut vaincre le temps!

    Barakat Si Abdelaziz! Vous avez tres bien accompli votre Mission! Que Dieu vous garde et vous benisse!
    Maintenant au Conseil des Sages qui controle et AVISE la fougue des jeunes dirigeants!

    14
    34
      Le Français
      3 novembre 2018 - 15 h 17 min

      Si il a si bien navigué, pourquoi l’Algérie est au bord du naufrage ? Et ce ne sont pas les migrants algériens qui eux aussi naviguent vers d’autres horizons qui vont me contredire.

      45
      10
      Sid
      3 novembre 2018 - 17 h 27 min

      T’aurai pas besoin d’une plus grosse brosse l’ami ? Je pense que la tienne va vite s’user avec autant de chita !!

      Quand ton fakhamatouhou va disparaitre, je te conseille de mettre un gros portrait au dessus de ton lit comme ca tu accomplira tes cinq prières en sa direction….

      L’idolatrie, voila une maladie sévère des pays du tiers monde ! Yaw eften ya mou ! On est en 2018 !

      26
      2
    EL FALLEG
    3 novembre 2018 - 14 h 47 min

    Nous le savons depuis bien longtemps;et depuis son accident cérébrale;il ne pouvait pas dirigé une nation de quarante millions d’habitants;mais on a pas le choix alors;ont pratiquaient la politique de l’autruche;nous sommes pas libre madame;nous sommes sous tutelle de Harkis et Collabos;avec des forces étrangères,il suffit de connaitre la fortune du frère de président imposé;et ses alliés vous comprenez qu’on est pas libre;seul déférence avec les ex colons; les exploiteurs ont le meme prénom que nous ils sont plus cruel;plus gourmand;et traitres

    37
    1
    Tredouane
    3 novembre 2018 - 14 h 07 min

    L’alternance est nécessaire inévitable,par contre notre feuille de route est bien tracer.

    15
    1
    Anonyme
    3 novembre 2018 - 12 h 37 min

    Vos cris sont un peu ‘trop’ en retard madame! Pour une magistrate, fallait gueuler quand on avait bidouillė la Constitution pour ‘lui’ ratisser large! 2 mandats auraient suffi, non il voulait plus et maintenant le frangin veut plus, ce qui tourne au vaudeville!
    Je comprends cette tenacitė à vouloir s’accrocher vaille que vaille au poste!!! D’une part, les lendemains font peur quand on a toujours flirtė à outrance avec l’illicite! S’ils tombent, la terre va trembler et ca va provoquer un effet domino qui restera dans les annales les 50 siècles à venir!
    Quand on a du foin dans son ventre, on sait ce qu’il faut ėviter.
    D’autre part, ce sont tous des rôturiers bouseux au ventre sans fond mais avec du fric! On s’habitue vite au luxe, on se prend vite pour UN ‘bien-nė’ sauf que le vernis craque au moindre rayon de soleil!la preuve? La claque des mulets du parlement recçue de l’ambassade de fafa sur le visa!!!!

    28
    7
    Abou Langi
    3 novembre 2018 - 12 h 12 min

    Mais si , ya Madème , il peut assumer même un trentième mandat!

    Tant que le pétrole ne revient pas à trente dollars !

    17
    6
    Lghoul
    3 novembre 2018 - 11 h 56 min

    L’Algerie est leur dernier soucis. Ils vendent ses ressources et sa dignit pour que des mafiosis et des brigands se maintiennent au pouvoir et la deplumer encore plus. La pauvrete et l’esclavage reviendront en force et dans 5 ans le niveau de vie des algeriens va chuter dramatiquement car il ne restera plus rien dans les caisses. Crions tous les slogans rigolos qui nous passent par la
    tete, personne ne changera notre condition sans nous memes. Ce ne sont pas des gens qui n’ont fait que saccager et voler pour des decennies qui feront du bien au peuple apres l’avoir piepine avec arrogance.

    35
    1
    elhadj
    3 novembre 2018 - 11 h 49 min

    Madame, vous avez tout dit et relate ce que pensent réellement les citoyens.qu on entende les opinions de la voix populi et vous retrouverez la confirmation de votre constat. exacerbés par ce que relatent les médias,les aplats ventristes du système et l image risible donnée a l étranger a notre pays ,la société civile aspire en, effet a un changement radical de ce système et a l élection d un nouveau président qui assurera dans les regels de l art ses prérogatives constitutionnelles.il est vrai que la dernière image diffusée par l ENTV nous montre un président aphone, très affaibli sans motricité physique mérite qu il se repose.L Algérie a grandement besoin d un dirigeant jouissant de la plénitude de ses capacités physiques et mentales pour diriger eu égard a la concentration des pouvoirs qui lui délègue la fonction.

    32
    2
    Anonyme
    3 novembre 2018 - 11 h 48 min

    d une part cette dame n a elle pas tort de s exprimer sur une chaîne française qui lui porte un préjudice ,on a pas a exporter non opinions ,vu qu on Algérie on ne manque pas de télé ,a moins qu on lui a refuser les ondes locales
    D autre part ceux qui sont pour le 5eme c est des rapaces sanguinaires qui tuerai père et mère pour tirer profits et ce jusqu’a la dernière goutte…

    40
    13
      Bahri
      3 novembre 2018 - 12 h 00 min

      Vous voulez qu’elle le fasse sur Ennahar ou l’ENTV?

      34
      25
    Anonyme
    3 novembre 2018 - 11 h 40 min

    Non au 5ème mandat. Le Président est incapable de présider, de diriger le pays. Il met le pays dans l’insecurite Intérieur et extérieur en plus de nuire à son image et à la notre. Nous sommes la risée du monde entier si il persiste à se présenter il resterait dans l’histoire de l’Algeire comme une tache indélébile noire. Non au 5eme mandat! Nous aurions dû invoquer l’arricle 102 si nous étions une vrai démocratie. Le peuple Algérien et tout les amis de l’Algerie doivent s’acriver pour refuser ce fait accompli et nous éviter des lendemains noirs avec des réveils douloureux

    36
    1
    Zaatar
    3 novembre 2018 - 10 h 56 min

    En attendant, ERRACHEM c’est H’MIDA et ELLAAB c’est également H’MIDA. Et vous pouvez dire tout ce que vous avez à dire…

    14
    7
    Hibeche
    3 novembre 2018 - 10 h 51 min

    Bravo Mme Assoul pour votre courage, votre clairvoyance et votre engagement.
    On a toujours eu, à travers l’histoire, des femmes de valeur, de grande envergure. De Kahina, à N’soumer. De Bouhired, à F. Saadane. Comme on a eu de grands hommes, on a eu des nains (pas par la taille, celle-ci n’est pas importante) d’esprit.
    Cette période est la plus prospère pour ce genre. Ils ont créé toute une armée de prédateurs et de limaces pour pérenniser le système qui les nourrit. Il ne faut faut pas s’attendre à ce que la justice invalide le dossier médical de fakhamatihi s’il rempile pour un 5ème mandat. Notre justice ressemble, pour ceux qui connaissent l’histoire, à celles des rois fainéants.

    Mais les régimes totalitaires et impolaires, créent eux même leurs propres tombes. Le cas de celui de l’Arabie saoudite avec l’affaire kashoggi en est le parfait exemple

    42
    1
    Vangelis
    3 novembre 2018 - 10 h 37 min

    Les algériens en général me rappelle l’adage de l’idiot qui regarde le doigt alors que le sage montre la lune.

    Cette dame a le courage de parler et de nommer le ventriloque qui parle à la place de fakhamatouhoum. On sait, le monde entier sait que toute contestation, toute contradiction contre ce pouvoir est malvenue et passible de prison. On est vraiment dans une  » démoctature  » un régime qui existe depuis la prétendue indépendance du pays.

    Le F.L.N véritable maître de l’Algérie colonise toutes les institutions, y compris l’armée, y compris les assemblées, y compris le peuple qui a été habitué à ne rien faire en contrepartie de subsides distribués par le pouvoir pendant que sa composante se comporte comme un nouveau colon, faisant suer le burnous des citoyens.

    Il y a effectivement un grave danger à voir cet hémiplégique rempiler pour un autre mandat. Cela ne vient pas de lui. Il est clair que derrière son fauteuil à roulettes, des personnes actionnées telles des marionnettes par le ventriloque, battent le rappel et vante des mérites inexistants de ce qu’à pu faire fakhamatouhoum depuis 20 ans maintenant.

    Le dernier message dicté aux algériens prétend sans rire que plus de 1000 lycées et 1500 collèges ont été construits, sans compter les 30 autres universités. Quand on regarde comme est l’enseignement général et universitaire on est en droit de se demander pourquoi avoir construit tant de structures puisque les élèves et étudiants sont presque des analphabètes. Et Hadjar, le ministre de l’enseignement supérieur dit qu’un Nobel est inintéressant pour l’Algérie, c’est tout dire.

    De toute façon, cette université ne figure nulle part sur les classements mondiaux, tout comme, la gouvernance, tout comme les libertés individuelles, tout comme l’industrie et les affaires, tout comme les lois et règlements, tout comme, tout comme …. , j’arrête par ce que je ne trouve aucun domaine vanté dans le dernier message qui soit sérieux. Tout est faux. Tout est édulcoré. Les faits sont pourtant têtus, ils sont là visibles à l’œil nu.

    Non de non, lorsqu’on voit que des pays insignifiants et vivant d’aides internationales arrivent à s’en sortir mieux que l’Algérie, on se demande bien si l’Algérie n’est pas maudite. Elle est sortie de la colonisation pour l’être à nouveau par ses prétendus enfants.

    45
    4
      Anonyme
      4 novembre 2018 - 15 h 13 min

      @ Vangelis
      3 novembre 2018 – 10 h 37 min
      Ecoute vangelis…ta missive est un peu trop exageree…enfin en resume un 5 eme mandat c est une erreur monumentale et risque de tout chambarder…Boutef doit partir a la fin du mandat actuel….l Algerie est au dessus de nous tous et le peuple Algerien saura imposer sa souverainete car l avenir de nos prochaines generations est en jeu.J espere que ceux qui mijotent un plat venimeux sachent qu ils finiront eux meme par l avaler.point barre.

    Exactement
    3 novembre 2018 - 10 h 27 min

    Rien à rajouter.
    Tout a été dit.

    28
    3
    anonyme
    3 novembre 2018 - 9 h 37 min

    Le clan des prédateurs garde otage aussi bien le président que le peuple
    Et tout ce qui a été entrepris après la maladie grave du président est nul
    – Concessions de terres au nom du soi disant investissement agricole et industriel
    – la soi disant langue tamazigh (kabyle)
    et que tous les corrompus qui ont amassé des fortunes colossales doivent être jugés

    18
    11
    tajrine
    3 novembre 2018 - 9 h 13 min

    pauvre madame assoul!!!!
    celà fait 56 ans que vos semblables « y dazou fi hmar mayat » et vous n’avez toujours pas compris que vous n’arriverez jamais à rendre notre pays un harki de votre sois disant universalisme;l’universalisme de vos maitres.
    vous etes une infime minorité et vous voulez imposer une société à tout un peuple;vivez votre vie programmée en vous par l’occident et laissez nous vivre notre vie à nous.
    il nous suffit de vous écouter pour voir d’ou vous viennent les idées que vous défendez: vous arrive-t-il de vous sentir vous mêmes,de créer vos propres idées,des idées de vrais algériens?
    chiche,je vous défie d’etre des enfants de ben m hidi ,de amirouche et de zighout.
    à nous ,bouteflika nous convient parfaitement car on sent que l’algérie est debout face à vos maitres;et à voir tous ces ministres s’arc-boutter est plutôt un honneur pour notre pays face à nos nombreux ennemis.
    et quel fierté de le voir se faire insulter par de pseudo intellectuels et de ne pas leur répondre;ce serait un honneur que vous ne méritez pas;celà nous permet de penser que les chiens aboient alors que la caravane suit sa route.
    pauvre assoul!!!

    6
    95
      Anonyme
      3 novembre 2018 - 10 h 21 min

      Ould Abbas !! arrête de prendre des pseudos de lecteurs d’AP pour venir ici encore nous saouler avec ton disque rayé !!

      32
      2
      Nacer
      3 novembre 2018 - 10 h 40 min

      T’es vraiment un pauvre type. Certainement tu profites du Clan de Oujda qui préfère les INCOMPETENTS et les vendus. Dans un état qui se respecte, des gens comme toi, Ould abbes, sidek said, haddad ….. n’auraient meme pas un poste de planton, mais avec un président qui n’a pas le BAC, les incapables comme tliba, tahkout arrivent à des postes clé pour continuer à vénérer leur GENETEUR social

      32
      2
      Pr Nadji Sassi
      3 novembre 2018 - 12 h 47 min

      Mr « Tajrine »,
      Même sous votre nom anonyme, vous n’êtes pas capable d’une once de vérité et de sincérité. Il ne sert à rien de débattre, il ne sert à rien de démontrer, de critiquer, de comparer avec les nations bâties sur la primauté du Droit et de la Loi.
      Comme si l’Algérie est frappée d’une malédiction éternelle d’être sous une coupe perpétuelle composée de dominateurs privés.
      Au fond, les milliers, les dizaines de milliers d’hommes et de femmes qui fuient cette espace écrasé par les clans aux appétits coloniaux féroces et à jamais inassouvis font la seule lecture adéquate pour eux-mêmes et leurs proches.
      Pauvre de vous, Mr « Tajrine ».

      Pr Nadji Sassi,
      Annaba.

      25
      2
        mouatène
        3 novembre 2018 - 14 h 44 min

        mesdames et messieurs bonjour. si vous n’etes pas PROFESSEUR comme nadji sassi vous n’avez pas le droit d’insulter. alors ya si el-fahéme dites nous qui est redevable envers l’autre. le peuple qui vous a payé toutes vos études avec une bourse, ou bien vous qui avait profité durant toute votre existence. qu’est ce que vous avez donné à ce peuple, en signe de reconnaissance, si ce n’est le plumé à chaque consultation. vous et vos semblables ( votre classe ), qui avaient longtemps applaudi, vous trouvez que l’opinion d’un citoyen vous gène. ne vous en déplaise à vous et à votre clan. allez chiche, publiez noir sur blanc vos honoraires frauduleux et vous aurez le fisc sur le dos, et vous le savez. donc, un voleur ne peut accuser un innocent, bien au contraire. vous génez la société !

        7
        13
          Nadji Sassi
          3 novembre 2018 - 16 h 31 min

          Mr « Mouatène »,
          Je suis affligé par votre lecture de ce que j’avais écrit et de ce qui signifie pour vous le grade « Professeur »!!!
          Commençons donc par vous éclairer, peut-être que cela servira à quelque chose.
          1 – Je n’ai jamais ni écrit ni répondu ni donner mon avis sur des « insultes ». J’ai relevé simplement que l’avis publié ici par le dit anonymement « Mr Tadjine » est tellement loin de la réalité vécue par l’ensemble de la population, qu’il ne peut venir que de la part d’un membre conscient ou naïf des clans prédateurs qui dominent l’Algérie.
          2 – Je suis tellement affligé, découragé, triste, que vous croyez, Mr « Mouatène », que le terme « Professeur » veut dire « Professeur libéral de Médecine ».
          Cela coupe les jambes que l’on croie comme vous l’écrivez que « Professeur » est nécessairement un médecin ayant un cabinet privé et ramassant l’argent à la pelle.
          Je ne suis pas médecin, ni au public, ni au privé. Je suis un simple salarié. Et meme peut-être que mes revenus (salaire) sont bien inféreur au vôtre, Mr « Mouatène », si couragement anonyme « Mouatène », comme votre compère auquèl j’avais déjà répondu.

          Professeur Nadji Sassi,
          Annaba

          14
          1
        tajrine
        3 novembre 2018 - 18 h 18 min

        [email protected] c’est mon email;
        chiche,débattons entre nous et tu sauras qui est le pauvre homme de nous deux.

        1
        2
      Anonyme
      3 novembre 2018 - 16 h 36 min

      @Tajrine,cette Dame a du courage à revendre,elle ne dit que la vérité que beaucoup feignent de ne pas voir.Mme Assoul est courageuse,un courage que beaucoup d’hommes n’ont pas.Au lieu de saluer son courage,vous la critiquez car vous êtes soumis à cette absurdité dominante qui veut faire passer un homme âgé et malade pour un homme en bonne santé apte à diriger un pays.

      13
      1
        tazjrine
        3 novembre 2018 - 18 h 56 min

        quel courage?
        on a plus besoin de courage pour donner son opinion:la preuve,il ne t’est rien arrivé d’insulter l’homme le plus puissant du pays et pourtant je parie que tu n’es qu’un pauvre bougre comme moi;
        quant a elle,la assoul sais tu qui est derrière elle?
        vas devant l’ambassade de france et des usa et tu comprendras.
        regardes ce qui s’est passé en syrie et tu verras

        2
        5
          Anonyme
          3 novembre 2018 - 20 h 20 min

          @Tazjrine,arrêtez de prendre tous ceux qui ont le courage de dénoncer ceux qui se sont accaparé de l’Algérie à leur seul profit,d’agents au service des puissances étrangères.En réalité vous inversez les rôles pour continuer votre prédation que dénoncent justement les vrais patriotes ulcérés par vos agissements mafieux.Mais la vérité finira par éclater car vous ne pouvez pas continuer à mentir indéfiniment.

          7
          1
          tajrine
          4 novembre 2018 - 9 h 01 min

          continues à dormir pauvre anonyme et un jour ça t’éclatera au visage et je parie que tu suivras une quelconque autre assoul pour faire « le printemps arabe » de demain;
          souviens toi de 1999 quand tu demandais que l’on te donne la sécurité et seulement la sécurité;maintenant tout le monde veut un emploi,un logement,la richesse…….
          je parie que tu as un emploi et un logement et il te suffit de demander un milliard pour chacun de tes enfants;
          moi ,je n’aspire qu’à la sécurité pour mon pays et pour moi;
          hamdoullah,je ne demande pas plus et je me sens un peu seul parmi ce peuple de pleureurs;
          à bon entendeur,salut.

          1
          1
      mouatène
      3 novembre 2018 - 17 h 30 min

      Monsieur Tadjrine, il revient à vous de comparer mon commentaire à celui du professeur et donnez votre avis !

      1
      1
    L'Opprimé
    3 novembre 2018 - 8 h 41 min

    Madame;Assoul j’approuve votre bonne fois;de dire que notre président va très mal et qu’il ne peut pas brigué un nouveau mandat;Alors pourquoi..? nos autres Héros,comme Messieurs;Bensallah,Ould-abbès;Sidhoum said;Said bouteflika;Mouad bouchareb;Medelci;ghoul;benyounes;ouyahia; et tout nos députés et sénateurs,ainsi tout les traitres,les corrompus,les opportunistes;les nouveaux patrons;les Marocains;disent le contraire,et pourtant nous sommes les meilleurs de la planète,avec plusieurs présidents;deux présidents de l’assemblée,bientot ils auraient trois présidents du sénat;des conseils constitutionnels privé,une justice aux enchères;les miracles de notre génie bouteflika;que le FLN le garde en vie le plus longtemps possible,jusqu’au ou ils ne resteraient aucune personne valable dans ce pays

    23
    9
    anonyme
    3 novembre 2018 - 8 h 38 min

    Mme Assoul ne nous apprend rien. Devant les médias, elle ferait mieux de présenter son parti, son programme et son candidat aux présidentielles. Nous apprendrions ainsi quelque chose.

    14
    37

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.